AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone
395 € 649 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Sign of the times + Phèdre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 44
Humeur :
Sign of the times + Phèdre Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Sign of the times + Phèdre Right_bar_bleue

En couple avec : Personne. Volage et multipliant les conquêtes sans lendemain, cherchant cependant une épouse digne de ce nom.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

Sign of the times + Phèdre Empty
Message#Sujet: Sign of the times + Phèdre   Sign of the times + Phèdre Icon_minitimeMar 24 Mar - 23:06

Phèdre & Tibérius


Les journées de Tibérius Yaxley se partagent en la gestion des affaires Yaxley, et des membres de la famille Yaxley eux-même, ce qui n’est pas une mince affaire, il faut le reconnaitre, et sa bataille pour la domination des sang pur sur le monde, rien de moins. Il n’appelle pas ça politique, il n’est pas un politique. Les concessions, les compromis, il ne connaît pas, ça ne l’intéresse pas. Lui, il agit, il écrit, il dénonce, il participe activement à la victoire en oeuvrant pour l’Hydre. Evidemment, rien ne va assez vite pour lui, extrémiste qu’il est. Il n’est pourtant pas mauvais stratège, si on le laisse faire, dans le genre chef d’état-major. Pour le reste, il restera sans doute à jamais un intellectuel moraliste et cassant.

C’est à ce titre qu’Obscurus Books le publie : rien de joyeux ou de léger, non, son truc, ce sont les essais politiques, et il est assez prolifiques. Ses livres marchent bien, cependant, parmi toute la partie de la société sorcière qui craint les moldus et les catastrophes qu’ils engendrent, et parmi les sang pur qui voudraient bien revenir au pouvoir. Evidemment, un type qui justifie un régime martial et la domination sorcière au sens large, ça parle aux gens, pour peu qu’ils soient un peu sectaires, fermés d’esprits, ou illuminés comme lui - ce qui arrive plus souvent qu’on ne le pense. Tibérius a donc son petit succès, quand il s’y met. Son dernier essai a rencontré son petit succès, la presse en parle. Nigel, son éditeur, lui a signalé qu’il serait bon de répondre à ladite presse pour en faire la promotion. Evidemment, ça a agacé le juge, qui n’aime pas perdre son temps dans les ronds de jambe, mais il a accepté. Diffuser le discours, le marteler jusqu’à ce qu’il rentre, est essentiel.

Il a choisi la Gazette, parce que c’est Pollux qui en est le rédacteur en chef, et qu’il sait qu’on ne le critiquera pas trop. Mieux, il s’est arrangé pour que ce soit Phèdre qui fasse l’interview : il est donc sûr que le point de vue sera favorable, car l’Hydre se serre les coudes et que cela sert la cause. En revanche, l’interview en elle-même promet d’être piquante.

Au moins, elle est à l’heure, songe Tibérius, alors que l’elfe de la famille lui annonce Mlle Snowden. “ Ah, Phèdre, entre.” Il daigne se lever de son bureau, où s’empilent les livres pour la saluer. “Reconvertie en paparazzi, hein ? J’espère que tu es efficace aussi, dans ce rôle là, gamine.” Le ton, comme toujours avec Phèdre, est moqueur. C’est toujours comme ça entre eux. Ce n’est pas qu’ils s’entendent pas, c’est qu’ils ont leur caractère. Elle force le respect, la petite, parce qu’exister dans ce milieu si masculin et si réservé aux sang purs quand on est une femme sang-mêlé, ça n’est pas donné à tout le monde. Mais ça, Yaxley préférerait crever plutôt que l’avouer, alors elle a le droit à ses piques, qui lui en valent d’autres, parce qu’elle a un sale caractère comme lui. “Bon, je t’annonce officiellement que tu as une heure et demi. Après, je dois voir des gens ennuyeux, mais importants, à ce qu’il parait. Qu’est-ce que tu veux savoir ? ”




