AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 605
Humeur :
Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta)   Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Icon_minitimeJeu 6 Aoû - 16:03




Un petit verre ne fait jamais de mal
Ft. Leta & Seth

Peut-on encourager qui que ce soit à lâcher prise une bonne fois pour toutes ? Sans doute pas, mais la perspective est beaucoup trop séduisante pour ne pas au moins l'évoquer. Ou en tout cas, moi, je la trouve sacrément séduisante pour ma part. L'idée de tout envoyer balader, de ne plus se soucier d'aucune conséquence, de simplement se contenter d'écouter son instinct, ses envies primitives, écouter le coeur, le corps, et plus le cerveau, le cerveau qui est bien souvent d'un très, très mauvais conseil.

Seth en est sûr, les ravages seraient beaucoup trop importants s'il lâchait vraiment prise de son côté. Je veux bien le croire. Certains, si on leur demandait de lâcher prise, feraient des choses stupides mais sans conséquence : vivre à poil, faire des plans à trois, se gaver jusqu'à l'indigestion, quitter son job... rien de bien exceptionnel. Je ne connais pas bien Seth, mais je sais qu'il est comme moi, et que s'il lâchait prise, ce serait l'apocalypse. Et en soi... il faudrait pouvoir se dire "après moi le déluge", il faudrait pouvoir se le dire en n'importe quelle circonstance, peu importe, sans s'interroger, sans se poser plus de questions.

-La dernière fois que j'ai vraiment lâché prise, j'ai kidnappé un gosse, alors...


Je hausse les épaules, comme si ce n'était rien. Bien sûr que non, c'est quelque chose. Je suis comme lui. Si je lâche prise, les conséquences sont terribles. Mais ça m'arrive, parfois, ça m'arrive malgré moi, même. Je ne m'obéis pas, je ne suis plus vraiment moi-même, je me laisse tout simplement dominer par mes instincts les plus primaires. Lâcher prise, pour le moment, c'est agréable, ça fait du bien. Mais par la suite... par la suite, eh bien, ça fait mal. A soi-même et aux autres aussi. Et si on peut tirer une satisfaction profonde du mal que l'on fait subir aux autres, elle reste très éphémère. C'est un feu de paille, rien d'autre. Mais un feu auquel il est agréable de se brûler, au début en tout cas.

-Je n'irai pas forcément jusqu'à dire que ça me réussit,
j'admets avec un ton qui tient presque de l'indifférence, davantage de la résignation ponctuelle quant à mon propre sort.


:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1025
Humeur :
Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta)   Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Icon_minitimeVen 1 Jan - 14:33

Un petit verre ne fait jamais de mal.
En soit, Seth ne disait pas grand-chose sur lui à Leta, il restait particulièrement évasif, mais en même temps il en disait quand même beaucoup plus que ce qu’il pouvait dire au quotidien. Ce n’était pas grand-chose que d’affirmer que s’il devait décider de lâcher complètement prise, d’arrêter de se contenir, d’arrêter de se préoccuper des conséquences donc, eh bien ce serait beaucoup trop ravageur pour qu’il puisse se le permettre. Ce n’était rien et quand même beaucoup, parce qu’il avouait quelque chose qu’il ne disait à personne. Des choses que Pomona ne savait pas, par exemple, avant de disparaitre définitivement de sa vie, mais en même temps malgré le fait qu’elle soit devenue rapidement une personne très importante dans sa vie, elle ne savait rien de lui. Et même Phèdre, au final, ne savait pas tout.

Quand Leta lui affirma que la dernière fois qu’elle avait lâché prise, elle avait kidnappé un gosse – sans qu’il ne fasse le lien avec l’affaire en cours –, il ne put s’empêcher de se dire que peu de personne était également au courant de cela concernant la jeune femme. Et… eh bien, Seth devait bien avouer que ça lui plaisait. Pas que Leta soit du genre à enlever des gosses, sans savoir grand-chose d’elle, il se doutait qu’ils avaient beaucoup de point en commun et donc qu’il était fort possible qu’elle fasse des choses horribles comme lui, mais simplement parce qu’une fois de plus, ça confirmait qu’ils avaient des points communs. Et cette façon qu’elle avait d’en parler comme si ça ne la touchait pas, sans que Seth soit incapable de se dire que ça devait quand même la toucher un peu plus que ce qu’elle ne donnait le sentiment.

