AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
Aspirateur balai sans fil XIAOMI – Mi Vacuum ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez | 
 

 Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMar 14 Jan - 16:59

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée était toujours autant surmené par le travail, mais ça ne le dérangeait pas. Même, cela l’arrangeait. Il n’avait pas très envie de penser à autre chose pour le moment. Le contre-coup de la joie ressentie d’avoir une fille était passée, et Thésée se sentait un peu désabusé. Au final, il se retrouvait avec une enfant, qui n’en était plus une, de presque trente ans, qu’il connaissait à peine, et… ce n’était pas facile. Il tentait de faire le tri entre ses émotions, mais tout avait tendance à s’emmêler. Parfois il était furieux contre Wilhelmina pour ne lui avait rien dit avant aujourd’hui, parfois parce qu’elle lui avait tout dit, et parfois, il ne lui en voulait pas du tout.

Il n’avait d’ailleurs pas revu cette dernière depuis la dernière fois. Non pas qu’il fuyait, mais… il n’avait pas vraiment eu le temps, ou plutôt, il n’avait pas pris le temps de le faire. Parce qu’il n’était pas encore très clair avec la situation, et aussi avec ses sentiments. Il ne savait pas vraiment pourquoi il l’avait embrassé. Si c’était l’alcool, le choc ou… autre chose. Il n’avait pas envie de la voir sans avoir les idées claires, parce qu’il n’avait pas envie de dire, ou de faire n’importe quoi. Et puis, la femme ne s’était pas manifestée non plus donc… il avait encore le temps de réfléchir un peu à tout ça.

Mais pas maintenant, et pas ici. Pour l’heure, il préférait se concentrer sur son travail, d’autant plus qu’il y avait beaucoup à faire. Il avait toujours de nombreux dossiers sur lesquels plancher, au moins, il n’avait pas de quoi s’ennuyer. Mais il savait aussi que la surchauffe n’était pas franchement conseillée, il avait besoin de prendre une pause, et un thé ne serait clairement pas de refus à l’heure actuelle.

Il consentit donc à quitter son bureau pendants quelques instants, afin de se rendre à l’espace détente de l’étage, espérant qu’il n’y ait pas trop de monde, mais cela allait. Tout le monde était très occupé ici. Thésée se servit donc un thé, puis s’installa à une des tables, pour souffler un peu. Il pourrait très bien le boire dans son bureau, mais il préférait souffler un peu à l’extérieur de ce dernier, afin d’avoir une véritable coupure. Il fut cependant surpris d’apercevoir Henry Fitz. Il avait probablement ses raisons pour être ici, et cela ne le regardait pas forcément, mais c’était tout de même surprenant.

« Bonjour Henry. C’est surprenant de te voir ici, comment vas-tu ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMer 15 Jan - 12:51





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
B
on, j'ai le sentiment d'être venu pour rien. Enfin ce n'est pas entièrement vrai, puisqu'à la base, je devais me rendre au ministère pour honorer un rendez-vous avec un sorcier susceptible de me donner quelques informations afin d'étoffer l'un des personnages de mon prochain roman (et le rendez-vous s'est plutôt bien passé d'ailleurs), mais en venant au ministère, ce n'est pas vraiment cette intention qui primait dans mon esprit. Je m'étais dit que j'en profiterait pour parler un peu avec Christopher. Discussion qui me semble assez nécessaire, vu les derniers événements, qui me mettent dans une position plutôt délicate, je dois bien le dire.

J'en veux à Pomona de me mettre dans cette situation, et en même temps, je m'en veux de ne pas lui en vouloir assez. Avec cet article de journal qui pourrait bien tout faire capoter, je pressens qu'elle va faire une connerie, et je ne sais pas exactement de quelle manière l'empêcher sans simplement trahir la promesse que je lui ai faite à contrecoeur. Christopher aurait été là, j'aurais probablement tout balancé pour compenser mon état de nerfs. Mais il n'est pas là, et je me retrouve le bec dans l'eau. Alors, pour compenser la situation, j'ai choisi de prendre mes aises (et quelques vieilles habitudes) et de traînailler un peu dans la salle de repos des Aurors. Un bon café, et je file d'ici. Ou bien ça va peut-être attendre, en fin de compte. Car Thésée vient d'entrer et de remarquer ma présence.

-Bonjour Thésée. J'avais quelques affaires à régler au ministère, et je voulais en profiter pour croiser Christopher, mais apparemment, je l'ai manqué,
je lui résume rapidement. Alors tant qu'à faire, je me suis dit que j'allais en profiter pour boire une ou deux tasses de café à l'oeil, j'ajoute dans un sourire. Sinon, on fait aller. C'est la meilleure manière de résumer les choses. Personne, dans tous les cas, ne s'attend à ce que j'aille franchement bien, dans les circonstances actuelles. Et toi, comment vas-tu ? Pas trop débordé ?

J'imagine que oui, avec la situation du moment, il doit à peine avoir le temps de souffler.





         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeSam 15 Fév - 10:55

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée avait beau avoir l’habitude d’être surchargé de travail, il avait tout de même besoin de faire des pauses parfois, surtout que son esprit était encombré de mille et unes choses, et que cela pouvait avoir des répercussions sur son travail. Et ce n’était pas du tout ce qu’il souhaitait, il ne voulait pas que son travail soit pollué par ses questionnements internes. Il avait pensé à prendre quelques jours, suite à l’annonce de Wilhelmina et la discussion qu’il avait eu avec Agrippine mais finalement, il avait décidé de tout de même venir travailler, parce qu’il y avait énormément à faire, et que ruminer n’était pas du tout dans les habitudes de Thésée.

Au final, il était content d’être venu travailler, puisqu’il réussissait à mobiliser assez de concentration pour pouvoir avancer sur ses dossiers. C’était le principal. Thésée n’en manquait pas, comme d’habitude, et il ne comprenait pas pourquoi il y avait autant de crimes qui se perpétuaient, alors que les cellules d’Azkaban se remplissaient de mages noirs. Il y avait un problème quelque part. Soit la justice n’était pas assez ferme, soit être mage noir était un effet de mode. Dans les deux cas, il fallait y remédier. Enfermer des gens pour les libérer après pour la simple et unique raison qu’on pense qu’il ne recommencera plus, ça ne marchait que très rarement. Mais il décidait de mettre tout cela de côté le temps d’un café, d’autant plus qu’il n’était plus seul.

-Bonjour Thésée. J'avais quelques affaires à régler au ministère, et je voulais en profiter pour croiser Christopher, mais apparemment, je l'ai manqué. Sinon, on fait aller. Et toi, comment vas-tu ? Pas trop débordé ?

