AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 865
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )   Dim 1 Aoû - 13:39




" Murmure d'une peur sans nom "

By Lena & Oly'

------

La nuit, dit-on, porte conseil aux esprits embrumés. Mais pour Lena, ce n'est que la démonstration d'une journée de plus qui vient de s'achever. Assise en tailleur sur son lit, elle observe les étoiles par la petite fenêtre taillée dans le mur en pierres. La lueur blanche de la pleine lune traverse le carreau et vient se déposer sur le parquet de la pièce, permettant ainsi de remarquer quelques grains de poussière aux reflets d'argent. Impossible de trouver le sommeil quand on fait face à pareille merveille, même si le matelas de plumes n'était pas si fin, chercher le repos serait bien vain. Mais pourquoi rester là à observer par un hublot quand on pourrait être au frais à l'extérieur du chateau ? Visiblement elle n'était pas seule à y penser car elle entendit près d'elle une personne se lever. Cachée derrière les rideaux de son lit, Lena l'imaginait sortir de la pièce sans bruit. Quand la porte grinca et se referma, elle bondit hors des draps et à son tour se sauva. La salle commune était aussi déserte qu'une plage de normandie un soir d'hiver. Passant derrière la statue qui ronflait fortement, la Serdaigle s'enfonça dans les couloir prestement.

Arrivée dans le parc, l'air frais l'engloba et d'un geste vif elle croisa les bras. De la fumée s'élevait de la cabane d'Hagrid, ce bon gros garde chasse n'était donc pas si stupide. Mais il était quand même difficile d'imaginer que ce balourd soit capable de penser. C'est à grandes enjambées que Lena se dirigea vers la forêt. Pourquoi ? Elle n'en avait aucune idée, c'était un réflexe, un présentiment, un besoin d'explorer. Entre les ombres, les rayons de la lune se frayaient leur chemin. Une branche craqua derrière elle et elle pila. Qui était là ? Ou quoi ? Quelle créature immonde sortie du bois ? Respirant profondément pour rester posée, elle fit glisser sa main jusqu'à sa baguette en bois torsadé. Fermant les yeux un moment, elle fit volte-face et éclaira l'imprudent. Surprise par l'identité de la personne, Lena abaissa sa baguette. Sa voix résonna pour elle plutôt étrangement, étonnée, intriguée.

<< Olive ? Que fais tu ici ? >>

Ses longs cheveux bouclés tombaient sur ses épaules frêles, sa peau blafarde brillaient à la lumière de la lune. Dans l'obscurité des arbres, la Serdaigle crut appercevoir l'étincelle d'un sourire amusé.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )   Jeu 12 Aoû - 20:34

    Jeudi soir… Olive avait l’impression que ça devenait une habitude… Et une habitude assez particulière. Sortir dehors, et ce uniquement le jeudi soir. Il y a deux semaines, elle était allée s’étendre dans le parc. Et Lou l’avait rejointe. Lou… Olive s’inquiétait un peu pour elle. La miss avait la fâcheuse tendance à tout garder pour elle, et il était clair que pas mal de choses clochaient dans sa vie en ce moment. Et pour la serpentard de septième année, ses rares amies étaient précieuses. Mais bon… Laissons de côté le sujet Lou Hamilton pour nous préoccuper du moment présent.

    Le repas était terminé depuis belle lurette, les élèves étaient remontés dans leurs dortoirs, certains dormaient sûrement déjà sur leurs deux oreilles... Mais Olive n’arrivait plus très bien à dormir ces derniers temps. Car entre Myrtle qui la gênait de son mieux et… Et les questions qu’avait été amenées par ce fameux jour, Olive avait perdu son sommeil. Les rares fois où elle parvenait à dormir, elle savourait le temps précieux qui lui était offert. Mais généralement, la peur qu’elle avait éprouvée pour Tom restait sans réponse à ses yeux. Il l’avait effrayée. Et pourtant, elle savait, même avant, à quoi s’en tenir avec lui. Elle savait quel genre de personne il était. Mais de se retrouver acculée comme ça, telle un pantin avec lequel on joue… Ca l’avait apeurée. Aucun contrôle. Cela résumait bien la situation actuelle. Elle n’avait aucun contrôle sur la situation. Et aussi aucun moyen de se protéger de Tom. Il lui suffisait d’ordonner, et elle n’avait plus le choix. Ou alors un choix si mince… Obtempérer ou mourir. Et il le savait. Mais pourtant ??? Il n’en avait jamais usé jusqu’alors. Etrange. Avait-il tout de même une certaine considération pour elle ? Olive ne le croyait pas. Alors quoi ?