« À toi ou aux autres visiblement. » Ajouta-t-il, quand elle précisa qu’elle ne pouvait pas dire que ça ne lui réussissait pas quand elle lâchait prise. Ça n’avait sans doute clairement pas du réussir à ce gamin qu’elle avait enlevé.

Il pourrait très bien la questionner un peu plus à ce sujet, par simple curiosité professionnelle, mais il n’en ferait rien. Au fond, il n’avait pas réellement besoin d’en savoir quoi que ce soit. Ils se contentaient juste de se parler d’eux même, ils n’avaient pas non plus besoin de tout connaître.

« C’est plus aux autres que ça ne réussi pas quand je le fais. Je dois être un genre de poison en fait, même celles que je n’ai pas envie de faire souffrir, je le fais quand même. »

Celles, parce que c’était toujours des femmes. Que ça soit des inconnues, ou des proches. C’était déjà arrivé qu’il dérape avec des personnes à qui il tenait, ça n’avait pas réellement quelque chose de bon de s’attacher à lui. Et en réalité, il n’était même pas vraiment capable de savoir si c’était en parti volontaire ou non, si c’était juste inconscient, s’il était juste comme ça, ou si au final ça lui plaisait quand même.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Leta Lestrange
▌ Messages : 605
Humeur :
Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta)   Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Jan - 11:10




Un petit verre ne fait jamais de mal
Ft. Leta & Seth

En effet, je ne peux pas donner tort à Seth. Quand je lâche prise, ça ne me réussit pas, et aux autres non plus, c'est même les autres qui en pâtissent le plus, et ils auront été nombreux à en faire les frais, encore que j'ai tout de même mes habitudes et mes constantes. Pour peu qu'ils se nomment Dragonneau, ils ont de bonnes chances de subir plus que les autres. Norbert, Thésée, et maintenant le petit Hyppolite, je ne peux pas prétendre avoir fait dans la dentelle, avec eux, et clairement, je n'ai pas été la seule à subir les conséquences évidemment néfastes de mes propres actes.

Un tel discours aurait de quoi horrifier n'importe quoi, mais visiblement, ce n'est pas le cas de Seth, et pour cette raison, je ne l'apprécie que d'autant plus. J'ignore si nos chemins finiront par se recroiser où si cet "échange" sera notre premier et notre dernier, mais ce que je peux affirmer, c'est que Seth me laisse une très forte impression. Et qu'on se le dise, ce n'est pas forcément donné à tout le monde.

-"Celles", hein ?


Le fait qu'il ait parlé au féminin ne m'a pas échappé. Et là encore, je me dis que les mots qu'il prononce, j'aurais pu dire très exactement les mêmes. Combien de fois ai-je pensé que j'étais un poison... pour Norbert, pour Thésée. Et les faits m'ont donné raison. Possible, même, que je les ai encouragés, comme pour justifier une pensée trop vive pour être occultée. Et possible aussi que j'ai en partie envie de l'être, ce poison, de le laisser courir dans mes veines en même temps que dans celles des personnes à qui je nous. Moi aussi, de mon côté, j'ai tendance à nuire aux hommes plus qu'aux femmes. Question de préférence, sans doute, même si la compagnie des femmes ne me déplaît pas toujours non plus.

-Raconte-moi.


Il m'a mis l'eau à la bouche, j'ai envie qu'il m'en dire plus, le plus possible, même. Je suis convaincue que toutes les histoires qu'il a à partager sont passionnantes. Je ne crois pas qu'il soit vraiment capable de vivre quoi que ce soit que l'on puisse qualifier de vraiment... banal.

:copyright: Belzébuth

_________________
Leta Lestrange

In a mad world, only the mad are sane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta)   Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit verre ne fait jamais de mal. (Leta)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-