AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €

Partagez | 
 

 Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
SORCIER
Agrippine Dragonneau
▌ Messages : 1361
Humeur :
Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine)   Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Icon_minitimeVen 21 Aoû - 22:01


   
Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir.
   
A

grippine n'en revenait toujours pas, mais il semblait bien que Seth ait été piquée par cette vicieuse maladie qu'est la maladie d'amour, à croire qu'elle pouvait même s'attaquer aux plus robustes et aux plus réticents (il fallait qu'elle prenne garde à ses - merveilleuses - fesses, du coup). Elle ne l'avait jamais vu ainsi. Certes pas secoué de sentimentalisme et un sourire d'abruti aux lèvres, mais du moins désespéré, parce que c'est souvent un sentiment que l'amour provoque et dont on ne parle pas assez... et là y avait de quoi.

Car c'était déjà bien surprenant de comprendre que Seth était tombé sincèrement sous le charme d'une de ces dames, mais c'était encore plus surprenant d'entendre le nom de ladite dame. Pomona Fitz, sérieusement ? clairement, elle n'aurait pas misé sur elle. Mais elle n'aurait pas misé sur elle avec qui que ce soit. Ni sur Seth avec qui que ce soit. Au bout du compte... les deux ne devaient pas aller si mal ensemble, même, ils devaient aller particulièrement bien l'un avec l'autre. Mais ça, c'était du passé, comme le fit remarquer Seth à juste titre.

-Bien sûr que je la connais ! Sans elle, à ce qu'on dit, ma génitrice n'aurait jamais pu devenir ministre, elle lui doit une fière chandelle
, ironisa-t-elle avec un sourire.

Le nom de Pomona Fitz n'était pas un nom inconnu, du moins si on s'intéressait un peu à l'actualité. Ce qui était le cas d'Agrippine, pas parce qu'elle en était si friande mais parce que dans son métier, c'était une chose nécessaire si on voulait rester efficace.

-Mais même sans ça... Je l'ai croisée deux-trois fois, tu sais. C'est - c'était une cliente à moi.

L'envie de trahir le secret de la jeune femme était très forte chez Agrippine, mais elle décidait de ne pas y céder. Il était sans doute préférable qu'elle se taise et continue de protéger le secret de la jeune femme, même si en cet instant, ça lui semblait cruel. Cela ne lui posait pas de cas de conscience en temps normal, quand elle prétextait ne rien savoir à qui mieux mieux, mais là, elle avait un peu le sentiment de trahir un ami... pour une fille qu'elle connaissait à peine, mais tant pis. Elle la trahissait déjà un peu en parlant du fait qu'elle était sa cliente, mais ça, c'était autre chose.

-Je vous aurez pas du tout imaginés ensemble si tu m'en avais pas parlé, mais en fait... je crois que je vois pourquoi elle avait réussi à te rendre accro.
Elle marqua une pause, elle savait qu'elle manquait de sensibilité jusqu'ici, mais l'affaire était plutôt compliquée. Je suis vraiment désolée pour toi, Seth.

Ce devait être horrible à vivre. Même si c'était un mensonge.


   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1048
Humeur :
Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine)   Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Fév - 18:46

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir.
Forcément, le nom de Pomona était cruellement célèbre, ce qui ne voulait pas pour autant dire que les personnes la connaissaient. Il y avait peu de chance qu’un sorcier ne connaisse pas son nom, mais ils ne la connaissaient pas du tout pour autant, même Seth au final se disait qu’il y avait plein de chose qu’il ignorait sur la jeune femme, comme celle-ci ignorait aussi énormément de chose à son sujet. À se demander s’il était vraiment possible de connaître réellement quelqu’un. Mais dans le cas de Agrippine, visiblement, elle la connaissait vraiment et pas seulement parce que sans « elle », sa mère ne serait pas ministre de la magie. Il était évident que le jeune homme n’allait pas entrer dans le détail du fait que Pomona n’avait rien à voir avec la mort du ministre de la magie, tout le monde le pensait et le fait que l’opinion du monde change n’allait pas ramener la jeune femme. Mais donc, Agrippine la connaissait autrement, puisqu’elle avait eu l’occasion de la croiser deux trois fois, Pomona était une cliente à elle.