Thésée hocha la tête, il comprenait que ce n’était pas facile pour Henry, avec la mort de sa nièce. Thésée ne se positionnait toujours pas par rapport avec cette histoire, d’autant plus qu’il avait rouvert le dossier à la demande de Bradley Fitz, mais les choses ne s’arrêtaient pas là, puisqu’un article était paru sur la possible apparition de Pomona. Thésée n’y croyait pas, parce qu’il ne voyait pas comment elle pourrait être en vie. Et puis, il n’avait jamais aimé les journaux, pour lui ce n’était qu’un tissu de mensonges, qui cherchaient les scandales pour faire de l’argent. Quoiqu’il en soit, cela devait probablement remuer le couteau dans la plaie, concernant Henry.

« Christopher n’est pas là aujourd’hui. Débordé toujours autant, c’est le métier qui veut ça même si je fois admettre que c’est parfois démoralisant. Comme si tout ce qu’on faisait ne servait à rien. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMer 19 Fév - 10:53





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
B
on, Christopher n'est pas là aujourd'hui. Mauvaise pioche, donc, même si je prends tout autant de plaisir à bavarder un peu avec Thésée Dragonneau, d'autant plus que nous n'avons pas eu l'occasion de parler ensemble depuis un petit moment. Je garde pour moi les questions que je me pose. Dernièrement, je le sais, j'ai tendance à beaucoup trop couver mon meilleur ami, je me doute bien que c'est la dernière chose qu'il attend de moi, mais je sais aussi qu'il ne va pas bien.

Et donc, forcément, quand j'apprends qu'il n'est pas où il passe à peu près quatre-vingt-dix-neuf pour cent de son temps, je m'interroge. Ceci dit, pas la peine d'en faire tout un plat. Avec un peu de chance, il aura juste décidé de prendre une journée de pause et de se reposer. Autant être honnête, je n'y crois pas du tout, mais j'espère que c'est le cas, parce que ça ne peut vraiment plus durer comme cela.

Et apparemment, il n'y a pas que Christopher pour filer un mauvais coton. Il faut croire que c'est l'ambiance générale actuelle. En même temps, c'est absolument logique, on ne pouvait pas vraiment s'attendre à autre chose. Un mage noir violent et dangereux accompagné de toute sa petite bande de sbires met le monde magique sens dessus dessous, ça ne peut pas être la grande joie pour les employés du ministère, et encore moins pour les Aurors. Il n'empêche que ce que je décèle de pessimisme chez mon interlocuteur ne me rassure vraiment pas. Si même des pointures telles que Thésée Dragonneau posent un tel regard sur la situation, il y a de quoi se démoraliser.

-Allons bon... C'est sûr que vous travaillez comme des forcenés, mais moi je suis sûr que ce n'est pas pour rien. Je ne voudrais franchement pas savoir à quoi le monde ressemblerait actuellement si vous n'étiez pas là.


Je ne dis pas ça pour flatter son ego, c'est une chose que je pense. Le métier d'Auror n'était pas fait pour moi, mais ça reste une fonction que j'estime vraiment beaucoup.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeDim 15 Mar - 16:42

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée n’était pas mécontent de croiser Henry. Même si l’homme ne travaillait pas ici, Thésée l’avait assez souvent croisé. Parce que Henry était plus ou moins proche de Christopher, alors par liaison, il avait été amené à le croiser, puis il avait échangé quelques mots avec lui. De fil en aiguille, ils avaient sympathisé. Henry était quelqu’un de très bien. Et il était toujours très plaisant de discuter avec lui, même si là, Thésée n’était pas forcément le plus optimiste du monde.

Il n’avait aucune envie de donner l’impression de se plaindre, évidemment, mais il admettait tout de même qu’il ne donnait pas un avis très positif de la situation. En même temps, il avait beau adoré son travail et admettre que sans lui sa vie n’aurait pas beaucoup de sens, mais il savait reconnaître que tout n’était pas tout beau tout rose, il y avait de soucis, comme partout. Déjà, découvrir des traitres parmi ses rangs ce n’était pas une chose très agréable, mais avec tout le boulot qu’ils avaient en plus, c’était comme si les mages noirs ne disparaissaient jamais. Ils en mettaient un en prison, deux autres faisaient leur apparition.

Enfin, il ne voulait pas non plus étaler ses soucis, surtout que Henry avait perdu sa nièce dans des circonstances un peu étranges, mais il ne pensait pas que ce soit une bonne chose d’en parler. Surtout que Thésée travaillait sur le dossier, dans le plus grand des secrets ou presque. Enfin bref, il ne voulait pas donner l’air d’un bilan trop négatif, mais il n’était pas non plus d’humeur à faire comme si la vie était belle, et puis, autant être honnête, non ?

-Allons bon... C'est sûr que vous travaillez comme des forcenés, mais moi je suis sûr que ce n'est pas pour rien. Je ne voudrais franchement pas savoir à quoi le monde ressemblerait actuellement si vous n'étiez pas là.

Thésée lui adressa un petit sourire. Il n’était pas du genre prétentieux, et il n’attendait pas qu’on lui jette des fleurs. Mais il appréciait tout de même ce genre de discours, évidemment. Mais bon, inutile de rester sur ce sujet durant des heures et des heures. Autant qu’ils discutent de choses un peu plus joyeuses, enfin, si c’était possible évidemment. Mais c’était la pause en ce moment, alors autant en profiter.

« Tu as probablement raison. Mais bon, même si ce n’est pas facile tous les jours, je changerais mon boulot pour rien au monde. Mais et toi dis-moi, t’as un nouveau bouquin en vue ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeLun 16 Mar - 11:28





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
J
e suis sûr de ne pas avoir que probablement raison, je suis assez certain d'avoir raison. Pas que j'ai la science infuse, mais pour moi, il est assez évident que le travail des Aurors a toujours été important, et qu'il est, à l'heure actuelle, particulièrement indispensable, par la force des choses. Même si c'est une situation vraiment compliquée, je reste véritablement convaincu de la situation telle qu'elle est, je reste certain que les Aurors feront une différence, d'une façon ou d'une autre.

En tous les cas, tout n'est heureusement pas négatif dans le discours de Thésée, il reconnaît que son travail est compliqué, mais qu'il ne l'échangerait pour rien au monde, c'est une chose que je comprends. Je crois qu'Auror, c'est le genre de vocation qui vous prend aux tripes, un truc hyper-prenant, mais qui fait entièrement partie de vous, et auquel vous ne pouvez définitivement pas échapper. Dans tous les cas, je comprends que son travail n'est pas un sujet sur lequel Thésée veut s'appesantir, et je peux le comprendre.

-Je suis encore en train de finaliser mon dernier, mais on touche au but. Si tout va bien, il devrait sortir pour les fêtes, à peu près. Ensuite, je ne sais pas trop. D'habitude, j'ai dix idées d'avance à chaque fois que j'ai un livre en cours...


Et c'est même assez compliqué, car souvent, je me retrouve à m'éparpiller de toute part, à mélanger mes idées, et je perds du temps. Je sais que certains ont des plans d'écriture très organisés. Ce n'est pas mon cas. Je suis particulièrement brouillon, dans mon genre, j'en ai bien peur. Mais l'essentiel, c'est que je m'y retrouve.

