AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-13%
Le deal à ne pas rater :
PC portable 16,1″ Honor MagicBook Pro 16
699 € 799 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 187
Humeur :
Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitimeLun 16 Mar - 12:52

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour.”
Trevor aimerait bien se dire que la maladie de Clarice était avantageuse, mais il était évident bien placé pour savoir que ce n’était clairement pas un avantage. Cela dit, il y avait quand même quelque chose qu’il appréciait dans le fait que sa fille avait une santé quelque peu fragile, elle rentrait très souvent de Poudlard. Il pouvait donc plus souvent voir la jeune fille que les autres parents d’élève de Poudlard, qui ne les voyaient que pendant les vacances et éventuellement pendant quelques week-ends par ci, par là. Trevor appréciait donc que sa fille rentre chez eux, c’était quand même bien plus qu’agréable de l’avoir chez eux, plutôt que de devoir supporter la présence de son épouse seul. Enfin, cela dit, lui et Eurydice ne se parlait pas vraiment. Autant dire que quand leur fille se trouvait chez eux, Trevor considérait que l’atmosphère était bien plus respirable.

Et il devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie de passer du temps en compagnie de sa sœur seul, ou même de sa sœur en compagnie de son frère jumeaux. Non pas que la compagnie de Nigel soit réellement un souci pour le jeune homme – au contraire même –, mais disons que c’était un peu plus compliqué ces derniers temps. Dans tous les cas, Trevor était heureux de pouvoir passer du temps en compagnie de sa fille, qu’il chérissait plus que tout. Quand bien même, elle se devait de rentrer pour des raisons qui n’étaient pas si joyeuses que ça non plus. Trevor aurait préféré que sa fille ne soit pas en si mauvaise santé, qu’il ne lui ait pas transmit son mal. Malheureusement ce n’était pas comme s’ils pouvaient y faire quelque chose présentement et… eh bien, au moins avec Clarice les choses allaient s’arrêter parce qu’elle serait bien incapable de porter le moindre enfant. Ce qui avait aussi le don de rendre Trevor triste, pour sa fille en partie qui n’allait jamais avoir la chance de connaître la maternité, lui qui chérissait tant sa fille. Cela dit, il préférait largement qu’elle ne prenne pas de risque, il se doutait qu’une grossesse aurait été compliqué dans tous les cas.

La question ne se posait pas donc. Le but pour l’heure était de faire en sorte que Clarice se porte le mieux possible, qu’elle épouse bel et bien le jeune Black et que personne ne découvre avant qu’elle ne pourrait pas offrir d’enfant à ce jeune homme. Pour le moment, ils ne s’en sortaient pas trop mal. Clarice avait encore beaucoup d’examen médicaux à passer, le mariage avec Alphard se dirigeait vers le bon sens, les choses se passaient donc comme elles devaient se passer. C’était au mieux. Du moins, de ce point de vue-là, mais Trevor n’avait aucune envie de penser à tout autre chose pour le moment. Surtout pas alors que Clarice rentrait chez eux.

« Bonsoir ma chérie. » Dit-il en l’accueillant, appréciant que Eurydice ne soit pas là. « Comment te sens tu ? »
Code by Gwenn

_________________


Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) 750359...Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 192
Humeur :
Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Re: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitimeMar 17 Mar - 9:03


Clarice pouvait, dans les moments où elle se sentait le mieux, éprouver de la satisfaction dans le fait d'avoir une santé à ce point fragile. Ce pouvait paraître contradictoire, car n'importe qui de sérieusement malade ne demanderait qu'à être en bonne santé, mais si elle ne supportait pas les moments où la fatigue et la douleur prenaient le dessus, elle aimait l'attention particulière qu'on lui portait grâce à ça.

Elle savait que sa fragilité physique avait contribué à toute l'attention que ses parents n'oubliaient jamais de lui accorder, et elle en profitait très largement, elle devait bien le reconnaître. Depuis toujours, ses parents étaient au petit soin pour elle. Elle voulait croire qu'ils l'auraient été dans tous les cas, parce qu'ils l'aimaient si profondément, mais sa préciosité à leurs yeux résidait également dans sa fragilité, et elle en avait bien conscience. Si bien qu'il pouvait lui arriver d'en jouer, simplement afin d'obtenir l'attention et les faveurs de papa et maman.

