AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Ven 25 Nov - 13:23

Phèdre & Jacob
Ne pas être à sa place dans ce monde.
C’était vraiment dingue de retrouver le monde magique. Enfin, si on pouvait vraiment appeler cela, retrouver. Jacob n’avait encore jamais vu le monde magique de Grande Bretagne avant son arrivé en Angleterre pour revoir Norbert. Mais ce n’était pas tant le monde magique qui lui plaisait de revoir que la magie en elle-même. Même si les souvenirs du no-maj lui étaient revenus, il n’avait pas pu voir autant la magie que lors de ses aventures en compagnie des Dragonneau et de Queenie. Il n’avait pas spécialement pu voir les sorciers non plus, même s’il avait réussi par moment à revoir Norbert quand même. Jusqu’à maintenant, où en plus de revoir la magie en œuvre (et l’homme malgré les années était toujours aussi impressionné de ce qu’il voyait, regrettait vraiment de ne pas être un sorcier) il revoyait ses amis… ses amis oui. Jacob avait encore un peu de mal à se remettre de sa rencontre avec Queenie, qu’il n’avait pas du tout pensé revoir chez les Dragonneau. Bon, Tina et elle étaient sœurs donc ce n’était pas non plus si étonnant que Queenie rende visite à la jeune femme. Mais il ne pensait pas qu’ils se croiseraient là, maintenant. Il avait cru que Queenie était encore aux Etats-Unis, si proche et en même temps si loin de lui. C’était vraiment… étrange. Pas désagréable, mais particulièrement bouleversant. Jacob ne savait pas vraiment trop quoi penser de tout ça.

Mais pour l’heure, Jacob était seulement en train de s’émerveiller. Il se trouvait présentement au ministère de la magie de Grande Bretagne, l’équivalent du… il ne savait plus le nom de son pays. Là où ça avait été vraiment compliqué pour eux en fait et où il n’avait vraiment pas eu sa place quand c’était la crise. Là, il ne savait pas vraiment s’il avait sa place. Il avait accompagné Norbert au ministère, parce qu’il devait faire quelque chose qu’il n’avait pas vraiment compris. Puisque ça ne servait à rien que Jacob le suive comme un petit chien, il avait décidé de rester dans l’atrium du ministère et d’observer un peu tout ce qui se trouvait autour de lui. C’était tellement incroyable, il avait le sentiment de revenir tant d’année en arrière. Et sa rencontre avec Queenie avait renforcé ce sentiment. C’était comme si toutes ces années avaient disparu, comme si le boulanger revivait ces folles aventures (mais il s’épargnait bien la rencontre avec des sorciers bizarre, des créatures étranges et tout le reste). Ce n’était vraiment pas désagréable, bien au contraire.

Jacob devait sembler un peu idiot, là, au milieu de tout le monde, à regarder partout, mais il ne s’en rendait pas compte. Il était bien trop émerveillé par ce qu’il voyait. Des papiers volaient par magie à travers le hall, les sorciers avaient des tenues extravagantes. Vraiment, Jacob regrettait de ne pas faire partie de ce monde, de ne pas être un sorcier. Ce n’était vraiment pas juste, même si au moins il en avait connaissance c’était déjà pas mal.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 568
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Sam 26 Nov - 17:09


Ne pas être à sa place dans ce monde.
S'

il y avait bien un endroit où Phèdre redoutait de se rendre, c'était au ministère de la Magie, pour la simple et bonne raison que la plupart du temps, quand elle prenait la peine de s'y déplacer, on finissait par la rembarrer plus ou moins gentiment (souvent bien moins que plus, d'ailleurs). Car elle s'y rendait toujours à des fins professionnelles, bien sûr, dans l'optique de soutirer des informations à l'un ou l'autre magistrat baignant dans une quelconque affaire compromettantes qui pourrait lui valoir un article digne de ce nom. Elle le savait bien, pour espérer obtenir une interview qui sachent valoir une première page et des gallions en conséquence, il fallait savoir foncer dans le tas, et ne pas attendre d'avoir l'autorisation pour voir telle ou telle personne. En tant que journaliste chevronnée (et sous-estimé) selon elle, c'était là des leçons qu'elle avait depuis longtemps apprises et acquises... même s'il n'était pas pour autant agréable de se faire rembarrer lorsqu'on avait mis toute l'énergie possible à convaincre divers bureaux de lui donner accès à une seule et unique personne. En définitive, elle devait se faire une raison, ce n'était pas aujourd'hui qu'on vanterait ses qualités journalistes au sein de la Gazette, car après de nombreuses tentatives proches du harcèlement, elle avait finalement trouvé porte close et devait par conséquent supporter l'idée de rentrer chez elle bredouille, après avoir fait chemin jusqu'au ministère.

