AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amitié sans frontières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1251
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: L'amitié sans frontières   Sam 25 Mar - 15:26


Yseult était toujours aussi spontanée et pleine d'énergie, un peu trop d'ailleurs d’après son père et les docteurs de Ste Mangouste. Ils lui avaient dit de ralentir le rythme, où son corps ne suivrait pas ses envies. Elle présumait bien souvent de ses forces. Yseult poussa la porte de son dortoir, ce matin, elle avait oublié de prendre ses vitamines, elle ne voulait pas se retrouvait encore à l'infirmerie pour s'être évanouie en cours, ou dans le couloir. Comme c'était arrivé avant qu'elle n'aille à Ste Mangouste et qu'on lui explique ce qui lui arrivait. Yseult était curieuse de savoir pourquoi elle était devenue comme ça, mais elle avait tellement de choses à faire dans une journée, que vingt-quatre heures, ne suffisait pas. Surtout qu'elle avait aussi une boisson de sommeil, pour l'obliger à dormir, car ça aussi, ça devenait parfois compliqué. Alors que durant sa période morose, c'était presque le contraire, elle dormait tout le temps.

Ys entra dans son dortoir, et vit qu'une jeune fille de son âge, se trouvait sur un lit. Elle était arrivé en cours de scolarité, et la petite serdaigle ne la connaissait pas trop. Ys n'hésita pas trés longtemps pour avancer vers elle et faire connaissance avec la jeune fille.

"Cassiopée?" commença-t-elle en se demanda si c'était bien son prénom. Elle n'était pas sûr de son coup. Elle lui fit tout de même un sourire, et s'asseyant sur le lit de Melody, en face de Cassiopée. Elle savait que son amie, ne lui en voudrait pas de s'asseoir là pour discuter un peu avec la nouvelle venue.
"Qu'est-ce que tu fais?" demanda Ys en voyant la jeune fille entourait par de nombreux parchemins. Est-ce qu'elle faisait ses devoirs assise sur son lit. Tu sais , on peut tous se mettre sur la table dans la salle commune, il y a de la place." ajouta Ys avec un sourire, en attendant la réponse de la jeune fille, qui serait peut-être une nouvelle amie, qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois, de frêne, 28 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Emily Kinney

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Mer 26 Avr - 22:48

L'amitié sans frontières


Cela faisait quelques mois maintenant que Cassiopée avait intégré Poudlard, mais ce n'était pas pour autant qu'elle y avait totalement pris ses marques. En fait, elle avait tendance à se reposer sur ses acquis et à ne pas faire beaucoup d'efforts pour s'intégrer dans ce nouveau décor où tout lui était inconnu, parce que l'inconnu lui faisait un peu peur. Du coup, Cassie se reposait sur ses acquis, elle se renfermait sur elle-même, elle ne sociabilisait pas, elle se contentait de son seul et unique ami, à savoir Adrian. En même temps, ça ne changeait pas grand-chose pour elle par rapport à son ancienne école, là-bas non plus, elle n'avait pas beaucoup d'amis, et ce n'était pas si dérangeant, elle aimait bien la solitude, même si elle reconnaissait qu'il y avait des moments où c'était effectivement un peu pesant. Bref, depuis le temps qu'elle était là, elle avait joué les renfermées sur elle-même et elle n'avait pas cherché à faire plus ample connaissance avec ses camarades de classe. Pas qu'elle les trouve pas sympathiques ou quoi, c'est juste qu'elle mettait de la distance.

Elle s'était isolée dans le dortoir alors qu'aucune de ses camarades ne s'y trouvait et en avait profité pour écrire, écrire encore et encore, puisqu'elle adorait ça, puisque c'était sa passion et ce dont elle voulait faire son métier. Elle n'avait pas besoin de compagnie quand elle avait celle de ses personnages, auxquels elle faisait vivre mille et une intrigues, puisqu'elle ne les ménagerait pas du tout. La jeune femme était si concentrée sur son ouvrage qu'elle n'avait pas remarqué que quelqu'un venait d'arriver, elle ne le comprit que quand la jeune fille, qui s'appelait Yseult, si elle l'avait bien retenu, l'appela par son prénom. Cassiopée leva les yeux vers elle et lui adressa un fin sourire. Quand son interlocutrice lui demanda ce qu'elle faisait, Cassie prit conscience de tous les morceaux de parchemin étalés sur son lit. D'un geste embarrassé, elle les rassembla tous et les cacha tous dans son dos. Elle n'aimait pas qu'on lise ce qu'elle écrivait (ce qui était un comble, c'est pas faux).