  COM

_________________
THE NECESSARY EVIL

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 922
Humeur :
Sign of the times + Phèdre Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Sign of the times + Phèdre Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Sign of the times + Phèdre Empty
Message#Sujet: Re: Sign of the times + Phèdre   Sign of the times + Phèdre Icon_minitimeMer 25 Mar - 18:26


Sign of the times
B

lack avait fait preuve - une fois n'est pas coutume - d'une mauvaise foi sidérante au moment de lui confier cette interview qui devrait occuper une pleine page de la Gazette. Phèdre avait accueilli la nouvelle de la façon la plus professionnelle possible (autant ne pas donner de grain à moudre à son misogyne de grand patron), mais en son for intérieur, elle jubilait. De toute évidence, Pollux Black aurait préféré confier cet article à n'importe qui qui n'était pas elle, même au stagiaire arrivé la veille, tenez. Bon, elle exagérait peut-être, mais il était tout de même vrai que le rédacteur en chef de la Gazette ne manquait jamais une occasion de fouler au pied son talent (que Phèdre estimait, pour sa part, incontestable), et ça faisait du bien d'obtenir ne serait-ce qu'un fragment de reconnaissance, même si sa plume aiguisée n'était pas tant à remercier que la bonne volonté de Tibérius Yaxley, qui avait apparemment insisté auprès du boss pour qu'elle mène l'interview.

Bon, un point pour Yaxley. Pour tout dire, Phèdre n'avait pas la moindre idée de comment cet entretien allait pouvoir se passer. Tibérius et Phèdre savaient s'entendre à peu près une fois sur deux, et se le montraient en revanche rarement. S'ils n'appartenaient au même camp (celui des vainqueurs, donc), sans doute n'auraient-ils jamais supporté la compagnie l'un de l'autre. Elle n'était pas certaine d'apprécier de passer ces prochaines minutes en sa compagnie... d'un autre côté, elle était capable de reconnaître que cette interview serait certainement bien plus intéressante que la plupart des missions de "terrain" qu'on acceptait de lui confier.

A l'heure convenue (elle ne ferait pas à Tibérius le plaisir d'arriver en retard), elle arriva donc à la porte de Yaxley. L'elfe familial la conduisit jusqu'au bureau du concerné, comme un coq en pâtes dans ce décor qui lui était familier. Phèdre n'aimait pas rencontrer les gens chez eux, sur leur terrain. Mais il fallait bien faire quelques concessions pour éventuellement avoir droit à son nom en entier sur une page de la Gazette.

Elle fit mine de ne pas l'entendre quand il la qualifia de paparazzi, ou encore quand il la traita de gamine. La bave du crapaud... tout ça, tout ça...

-Comme s'il était possible de faire le tour de la question en plus d'une demi-heure quand il est question de toi,
rétorqua posément Phèdre, un fin sourire, tout de même, au coin des lèvres. J'ai lu ton bouquin.

C'était la moindre des choses, en même temps, mais elle savait de source sûre que certains de ses collègues ne se donnaient pas cette peine quand ils allaient trouver un auteur. On avait bazardé un service presse sur son bureau la veille, elle avait lu une bonne partie de la nuit. Pas seulement cet essai mais ceux de Yaxley qu'elle n'avait pas encore lus pour avoir une vue d'ensemble de son oeuvre. Et à la vérité... Elle admirait l'oeuvre de Yaxley. Que ce soit la rigueur et la puissance évocatrice de sa plume ou encore son sens de la rhétorique, elle admettait que son petit talent pour l'écriture faisait pâle figure à côté. Enfin, elle l'admettait... Pas en face du principal intéressé, bien évidemment.

-Sans doute ton meilleur, si tu veux mon avis, mais quand même sacrément racoleur. Et polémique, évidemment. C'était ton but, de diviser les foules ou tu aimes juste te faire passer pour un éminent fils de pute aupèrs de la masse des amoureux des Moldus ?


Non, elle reformulerait ses questions, évidemment...