C'était l'humeur d'un maussade proche du massacrant qu'elle avait donc abandonné le sixième étage du bâtiment pour rejoindre le huitième, où se trouvait le grand atrium, prête à repartir. Perdue dans ses pensées, absolument pas concentrée sur ce qui se trouvait tout autour d'elle, elle ne faisait absolument pas attention aux personnes qui se trouvaient autour d'elle, d'autant moins que l'atrium, à cette heure de la journée, était relativement vide. Elle ne prit garde à l'homme qui se trouvait là qu'au moment où elle le bouscula légèrement, par conséquent. Elle poussa un soupir las, sans songer un seul instant à s'excuser : elle n'était pas d'humeur, et le serait encore moins si elle devait découvrir à quelle "race" exactement appartenait cet homme.

-Vous cherchez quelque chose ?
demanda-t-elle après lui avoir lancé un regard plus attentif.

L'homme semblait comme... fasciné, ce que Phèdre avait peine à comprendre. Elle ne connaissait rien de plus ennuyeux que cet atrium, synonyme à ses yeux de protocoles handicapants et de formalités ennuyeuses comme la pluie. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce que ce type pouvait bien faire là, lui qui dégageait quelque chose de... différent : son attitude, sa tenue vestimentaire. Ça ne collait pas au décor. Phèdre, en plus de sa curiosité maladive, avait un mauvais pressentiment. Elle ne faisait pour autant aucune supposition hâtive, mais elle ressentait qu'il y avait là quelque chose à creuser. Son instinct. Qui ne demandait qu'à être confirmé.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Sam 21 Jan - 21:29

Phèdre & Jacob
Ne pas être à sa place dans ce monde.
A force de regarder un peu partout autour de lui, mais pas suffisamment proche de lui, ce qui devait arriver arriva. Jacob avait le regard rivé vers le haut de l’Atrium du ministère de la magie, à regarder un avion en papier voler dans la pièce, quand on le bouscula légèrement. Rien de grave, ce n’était qu’une toute petite bousculade. L’homme tourna son regard vers la jeune femme – qui devait être une sorcière pour se trouvait là, il ne devait qu’être l’unique moldu à mettre les pieds au ministère de la magie sans vraie raison – qui l’avait bousculé, lui adressant un sourire.

« Toutes mes excuses. »

Déclara-t-il toujours en souriant, pour s’excuser. Si à ses yeux, c’était l’inconnue qui l’avait bousculé, Jacob considérait que c’était de bon ton qu’il le fasse aussi, parce qu’après tout il était un peu planté au milieu de nulle part. Il n’avait pas vraiment l’habitude d’être ici, donc il ne savait pas trop où se mettre pour ne déranger personne. La jeune femme devait travailler, comme les autres sorciers présents ici, elle avait donc autre chose à faire que de faire attention aux touristes qui se trouvaient là. Surtout que normalement, cet endroit ne devait pas être propice au tourisme. Mais bon, le no-maj ne pouvait pas faire autrement. Dès qu’il se trouvait dans un endroit magique, il ne pouvait pas s’empêcher de tout observer, de s’émerveiller pour un rien. C’était le cas depuis le jour où il avait découvert le monde magique… bon peut-être pas exactement depuis l’instant même où il avait découvert la magie. Parce qu’il avait quand même été surtout surpris quand il avait vu les tours de passe-passe de Norbert dans la banque où il demandait son prêt pour sa boulangerie. Il n’avait d’ailleurs pas hésité une seconde avant de frapper celui qui deviendrait son meilleur ami par la suite. Non… c’était chez les Goldstein où le boulanger avait vraiment pris conscience de la beauté de cette magie (et pas seulement parce qu’il était tombé instantanément sous le charme de Queenie).

« Oh non, j’attends seulement un ami à moi. »

Répondit-il alors, avec un certain enthousiasme, à l’inconnue quand elle lui demanda s’il cherchait quelque chose. Jacob n’était pas spécialement étonné qu’elle se pose la question, il devait un peu surprendre dans ce décor. Le boulanger savait parfaitement qu’ils n’avaient pas la même façon d’être que les no-maj, qu’ils n’avaient pas la même façon de s’habiller non plus. L’homme cherchait à se fondre le plus possible dans la masse – parce que même si dans ce pays, les relations avec les non sorciers n’étaient pas interdits, il ne pouvait pas s’empêcher de se faire discret à cause de l’habitue – pour ne pas attirer les regards. Pour le coup, il n’avait pas attiré le regard de l’inconnue avant qu’elle ne le bouscule, mais il ne s’était pas fait plus discret pour autant. Il se contenta donc simplement de lui dire ça, ne pensant pas que ça soit nécessaire de se montrer plus précis. Après tout, elle n’avait pas besoin d’en savoir plus.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 568
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Dim 22 Jan - 15:18