"Je préfère rester ici, j'aime bien être tranquille"
, répondit-elle, avant de se rendre compte que son propos pouvait prêter à confusion. "Enfin, je veux pas dire que je veux que tu me laisses tranquille, tu peux rester. Je faisais rien de spécial, de toute façon." En tout cas rien dont elle ne soit pas un peu gênée de parler. "Toi c'est Yseult, c'est ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1251
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Lun 8 Mai - 15:55


Yseult sourit devant l'attitude un peu inquiète de la jeune fille, Cassiopée. Elle semblait vouloir un peu de tranquillité, et en même temps, elle ne rejetait pas complétement l'idée de partager du temps avec les autres. Cela la fit pensé à elle-même quand elle était dans sa période morose, mais le côté morose en moins, car Cassiopée, était plutôt sourire, et un peu confus. Mais pendant cette période, Ys voulait qu'on la laisse tranquille, surtout si c'était pour se moquer d'elle, et en même temps, elle se disait qu'être entourée pourrait l'aider à retrouver son sourire. Finalement la jeune fille lui demanda si elle était Yseult, la petite serdaigle hocha la tête, elle avait trés envie de faire plus connaissance avec elle. Et qui sait peut-être qu'elles deviendraient amies, rien n'est impossible à Poudlard.

"Oui, je suis Yseult. Et ne t'inquiète pas, je suis pas vexée. Je comprend ce que tu veux dire. Moi aussi, je voulais être un peu seule, et en même temps j'étais contente quand quelqu'un venait me parler mais maintenant, c'est plutôt moi qui vient voir les autres. " fit la jeune serdaigle en se demandant si c'était trés utile de dire tout ça pour juste vouloir parler avec Cassiopée. Elle avait pas besoin de rajouter tout ça, mais la langue de Yseult parle parfois plus vite que les pensées de la jeune femme. Cela ne lui servait pas toujours.

Yseult porta son regard sur ce que la jeune fille était entrain de faire, elle était partagé entre lui demandait ce qu'elle faisait, même si c'était rien de spécial ou bien parlait d'autres choses et de faire connaissance. Yseult s'assit plus confortablement sur le lit de Mélody.
"Est-ce que tu te sens bien à Poudlard, ça doit être différent de Salem, non? En tout cas, c'est une chouette école. Tes camarades de dortoir ne sont pas trop pénible? ça peut être bavardes les filles, surtout autour des potins" demanda Yseult, elle ne donnait pas beaucoup de possibilités à Cassiopée de pouvoir lui répondre, car elle était aussi trés bavarde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois, de frêne, 28 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Emily Kinney

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Ven 9 Juin - 0:18

L'amitié sans frontières

Cassiopée était fière d'elle, elle avait bien retenu le nom de son interlocutrice. Ce pouvait n'avoir l'air de rien, bien évidemment, mais la bleue et bronze n'avait ni la mémoire des noms, ni celle des visages. Pour elle, c'était un vrai casse-tête que de se rappeler de qui était qui. Même si ça faisait un moment que la rentrée avait commencé, elle était loin d'avoir retenu toute l'identité de ses camarades de classe. Mais au moins, elle avait retenu celle d'Yseult, et elle se promit de ne pas l'oublier, car sa camarade était une jeune fille très sympathique, chose qui ne pouvait vraiment pas échapper à la bleue et bronze tandis qu'elle lui faisait la conversation. Déjà, elle ne lui en voulait pas pour ses propos qui auraient pu lui sembler rudes si elle les avait retenus au pied de la lettre. Ensuite, elle cautionnait son propos en s'identifiant à ce dernier... même si sur ce dernier point, Cassie devait bien avouer qu'elle n'avait pas tout compris quand même. Elle s'identifiait à elle, oui, mais au passé. C'était bizarre, comme si elle parlait d'une autre fille qui aurait quand même été elle-même mais qui avait disparu maintenant, comme s'il y avait eu un avant et un après.