-Mais là... disons que j'ai eu une année un peu compliquée, du coup je ne sais pas trop encore à quoi je vais travailler ensuite. Peut-être que je vais me contenter de m'accorder des vacances.


J'ai envisagé de partir, c'est souvent dans mes voyages que je puise mon inspiration. Mais pour le moment, et pour des raisons que je ne peux paas partager, c'est hors de question.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeVen 1 Mai - 20:39

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée n’avait jamais été particulièrement friand des éloges, ce n’était pas quelque chose qu’il prenait la peine de rechercher. Il n’avait jamais exercé le métier d’auror pour qu’on le qualifie de héros. Cela avait déjà été le cas, on l’avait qualifié de héros parce que Thésée avait pris par à la première guerre mondiale, malgré les ordres reçus, et il avait donc été considéré comme un héros. Mais Thésée n’avait jamais cherché à l’être, il avait simplement agi avec sa conscience, et il avait refusé de laisser son pays et sa population se faire massacrer, sous prétexte que cette guerre concernait les moldus.

Quoiqu’il en soit, il comprenait que la population voit les Aurors comme un maillon essentiel à leur système. Il y avait besoin de traquer les mages noirs, et il se démultipliaient ces derniers temps, ce qui n’était pas du tout rassurant. Thésée avait bien envie que tout cela cesse, mais il imaginait mal à quel point le problème était grand en réalité.

-Je suis encore en train de finaliser mon dernier, mais on touche au but. Si tout va bien, il devrait sortir pour les fêtes, à peu près. Ensuite, je ne sais pas trop. D'habitude, j'ai dix idées d'avance à chaque fois que j'ai un livre en cours... Mais là... disons que j'ai eu une année un peu compliquée, du coup je ne sais pas trop encore à quoi je vais travailler ensuite. Peut-être que je vais me contenter de m'accorder des vacances.

Thésée hocha la tête, content de l’entendre dire qu’il était dans un processus de finalisation. En revanche, il n’était pas tellement surpris d’entendre de Henry qu’il avait du mal à se projeter professionnellement. Il le comprenait. Même si Thésée était toujours… perplexe face aux révélations de Christopher, le cas Pomona devait tout de même avoir pas mal remué, ce qui était totalement logique.

Surtout dans les métiers artistiques, Thésée était convaincu qu’il fallait avoir l’esprit clair pour réussir à faire ce que l’on voulait. Donc effectivement, des vacances feraient probablement le plus grand bien à Henry.

« Je te conseille effectivement de prendre des vacances. Venant de moi qui n’en prend jamais c’est un peu gros de je te l’accorde, mais tu as sans doute besoin de repos. Et puis, l’inspiration te reviendra et tu auras à nouveau une dizaine d’idées en tête en même temps. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeLun 4 Mai - 14:36





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
O
ui, j’aurais besoin de vacances et de repos, je suis capable de le reconnaître. Est-ce que, pour autant, je vais écouter les conseils avisés de mon interlocuteur (qui lui-même a semble-t-il bien du mal à se les appliquer à lui-même au passage) ? C’est peu probable. C’est vrai, à titre personnel, que j’aurais sûrement le plus grand besoin de me déconnecter, de prendre de la distance et de respirer, mais je ne suis pas sûr que même le fait de m’isoler à l’autre bout de la Terre m’empêcherait de penser à tout ce qui me préoccupe, et par ailleurs, vis-à-vis de la Résistance, ce n’est définitivement pas le moment.

Pas sûr qu’il y ait un bon moment au passage, tant que nous n’aurons pas atteint notre objectif final. Et pour le reste… j’ai la chance de faire un métier on l’on peut définitivement jauger ma productivité, et j’ai la confiance presque aveugle de mon éditeur. Donc je pourrais bien lever le pied. Mais… la situation est compliquée. Et ma compétence hors-normes à ressasser sans cesse n’aide certainement pas à la simplifier, je le reconnais.

-C’est bien possible, effectivement,
je confirme avec un sourire, alors que Thésée m’encourage et confirme que prendre de la distance donnera la part belle à mon inspiration.

C’est sans doute d’autant plus vrai que c’est une chose que je fais beaucoup. Pas vraiment lever le pied, mais du moins voyager, j’ai souvent la bougeotte, et c’est bien souvent pour m’imprégner de nouveaux décors, de nouvelles cultures, qui ajoutent à mon œuvre. Enfin… pour l’instant, mes romans me semblent une considération accessoire. Mon dernier-né a pompé toute mon énergie, c’est si évident que cela n’aura échappé à absolument personne.

-Le monde pourra se passer de me lire pendant un petit temps, dans le pire des cas.
Surtout que, tout bien considéré, je pourrais bien choisir de déjà prendre ma retraite, si je le voulais. Mais bien sûr, je n’en ai pas la moindre envie. Difficilement, c’est sûr, je plaisante – j’ai confiance dans mon travail mais je ne pense pas avoir la grosse tête. Mais ça les préparera pour le jour de ma retraite.




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeJeu 16 Juil - 14:06

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée n’était pas forcément très bien placé pour dire à quelqu’un de prendre des vacances, parce qu’il n’était franchement pas un exemple. Il ne se souvenait même pas de ses dernières vacances, et à chaque fois, on l’avait forcé à les prendre. En même temps, il ne voyait pas l’intérêt de rester chez lui à ne rien faire, et à tourner en rond. Il ne partait jamais en vacances, tout seul c’était un peu triste. Alors il restait dans son appartement et… voilà. Mais ce n’était pas parce que c’était comme ça pour lui, que ça l’était pour tout le monde. Il était certain que cela pourrait faire du bien à Henry.

D’autant plus qu’il avait traversé pas mal d’épreuves, même si au final, Pomona était en vie d’après les dernières révélations de Christopher, cela n’avait pas dû être une année facile. Il ne pouvait lui souhaiter que du mieux pour les prochains mois. Il savait qu’écrire un livre n’était pas de tout repos. Il en avait eu la preuve quand Norbert avait sorti le sien. Ce n’était pas quelque chose qui tentait Thésée, mais il avait beaucoup de respect, et d’admiration pour les auteurs en général.

-C’est bien possible, effectivement.

Il fit un léger sourire. Henry seul pouvait décider ce qui serait bon ou non pour lui. Evidemment. Thésée ne faisait que le conseiller, mais il n’était pas la voix de la raison pour autant. Il n’avait aucune qualification particulière pour ce genre de choses, mais c’était les mêmes conseils qu’on lui donnait (et qu’il n’appliquait pas) quand il n’arrivait pas à avancer sur un dossier et avait l’impression d’être totalement inutile.

-Le monde pourra se passer de me lire pendant un petit temps, dans le pire des cas. Difficilement, c’est sûr. Mais ça les préparera pour le jour de ma retraite.