En cet instant précis, la sensation du fait qu’on ne pouvait pas du tout connaître une personne en son entier lui arrivait en pleine figure. Est-ce qu’il était à ce point surpris pourtant ? Non, pas réellement, il savait bien que Pomona n’avait rien d’une femme entièrement rose, sinon elle ne lui aurait pas autant plus. Il y avait quelque chose en elle de sombre, alors en soit pourquoi pas. Elle avait dû avoir de l’intérêt à aller trouver Agrippine Tuft, peut-être pour des potions ou autre chose. Seth ne savait même pas réellement s’il avait envie de creuser un peu plus. S’il avait conscience que Pomona était encore cliente de la jeune femme et ne s’avérait pas être seulement une ancienne cliente, il était évident que le jeune homme prendrait la peine de vraiment creuser. Seth afficha un léger sourire quand Agrippine affirma qu’elle ne les avait pas du tout imaginés ensemble, mais qu’en même temps elle voyait pourquoi elle l’avait rendu accro. Ouais… il aurait mieux fait de se retenir, mais ce n’était pas comme s’il pouvait vraiment changer quelque chose pour le coup. Et au fond, il n’avait aucune envie de changer tout ce qu’il avait vécu, il n’avait pas envie de renier ses sentiments pour Pomona, même si clairement il en souffrait énormément.

« Ouais… c’est des choses qui arrivent malheureusement. » Seth appréciait les mots de la jeune femme, très clairement, mais en même temps il devait bien avouer qu’il ne savait pas réellement comment réagir. Ce n’était pas comme s’il y avait quelque chose à faire et si Agrippine était désolée, il appréciait, mais ça ne changerait rien à sa situation. « Ce qui est bien, c’est que ça m’a vacciné pour un moment je pense. Je suis pas prêt de retomber dans ces conneries. »

Sa relation avec Pomona une connerie ? En même temps, ils n’étaient même plus ensemble avant son « décès », ils n’étaient pas réellement fait ensemble. Mais il ne le pensait pas vraiment, il se protégeait simplement. Cela dit, il le pensait vraiment, il n’était clairement pas prêt à se laisser « avoir » de nouveau par de tels sentiments.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Dragonneau
▌ Messages : 1361
Humeur :
Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine)   Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Fév - 17:30


   
Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir.
   
A

grippine était vraiment désolée pour Seth. Ce n'était pas des mots qu'elle se sentait dans l'obligation de prononcer juste pour la forme (d'ailleurs, elle parlait rarement juste "pour la forme" - on lui reprocherait plutôt, et à juste titre, d'être beaucoup trop sincère en temps normal, quitte à manquer de tact), elle le faisait parce qu'elle se doutait que Seth devait vraiment souffrir en cet instant. Et aussi, elle culpabilisait pas mal. Pour elle, c'était une manière comme une autre de s'excuser sans le faire vraiment de garder pour elle un secret qui changerait tout si le jeune homme devait en avoir connaissance. Elle n'était pas franchement fière d'elle à l'heure actuelle, elle devait bien le dire. Elle avait peut-être le moyen de soulager la conscience de son ami et de panser les plaies de son coeur, et à la place, elle se taisait. Elle n'ignorait pas que c'était lâche, bien sûr, mais elle ne se voyait pas faire autrement. Surtout, elle ne pouvait pas faire autrement, ou en tout cas c'était ce qu'elle se figurait pour sa part. Elle ne pouvait que trahir un engagement en en respectant un autre.

-C'est pas pour t'enfoncer, Seth, mais t'es guéri d'aucune connerie, là. Déjà parce que c'était pas une connerie pour commencer, ensuite parce que si t'étais guéri, tu dirais pas des trucs pareils.