Cassiopée n'était pas là depuis longtemps et ne s'intéressait pas aux rumeurs, par conséquent, elle ne fut pas à même de comprendre de quoi il retournait exactement, elle était juste contente qu'Yseult ne lui tienne pas rigueur de son propos. Au final, elle était impatiente de faire sa connaissance. Sa compagnie était plaisante, et Yseult savait faire la conversation pour deux. Autant de qualités distinctes aux yeux de Cassie. Bon, pour la peine, Yseult posait vraiment, vraiment beaucoup de questions, mais ça la changeait. Et ce n'était pas déplaisant de voir quelqu'un s'intéresser à elle. Un quelqu'un qui ne soit pas Adrian, qu'elle connaissait de longue date, précisons.

"C'est très différent, c'est vrai",
admit Cassie pour commencer. "Je pensais que Salem me manquerait beaucoup, mais pas tant que ça, en fin de compte, j'aime bien cette école. J'aime son côté très... british. Et puis, mon meilleur ami est à Poudlard et je n'avais pas spécialement d'amis là-bas, alors ça m'arrange, dans le fond." En fait, quand elle s'y mettait, Cassie pouvait être très bavarde. "J'ai pas encore trop eu l'occasion de parler aux filles de mon dortoir." Elles avaient l'air sympa, mais Cassie ne savait pas aller vers les autres, et elle aurait un peu eu l'impression de faire tache au milieu de toutes ces amies de longue date. "Tu les connais un peu, toi ? Elles sont sympa ?" Elle esquissa un sourire. "Y en a dont je dois me méfier ?"

C'était une plaisanterie, mais on sait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1251
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Sam 1 Juil - 19:38


Yseult sourit, contente que la jeune fille ne se contente par de répondre par oui, ou par non, sans développer d'avantage. Ys parle beaucoup, et peu faire la conversation pour deux, mais bon faut-il encore que son interlocuteur participe un peu à la conversation, et qu'il soit un minimum intéressant. Et heureusement,c'était le cas de la jeune Cassie. Elle lui parla de Salem, et la jeune fille était curieuse d'en savoir plus, mais pour l'heure ce n'était pas le sujet, il valait mieux encourager Cassie à se lier aux élèves présents, que de la faire parler de son école passé, surtout qu'elle peut avoir une petite nostalgie, et Ys ne voulait pas lui faire de la peine.

"C'est bien si tu as déjà ton meilleur ami, ici. C'est qui?" demanda la jeune fille avec un sourire, elle était trés curieuse. Cassie lui demanda si les filles de son dortoir étaient sympathique. Les serdaigles sont toujours trés bien, selon Yseult, aprés les Gryffondor ça pouvait aller, les Poufsouffle, c'était d'un avis partagé, certains cool comme Léopold, mais d'autres, c'était ... pas ça du tout. Mais bon il y avait plus de bons éléments que de mauvais. Alors qu'à Serpentard, c'était plutôt le contraire, il n'y avait plus beaucoup de bien depuis Daniel et Abraxas sont partis.

"Tu peux compter sur moi, et Melody, si tu veux pour qu'on te fasse connaître tout le monde. Louisa aussi est cool, mais elle est plus petite que nous. Lysandre est bien, mais un peu ... plus réservée." fit Yseult, elles avaient été trés proches durant sa période morose, mais ces derniers temps c'était bien plus dur de nouer contact avec elle. Elle n'arrivait pas à suivre l'energie de la jeune Ys. Mais il y en a un dont tu devrais te méfier, c'est Sean Hobday" fit Ys 'un ton sérieux pendant quelques secondes, avant de se mettre à rire, je plaisante, c'est mon meilleur ami. précisa la jeune fille dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois, de frêne, 28 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Emily Kinney

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Mar 18 Juil - 23:34

L'amitié sans frontières

"Bien", ça lui semblait être un adjectif beaucoup trop faible pour qualifier le soulagement infini que c'était pour elle d'avoir son meilleur ami à ses côtés à Poudlard. Sans lui, elle serait totalement larguée et elle aurait certainement le mal du pays alors même qu'elle n'était pas franchement appréciée à Salem et qu'elle était ravie de ne plus croiser tous les jours certains de ses camarades de classe (ceci dit, avec certains serpentards, ça n'allait pas spécialement être gagné non plus, c'est évident).

"Adrian Goldstein, tu dois le connaître, j'imagine, il est à serdaigle lui aussi."


Parce que oui, comble du soulagement, en plus, Adrian et elle étaient dans la même maison, elle devait bien reconnaître que c'était rassurant de se dire qu'il n'était jamais bien loin, même s'ils ne passaient pas tout leur temps ensemble non plus... Ils ne pouvaient pas, ils n'étaient pas dans la même année, et donc pas dans la même classe.

