AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 95
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMer 18 Nov - 12:36


C'était ce qu'il y avait de moins prudent à faire au monde, mais Despina s'en moquait. Elle avait besoin de revoir son père. Ce n'était pas seulement un caprice, c'était quelque chose de vital. Et si elle n'allait pas à lui dans tous les cas, elle savait que c'était lui qui viendrait à elle, et se mettrait sans doute en danger dans l'espoir de la retrouver. Une conversation, c'était tout ce dont elle avait besoin. Juste quelques minutes de discussion avec lui, pour lui apprendre où elle en était, pour qu'ils discutent de ce qui allait se passer, à présent.

Despina avait hésité quant à la manière d'aller à la rencontre de son père. Elle avait d'abord songé de se rendre à la boutique et de l'y retrouver, l'allée des embrumes avait ce mérite de vous permettre de vous confondre avec l'ombre plus facilement. Mais chez Barjow & Beurk, le risque de croiser des Beurk, justement, était bien trop grand, et même en revêtant une autre apparence pour protéger ses arrières, c'était un risque qu'elle ne voulait surtout pas prendre... Alors même si c'était extrêmement risqué, elle avait décidé d'aller le retrouver chez lui.

Bien sûr, elle avait pris toutes les précisions qui s'imposaient et n'en avait omis aucune, enfin, elle l'espérait. Elle se doutait que les Aurors, s'ils étaient sur sa trace, commenceraient d'abord par la chercher ici, ou en tout cas, ce serait un de leurs lieux de prédilection, mais elle comptait un peu sur le fait que les Aurors avaient trop de pain sur la planche pour avoir déployé tous leurs hommes la concernant. Elle n'était pas une si grande prise que ça.

Elle avait malgré tout tout utilisé pour rejoindre sa demeure, elle n'avait pas transplané trop près pour ne pas attirer l'attention, avait utilisé un sortilège de désillusion pour se fondre dans le décor... Elle avait rejoint la demeure familiale sans attirer l'attention.

La jeune femme avait trouvé une maison vide : son père n'était pas encore entré. Elle l'attendit donc dans l'ombre, et quand elle l'entendit finalement refermer la porte derrière lui, elle se redressa, en espérant que son intrusion (elle avait un double des clés, mais quand même) ne lui ferait pas peur.


"Papa..."

Sa voix était presque un souffle quand elle s'adressa à lui.


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 138
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeJeu 26 Nov - 11:26





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
J
e suis partagé entre une immense fébrilité, une anxiété totale et un parfait soulagement. Pour un peu, je changerais mon fusil d'épaule et remercierait Jedusor, Aristide, tous ceux à qui j'ai décidé de faire la guerre et que je tiens pour responsables des événements. Grâce à eux, Despina s'est échappée, grâce à eux, ma fille est enfin à l'abri de la cruauté et de l'appétit des détraqueurs. Faut-il que je m'en réjouisse totalement ? Peut-être pas, en effet. Je sais très bien que Despina sortie de prison ne veut pas pour autant dire qu'elle est tirée d'affaires. La situation a de bonnes chances de dégénérer, et de bien des manières.

Je n'ignore pas, par exemple, qu'elle pourrait tout à fait être récupérée par les Aurors ou la police magique et retourner d'où elle venait, avec peut-être plus de restrictions qu'avant... Mais même si cette situation ne doit être qu'un répit pour elle, je suis heureux, heureux qu'elle n'ait pas péri comme d'autres prisonniers, heureux de la savoir à même de goûter à une liberté dont on l'a privée pendant beaucoup trop longtemps. Mais combien de temps cela durera-t-il ? Impossible à dire vraiment...

D'où mon angoisse. Depuis l'évasion massive des prisonniers, je n'ai aucune nouvelle de ma fille. Je comprends qu'elle ne m'ait pas fait signe, j'admets même que c'est plus sûr ainsi. Je suis convaincu d'être surveillé, même si je n'ai pas de certitude sur la question. Mais je voudrais avoir... un signe, la preuve que tout va bien pour elle.

Et c'est plus qu'un signe, que je finis par obtenir, alors que je rentre de la boutique comme à mon habitude. Quand j'entends le ton de sa voix, mon coeur semble vouloir s'échapper de ma poitrine. Elle est bien là.

-Despina...


Je n'attends pas plus longtemps pour la prendre dans mes bras, pour la première fois depuis ce qui me semble être la plus longue des éternités. J'avais beau la visiter régulièrement, nos étreintes, pourtant peu courantes du temps où elle était libre, m'avaient terriblement manqué.

-Tu vas bien ?
Je m'écarte un peu pour l'observer. Toujours aussi maigre, fragile, émaciée... mais je la sens plus vivante qu'elle ne l'a été depuis longtemps. Tu n'aurais pas dû venir ici, c'est trop dangereux...



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 95
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeLun 30 Nov - 13:14


-Despina...


En dépit de la stupeur, il semblait surtout heureux et soulagé de la voir alors qu'il la prenait dans ses bras. Despina savoura au maximum cette étreinte.

On ne pouvait pas dire que les démonstrations d'affection du genre avaient été monnaie courante chez les Barjow, et pourtant, elles avaient manqué, terriblement manqué à Despina. Le contact humain, de manière général, avait été un manque terrible pour la jeune femme qui enfin pouvait savourer une véritable étreinte.

Elle se laissa un instant reposer entre les bras de son père, avec l'agréable bien qu'erroné sentiment d'être protégée, et que rien ne pouvait lui arriver. Entre les bras de son père, elle réussissait à gagner une sorte de sentiment rassurant d'invincibilité.

Plus rien n'était susceptible de la toucher encore. Et elle était heureuse d'avoir pris le risque d'aller le trouver. Elle savait bien, sûr, que ce n'était pas franchement avisé, ni pour elle, ni pour lui, mais elle ne savait pas avoir le moindre regret malgré tout. Elle faisait ce qu'il fallait, tout simplement.


-Tu vas bien ? Tu n'aurais pas dû venir ici, c'est trop dangereux...

"Je sais...",
répondit doucement Despina. Elle en avait entièrement conscience, mais elle n'avait aucun regret à ce sujet pour autant. "Mais j'avais besoin de te voir."

Et ça en valait définitivement la peine. Il était possible que la demeure de Kenneth ait été placée sous surveillance, mais la fugitive avait envie de penser qu'elle avait été suffisamment prudente pour que ça ne pose pas de problème pour autant.

Et si risques il y avait, le simple fait d'avoir pu serrer son père dans ses bras, et revoir Amos, même si elle n'avait pas pu le prendre avec elle, suffisait très largement. Ce peu de liberté auquel elle goûtait avait une importance immense, inégalable, pour elle.


"Je vais bien. Je vais beaucoup mieux"
, ajouta-t-elle. "Je n'ai pas l'intention de te mettre en difficulté. Je ne vais pas rester trop longtemps. Je voulais juste... te voir. Et aussi te dire que tout allait bien pour moi. Je ne voulais pas que tu t'inquiètes."

Même si, connaissant son père, dès qu'elle aurait mis un pied hors de cet appartement, il s'inquiéterait de nouveau. Mais au moins, il avait la confirmation qu'elle était en vie, et qu'elle était au mieux qu'elle pouvait être dans ces circonstances.



_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-