Ne pas être à sa place dans ce monde.
P

hèdre se contenta d'un vague haussement d'épaules quand son interlocuteur lui présenta ses plus plates excuses. Elle aurait sans doute dû accepter ces dernières avec le sourire, ça aurait été la moindre des politesses, réellement, mais elle n'était pas hypocrite, ou se voulait l'être le moins possible en tout cas. Aussi se permettait-elle de se montrer froide et distante avec ceux qui lui paraissaient ne pas mériter plus de considération de sa part. Elle était un véritable mur avec la plupart des gens, et plus encore quand ces gens ne lui disaient rien qui vaille. Oh, elle se méprenait peut-être, mais c'était tout de même ce qu'elle avait à l'esprit, en effet. Et elle n'était pas sûre de vouloir revenir sur son jugement, même si elle avait quand même envie de creuser un petit peu les choses. Elle avait envie de comprendre à qui elle avait à faire, exactement, et quelles étaient les raisons de sa présence en ces lieux, lui qui semblait tout sauf adapté à l'endroit où il se trouvait, qui paraissait réellement le découvrir, et semblait loin d'être intégré à son environnement, comme s'il le découvrait pour la première fois. Peut-être parce qu'il le découvrait pour la toute première fois, en effet ?

L'homme lui donna les raisons de sa venue, et cela n'aida pas vraiment la jeune femme à se faire une idée de ce qui se tramait, et de qui il était. Il accompagnait un ami. Soit. Un ami qui travaillait au ministère, sans doute. Pour le coup, Phèdre était curieuse de savoir quel sorcier avait pu se permettre d'amener un énergumène pareil ici. Sans doute un abruti de type Weasley, ce serait bien son genre. C'était tout de même impensable que de voir un endroit aussi digne être envahi d'individus qui, eux, semblaient bien loin d'être dignes, eux. Enfin, avant de se faire un avis arrêté sur la question, il semblait nécessaire qu'elle poursuive son interrogatoire. Enfin, nécessaire, le terme était sans doute un peu fort, mais elle était curieuse de nature, elle ne pouvait par conséquent pas s'empêcher de vouloir comprendre. Aussi choisit-elle de ne pas passer son chemin tout de suite et de comprendre tout d'abord de quoi il pouvait bien retourner.

-Un ami à vous ?
répéta-t-elle ainsi, intriguée. Qui donc ? Il la trouverait certainement indiscrète, mais ça lui était bien égal, elle ne pensait pas avoir besoin de faire preuve d'élégance et/ou de tact avec ce genre de personne, quoi qu'il en soit, vraiment pas. En tout cas, elle n'en avait pas la moindre intention. Tant pis si cet homme étrange se sentait heurté dans elle ne savait quelle fierté bien dissimulée. Ça ne la regardait pas. Ne pouviez-vous pas l'attendre dehors ?

Elle aurait peut-être pu retenir cette dernière question, mais elle avait été incapable de ne pas la poser, ça avait été tout simplement plus fort qu'elle. Il faut dire qu'elle avait décidément du mal à trouver une place à cet homme ici.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Mar 14 Mar - 22:21

Phèdre & Jacob
Ne pas être à sa place dans ce monde.
Quand l’inconnue répéta les propos du no-maj, ce dernier ne put s’empêcher de se sentir quelque peu agacer et surtout agressé. Ce fut encore plus le cas quand elle lui demanda qui était cet ami. Jacob se faisait peut-être des idées, mais il avait quand même le sentiment que sa présence ne plaisait pas du tout à la jeune femme qui se trouvait devant lui. En tout cas, le boulanger la trouvait vraiment indiscrète. En soit, cela ne la regardait pas du tout qui il attendait, cela n’avait pas de raison de l’importer. Mais en même temps, Jacob commençait à se demander si le fait qu’il soit un no-maj ne jouait pas en sa défaveur. Est-ce qu’elle le devinait ? Sans doute, en même temps Jacob savait qu’il était un peu remarquable. Il avait tendance à vite se faire remarquer, à cause de sa façon d’être sans doute. En même temps, le boulanger ne pouvait pas s’empêcher d’être complètement émerveillé par ce qu’il voyait et le fait de se retrouver dans le ministère de la magie avait tendance à l’éblouir. En même temps, c’était normal non ? Il était un pauvre non sorcier qui se trouvait complètement dans le monde sorcier et qui voyait des choses incroyables.