    Elle en était là dans ses pensées, marchant pensivement aux abords de la forêt interdite, sans chercher à vraiment s’enfoncer. Se rappelant les regards que ses parents posaient sur elle, un mélange de pitié et de mépris enfoui, elle avait l’envie fugace de s’enfoncer de plus en plus profondément, et de passer sa vie dans la forêt… Après tout… Elle ne serait qu’un monstre parmi tant d’autres… Mais se rappelant les créatures fantastiques qui y vivaient, elle du convenir que le terme monstre n’était pas vraiment approprié. Elle s’y était déjà aventurée, dans cette forêt. C’est lors de sa cinquième année qu’elle avait enfin trouvé le courage de dépasser les limites interdites et d’y pénétrer, en dehors de toute surveillance. Et elle avait croisé la route des centaures. Et ils l’avaient fascinée. Peut être aussi passionnée qu’eux par les astres, elle était restée sans broncher, sans parler, la tête dans les étoiles, à proprement parler, bercée par leurs brèves interventions saugrenues…

    Elle y été retournée depuis ce jour là. Plusieurs fois. Mais elle ne les retrouvait pas toujours. Qu’en quelques rares occasions. Ils la fuyaient peut être… Après tout, ils n’aiment pas énormément les humains, et ça, c’est une vérité que personne ne peut nier.

    Elle s’y était aventurée aujourd’hui, lassée de se retrouvée seule dans ses draps, incapable qu’elle était de trouver le sommeil. Mais la pleine lune ne jouait pas en sa faveur… Il était plus difficile de percevoir les étoiles, surtout avec ses malheureux yeux d’humaine. Et en plus, l’astre lunaire renvoyant davantage de lumière du soleil… Si elle avait pu sortir normalement lors de la nouvelle lune, Olive s’était néanmoins vêtue de sa cape ce soir là, et avait même rabattu le capuchon sur sa tête. Mais bon… A l’abri de l’épaisse forêt, elle ne risquait pas grand chose… Même l’infirmière ne s’en rendrait pas compte. Pas discrète pour un sou, Olive s’enfonçait, encore plus loin. Après tout, armée de sa baguette et connaissait le sortilège des quatre points (et l’emplacement du château) elle était sûre de retrouver son chemin… Un jet de lumière vint brusquement agresser ses yeux, habituée à l’obscurité. Ses pupilles se rétractèrent automatiquement, alors qu’elle fronçait les sourcils et pliait les paupières en signe de gêne évidente. Alors que sa main était sur le point de faire barrage entre ses yeux et la source lumineuse, cette dernière s’abaissa brutalement, sans pour autant s’éteindre…


    - Olive ? Que fais tu ici ?

    Les mèches blondes, lisses. Le ton de la voix. L’uniforme à l’effigie de Rowena Serdaigle. Tout accusait Elena Gordon d’être présente en ces lieux. Un sourire amusé apparut sur le visage de la serpentard. Elle aurait pu tout aussi bien lui retourner la question… Et voir Elena ici l’amusait presque. Elle avait tellement changé, et en si peu de temps que cela pourrait presque en être effrayant. A croire qu’il y avait eut un événement déclencheur, qui avait transformé sa misérable existence en une vie un peu plus digne d’intérêt. Aux yeux d’Olive en tout cas… D’une voix détachée, elle répondit, s’efforçant de ne pas rigoler quant à l’idiotie de ce qu’elle allait sortir.

    - Et bien… Je n’arrivais pas à dormir.

    Comme si les élèves normaux, même atteints d’insomnie, se retrouvaient dans la forêt interdite. Hilarant. Mais c’était une porte de sortie comme une autre…

    - Mais… Sais-tu que cet endroit est pour le moins… interdit aux élèves ? J’imagine que tu dois avoir quelque chose de précis en tête pour t’y être aventurée. Elle laissa s’installer un petit silence, puis ajouta un mot, voulant connaître l’avis de la miss Gordon sur le sujet. Non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 865
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )   Mar 17 Aoû - 10:23