Thésée ne put s’empêcher de grimacer. Pas à cause de ce que Henry venait de dire, mais parce qu’il avait prononcé le mot que Thésée détestait. Retraite. C’était un coup à lui filer des boutons. Il n’avait aucune envie qu’on lui parle de retraite, parce qu’il savait très bien qu’à sa retraite, il n’aurait plus trop de choses à faire. Maintenant qu’il avait Agrippine, les choses étaient différentes évidemment, mais il n’empêche qu’il n’avait pas envie de penser à ce moment fatidique. D’autant plus qu’ils avaient quasiment le même âge, Henry et lui.

« Merlin ne prononce pas ce mot, je t’en prie. Ça me fiche le cafard. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeLun 20 Juil - 9:24





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
L
a perspective de la retraite n'est pas quelque chose qui m'a un jour inquiété. Bien au contraire, je le prends pour un privilège. C'est une chance de s'accorder du repos après une vie de travail acharné. J'ai beau vivre de ma passion, je n'ai jamais voulu que mon travail domine ma vie, même si c'est parfois arrivé, presque malgré moi, quand mes personnages me hantent dans un quotidien qui n'avait pas voulu les invoquer, quand l'inspiration me saisit alors que je n'attendais rien d'elle. Aussi, je saurais me satisfaire de simplement poser la plume, voyager, me reposer, découvrir de nouveaux horizons.

Mais je doute fort que les choses finissent de cette manière... Nous verrons bien, mais dans tous les cas, je ne veux pas redouter la retraite comme une sorte de finalité terrifiante et inacceptable, même si, évidemment, qui dit retraite dit... fin de vie ? Et admettons-le, il y a constat plus agréable à faire que de constater que notre heure de gloire s'achève et que nous n'avons plus qu'à nous oublier jusqu'au moment de faire nos derniers au revoir à nos proches. S'il nous en reste. Cela peut paraître déprimant, mais pour ma part, je m'en fais une philosophie : tout à une fin. Même si certaines fins sont par trop prématurées.

Cela dit, je ne suis pas du tout étonné d'entendre Thésée, de son côté, appréhender l'heure de la retraite et ne pas s'en cacher. Sur ce point, il me fait penser à Christopher. Pour moi, les deux sont de cette nature obstiné, incapable de s'arrêter. Leur vocation très particulière n'y est sans doute pas pour rien. Quand on s'engage corps et âme pour la vie des autres, il doit être plus que difficile de tout arrêter, et plus encore en temps de guerre, et la guerre est loin d'être finie.

-Il n'y a pas de quoi. Après tout, tu as encore du temps, et si tu as envie de travailler toute ta vie, fais-le. Vu ta place au sein du bureau, je doute que qui que ce soit veuille te pousser vers la sortie.

Même si l'âge pourra avoir raison de la motivation et des résolutions de son interlocuteur.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeSam 19 Sep - 20:36

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée était formel là-dessus, il n’avait aucune intention de prendre sa retraite. Il était bien trop attaché à son poste, et surtout, c’était la partie la plus importante de sa vie, si ce n’est tout sa vie. Etant donné qu’il n’avait pas de vie de famille, même si depuis qu’il avait appris qu’Agrippine était sa fille, les choses avaient changées. Il était prêt à lui laisser une place dans son quotidien, et sans regret. Mais son travail prenait encore toute la place. En même temps, ce n’était pas comme s’il pouvait arrêter, ça faisait partie de lui, c’était une part intégrante de son être, et cela ne risquait pas de changer.

Certains pourraient penser que c’était à côté de cette carrière trop présente qu’il n’avait pas réussi à faire sa vie. Mais Thésée n’était pas de cet avis. Ses échecs en matière de relations lui avaient un peu coupé l’envie d’y arriver. Il n’aurait pas été contre rencontrer la femme de sa vie, celle avait qui il aurait eu un beau mariage, des enfants, mais elle ne s’était pas présentée. Ou alors, il l’avait laissée partir, il n’en savait rien. Mais le fait est qu’il ne s’était jamais vraiment remis de ses différentes ruptures, et au final, il s’était d’autant plus concentré dans son travail.

Alors la simple perspective de retraite le faisait vraiment se sentir mal. Si on lui retirait ce pourquoi il se levait tous les jours, il ne savait vraiment pas ce qu’il allait devenir. Evidemment, il n’y était pas encore, et peut-être que les années passant, il finirait par changer d’avis, mais pour le moment il en était loin, vraiment très loin.

-Il n'y a pas de quoi. Après tout, tu as encore du temps, et si tu as envie de travailler toute ta vie, fais-le. Vu ta place au sein du bureau, je doute que qui que ce soit veuille te pousser vers la sortie.

Thésée afficha un petit sourire. Il est vrai que dans l’état actuel des choses, personne n’allait le mettre dehors. Mais sait-on jamais… après tout, si le directeur du bureau des Aurors changeait, que c’était un petit jeune qui voulait une équipe toute neuve, Thésée ne serait pas forcément le bienvenu, mais inutile de penser à ce genre de choses. Il avait encore des choses à faire, à accomplir.

« Oui, c’est sûr. Mais je ne sais pas si je serai encore très efficace après avoir dépassé un certain âge. Une chance que j’ai encore du temps devant moi cela-dit. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeVen 25 Sep - 9:53





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
O
ui, c'est certain, l'âge pouvait être un frein à certains métiers, même quand l'on vieillissait bien, surtout quand on était Auror, mais dans le cas de Thésée, je ne sais pas... je suis sans doute quelque peu influencé par l'image qu'il me renvoie aujourd'hui. Je n'arrive pas à l'imaginer à terre, je ne suis pas capable d'envisager qu'il soit un jour moins apte. Pourtant, Auror est un métier qui vous use plus rapidement que la moyenne, quand on en meurt pas prématurément. Ce n'est pas ce que je souhaite à Thésée, évidemment, mais je l'imagine plutôt du genre à pousser son dernier soupir sur un champ de bataille.

Certains hommes naissent, vivent, et meurent en héros. Thésée en est. Moi, certainement pas, mais j'ai toute l'admiration du monde, en revanche, pour les hommes de cette trempe. Enfin, dans tous les cas, il a bien raison de le souligner, il a tout le temps du monde devant lui encore, et peut-être que quand ce temps aura passé, justement, il verra les choses autrement, et aura envie de se poser... Peut-être aussi qu'il finira par fonder une famille, finalement.

C'est vrai, ça semble un peu tard pour ça, et je devine qu'il est dans la même idée que moi (en gros, le mariage et les enfants, ce sera pour une autre vie), mais on ne sait jamais, après tout, et dans ce cas, il reverra peut-être ses perspectives. C'est certainement plus simple de se projeter dans une vie de retraité quand on ne la vit pas seul, tout simplement.

-Oui, tu as de beaux jours devant toi, à n'en pas douter. Moi, en revanche, j'envisage de plus en plus de prendre une retraite anticipée. Je pense que je commence à faire le tour de ce que je me sens capable de raconter. Mon dernier bouquin m'a... épuisé, je crois.