Jacob n’avait pas encore pris la peine de répondre à la question de l’inconnue, qu’elle lui demanda s’il ne pouvait pas attendre son ami dehors. Le no-maj ne se faisait pas du tout d’illusion concernant le fait que sa présence la dérangeait. Jacob n’avait pas spécialement envie de se prendre la tête avec son interlocutrice, surtout qu’il savait qu’il y avait quand même des personnes qui n’appréciaient pas les gens comme lui. Il avait déjà eu le droit de le voir, même depuis qu’il était en Angleterre. Pourtant, il savait que de ce côté de l’océan, les mœurs étaient un peu différentes. Du moins, Jacob avait bien compris que les sorciers pouvaient avoir des rapports avec les personnes comme lui, contrairement aux Etats-Unis.

« Non, je ne peux pas l’attendre dehors. » Répondit-il alors. Le no-maj n’avait pas envie d’avoir des ennuis avec la sorcière qui venait de lui parler. Mais en même temps, il ne pouvait pas ne pas lui répondre, c’était quand même la moindre des choses qu’il lui réponde. Et en cet instant précis, il espérait quand même que son meilleur ami allait rapidement venir. Parce qu’il ne savait pas exactement comment les choses allaient se passer avec l’inconnue. « Mais mon ami va bientôt arriver. »

Dit-il alors, même s’il n’en savait absolument rien. En attendant, Jacob n’avait pas spécialement envie de donner le nom de Norbert. La jeune femme n’avait pas besoin de le savoir en tout cas et vu la manière dont elle s’adressait à lui, le no-maj n’avait vraiment pas envie de se montrer sympathique avec la jeune femme. Même s’il n’avait aucune raison de ne pas être sympathique, il était quand même naturellement sociable. Sauf qu’en cet instant précis, la situation était quand même particulière.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 568
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Mer 15 Mar - 18:16


Ne pas être à sa place dans ce monde.
P

hèdre ne savait pas vraiment ce qui pouvait retenir son interlocuteur d'attendre à l'extérieur (la peur de se perdre, peut-être), mais dans tous les cas, puisqu'elle ne pouvait pas le traîner dehors par elle-même, elle ne pouvait que se contenter d'entendre ce que son interlocuteur avait à dire sans pouvoir y faire grand-chose. En fait, la seule chose qu'elle pouvait faire, c'était satisfaire sa curiosité, et c'était bien ce qu'elle comptait faire. Non pas que son interlocuteur lui inspire de réelle sympathie, ce serait même tout l'inverse, mais elle était définitivement intriguée quant à sa présence ici, et elle voulait en savoir plus. D'autant que, puisque l'homme ne lui avait pas répondu quand elle lui avait demandé le nom de son ami, elle ne savait toujours pas quel individu avait toléré que son "ami" face tache, comme ça, au beau milieu de l'atrium du ministère de la magie à la vue de tous. Elle se posait de nombreuses questions, et elle avait bien l'intention d'y trouver les réponses nécessaires. d'une manière ou d'une autre. Et pour cela, elle allait devoir concéder à son interlocuteur de se montrer un peu moins... froide et désagréable. Au moins le temps de savoir à qui elle avait affaire. Parce que si elle avait une certaine intuition mêlée à certains a priori. C'était loin de lui suffire. Pour toute question, il fallait des réponses, et elle avait la ferme intention de trouver son bonheur... enfin, si tant est que l'on puisse parler de bonheur dans ces circonstances (rien n'était moins sûr, donc.

-Dans ce cas,
répondit-elle, en faisant de son mieux pour se montrer un minimum plus amène (mais pas trop tout de même), accrochant un fin sourire à ses lèvres, permettez-moi de l'attendre avec vous, je m'en voudrais de vous laisser seul ici.

En vérité, qu'il se sente seul ou qu'il soit abordé par les mauvaises personnes (ce qui était déjà le cas) l'indifférait assez, mais elle n'en avait pas fini avec lui, et elle n'allait donc certainement pas manquer d'utiliser ce prétexte pour en apprendre plus sur son interlocuteur. Et puis, attendre avec lui jusqu'au retour de son ami lui donnait un autre prétexte : connaître l'identité de cet ami, même si il se pouvait qu'elle ne lui dise rien. C'était même très probable, en fait. Elle ne pouvait pas se targuer de connaître tous les employés du ministère de la Magie, même si, en tant que journaliste, elle aimerait bien, ça arrangerait ses affaires (et en l'occurrence, si, il s'avérait qu'elle connaissait l'identité de l'ami en question... en même temps, il y avait peu de gens dans le monde des sorciers pour ne pas la connaître).