Elena restait perplexe quand à la véritable raison de la présence d'Olive dans l'épaisseur du bois maléfique. Maléfique ? Ou bénéfique, cela dépendait de l'heure à laquelle on s'y aventurait, du temps qu'il faisait et des créatures ou personnes qu'on y rencontraient. Ce soir, c'était plutôt bénéfique, du moins pour elle. Inquiète pour ce qu'elle pouvait vraisemblablement considérer comme une amie, elle n'osa pourtant pas lui demander les raisons de ses insomnies. Ce qui poussait les actes d'une personne ne regardait que la personne concernée. La curiosité, c'est bien connu, est un vilain défaut. Néanmoins, elle resta attentive car derrière le sourire narquois de la Serpentard se cachaient des secrets bien plus profonds qu'elle ne pouvait l'imaginer. Ca se voyait dans son regard. Au clair de lune, la peau d'Olive brillait, et sa pâleur demeurait comme du crystal étincelant. C'était joli. Bizarre, mais joli. Finallement, alors que ses yeux s'abituaient à l'obscurité, elle éteignit la lumière de sa baguette, gardant pour seule lumière, celle douce et épurée de la pleine lune. Lena sourit, amusée par la réplique cinglante de son amie. Même la nuit, Olive ne perdait jamais le nord. Elle savait excatement quoi dire et quoi faire pour en apprendre le plus possible en s'expliquant le moins possible. Pourtant, la Serdaigle n'avait aucun problème avec l'idée de confier les raisons de ses promenades nocturnes. Trop de choses tournaient dans sa tête et la majestuosité du ciel ce soir là effacait toute envie de plonger dans un sommeil inutile. Ce fut d'onc d'un voix claire qu'elle répondit :

<< Les étoiles sont trop précieuses au regard pour oser fermer les paupières. Et la forêt interdite dissimule parfaitement ma présence, ce qui m'évitera une retenue de plus. Logique non ? >>

Parfaitement logique. Et parfaitement véridique également. Léna allait lancer une plaisanterie quand un nouveau craquement retentit dans les alentours de la forêt. Dégainant une fois de plus sa baguette complice, elle n'alluma pourtant pas la lumière. Si la personne ou la chose ne les avaient pas encore détectées, avec la lumière, ce serait chose faite. Les pas qui résonnaient sur le sol frais des bois étaient malheureusement bien trop lourds pour que ce soit un élève. Il ne restait plus que deux solutions : soit c'était Hagrid, soit c'était une créature malfaisante de la forêt interdite. La respiration d'Elena n'était plus qu'un murmure qu'elle dissimulait aisément dans la brise. Parfaitement immobile, sa présence se faisait indétectable. Pourtant, il y eu un grognement à deux ou trois mètres de là, et un oeil doré menaçant apparut de derrière un tronc d'arbre. Et étant donné les circonstances et la taille de la créature, il n'y avait aucun doute possible. Loup Garou. Réaction instinctive.

<< Impéro ! >>

La créature gémit et vint près d'elles, l'air sage et soumis. C'était une belle bête qui devait peser son pesant de cacahuettes... Au moins deux mètres de haut sur un mètre trente de large. Deux canines tranchantes comme des rasoirs mesurant à peu près dix centimètres chacune dépassaient de sa gueule béante. Inutile que je vous parle des griffes, vous ne me croiriez pas... Le sortilège avait fonctionné et le monstre était devenu aussi doux qu'un agneaux. Elle repensa très vite à l'élève de son dortoir qui s'était levé peu avant elle. Une fille donc obligatoirement. Simple besoin d'aller aux toilettes ou se tenait elle là juste devant Lena et Olive sous un aspect plus repoussant que celui d'une jeune fille ? Ce n'était pas le moment de se poser ces questions là. Elena venait d'effectuer un sortillège impardonnable sous les yeux d'Olive. Malgré la situation, celle-ci semblait pourtant impassible... Comme si pour elle, ce n'était qu'une formalité. N'avait elle donc jamais peur ? Si c'était le cas, Léna n'y avait jamais assisté jusqu'alors...