Yseult lui assura qu'elle pouvait compter sur elle pour l'intégrer, ce qui lui allait très bien, sur elle et sur Melody, donc. Melody, la plus... exubérante des deux jumelles. Cassiopée se disait que, instinctivement, elle irait plus facilement vers Lysandre, peut-être parce qu'elle avait toujours eu un faible pour les personnes douces et timides, même si certaines personnalités pétillantes étaient appréciables aussi. D'ailleurs, Yseult lui en parla, de Lysandre, apparemment, elle ne prenait pas part à la gueguerre entre les deux soeurs Farnsworth (Cassiopée avait compris qu'il y en avait une sans savoir de quoi il retournait exactement). Cassie se dit intérieurement qu'elle ferait peut-être l'effort d'aller parler à Lysandre. Elles s'entendraient peut-être bien, qui sait. En plus, il lui semblait qu'Adrian et elle étaient amis (alors qu'il ne pouvait pas encadrer Melody, c'était peut-être un signe). Cassie faillit croire la jeune femme quand elle lui dit de se méfier de Sean Hobday avant qu'elle affirme que c'était une blague.

"C'est noté !", répondit-elle en souriant. "Je dois t'avouer... j'ai un peu de mal à aller vers les autres", reconnut-elle ensuite.

Elle devait sembler ridicule à lâcher ça comme ça, mais c'était vrai, elle était bien souvent dans sa bulle, et il était très difficile d'en sortir. Elle savait bien qu'elle pouvait passer à côté de belles rencontres à cause de ça, mais ce n'était pas simple de lutter contre sa nature.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1251
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Sam 23 Sep - 21:50


Yseult aussi avait eu sa période, où elle avait du mal à aller vers les autres, sa période "morose". Quiconque qui avait fait sa scolarité à Poudlard avait vu la jeune Yseult à côté de la plaque, de même que tout le monde savait qu'il s'était passé quelques chose pour qu'elle perde sa joie de vivre, et la retrouve quelques mois aprés, mais personne ne savait pas quoi, ni même la première concernée. Alors même si elle se souvenait de tout, elle avait tout de même beaucoup de mal à se rappeler comment c'était d'être comme ça. Elle avait donc du mal à comprendre comment on pouvait avoir du mal à aller vers les autres Mais elle hocha la tête, car elle savait que tout le monde n'était pas pareil.
"Adrian, oui je le connais" fit-elle avec un sourire. Elle n'avait jamais vraiment parlé avec lui, elle ne le connaissait pas trop, et ne savait pas trop quoi dire du jeune homme s'en froissé la jeune fille. Il arrivait à Ys de réfléchir avant de parler, ce qui n'était pas toujours le cas.

"Je... pense que personne ne va te manger, tu sais. Et puis si on se moque de toi, et bien ignore-les, ou mieux encore jette leur un sort... Un qui est pas mal, c'est celui qui fait pousser tous les poils du corps... Je te laisse imaginer le truc..." fit Yseult, en imaginant certaines personnes avec des poils partout. Elle observa Cassie pour savoir si cette idée la faisait rire, ou bien l'offusquer. Yseult de sa période "morose" serait écœurer et offusquer qu''on puisse faire une telle chose à une personne, mais la Yseult d'aujourd'hui, trouverait cela plutôt drôle.
"Sinon, je pense que tu devrais plutôt de rapprocher de Lysandre, elle est un peu comme toi, et elle est gentille, tu risques rien avec elle, aucune moquerie. " fit Ys avec un sourire, ce qui au fond, ne serait pas forcément le cas avec Melody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois, de frêne, 28 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Emily Kinney

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Ven 6 Oct - 0:45

L'amitié sans frontières

Bien sûr, Cassie savait que ses camarades de classe n'allaient pas la manger. Mais même en sachant cela, ça ne l'aidait pas plus à aller vers les autres. S'avancer vers eux, et après ? Leur parler ? Mais pour leur dire quoi, exactement ? Ce n'est pas qu'elle avait peur qu'on lui saute à la gorge, mais elle ne savait pas parler aux gens, si elle ne les laissait pas faire la conversation... eh bien, rien ne se disait, parce qu'elle-même n'avait absolument rien à dire de son coté. Elle fut assez désappointée que Yseult suppose immédiatement qu'elle avait peur qu'on se moque d'elle. Oh, elle était sujette à beaucoup de quolibets, mais ce n'était pas du tout ça qui la freinait. Elle pouvait bien ignorer le jugement des autres, en vérité, tant qu'elle était bien entourée. Ignorer les gens n'était pas un problème, la preuve, elle passait tout son temps à le faire. Répliquer par un sort, ce n'était pas son genre non plus. Elle ne répondait pas à la violence (peu importe la forme de violence) par la violence. Cela dit, cette histoire de sort qui fait pousser tous les poils du corps lui décocha sans problème un immense sourire amusé.