-Je m'appelle Phèdre, Phèdre Snowden,
se présenta-t-elle afin de l'inviter à en dire plus sur lui à son tour.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Jeu 11 Mai - 12:53

Phèdre & Jacob
Ne pas être à sa place dans ce monde.
Quand Jacob avait affirmé à la jeune femme que son ami n’allait pas tarder à arriver, il avait eu le fin espoir qu’elle continue sa route. Le boulanger ne connaissait rien d’elle, mais il y avait quelque chose dans son attitude et dans sa façon peu amène de lui parler qui lui disait qu’elle n’appréciait pas vraiment sa présence ici. Par moment, le no-maj se demandait s’il n’y avait pas un détecteur naturel chez les sorciers pour savoir qui était sorcier ou non. Il avait le sentiment que cela se voyait sur son front qu’il ne faisait pas partie de ce monde. Bon, en même temps, cela devait se voir facilement en effet sur la manière un peu étrange qu’il avait de regarder le monde. On ne pouvait pas vraiment dire que Jacob s’était caché quand il avait découvert le ministère de la magie, il était toujours incroyablement époustouflé par ce qu’il voyait du monde magique. Mais ça ne voulait pas dire qu’il était un no-maj si ? Juste qu’il n’avait jamais mis les pieds ici ? Jacob savait que certain no-maj était des sorciers en réalité, qu’ils ne l’apprenaient qu’au moment d’entrer à l’école de magie. Et donc, est-ce que tous les sorciers devaient forcément venir un jour au ministère ? Bon, d’accord, il cherchait un peu des excuses, mais il avait conscience qu’il était facilement reconnaissable en tant que non sorcier.

Alors qu’il espérait que la jeune femme allait partir, elle affirma que dans le cas où il attendait son ami et que ce dernier n’allait surement pas tarder, elle voudrait qu’il lui permette de rester avec elle en attendant… qu’elle s’en voudrait de le laisser seul. Oh, elle n’avait aucune raison de s’en vouloir, bien au contraire. À choisir, Jacob aurait bien aimé qu’elle se contente de poursuivre son chemin même s’il ne pouvait rien faire pour l’en empêcher. À choisir, il se disait qu’il valait mieux qu’il ne se mette pas la sorcière à dos.

« Comme vous voulez. » Lui dit-il donc simplement, avant qu’elle ne se présente. Au vu de la situation, le no-maj ne pouvait pas ne pas se présenter après tout, ça ne se faisait pas. Alors il le fit. « Jacob Kowalski. »

Jacob ne put s’empêcher de tourner un peu son regard autour de l’atrium, dans le but de voir Norbert arriver. Il espérait que son meilleur ami n’allait pas être trop long encore. Jusqu’à présent, il était bien content de se retrouver dans un tel endroit (complètement émerveillé comme d’habitude), mais là il espérait quand même que son meilleur ami allait rapidement arriver pour le sortir de là. Mais bon, il n’était pas encore là et Phèdre n’avait apparemment pas l’intention de le laisser.

« Vous faites quoi dans la vie ? »

Se permit-il donc de demander alors, se disant que tant qu’à faire, il préférait largement qu’ils parlent de la sorcière que de lui. Parce qu’à choisir, le boulanger préférait éviter de parler de lui-même, parce qu’il avait peur de ne pas être trop à sa place.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 568
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Jeu 11 Mai - 19:21


Ne pas être à sa place dans ce monde.
L'

homme ne lui opposa pas de résistance et accepta qu'elle lui tienne compagnie. En même temps, il avait bien dû sentir qu'elle ne lui laissait pas vraiment le choix. Et il avait raison, s'il lui avait opposé un refus, elle aurait insisté lourdement, elle ne lui aurait pas lâché la bride, en tout cas. Elle-même ne savait pas exactement pourquoi elle tenait à ce point à insister comme ça, mais c'était le cas, et pour le coup, elle tenait vraiment à en découvrir davantage au sujet de son interlocuteur, son interlocuteur qui daigna se présenter, d'ailleurs. Il se nommait Jacob Kowalski. Ce nom ne lui disait rien du tout. Mais ce n'était pas surprenant, bien évidemment, si elle avait eu la moindre idée de qui il était, il ne l'intriguerait pas autant. Ce qui était certain quoi qu'il en soit, c'est qu'elle ne connaissait aucun Kowalski, ni de près ni de loin, et que ça ne présageait pas forcément grand-chose de bon pour son interlocuteur. Quoi qu'il en soit, elle prit soin de noter mentalement ce nom dans un coin de sa tête. Sait-on jamais, elle l'entendrait peut-être au détour de l'une ou l'autre conversation, et alors elle saurait quoi en faire exactement.