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )   Jeu 19 Aoû - 21:51

Music: Stars Come Out – Calvin Harris


    Au final, elle s’amusait bien… Rencontrer Elena Gordon alors qu’elle recherchait des créatures mi-homme mi-cheval, ça faisait quand même une surprise de taille… Surtout quand on pensait être la seule élève du château à oser s’aventurer de nuit dans cette forêt. Qui est grande qui plus est. Vraiment, se retrouver face à face avec la petite Lena l’avait surprise. Enfin… Petite, c’était juste pour dire. Elle était légèrement plus grande qu’elle, et de plus, Olive étant née le 31 août, juste avant la rentrée, il était vraiment vraiment difficile de trouver une Septième Année de Poudlard plus jeune qu’elle… A sa connaissance, ils étaient tous plus âgés qu’elle dans son année. Mais bon. Cela ne la dérangeait pas vraiment. Quelques jours, quelques mois, cela ne faisait… Aucune différence. Lena n’avait rien ajouté, à propos de sa raison peu précise d’être là. Et ça, ça avait lui don d’intriguer notre petite Serpentard. La question oscillait de gauche à droite dans sa tête. Pourquoi ? La baguette de la Serdaigle s’éteignit finalement, sur une indication de cette dernière. Rabaissant sa main protectrice, les prunelles d’Olive se réhabituèrent peu à peu à l’obscurité relative… La lumière de la lune se répandait à travers le feuillage des arbres, laissant quelques rayons atteindre la terre humide du lieu. Un court instant légèrement inquiète, la miss ramena un peu plus en avant les bords du capuchon qu’elle avait sur le crâne. Simple précaution…

    Le fantôme d’un sourire sembla s’afficher sur les lèvres de la blonde, mais pas encore totalement remise de l’exposition à la baguette lumineuse, olive n’en était pas certaine. Alors qu’elle s’attendait à une dérobade en règle, elle fut légèrement surprise par la sincérité qui semblait s’écouler de ses paroles…


    - Les étoiles sont trop précieuses au regard pour oser fermer les paupières. Et la forêt interdite dissimule parfaitement ma présence, ce qui m'évitera une retenue de plus. Logique non ?

    Si on voulait… L’endroit précis, rempli d’arbre, n’était pas le lieu idéal pour observer la voûte céleste… Le regard se perdait parmi les feuilles, bien avant d’atteindre les petits points lumineux qui ornaient le ciel. Quelques clairières parsemaient cependant la dense forêt… Néanmoins, Olive n’en fit pas cas, elle répondit quelques mots à son intention.

    - J’imagine que oui…

    Sa vision nocturne était redevenue ce qu’elle était avant l’apparition de Lena… Elle voyait les contours des objets et êtres humains nettement, de même que les dégradés de gris. Et aussi l’espèce de sourire de la Serdaigle. Elle s’apprêtait à prendre la parole lorsqu’un craquement retentit. Près d’elles. Trop près. Les réflexes de la miss Gordon furent presque instantanés, pointant sa baguette vers la source du bruit. Un peu anxieuse Olive fronça les sourcils tandis que sa main gauche attrapait la baguette de sorbier, cachée dans unes des poches intérieures de sa cape. Alerte, elle jeta un léger regard à la serdaigle sur le qui-vive. Les pas de rapprochaient, et Olive leva légèrement sa baguette, prête à se défendre si le besoin s’en faisait sentir… Au final, elle n’appréciait pas vraiment de se retrouver dans cette situation, qu’elle ne contrôlait pas, pour une fois. Mis à part avec Tom, cela ne lui arrivait pas souvent. Elle avait toujours quelque chose à quoi se raccrocher… mais contre des créatures, les mots ne faisaient pas grand’effet… Et puis, d’un coup, Elena bougea. Sans doute son attention avait-elle été retenue par un détail insolite. En tout cas, l’incantation, puis le sort fusa…

    - Impéro !

    Un hoquet de surprise fini bloqué dans sa gorge. Si elle s’attendait à ça… D’une, que Elena Gordon, Serdaigle de son état, utilise un Sortilège Impardonnable… De deux, qu’un loup garou, se préparant à les attaquer, débarque soudainement, sage et soumis.

    Des yeux orange vif, une fourrure imposante qui oscillait entre le gris et le blond-châtain, une belle gueule, munie de dents maintenant plus ou moins cachées, si l’on omettait deux gigantesques canines qui dépassaient d’entre ses lèvres. Un léger frisson parcourut sa colonne vertébrale, lui donnant une sueur froide. Quelque chose en elle lui ordonnait presque de vider les lieux, et de mettre le plus de distance possible entre la créature, pourtant maintenant sous contrôle, et elle. Après tout, il ne suffisait que d’une pensée de Lena, et la bête pourrait s’en prendre à elle. Mais elle n’arrivait pas à bouger, ni même à concevoir l’idée qu’elle puisse tourner le dos à la bête…

    Un court instant, Olive détourna son regard de la menace pour observer Lena… Et remarquer que la Serdaigle avait porté son attention sur elle. Un très mince sourire s’étira douloureusement sur ses lèvres, en un rictus sollicité. Et ses lèvres bougèrent, formèrent des mots dans un murmure à peine audible.