Oui, ça se voyait, Seth était totalement tombé amoureux de cette fille, et maintenant, il souffrait de l'avoir doublement perdue. Voir Seth Beresford avoir le coeur brisé, ce n'était pas un spectacle auquel elle s'était attendue un jour, et ce n'était pas franchement un spectacle qu'elle appréciait non plus, mais c'était clairement ce qu'elle avait sous les yeux à l'heure actuelle, et elle ne pouvait que s'en sentir déçue et affectée pour lui. Malheureusement, il n'y avait rien à faire. La solution n'était pas de fermer son coeur à double tour et de prétendre qu'on ne nous y reprendrait plus, parce que ce genre de méthodes et de philosophie ne fonctionnait évidemment et logiquement jamais. Mais la solution n'était pas non plus de commencer à laisser sa vie entière tourner autour d'une seule, unique et inévitable tragédie. En bref, Seth Beresford était pas prêt de sortir la tête de l'eau, mais il fallait qu'il accepte que ce soit le cas, c'est tout.

-T'es pas obligé d'en parler comme si t'en avais rien à foutre, je te connais, je vois bien que c'est pas le cas. Si t'as été suffisamment franc avec moi pour m'expliquer tout ça, tu peux aussi être honnête là-dessus, tu crois pas ?


Bon, en fait, il faisait bien ce qu'il voulait, il ne lui devait rien, mais elle se permettait de le lui dire quand même.


   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Seth Beresford
▌ Messages : 1048
Humeur :
Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Right_bar_bleue

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine)   Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Jan - 13:41

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir.
Seth trouvait cela étrange d’entendre Agrippine lui affirmer aussi vivement que tout cela n’était pas une connerie. Clairement, le jeune homme ne pensait en effet pas réellement que sa relation avec Pomona était une connerie – quand bien même, la jeune femme avant de mourir avait du très clairement penser une chose pareille, vu comment ça avait tourné lors de leur dernière conversation –, mais c’était plus facile pour lui de se dire que tout cela était des conneries et qu’il n’aurait pas dû se laisser prendre à ce jeu. C’était une façon de relativiser sur sa perte et de se dire qu’au final, c’était tout ce qu’il méritait parce qu’il ne fallait pas envisager de se laisser prendre dans le jeu de l’amour. Quand bien même, il savait bien que ce n’était pas du tout ce qu’il pensait en vérité et qu’il souffrait atrocement de la disparition de Pomona.

Mais Agrippine voyait clair dans ses propos, précisant qu’il n’était pas du tout guéri de ce genre de chose, sinon il ne parlerait pas de cette façon. Elle n’avait pas tort, mais en même temps ce n’était pas comme si parler franchement changerait vraiment la donne. Agrippine lui rétorqua qu’elle le connaissait et qu’elle voyait bien qu’il souffrait. Il y avait quand même peu de personne qui pouvait se targuer de le connaître à ce point et pouvoir réellement comprendre ce qu’il ressentait.

« Et ça changerait quoi honnêtement d’être franc sur ça ? »
Il ne demandait pas ça d’une façon désagréable ou autre, il se posait simplement la question sincèrement. Agrippine avait bien compris qu’il souffrait de la disparition de Pomona, elle semblait même sincèrement désolée de la perte qu’il avait subie. Mais en soit, il n’y avait surement pas besoin de plus que cela. Oh, Seth ne se retenait pas de tourner en boucle avec cette histoire, seul avec lui-même, ou avec Phèdre principalement, mais il n’avait clairement pas besoin que le monde entier autour de lui le plaigne. « Clairement j’en chie. » Reprit-il sincèrement, même si en soit il n’avait pas forcément besoin de le préciser. Il n’avait vraiment pas envie de tourner autour de cette situation. « Mais… je ne peux rien y faire de toute façon, donc ça ne sert à rien d’en rajouter une couche. »

Évidemment, Seth était à mille lieu d’imaginer que Agrippine savait que Pomona était en vie, et donc qu’elle se retrouvait dans une position plutôt délicate. Il suffirait juste de quelques mots pour que la vie de Seth change du tout au tout, encore une fois puisque c’était déjà arrivé précédemment, mais ce n’était pas quelque chose qui allait arriver. Ce n’était pas quelque chose qui devait arriver.