-Enchantée, Jacob
, répondit-elle alors avec tout ce qu'il fallait d'hypocrisie, car il est certain que, en cet instant, la sincérité était bien loin de l'étouffer, tout au contraire, et qu'elle ne se sentait pas le moins du monde enchantée de cette rencontre (intriguée eut été un terme bien plus approprié pour définir son sentiment présent, et les minutes qui passaient ne faisaient qu'amplifier cette impression. Alors, il lui demanda ce qu'elle faisait dans la vie. Elle apprécia qu'il lui pose la question, pas tant parce qu'elle brûlait d'envie de lui répondre que parce qu'elle savait que, en conséquence, elle pourrait lui retourner la question sans avoir à chercher une manière plus subtile de l'interroger discrètement. Elle ne se fit donc pas prier pour lui répondre, d'autant qu'elle n'était pas le moins du monde embarrassée par sa profession. Au contraire, elle en était même fière, même si elle n'avait que peu d'occasions de faire vraiment valoir ses talents (en tout cas elle estimait qu'elle avait du talent) au sein de la Gazette du Sorcier. Je suis journaliste. Et ce n'était pas le plus intéressant. C'était la suite, qui à ses yeux valait la peine d'être connue. Ce qui ne la concernait pas, en somme. Pour une fois, elle daignait s'intéresser davantage à une autre personne plutôt que de parler d'elle-même. Il était à noter que ce cas de figure ne se présentait pas si fréquemment que cela. Et vous, qu'est-ce que vous faites dans la vie ?

Et elle n'avait pas la moindre intention de le laisser se dérober à cette question.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Mer 5 Juil - 23:24

Phèdre & Jacob
Ne pas être à sa place dans ce monde.
Jacob ne pouvait vraiment pas reprocher à Phèdre, puisque c’était ainsi qu’elle s’était présentée, d’être dans le coin, mais en même temps il aurait bien aimé qu’elle ne discute pas avec lui. En soit, le no-maj n’avait rien à reprocher à la sorcière, mais il ne se sentait vraiment pas à l’aise. Il ne savait pas exactement pourquoi, mais c’était ainsi. Il y avait une chose dans la manière de parler de la jeune femme, ou dans celle qu’elle avait de le regarder, il ne savait pas trop. Mais bon, en même temps, c’était bel et bien lui qui relançait la conversation, parce qu’il ne se voyait pas rester en sa compagnie sans qu’ils ne disent rien et qu’ils se regardent seulement dans le blanc des yeux. Jacob avait espéré que la jeune femme se contenterait seulement de parler d’elle, qu’elle se focalise sur elle-même, et non sur lui. Même si, en un sens, ce n’était pas un crime pour le boulanger de se retrouver au ministère de la magie anglais, il avait quand même un mauvais souvenir du passage qu’il avait fait dans celui des États-Unis. Enfin bon, il lui demanda donc ce qu’elle faisait dans la vie. Et elle était journaliste d’après ses dires.

Jacob se contenta d’afficher un sourire, qu’il ne perdit pas quand elle lui demanda son propre métier, même s’il se sentait encore moins à l’aise. Il y avait des boulangers chez les sorciers ? Forcément, ils avaient différents corps de métier. Même si bien sûr, les sorciers ne faisaient pas du tout les mêmes choses que les no-maj. Et d’ailleurs, Jacob ne savait pas encore qu’il allait partie aux États-Unis, pour ensuite mieux revenir ici afin d’ouvrir une boulangerie justement.

« Eh bien, je suis boulanger. »

Répondit-il donc, affichant un sourire encore plus grand. Jacob ne savait pas vraiment s’il faisait une bonne chose de dire à la jeune femme qu’il était boulanger, mais de toute façon ça ne servait à rien qu’il mente non plus. Il n’était pas vraiment bon menteur, donc autant qu’il dise la vérité. En tout cas, Jacob ne pouvait vraiment pas s’empêcher de regarder un peu autour de lui – en tentant de se montrer un peu discret, mais ce n’était pas dit que ça soit le cas – en espérant voir Norbert arriver et le sortir de là. Bon, en même temps, la jeune femme n’allait peut-être pas insister énormément. Ou alors elle le ferait. En tout cas, Jacob avait décidé de ne rien dire de plus, il se contenta simplement de sourire à Phèdre, en tendant d’être le plus naturel possible. Est-ce que ça allait marcher ? Ça restait à voir, mais en même temps le no-maj n’avait pas spécialement le choix. S’il s’efforçait à rester le plus naturel possible – mais encore fallait-il qu’il puisse être naturel tout court – ça ne voulait pas dire que ça allait marcher et que Phèdre allait se contenter de cela. Et pourtant, ça serait tellement mieux. Non pas qu’elle soit si désagréable que ça c’était juste… Jacob n’était pas à l’aise.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 568
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Jeu 6 Juil - 16:44