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Tibérius Yaxley
▌ Messages : 44
Humeur :
Sign of the times + Phèdre Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Sign of the times + Phèdre Right_bar_bleue

En couple avec : Personne. Volage et multipliant les conquêtes sans lendemain, cherchant cependant une épouse digne de ce nom.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, 31 cm, ventricule de dragon, rigide.
Camp: Mal
Avatar: Volker Bruch

Sign of the times + Phèdre Empty
Message#Sujet: Re: Sign of the times + Phèdre   Sign of the times + Phèdre Icon_minitimeDim 29 Mar - 0:00

Phèdre & Tibérius
Il faut reconnaître à Phèdre qu’elle met les pieds dans le plat. Au moins, c’est l’assurance de ne pas s’ennuyer, à défaut que l’entrevue soit totalement agréable, mais Tibérius préfère de loin les choses intéressantes, même désagréables, surtout quand il fait la promotion de ses livres. Bien sûr, la promotion est importante, mais il déteste les autographes et il ne comprend pas le concept de fans et de groupies, ni même des salons littéraires. En plus, en général, Henry Fitz est présent, quelle horreur. Au moins, ici, ils sont entre personnes de qualité. C’est ce qui l’agace le moins, le débat, parce qu’il peut parler et avoir un auditoire - ce qui est mieux que des courbettes et des prix littéraires.

Bien sûr, le juge a parfaitement conscience qu’il est insupportable, mais comme Phèdre non plus ne semble pas disposée à faire le moindre effort dans leur relation habituelle, il ne voit pas de raisons de changer. “Pas de flatteries entre nous, très chère, je sais parfaitement que tu n’en penses pas un mot, et le mensonge est un sale vice.” Il sourit, parce qu’il est maitre en la matière avec les femmes - un autre genre de vice, dont Tibérius ne se vante pas réellement, cela dit. “Encore heureux, ça me décevrait de ta part, sinon.” Il lui a obtenu cet article, parce que mine de rien, il la connait, il sait ce que Phèdre vaut, tant dans l’Hydre que comme journaliste. Yaxley n’attend pas spécialement de retour sinon un bon article. Mine de rien, malgré son caractère de chien, il est assez loyal en amitié, quand bien même cette amitié est vacharde et ne saute pas réellement aux yeux. Seule marque de civilité à l’encontre de la brune, il lui propose une chaise et ajoute : “Tu veux boire quelque chose ? Café, jus de citrouille, hydromel, thé, vin des elfes ?”

Il tourne lui même au café depuis un moment, entouré de livres - les siens, en partie - et de documents de travail. Mine de rien, le compliment lui fait plaisir, mais il n’en montre rien, concentré sur la question. “Si ça leur déplait, c’est que l’objectif est atteint. Il y a une guerre qui vient, ça fait dix ans que je l’écris, c’est important de définir qui est ennemi de qui.” Il sourit d’un air carnassier. Ses yeux brillent d’une lumière un peu fiévreuse, lui faisant mérité son titre d’illuminé. “Je me fiche éperdument de leur avis, et d’être à la mode. Etre dans le vent, c’est une ambition de feuille morte.” Tibérius hausse les épaules. Il n’est pas, et ne s’en cache pas, un politicien. Il est un idéologue, et un révolutionnaire. “Il va falloir un choc, de civilisation, de culture, appelle ça comme tu veux, si on veut que les choses change. Après, il faut déterminer avec qui on veut que les choses change, et qui fait le changement. Il est évident que ça ne va pas venir des adorateurs des moldus ni du pouvoir en place. Si le dire, c’est être un éminent fils de pute, effectivement, j’en suis un. Mais je te remercierai de laisser ma mère tranquille, gamine.” Le sourire avec lequel il conclut est poli, mais ferme. Même s’il n’en veut pas réellement à Phèdre, il a compris l’expression, il est évidemment hors de question que Tibérius Yaxley se laisse faire sans mot dire.