L'inspiration est toujours là, et je ne me vois pas arrêter d'écrire pour de bon, mais je ne ressens plus, en revanche, le besoin de partager à tout prix ce que j'écris. J'écrirais sans doute encore quelques articles pour la presse littéraire, mais je songe à faire un pas, ou deux, ou trois de côté.




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeJeu 3 Déc - 19:12

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La retraite ce n’était pas du tout quelque chose à laquelle Thésée pensait. Il ne se sentait pas si vieux que ça. Et puis, pour le moment, il avait l’impression de toujours être efficace. La retraite, plutôt que comme un accomplissement et un repos bien mérité, sonnait plus comme une punition pour lui. Un état auquel il ne voulait pas arriver, parce qu’il savait très bien que ce serait la fin de tout. A part son travail, il n’avait pas grand-chose, bon, les choses avaient changé depuis qu’il savait qu’Agrippine était sa fille, mais la situation restait sensiblement la même pour beaucoup de variables, ce qui n’était pas vraiment une excellente nouvelle.

Mais bon, il n’y était pas encore, alors ce n’était pas la peine de s’angoisser tout de suite. Heureusement, tout le monde n’abordait pas le sujet avec la même crainte et ce n’était pas plus mal. Henry semblait être bien plus serein par exemple, mais leurs carrières n’étaient pas du tout les mêmes. Être auteur demandait beaucoup d’investissement, mais c’était totalement différent. Et puis, il était plus ou moins libre d’arrêter s’il le voulait, de reprendre plus tard… il avait une souplesse supplémentaire. Une certaine liberté. Thésée ne doutait pas en tout cas, que son ami saurait s’en sortir avec brios. Quoiqu’il décide de faire.

-Oui, tu as de beaux jours devant toi, à n'en pas douter. Moi, en revanche, j'envisage de plus en plus de prendre une retraite anticipée. Je pense que je commence à faire le tour de ce que je me sens capable de raconter. Mon dernier bouquin m'a... épuisé, je crois.

Thésée pouvait comprendre. Du moins essayer. Mais ce dont il était certain, c’est qu’il ne fallait pas forcer. Cela ne donnerait rien de bon, que Henry pousse encore et tente d’écrire les livres dont il ne serait pas totalement satisfait. Et puis, il ne doutait pas que les récents évènements dont il avait été plus ou moins concerné devait aussi peser dans la balance. Au niveau émotionnel et psychologique, ce n’était pas rien.

« Tu es seul juge et décisionnaire. Personne ne t’en voudra de prendre ta retraite, même si tes lecteurs les plus fidèles seront probablement tristes et déçus. Tu sais ce que tu feras après ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeDim 20 Déc - 15:16





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
J'
affiche un sourire quand Thésée affirme que personne ne m'en voudra de prendre ma retraite. Oui et non. Je ne pense pas que qui que ce soit va me haïr à mort pour cette raison, mais je sais que ça fera grincer les dents de certaines personnes, à commencer par mon éditeur. Je ne dis pas que je suis indispensable aux éditions Obscurus, je peux être vaniteux mais pas à ce point là, mais je suis un auteur établi, et dont les livres se vendent peu importe leur contenu parce que mon nom est sur la couverture, alors mon départ pourrait bien ne pas être apprécié, surtout qu'en tant qu'auteur, je crois bien que je suis supposé écrire jusqu'à ma mort, c'est ce que la plupart des écrivains font.

Et puis, il y a ces quelques lecteurs dévoués un peu trop investis dans ce que j'écris et qui manifestement ne savent pas s'empêcher de guetter mes nouvelles parutions comme le messie. C'est stupide, et pas forcément mérité (je dirais que ça dépend des titres), mais c'est le cas. Et il y a moi, aussi. Je ne sais pas si je serais capable de poser la plume aussi facilement. Quand j'en parle, en théorie, comme je le fais en présence de mon interlocuteur, c'est ma foi très facile, mais c'est toujours le souci, je crois, lorsqu'on vit d'une de ses passions, c'est d'accepter qu'on a bel et bien dépasser ses limites quand on ressent le cas et ne surtout pas insister même si c'est tentant. Ce serait dommage de partir sur une mauvaise note, ou un mauvais ouvrage, dans mon cas.

-Je redoute plus la réaction de mon éditeur que celle de mes lecteurs, si tu veux savoir
, je réponds d'un ton léger avant de reprendre. Et je suppose que je vais faire comme je faisais d'habitude ou presque, mais sans être payé pour. Ecrire et voyager, la pression des deadlines en moins.

En fait, je vais surtout m'investir plus concrètement dans la Résistance, mais c'est une chose que je ne peux partager avec Thésée, même si je suis à peu près sûr que c'est une chose qu'il serait entièrement capable de comprendre, contrairement à d'autres qui resteront toujours hermétiques à la grande cause que je veux défendre.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeDim 11 Avr - 9:07

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Quand on acquérait de la notoriété via son métier, il est sûr que se décider à quitter ce milieu ne devait pas être des plus simples. Parce qu’il y avait plusieurs constantes à prendre en compte. Les lecteurs, tous ceux qui travaillaient avec l’individu, tous devaient se mettre d’accord, mais ce n’est pas pour autant qu’il fallait se sentir prisonnier de son emploi. Mais Henry, même s’il avait fatigué, ne semblait pas non plus aller mal. Certes, sa vie avait été mouvementée ces derniers temps, de manière indirecte, mais Thésée trouvait tout de même qu’il avait les épaules solides, et c’était tant mieux. Thésée n’avait pas été un lecteur assidu de Henry. Surtout par manque de temps, Thésée n’était pas le genre à se poser chez lui avec un bon livre. Mais il avait lu quelques bribes de ce qu’il faisait, et il avait bien apprécié. Il est vrai que Henry était un très bon auteur, mais s’il en avait marre, et qu’il pensait qu’il était temps d’entamer un nouveau chapitre de sa vie, c’était son choix, et il ne devait pas hésiter.

Enfin évidemment, ce n’était que l’avis de Thésée, Henry ferait bien ce qu’il voulait. Il pouvait décider d’ouvrir encore quelques ouvrages, ou alors de ralentir la cadence, ou bien d’arrêter complètement. Ce n’était pas dit qu’il ne revienne jamais à l’écriture cela dit. Peut-être qu’après plusieurs années sans écrire, il aura envie de coucher à nouveau des mots sur le papier, et de raconter une histoire aux gens. Au final, rien n’était réellement définitif. Surtout sur le plan professionnel.

-Je redoute plus la réaction de mon éditeur que celle de mes lecteurs, si tu veux savoir. Et je suppose que je vais faire comme je faisais d'habitude ou presque, mais sans être payé pour. Ecrire et voyager, la pression des deadlines en moins.

Henry semblait avoir une vision assez précise de ce qu’allait être sa vie, et c’était une bonne chose. Thésée avait toujours été étonné, et un peu sceptique, face aux gens qui se laissaient porter par la vie, et ne prévoyaient rien. Ce n’était absolument pas sa façon de faire, et même si chacun était libre de vivre sa vie comme il l’entendait. Thésée préférait de loin quand tout était carré, et décidé à l’avance. Il n’aimait pas vraiment les surprises. Il n’aimait pas ne pas savoir comment réagir, et quoi faire.