    - Lena… Tu es un peu inconsciente… Imagine que des mesures de contrôle magiques aient été mises en place afin de détecter sortilèges de magie noire et les sorts impardonnables ? Tu aurais été bien embêtée… Mais bon, j’imagine que je dois te remercier pour nous deux d’avoir été aussi… Instinctive ?

    Elle prononça le dernier mot avec un air interrogateur. Que la demoiselle lance ce genre de sorts de manière presque naturelle faisait froid dans le dos… Autant que le loup garou sur lequel elle reporta son attention. Il ne bougeait pas, se contentant de rester là, immobile. Et soudain, la curiosité l’emporta. Qui était cette créature en dehors de la pleine lune ? Un vagabond ayant trouvé refuge dans cette forêt ? Un professeur ? Ou pire, un étudiant ? Son cerveau tournait et retournait les informations dans tous les sens, cherchant à élucider le mystère.

    Et soudain, l’illumination l’atteignit. Elle prit le soin d’afficher une lueur mauvaise dans ses pupilles, et lorsqu’un éclat mauvais les eut atteint, elle déclara avec un air plutôt hautain, qu’elle adressait parfois à ses victimes.


    - Sale bête… J’espère que tu es fière de m’avoir angoissé un instant… Maintenant, c’est à mon tour, que veux tu… Prends ça !

    Et au moment où sa phrase se finissait, la baguette claire de sureau fendit l’air.

    - Scalpere.

    Un ton froid, où perçait une menace enfouie.
    Une entaille apparut sur la joue gauche de l’animal, et un peu de sang s’écoula lentement, laissant une ou deux traînées dans la fourrure… Une blessure magique, qui laisserait sûrement une petite cicatrice. De quoi reconnaître le loup garou si Olive le croisait sous forme humaine. Et si elle avait fait passer ça pour une vengeance, c’était en réalité surtout pour rassasier sa curiosité presque malsaine. Un léger coup d’œil en coin vers Lena acheva son plan…

    Cependant, un grognement ramena rapidement son attention sur le monstre. Les commissures de ses lèvres s'agitaient dangereusement, révélant d'affreux crocs bien pointus... Un frisson remonta le long de la colonne de la jeune fille. Sans réfléchir plus, l'instinct de survie pris le dessus, et elle agrippa le bras de Lena avant de la tirer et de s'enfuir avec elle.


    - On file... J'ai peur que ton sort ne tienne plus très longtemps, et que le désir de nous bouffer de la bête prenne le dessus...

    Et sitôt les mots dits, olive fila dans la nuit, entre les arbres. En courant. En mettant le plus de distance possible entre elle et le monstre. En entraînant Elena vers la sécurité. Vers le château. Fichue nuit bien trop mouvementée...

_________________


Dernière édition par Olive Hornby le Mer 20 Oct - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 865
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )   Lun 20 Sep - 19:53

[ Désolé du retard, c'est à cause des cours =/ Je répond aussi vite que possible !! ]

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss condiments. Le pantin particulier. Modératrice ultime.
avatar
▌ Messages : 3701
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où l'on dit adieu à ceux qui restent...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Sorbier, 30.75 cm, Crochet de Basilic.
Camp: Mal
Avatar: Natalie Portman

Message#Sujet: Re: Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )   Mer 20 Oct - 18:39

Désolée, j'édite mon post pour nous désengager toutes les deux n__n" En revanche, on se fera un topic dès que tu seras moins occupée if you want n_n

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 865
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )   Ven 29 Oct - 18:04

Pas de soucis, je suis revenue ^^
On fait un topic quand tu veux ;D

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Murmure d'une peur sans nom ( Pv ma Fowleuh )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tu fais peur sans le faire exprès. #Khamzin
» CORAYA ? Mais j'attends un être charmeur, mon marin riche et sans peur...
» Addison Hill ? Sans regret du passé, Ni peur de l'avenir.
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Le palais Sans-souci en Danger
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: La forêt interdite.
-