"Pourquoi tu parles du fait qu'on se moque de moi ?"
demanda-t-elle sans perdre son sourire, surtout pour faire comprendre à Yseult qu'elle plaisantait, elle n'avait pas mal pris ses réflexions. C'était juste une manière de la charrier, et Yseult pouvait le prendre pour un compliment. Quand Cassie chambrait les gens, c'était quelle était  en confiance, ce qui n'était pas si mal, en fin de compte. "Tu trouves que j'ai la tête de l'emploi ?"

Même elle ne le pensait pas. La tête de l'emploi non, le tempérament peut-être, parce qu'elle était détachée, un peu... à part, et les gens n'aiment pas les gens à part. En tout cas à leurs âges. Mais elle préférait être l'ado un peu solitaire qui préférait la compagnie des livres à celle de ses camarades, que celle qui suivrait la masse sans être pour autant raccor avec elle-même et sa personnalité.


"J'aime bien être seule, tu sais. Sauf quand je suis en bonne compagnie."
La petite phrase pour lui dire qu'elle appréciait sa compagnie quand même. Elle trouvait Yseult très sympa. "Mais je vais suivre tes conseils, ça peut servir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1251
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Dim 8 Oct - 15:40


Yseult sourit à Cassie, contente de se faire une nouvelle amie, elle ne connaissait pas encore bien la jeune fille, mais elle semblait plutôt du genre tranquille, à lire un livre dans un coin. Yseult était une vraie pile-élécrique. Elle doutait qu'elle puisse suivre le rythme de son énergie, de toute façon personne n'y arrivait. Melody et Ginger faisaient de leurs mieux, mais elles qui pourtant avaient aussi de l'énergie, n'arrivait pas à suivre. Mais pour les rares moments, comme maintenant où Ys arrive à être calme, elles pourraient alors se parler, comme elle pouvait le faire avec Lysandre. Elle ne savait pas trés bien comment prendre la remarque de la jeune fille concernant les moqueries. Ys avait eu son compte, elle-aussi, elle ne pensait pas qu'on puisse avoir la tête de l'emploi. La petite Neils vit le sourit de Cassie et se dit que c'était sans doute une petite boutade de sa part, et cela lui plut encore plus.

"Je crois que toi et moi, on va bien s'entendre" fit Yseult avec un sourire, ravie d'avoir pris ce premier contact avec cette petite nouvelle, et d'avoir pu l'aider un peu à mieux comprendre Poudlard et ses élèves. Elle se demandait si c'était mieux à Salem, en tout cas, ça devait être bien différent.
"Comment est ton ancienne école, Salem?" demanda Yseult, elle n'avait jamais eu l'occasion de poser la question à Aulne, elle était arrivée en pleine période "morose" de Ys une période où la jeune Neils avait beaucoup de mal à s'intéresser aux autres, autant qu'à elle-même. Puis aprés, c'était un peu tard, et du coup, elles n'avaient pas eu l’opportunité de parler de son ancienne école Salem. Yseult n'avaient pas envie de manquer cette chance avec Cassie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois, de frêne, 28 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Emily Kinney

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Dim 22 Oct - 22:40

L'amitié sans frontières

Cassiopée afficha un grand sourire quand Yseult assura qu'elle était convaincue qu'elles allaient très bien s'entendre toutes les deux. Cassie arrivait sans mal à la même conclusion. Du peu que cette conversation avait pu lui apprendre, elles semblaient en effet avoir des caractères certes différents, mais malgré tout très compatibles. Elle avait du mal à aller vers les autres, mais avec Yseult, elle se disait que ce ne serait pas vraiment difficile. La preuve, c'est qu'elles discutaient vraiment très bien et sans souci, toutes les deux, ce qui n'était pas forcément gagné, avec Cassie. Elle pouvait être très agréable à vivre mais aussi très fermée si elle ne se sentait pas à l'aise avec ses interlocuteurs, elle n'arrivait pas à feindre les choses. Elle était honnête. Et Yseult avait l'air d'être quelqu'un d'honnête, elle aussi, donc leur compatibilité de caractère ne s'en voyait que confirmée. Si bien qu'elle n'eut aucune difficulté à se confier quand Yseult lui demanda à quoi ressemblait l'école de Salem.