« C’est sûr qu’il ne sautera sûrement pas au plafond, mais si c’est vraiment ce que tu veux, il devra s’y faire. Dans tous les cas, tu sembles bien éclairé sur ce que va être ton avenir, tant mieux. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMer 21 Avr - 15:58





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
T
andis que je songe à la réaction de Nigel si je dois lui apprendre que je mets fin à ma carrière, je ne peux m'empêcher d'éprouver une pointe d'amusement. Me connaissant, dans un premier temps, il refusera catégoriquement de me croire, il m'assurera que ce n'est jamais qu'une "phase" et que je reviendrai très rapidement à la raison. Ce n'est pas mon intention, si je dois décider de m'arrêter, ce sera pour de bon, mais je pense tout de même qu'il aura du mal à me croire, comme je ne me serais pas cru moi-même il n'y a pas si longtemps.

C'est que, même si l'expression peut paraître surrannée, j'écris comme je respire. Ce qui ne veut pas dire que j'écris forcément bien (même si j'ai mon public), mais j'écris tout de même beaucoup, et mes personnages me poursuivent tant et tant que j'ai du mal à ne pas vouloir les faire survivre d'un ouvrage à l'autre. Alors j'aurais forcément un petit sentiment d'inachevé dans certains cas, pour ces romans desquels je me dis qu'ils auraient pu avoir une suite, suite dont j'ai déjà toute la trame en tête.

Suite que j'écrirais sans doute, sans être payé pour, ce qui serait certainement stupide. D'ailleurs, je suis certain que Nigel voudrait me faire admettre que c'est stupide. Et comme à mon habitude, je ne l'écouterais pas, parce que j'en ai toujours fait qu'à ma tête. Oui, la perspective de la retraite, c'est quelque chose... Mais quelque chose qui me ferait du bien. Je pense qu'on devrait tous savoir admettre qu'arrive un moment où il faut arrêter et passer à l'étape suivante. Pour certains, ça coule de source, mais vraiment pas pour tous... Et je pense que mon interlocuteur, d'ailleurs, appartient à cette catégorie. Ceci dit, je dis ça, je dis ça, mais je n'ai pas non plus l'intention de prendre ma retraite là, maintenant, illico.

-Mais tu ne connais pas mon éditeur, c'est un véritable tyran,
je prétends sans le penser véritablement. Et toi alors ? Je sais que c'est le mot maudit, mais si tu devais prendre ta retraite, qu'est-ce que tu déciderais de faire ? ne puis-je m'empêcher de lui demander avec une certaine curiosité, je l'admets.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeVen 15 Oct - 14:24

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée était du genre à penser qu’il ne fallait pas trop forcer. Quand on ne se sentait plus vraiment l’envie de poursuivre quelque chose, ça ne servait à rien de se contraindre à le faire. Henry avait largement le droit de prendre sa retraite, s’il en avait envie. Personne n’avait rien à lui dire. Il lui souhaitait en tout cas d’arriver là où il en avait envie, et de pouvoir s’arrêter s’il en avait envie. Henry méritait d’avoir une retraite s’il avait décidé qu’il en voulait une. Et puis, il était certain qu’il ne resterait pas forcément inactif. Et il pourrait très bien choisir de se remettre à écrire, à un moment ou un autre.

C’était l’avantage de ce genre de métier, on n’avait pas besoin d’être à un endroit précis pour l’exercer. Mais bon, il ferait bien ce qu’il voudrait, de toute manière, il n’avait de comptes à rendre à personne. Enfin, pas à grand monde en tout cas. Tout métier avait son lot d’avantages, et d’inconvénients. Thésée n’échangerait le sien pour aucun autre, et il était vraiment très heureux de sa carrière. Et il espérait qu’il en était de même pour Henry.

-Mais tu ne connais pas mon éditeur, c'est un véritable tyran. Et toi alors ? Je sais que c'est le mot maudit, mais si tu devais prendre ta retraite, qu'est-ce que tu déciderais de faire ?

Thésée afficha un léger sourire, quand Henry affirma que son éditeur était un tyran. Quant à ce qu’il ferait s’il prenait sa retraite, il ne savait pas. IL préférait ne pas y penser, parce que la solitude serait sûrement très présente, trop oppressante. Il n’avait pas envie de rester seul avec lui-même. Et il ne se voyait pas non plus faire entrer quelqu’un dans sa vie, tout recommencer ce n’était pas pour lui. Il n’avait pas d’énergie à mettre là-dedans, et il avait tendance à se dire que la vie avait été assez claire avec lui, quant au fait qu’il valait mieux qu’il reste seul.

9D]« Je n’en sais trop rien. Je déprimerai sûrement seul chez moi. Rien de très reluisant en tout cas. »[/b]

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeJeu 21 Oct - 10:59





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
I
l y a des individus qui ne sont tout bonnement pas capables de penser leur vie en dehors du travail, parce qu'ils ont calqué cette même vie autour de ce même travail, et parfois bien avant même d'avoir l'âge de travailler. C'est ce qui arrive quand on se trouve une vocation, une mission, même, ce genre de choses qui transcendent si bien la pensée et l'existence qu'il est tout bonnement impossible de passer outre et de s'envisager dans un autre contexte.

Je pense que j'appartiens au moins un peu à cette catégorie. J'ai tenu ma première plume alors que je savais à peine écrire quelques lettres et déjà je me voyais comme le prochain Hemingway... C'est dans la nature humaine, quelque part. Et il n'y a évidemment aucun mal à cela, c'est même pas mal de se laisser porter par ce genre de vocation, on donne un sens à sa vie sans se forcer à passer le plus clair de son temps disponible à accomplir de basses besognes qui ne nous rendent pas véritablement fiers ou heureux... mais c'est piégeant malgré tout, car l'on oublie de vivre en dehors de son travail, et donc, l'on ne sait plus envisager que cela arrivera tôt ou tard.

Dans mon cas, c'est simple, si l'envie d'écrire continue de me démanger, je pourrais toujours continuer de le faire pour moi-même sans devoir en passer par ces contrariétés éditoriales qui ne sont jamais franchement agréables à vivre et dont l'on se passerait aisément.

-C'est bien ce qu'il me semblait
, je réponds en ne m'alarmant pas de son discours quand Thésée évoque la retraite comme l'état le plus déplorable concevable.

C'est sûr que s'il n'est pas capable d'envisager la retraite autrement que comme un état lugubre et abrutissant, il ne va jamais réussir à lever pied. Or je lui souhaite tout sauf de partir les pieds devant. S'il est une chose dont je suis infiniment certain, c'est que Thésée Dragonneau peut faire bien plus que d'être un excellent Auror, et il serait tout de même dommage (et dommageable) qu'il se restreigne à cette seule activité.