Ne pas être à sa place dans ce monde.
E

st-ce qu'elle avait raison d'insister ? Ne devrait-elle pas plutôt décider de faire autre chose, de laisser filer ce type qui, même s'il était autre chose qu'un sorcier banal, n'en serait que moins digne d'intérêt encore ? Peut-être, peut-être... mais en l'occurrence, elle n'avait pas mieux à faire. Et elle était toujours curieuse, elle voulait en apprendre plus sur son interlocuteur, et pour la peine, elle voulait vraiment connaître la réponse que son interlocuteur avait à lui apporter. Eh bien, la réponse ne se fit pas attendre, et Phèdre aurait bien du mal à dire si elle en était satisfaite ou non. Il était boulanger... C'était un métier qui convenait à n'importe qui... ou à n'importe qui qui ne soit pas très ambitieux, selon la journaliste qui tenait toujours en basse estime les métiers manuels, ce qui était on ne peut plus injuste et méprisant, c'est l'évidence (mais en même temps, le mépris faisait partie de son exigeant caractère, et ça lui était égal, au contraire, si cela pouvait lui permettre de mettre les autres à distance et de ne garder à ses côtés que ceux qui l'intéressaient, c'était parfait). Il était donc boulanger. On pouvait dire que son physique allait très bien avec sap profession (encore une fois, elle nageait en plein cliché). Bien en chair, jovial... c'était un peu ce qu'on attendait d'un boulanger qui aimait goûter ses créations, non ? Enfin bref. Voilà qui l'éclairait un peu plus au sujet de son interlocuteur, mais clairement pas assez. Elle n'en avait donc pas fini. Tant qu'il lui serait donnée l'occasion de poser des questions à son interlocuteur, eh bien elle le ferait, tout simplement, ne serait-ce que pour tenir la jambe à son interlocuteur jusque l'ami-mystère de ce dernier, dont il n'avait pas voulu donner le nom, paraisse enfin et qu'elle découvre de qui il s'agissait. Même s'il y avait bien sûr de grandes probabilités pour qu'elle ne le connaisse pas.

-Il en faut pour tous les goûts, je suppose,
répondit-elle simplement, qui avait bien du mal à ne pas afficher le mépris qu'elle éprouvait à l'égard des hommes qu'elle considérait comme étant de peu d'ambition, tout simplement. Votre boulangerie est installée où ? Je connais peut-être.

Ou peut-être pas. Mais qui sait... elle ne fréquentait que peu ce genre d'endroits, mais même si ça avait été le cas, Jacob se serait fondu dans le décor, et elle n'accordait pas vraiment d'importance aux commerçants, elle était bien capable de les croiser dans la rue ensuite et de ne pas les reconnaître, c'était même quelque chose d'assez fréquent pour elle. Mais bien sûr, la question en l'occurrence avait un autre but... la localisation de sa boulangerie donnerait peut-être un nouvel éclairage à leur situation.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Lun 21 Aoû - 17:03

Phèdre & Jacob
Ne pas être à sa place dans ce monde.
Jacob était fier de son travail, il aimait ce qu’il faisait, il aimait sa boulangerie. En même temps, sa boulangerie était le rêve de sa vie. Quand il travaillait dans la conserverie, on ne pouvait pas dire que le no-maj avait été heureux, bien au contraire. Alors que maintenant… même s’il y avait des choses à améliorer, Jacob appréciait son travail sincèrement. Il savait d’ailleurs qu’il devait tout à Norbert – il s’en était rappelé après coup – et il ne le remercierait jamais assez pour l’aide que son meilleur ami lui avait apporté afin qu’il puisse ouvrir sa boulangerie. Il était donc fier de ce qu’il faisait, même s’il se doutait que ça ne devait pas payer de mine. Surtout pas dans le monde magique, mais en même temps les sorciers avaient des métiers incroyables pour certain (mais ça c’était le point de vu de Jacob qui était émerveillé pour un rien dans le monde magique). La jeune femme sous ses yeux ne sembla en tout cas pas trouver son métier très impressionnant, ne cachant pas le mépris qu’elle ressentait. Soit, en fallait pour tous les goûts et cela convenait parfaitement à ses goûts. Mais Jacob n’avait pas l’intention de se vexer pour si peu. S’il devait se vexer à chaque fois qu’on le méprisait, le boulanger n’en aurait pas fini. Parce qu’évidemment, on ne pouvait pas dire que le boulanger avait grand-chose pour lui et il en avait parfaitement conscience. Ce n’était pas un souci, il vivait comme il aimait vivre. Ou presque, les choses pourraient mieux, sa vie pourrait être parfaite… ce qui arriverait prochainement, normalement, si tout se passait bien.