"C'est différent"
, commença Cassie qui, pour la peine, savait qu'elle n'apprenait pas grand-chose à son interlocutrice. Dire que Salem était différent de Poudlard, c'était comme dire que l'Amérique était différente de l'Angleterre. C'était quelque chose qui coulait de source. "C'est un peu plus... moderne, on va dire. Et on n'a pas de systèmes de maison, comme ici." Elle marqua une légère pause. "Je pensais que ça me manquerait, quand j'ai dû partir. Mais en fait, je suis bien ici."

Elle le pensait vraiment, elle se sentait particulièrement bien ici. Elle avait un peu le mal du pays à certaines occasions, mais ça lui passait vite, parce que l'atmosphère toute particulière de l'école compensait. Et puis, en venant ici, elle savait qu'elle allait retrouver son meilleur ami, ça avait une grande influence sur elle. L'année précédente, quand Adrian était à Poudlard et elle encore à Salem, elle s'était sentie isolée. Elle avait bien quelques amis en Amérique, ais rien qui ne vale son amitié avec Adrian. Ce n'est pas pour rien si elle n'avait pas franchement protesté quand ses parents lui avaient parlé de déménager. Elle n'attendait que ça de son côté. Donc oui, Salem, c'était bien, et elle en avait de bons souvenirs, mais elle n'était pas mécontente d'être passée à autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 1251
Humeur :
95 / 10095 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm en Bouleau avec un poil de Niffleur.
Camp: Bien
Avatar: Emmy Rossum

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   Sam 11 Nov - 18:25


Yseult sourit à la jeune Cassie, contente de discuter avec elle, la jeune serdaigle sentait qu'elle allait apprécier la nouvelle de Salem. Elle lui demanda comment s'était à Salem, cette dernière lui décrit son ancienne école, comme plus moderne. Ys se demandait en quoi, était-ce par rapport aux lieux, ou bien aux méthodes d'enseignement, ou encore aux idées que les gens pouvaient avoir. Mais peu importe, maintenant Cassie était à Poudlard, et du moment qu'elle trouvait l'endroit bien, c'était le plus important. Et cela semblait être le cas, donc tant mieux. C'était quand même plus agréable, quand on se sent bien dans un endroit où on passe autant de temps au cours de l'année.

"Je vois... Poudlard a toujours eu des maisons, ça serait bizarre d'avoir une école de magie sans maisons. Mais chacun à ses coutumes! Vous étiez répartis comment, vous dormiez pas tous dans le même dortoir quand même?" demanda la jeune fille un peu surprise, en imaginant un alignement de lits dans la grande salle de Poudlard, ce serait quand même assez étrange. Elle vit les garçons d'un côté, et les filles de l'autre, où alors dans deux pièces séparées, mais ça ferait plus de cinquante personnes par chambre. Ys imaginait les histoires, déjà qu'à cinq c'était pas toujours facile, entre celle qui voulait veillé un peu et discuter, celle qui voulait lire, celle qui voulait dormir, alors à cinquante. Non ce n'était pas possible.

Ys avait presque envie de rire devant cette vision un peu saugrenue de Salem, elle ajouta même une classe géante, où ils seraient tous regroupé pour suivre les cours, c'est sur que ce serait bien différent de Poudlard. Elle leva son regard vers Cassie, attendant une réponse de la jeune fille qui serait sans doute beaucoup moins loufoque, et plus logique. Mais quand même se serait drôle d'imaginer Salem, avec une seule grande pièce, qui se métamorphoserait suivant les besoins des élèves, la nuit en dortoir, le jour en salle de classe, ou salle à manger suivant l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'amitié sans frontières   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amitié sans frontières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» Les mensonges de Reporters sans frontières sur Cuba
» Jean Loup Sieff et reporters sans frontières
» SALSA X CANICHE/GRIFFON 2 ANS 4 PATTES SANS FRONTIERES
» PV Jessica • Médecins Sans Frontières, infirmières sans culotte !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les tours et sommets du château
 :: Salle commune des serdaigles. :: Dortoir des filles.
-