-Il va donc falloir y remédier et changer tes plans avant qu'il ne soit trop tard,
je lui assure avec bonne humeur et bonne volonté, rien que ça. Je pense qu'il va falloir que je te sorte un peu.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMar 12 Avr - 10:33

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée n’était pas très engageant, quand il parlait de ce qu’il ferait une fois à la retraite, en même temps, sa vie hors du travail n’avait rien de paradisiaque, alors, évidemment, le futur qu’il envisageait ne pouvait pas être très reluisant. Il avait encore du temps, avant de vraiment y songer, mais il savait bien qu’il était plus proche de la fin de sa carrière que du début. Cela avait des bons et des mauvais côtés, mais Thésée ne voulait pas voir les mauvais pour le moment, car il ne se sentait pas du tout prêt.

Il espérait pouvoir travailler pendant encore quelques années, mais il n’était pas seul décisionnaire. La vie était truffée d’imprévus, quels qu’ils soient. Mais bon, il avait envie de rester optimiste. Dans son propre cas, la retraite était quelque chose de cauchemardesque, presque, mais pour certaines personnes, c’était un but mérité. Si cela devait convenait à Henry, ma foi, Thésée lui souhaitait de pouvoir en profiter. Tout le monde n’avait pas la même approche, et certains appréhendaient mieux certaines situations que d’autres personnes.

-C'est bien ce qu'il me semblait.

En même temps, Thésée n’avait jamais rien caché de ses pensées à ce sujet-là. Il ne voyait pas l’intérêt d’inventer quoique ce soit. Mais bon, peu importe. Il espérait au moins de pas avoir miner un peu son interlocuteur, mais connaissant Henry, il ne pensait pas. C’était un homme à l’aise avec ses pensées et ses idées, et qui n’était pas très influençable.

-Il va donc falloir y remédier et changer tes plans avant qu'il ne soit trop tard. Je pense qu'il va falloir que je te sorte un peu.

Thésée haussa un sourcil, un brin amusé, et curieux. Qu’est-ce que Henry entendait par là exactement ? Thésée n’avait pas une vie sociale très active, parce qu’il avait peu de temps pour lui, et qu’il ramenait certains dossiers chez lui, mais il n’était pas non plus totalement asocial. Ceci dit, il se demandait bien de quelle façon il devait, et pouvait changer ses plans. Henry semblait avoir un semblant d’idée derrière la tête, et Thésée se demandait bien ce que cela pouvait être.

« Me sortir, vraiment ? Et dans quel but au juste ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMar 10 Mai - 9:37





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
J'
affiche un sourire amusé à la réaction de mon interlocuteur. Les ermites dans l'âme sont vraiment irrécupérables. Mais faut-il seulement les récupérer ? Pas nécessairement, mais dans certains cas, ça peut ne pas leur faire de mal, c'est du moins ce que je pense, et à mon humble avis, et quoi que Thesée puisse en dire, je ne crois pas qu'il pense différemment de moi, il s'est juste muré dans des certitudes qui n'ont pas forcément lieu d'être, et je pense qu'il en a tout à fait conscience.

-Voyons, Thésée, ne te fais pas passer pour plus bête que tu ne l'es, ça ne le prend pas. Tu es l'une des personnes les plus intelligentes que je connaisse, comment veux-tu que ça fonctionne ?
fais-je avec sincérité.

Je ne veux pas le brosser dans le sens du poil, contrairement à ce que l'on pourrait peut-être croire. C'est bel et bien ce que je pense : Thésée Dragonneau est un homme brillant, et parce qu'il l'est, je sais pertinemment qu'il sait précisément de quoi je parle et qu'il ne peut être dupe de ce que je sous-entend. Cela dit, cela ne me dérange pas de l'expliciter s'il doit ne s'agir que de ça : je ne peux pas dire que ça me pose de problème particulier. Je pense même que ce sera une très bonne chose. Bon, après, ce n'est jamais qu'une idée comme une autre. S'il doit se montrer borné et peu motivé, j'abandonnerai à coup sûr, mais j'ai envie de penser qu'il ait seulement sa mauvaise tête et que ça finira bien par lui passer.

-Pour que tu ne te terres pas à rester seul chez toi, par exemple ?
je réplique en reprenant très exactement, bien sûr, les mots qu'il a utilisés pour parler de ce qu'il ferait s'il devait prendre sa retraite. Pour faire de nouvelles rencontres, aussi, va savoir. Faire des rencontres galantes ? Allez, je sais bien que c'est moi l'écrivain, mais ne prétends pas manquer à ce point d'imagination ! j'ajoute plus pour le chambrer qu'autre chose.

Il n'empêche que je pense tout de même en partie les paroles que je viens de prononcer, c'est un fait.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMer 10 Aoû - 19:35

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée râlait un peu, à peine, pour la forme, mais en réalité, cela ne lui déplairait pas de sortir avec Henry. C’était un homme qu’il appréciait, et ce ne serait donc pas désagréable de passer un peu plus de temps avec lui. Mais le temps, ce n’était pas une denrée dont Thésée disposait en excès. Certes, il ne faisait pas beaucoup d’efforts pour en conserver, mais il fallait dire aussi que rien ne lui demandait réellement d’en garder pour d’autres activités que son travail. Mais il avait fini par s’habituer à cette façon de faire.

-Voyons, Thésée, ne te fais pas passer pour plus bête que tu ne l'es, ça ne le prend pas. Tu es l'une des personnes les plus intelligentes que je connaisse, comment veux-tu que ça fonctionne ?

Thésée afficha un léger sourire. Il n’était pas si intelligent que ça, du moins, à son jugement, mais bon, ce n’était pas nécessaire de débattre sur ce point durant des heures. Sans doute que Henry voulait lui sortir un peu la tête du travail, et lui faire avoir une vie sociale. En soit, il est vrai que ce ne serait sans doute pas de trop pour Thésée, mais il restait quelqu’un d’assez buté, alors évidemment, il n’allait pas pouvoir s’empêcher de rechigner un peu, simplement parce que c’était dans son caractère, mais il ne fallait pas voir ça comme quelque chose de négatif.

-Pour que tu ne te terres pas à rester seul chez toi, par exemple ? Pour faire de nouvelles rencontres, aussi, va savoir. Faire des rencontres galantes ? Allez, je sais bien que c'est moi l'écrivain, mais ne prétends pas manquer à ce point d'imagination !

Faire de nouvelles rencontres… à l’extrême limite, pourquoi, mais des rencontres galantes, non définitivement pas. Si Thésée avait appris quelque chose de ses relations passées, c’est qu’il s’énamourait toujours des personnes qu’il ne fallait pas. Alors il valait mieux qu’il se tienne loin des femmes, il s’était fait à sa condition de célibataire. Si ce n’était pas la joie tous les jours, ce n’était pas non plus invivable. Et puis, il n’était plus un jeunot non plus, alors il n’avait pas spécialement envie de se relancer dans des histoires sentimentales. Il adressa un petit sourire amusé à son interlocuteur.