« Je ne pense pas que vous la connaissiez non. »
Dit-il aimablement, un sourire sur le visage de nouveau. Pour le coup, Jacob n’avait aucun mal à répondre à la jeune femme, parce qu’il pensait vraiment qu’il y avait peu de chance qu’elle connaisse sa boulangerie. À moins qu’elle n’ait déjà été à New-York, précisément dans sa boulangerie, ce n’était pas le cas non. « Elle se trouve à New-York. Je suis de passage en Angleterre pour mes vacances. »

On ne pouvait pas vraiment dire que Jacob était particulièrement à l’aise en compagnie de la journaliste, mais il espérait quand même pouvoir obtenir plus de contenance en affirmant qu’il venait des États-Unis et qu’il était ici simplement en vacances. Même s’il continuait quand même toujours d’espérer que Norbert allait rapidement venir pour qu’ils puissent s’en aller. Il n’avait aucune idée de ce que Phèdre cherchait à rester à ses côtés. Même s’il ne pouvait pas nier qu’il avait quand même un peu trop tendance à se perdre dans sa contemplation dès qu’il était question du monde magique. Mais en même temps… c’était incroyable de voir ne serait-ce qu’un avion en papier voler dans les airs du ministère de la magie. Alors que pour tous les sorciers, c’était juste normal.

« Si jamais vous passez un jour à New-York, je serais ravi de vous accueillir dans ma boulangerie. »

Bon ça c’était dans l’optique qu’elle n’y était jamais allé.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 568
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)   Mar 22 Aoû - 21:42


Ne pas être à sa place dans ce monde.
P

hèdre ne fut pas en soi surprise de ne pas connaître la boulangerie de son interlocuteur (qui, elle en était convaincue, se situait côté moldus, elle ne voyait pas d'autres cas de figure), elle le fut davantage d'apprendre qu'il ne vivait pas en Angleterre mais aux Etats-Unis. Elle ne lui avait pas reconnu d'accent américain, par conséquent, elle ne s'en était pas doutée le moins du monde... mais cela pouvait justifier d'autant plus le fait qu'il ait l'air à ce point égaré. Est-ce qu'elle se serait trompée sur son compte ? Peut-être, oui, elle restait sceptique, mais manifestement, elle devait admettre qu'elle s'était peut-être précipitée sur une fausse piste, à tort. Il n'était donc en Angleterre pour les vacances... Et il était tout de même curieux, non, de passer ses vacances au beau milieu de l'atrium du ministère de la Magie... Elle se contenta d'afficher un sourire poli quand son interlocuteur affirma qu'il serait ravi de l'accueillir dans sa boulangerie si elle devait aller à New York... Ben voyons, il était évident que si elle devait se rendre aux Etats-Unis, la seule chose qui lui viendrait à l'esprit, c'était de visiter sa boulangerie... Bien sûr que non, et de toute évidence, son interlocuteur n'y tenait pas davantage. De toute manière, il y avait bien peu de chance qu'elle quitte la Grande-Bretagne pour une raison ou une autre, il n'était pas le moins du monde dans ses intentions de traverser l'Atlantique, loin s'en faut. L'Amérique ne l'intéressait pas du tout, elle n'était pas une voyageuse dans l'âme, elle était très bien où elle se trouvait, elle considérait que sa place était là, tout simplement.

-Je n'y manquerai pas,
dit-elle sans rien en penser. Et le ton indifférent qu'elle employait ne devait pas franchement prêter à confusion, dans tous les cas. Elle n'en avait que faire, de cette boulangerie... et elle ne s'en cachait pas. J'ignore qui est votre ami, ajouta-t-elle ensuite. Et en effet, elle l'ignorait, et elle en avait assez de ne pas le savoir. Elle voudrait vraiment savoir qui, au ministère, avait introduit cet individu en ces lieux. Mais il ne vous ménage pas. Il y a des lieux plus intéressants à visiter que le ministère, ce n'est pas exactement l'endroit où l'on est supposé faire du tourisme.

Pour cause, c'était un lieu dédié au travail, et la réponse de son interlocuteur ne faisait que lui confirmer que son interlocuteur n'avait rien du tout à faire ici, pas le moins du monde. Il n'était pas à sa place là pour tant de raisons que Phèdre ne prendrait même pas la peine à les énumérer. Et même si son ton était relativement aimable, elle le lui faisait bien comprendre.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ne pas être à sa place dans ce monde (Phèdre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 8
-