  COM
[

_________________
THE NECESSARY EVIL

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Phèdre Snowden
▌ Messages : 922
Humeur :
Sign of the times + Phèdre Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Sign of the times + Phèdre Right_bar_bleue

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Sign of the times + Phèdre Empty
Message#Sujet: Re: Sign of the times + Phèdre   Sign of the times + Phèdre Icon_minitimeDim 29 Mar - 9:49


Sign of the times
N

on, Phèdre ne flattait pas Tibérius. Elle n’aimait pas ce genre de méthodes. En certaines circonstances, elle voulait bien admettre que les ronds de jambe étaient sinon indispensables, du moins très utiles. Ce n’est pas pour autant qu’elle acceptait de jouer le jeu, ceci dit. Elle avait toutes les peines du monde à ne pas dire ce qu’elle pensait, et à ce titre, cela ne faisait pas forcément d’elle la meilleure des journalistes (ce qu’elle considérait être malgré tout). En présence de son interlocuteur, elle se donnerait moins la peine qu’en compagnie de n’importe qui de jouer les hypocrites. Si l’homme avait voulu qu’elle prenne son interview en charge, il savait de toute manière à quoi s’attendre (et il était bien possible qu’il n’attende que ça), et il devait exiger d'elle qu'elle ne prenne pas de pincettes. Ce n’était pas la pire manière que l’on puisse envisager de lui donner satisfaction, de fait. Tout comme cette interview serait, dans le fond, tout sauf désagréable pour la jeune journaliste. Elle prenait le plus grand plaisir à lui rentrer dedans, mais elle ne s’en donnerait pas la peine si elle ne lui trouvait pas de l’intérêt. Elle appréciait son intelligence, son esprit, et elle était convaincue qu’il était possible de brosser de lui et de son œuvre le portrait le plus élogieux sans même en donner l’air.

Elle opta pour un verre d’hydromel quand Tibérius lui proposa de boire quelque chose. Il aurait peut-être été de meilleur ton d’opter pour une boisson non alcoolisée, mais Phèdre ne voyait aucun intérêt à forcer la convenance, et ce n’était certainement pas un simple verre qui allait la rendre inapte au travail. La jeune femme pouvait se targuer d’avoir une sacrée descente, à vrai dire. Mais c’était un tout autre débat. Ceci fait, elle se concentra sur la réponse de son interlocuteur. Elle avait daigné tirer son calepin et sa plume, qui ne la quittaient jamais, de son sac à bandoulière, et notait à présent plus consciencieusement les paroles de son interlocuteur. Certes, il faudrait qu’elle reformule ses interventions, mais elle tenait à garder aussi bien le fond que la forme des propos qu’ils échangeaient.

En plus d’être un excellent écrivain, Tibérius Yaxley était un très bon orateur… mais il faut dire que l’un n’allait sans doute pas sans l’autre. Surtout quand on était essayiste, ce qui était une forme d’écriture plus complexe et bien plus exigeante que la rédaction d'une bête fiction. Il argumentait, et il argumentait bien.

-Ok, je prends note de ton Œdipe mal résolu,
répondit-elle, ce qui en vérité était une manière de lui faire comprendre que l’insulte – à ses yeux légère – serait la dernière. Dans ce registre, en tout cas. Elle-même n’était pas sensible à la question. Ses deux parents étaient faibles et stupides, ça réglait aisément la question. Donc, plus qu’un essai, c’est un pamphlet politique, que tu as publié. Tu penses qu’il aura une quelconque incidence sur tes lecteurs ? Beaucoup lisent, se gargarisent des arguments qu’on leur prémâche, mais seraient bien incapables de les mettre en application. Qu’est-ce qui fait une différence dans ce que tu proposes, selon toi ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sign of the times + Phèdre Empty
Message#Sujet: Re: Sign of the times + Phèdre   Sign of the times + Phèdre Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Sign of the times + Phèdre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-