« Des rencontres galantes ? Très peu pour moi, j’ai assez donné et j’ai très mauvais goût. Mais je veux bien aller boire un verre de temps en temps, ce genre de choses. Mais je suis sûr que tu regretteras très vite mon cher. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Henry Fitz
▌ Messages : 768
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: Meurisier, ventricule de dragon, 31 cm
Camp: Neutre
Avatar: Tom Hanks

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeMer 17 Aoû - 8:10





 

Thésée & Henry

“ Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café ”
J
e lève exagérément les yeux au ciel en entendant la réponse de Thésée. Je ne m'attendais pas à autre chose de sa part, à vrai dire. Je ne sais pas tout de son passif sentimental, mais j'en sais assez tout de même. Je sais pour Leta, je sais pour Wilhelmina, je sais que ces expériences ont forcément eu des conséquences sur son rapport aux femmes. Mais je trouve dommage de se fermer à la perspective de nouvelles rencontres malgré tout, surtout que ces histoires remontent à des lustres, disons-le quand même.

-Donc quelques mauvaises expériences doivent te faire passer à côté d'une belle rencontre ? Allons, Thésée !
je le charrie gentiment. Il ne manquerait plus que ça ! je reprends honnêtement. C'était il y a une éternité, et justement, si tu ne t'en remets jamais, tu ne risques pas d'aller de l'avant, et ces pauvres demoiselles resteront éternellement des monstres insensibles à tes yeux.

En réalité, je peux totalement respecter les souhaits de Thésée de rester célibataire. Si on fait état de ma propre vie sentimentale, ce serait vraiment hypocrite que de commencer à lui faire l'éloge de la vie à deux quand moi-même je vis seul depuis aussi longtemps que je me souvienne. Mais que voulez-vous ? Thésée est mon ami, et par la force des choses, je veux qu'il soit heureux. Même, ce n'est pas quelque chose de négociable pour moi.

-Il faut que tu arrêtes de te sous-estimer comme ça... ou de me sous-estimer, je n'arrive pas trop à déterminer,
fais-je avec un sourire, qui n'a absolument rien de bien sérieux. Pourquoi ce serait un plaie de passer du temps avec toi ? Si cela devait me causer souci, j'aurai mis fin à notre amitié depuis très, très longtemps.

Oui, pourquoi est-ce qu'il regretterait de sortir prendre un verre avec un très bon ami ? Pour lui, ça n'avait aucun sens. Mais l'essentiel, c'était qu'il était revenu sur ses paroles au bout du compte. C'est tout ce qui importe.

-Tu as du temps ce soir ? Tu m'as dit que tu m'autorisais à te sortir, crois bien que ce n'est pas rentré dans l'oreille d'un sourd.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 611
Humeur :
Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitimeVen 6 Jan - 15:57

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée estimait que les relations amoureuses ce n’était pas pour lui. Les fois où il avait tenté, ça s’était toujours fini en drame. Peut-être qu’il avait très mauvais goût en termes de femmes. Il est vrai qu’une femme mariée, et l’ex de son frère, ce n’était pas spécialement très judicieux, mais il n’avait pas choisi. Enfin bref, il était bien seul, avec son travail. Ou du moins, il avait réussi par s’en convaincre, parce que c’était plus facile ainsi. Et puis, il avait tout de même sa famille, et même une fille maintenant, qui était déjà adulte, certes, mais c’était déjà ça.

-Donc quelques mauvaises expériences doivent te faire passer à côté d'une belle rencontre ? Allons, Thésée ! Il ne manquerait plus que ça ! C'était il y a une éternité, et justement, si tu ne t'en remets jamais, tu ne risques pas d'aller de l'avant, et ces pauvres demoiselles resteront éternellement des monstres insensibles à tes yeux.

Cela arracha un petit sourire à Thésée. Il ne voyait pas les femmes comme des monstres, il n’en était pas à ce point. Beaucoup de monde essuyaient des déconvenues amoureuses, des ruptures difficiles, mais il avait tout de même l’impression d’avoir vécu des expériences très particulières. Et il avait vraiment souffert à chaque fois, alors il ne se voyait pas retenter le coup. Surtout qu’il ne pensait pas être en âge de recommencer à avoir des histoires amoureuses. Il n’y avait pas d’âge diront certains, et il n’était pas si vieux, mais il se sentait passé à côté de tout ceci.

« Oh tout de suite… tu veux que je coure après un mythe, un idéal ? Je n’ai pas une mauvaise image des femmes soit dit en passant, mais je ne sais pas si je suis encore apte à faire une belle rencontre. Certes, je ne sors peut-être pas assez pour m’en rendre compte, mais bon, après tout, peut-être que je suis trop timide. »

Thésée afficha un sourire, montrant qu’il plaisantait en partie. Il ne s’estimait pas être timide, même s’il était devenu beaucoup plus restreint dans l’expression de ses sentiments, et qu’il se protégeait beaucoup plus. Il laissait beaucoup moins les personnes extérieures prendre une place dans sa vie, et pénétrer dans son intimité. C’était quelque chose qu’il faisait de façon inconsciente, mais il en était tout de même conscient, parce qu’on lui avait déjà fait la remarque.

-Il faut que tu arrêtes de te sous-estimer comme ça... ou de me sous-estimer, je n'arrive pas trop à déterminer. Pourquoi ce serait un plaie de passer du temps avec toi ? Si cela devait me causer souci, j'aurai mis fin à notre amitié depuis très, très longtemps.

Thésée ne savait pas s’il était de bonne compagnie, parce que ses interactions restaient tout de même occasionnelles, étant donné qu’il passait la plupart du temps à travailler, il n’avait pas trop le temps pour soigner sa vie sociale, mais il était tout de même heureux de pouvoir compter sur des amis comme Henry, cela comptait beaucoup pour lui, mine de rien.

« J’ai beaucoup de chance d’avoir un ami aussi sage que toi, à croire que toutes ces années passées dans les lettres t’ont bien servie. »

-Tu as du temps ce soir ? Tu m'as dit que tu m'autorisais à te sortir, crois bien que ce n'est pas rentré dans l'oreille d'un sourd.

Thésée n’avait pas prévu de sortir, mais en même temps, il avait prévu de travailler, vu la situation, il n’avait pas le temps de se relâcher. Mais bon, il pouvait probablement prendre un peu de temps pour en passer avec Henry, cela faisait un moment après tout, et il avait probablement besoin de décompresser un peu.

« Ma foi, pourquoi pas. Cela pourrait être une bonne idée, mais ne me le fais pas regretter en m’amenant dans je ne sais quel traquenard. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Empty
Message#Sujet: Re: Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée   Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les choses se corsent, les durs prennent une pause-café | Henry & Thésée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pause café } Pomona
» Quand rien ne va, on s'accroche quand même | Gwendall & Thésée
» Quand il n'y a pas de père, il y a un oncle. (Henry)
» Quand une carte tremble, c'est tout le château qui s'écroule | Christopher & Thésée
» La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-