« C’est sympa de ta part, mais je n’ai pas spécialement besoin d’une psy. » Ajouta-t-il, sans avoir l’envie de se montrer désagréable, mais il n’était pas forcément le plus doué pour mettre des formes non plus. En vérité, il avait besoin de pouvoir se confier mais malgré le fait qu’il soit capable d’apprécier Agrippine (ce qui était déjà un miracle le connaissant), il n’avait pas forcément envie de se confier sur tout ça. Il avait d’autres personnes pour ça.
Code by Gwenn

_________________
Il y a tant de haine, qui brûle en moi. Un souffle qui m'entraîne au-delà des lois. Lourde peine, sous ma croix. Une douleur obscène qui me donne tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Agrippine Dragonneau
▌ Messages : 1361
Humeur :
Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, crin de licorne, 31,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emma Stone

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine)   Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Jan - 13:55


   
Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir.
   
A

grippine pouvait bien reconnaître à Seth que l'honnêteté ne menait pas toujours à grand-chose et qu'on y gagnait bien souvent davantage à se taire. Mais elle savait aussi que certaines souffrances qui couvaient sous la cendre avaient le plus grand besoin de s'exprimer. Elle l'avait ressenti dès l'instant où elle avait mis sa fierté et ses appréhensions de côté et avait accepté de parler à son frère l'enfer que son père lui avait fait subir. Ce faisant elle avait pris un risque, et un risque remarquable, même, et bouleversé la vie de son frère pour toujours... Elle n'en demandait pas autant à Seth, mais du moins de se décharger un peu de sa douleur plutôt que de comprendre qu'il gérait parfaitement par ses propres moyens.

-En parler, c'est pas en rajouter une couche, c'est... je sais pas... exorciser, tu vois ? ça fait du mal sur le moment, et après ça fait du bien. Ou en tout cas, ça fait moins mal que de tout garder pour soi, ça j'en suis sûre.


Et assez contradictoirement, elle parlait d'expérience, mais pas forcément une expérience qu'Agrippine se verrait partager avec lui... A vrai dire, rares étaient les personnes qui savaient la vérité, et c'était les obliger à porter une partie de son fardeau que de tout dire. Mais c'était aussi agréable d'avoir des bagages un peu moins léger, histoire de progresser un minimum.

-Tu vois, à mon avis, t'aurais sérieusement besoin d'un psy, et pas que pour cette histoire,
reprit Agrippine avec un fin sourire.

Il ne fallait pas compter sur elle pour rester complètement neutre dans cette situation. Forcément qu'elle aurait envie d'en rajouter une couche, évidemment que ce serait plus fort qu'elle. Parce que c'était comme ça qu'elle était, c'était comme ça qu'elle fonctionnait. Ceci dit, est-ce que c'était vraiment faux ? Bien sûr que non. Avec toutes les magistrales casseroles que se traînait son interlocuteur, bien évidemment que ce dernier aurait le plus grand besoin d'un suivi psychiatrique, et c'était clairement son cas à elle aussi. Ce n'était pas pour autant qu'elle allait accepter malgré tout de faire quoi que ce soit. Absolument pas, et Seth, qui fonctionnait globalement comme elle, ne ferait pas davantage. Mais quitte à mentir à tous les autres et à refuser une aide qui serait vraiment utile, ils pouvaient au moins se soutenir mutuellement et servir au moins à cela, pas vrai ?

-Puis, je coûte beaucoup moins cher qu'un psy. Et je suis beaucoup plus sexy que n'importe quel psy aussi, y a pas photo,
ajouta-t-elle.

Parce qu'il ne fallait évidemment pas compter sur elle pour adopter une attitude complètement neutre dans ces circonstances. Bien sûr qu'elle ne le serait pas le moins du monde.

-Enfin j'ai compris, tu veux pas en parler, d'accord. Je te dis juste que tu devrais,
ajouta-t-elle dans un haussement d'épaules.


   
code by Mandy

   
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Empty
Message#Sujet: Re: Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine)   Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le trafic d'influences constitue le pain quotidien du pouvoir. (Agrippine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Links| L'ordinaire du quotidien
» En bas, le pouvoir des ténèbres...
» No pain, no game - Xena
» L'information est la clé du pouvoir - Robert
» Learning to live with pain - Nobby
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-