Elle rentrait très régulièrement le week-end, à l'inverse de bon nombre de ses camarades. C'était, dans son cas, une nécessité absolue, à laquelle il était impossible qu'elle déroge sans prendre des risques trop évidents. Elle en profitait souvent pour enchaîner les rendez-vous médicaux et tout simplement passer du temps avec ses parents. Quand d'autres ados de son âge traînaient des pieds à l'idée de passer du temps avec leurs parents, ce n'était clairement pas le cas de Clarice.

Au contraire, elle grapillait toujours le plus de temps qu'elle pouvait, en réalité, et avec le plus grand plaisir, pour tout dire. Parce qu'elle était toujours gatée et bichonnée chaque fois qu'elle rentrait, et pouvait demander à peu près n'importe quoi.

En l'occurrence, rentrer n'était tout de même pas du luxe. Clarice s'était sentie au bord de l'évanouissement toute la journée de la veille. L'infirmière l'avait aidée à tenir sur ses pattes, mais elle se sentait encore très faible. Non seulement elle avait envie que ses parents soient là pour prendre soin d'elle, mais elle préférait que ses camarades de classe ne la voient pas dans cet état. Elle savait se servir de sa maladie comme d'un argument massue si et quand nécessaire, mais elle ne voulait pas non plus que ça se retourne contre elle et qu'on finisse par abuser de cette fragilité.

Enfin, elle était rentrée chez elle, maintenant, et tout ce qu'elle demandait, c'était de bénéficier du confort de son chez-soi. Ce fut son père qui l'accueillit, sa mère devait être absente, sinon elle aussi se serait précipitée à sa rencontre.


"Bonsoir papa."
Clarice déposa ses affaires au sol et serra son père contre elle. "Non, ça va pas trop, je me sens... vaseuse."

C'était à moitié vrai. Oui, elle avait été mieux. Elle avait été pire, aussi, elle voulait juste qu'on soit aux petits soins pour elle, comme toujours.

"Tout va bien, toi ?"

_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 187
Humeur :
Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Re: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitimeLun 3 Aoû - 9:01

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour.”
Quand Trevor demandait à sa fille comment elle se sentait, lui ce qu’il avait envie d’entendre c’était qu’elle se sentait bien, mais en même temps il se doutait que ce n’était pas forcément le cas. Il n’avait, dans tous les cas, aucune envie que Clarice prenne la peine de lui mentir, il était hors de question qu’il accepte qu’elle ne lui dise pas la vérité. Quand elle n’allait pas bien, il jugeait important de le savoir, parce que c’était son rôle de tout faire dans le but de faire en sorte qu’elle soit un peu mieux, même si Trevor était bien placé pour savoir que rien ne pouvait réellement lui permettre d’être si bien que cela.


Il aimerait donc l’entendre lui dire qu’elle allait bien, mais ce n’était pas le cas. Trevor sentit son cœur se serrer, quand elle se serra dans ses bras et lui apprit qu’elle se sentait vaseuse. Si ce n’était que ça en soit, c’était une bonne chose, sauf que ce n’était jamais anodin dans leur cas. Avec le temps, Trevor avait fini par savoir quand son corps était en train de rendre tout bien plus difficile, même s’il passait plus son temps à ignorer les signes. En même temps, il n’en avait que faire de sa propre santé, quand celle de sa fille se trouvait dan un état critique. Elle ne l’était pas forcément maintenant, mais Trevor avait peut-être tendance à sur réagir à chaque fois.

« Ne t’inquiète pas pour moi. » Répondit-il quand elle lui retourna la question, déposant un baiser sur sa tête. Trevor n’allait jamais si bien que cela, mais dans ce genre de moment, il était évident qu’il n’y avait aucune raison qu’on se préoccupe de son sort à lui. Il n’avait aucune envie que Clarice commence à s’inquiéter, elle devait se concentrer sur elle-même et lui allait se concentrer sur elle également. « Viens t’assoir. » Lui dit-il en l’entrainant vers le salon pour qu’elle puisse s’installer confortablement sur le sofa. Trevor avait l’intention d’être aux petits soins de sa fille à son retour, dans tous les cas, mais le fait qu’elle lui affirme qu’elle n’allait pas si bien que cela ne pouvait que le pousser encore plus à l’être. Ça pouvait être étouffant en un sens, mais il ne faisait ça que pour son bien. « Je vais te préparer une tisane. »

Une tisane oui, ce genre de tisane avec ce qu’il fallait de remède à l’intérieur pour calmer les douleurs, les nausées, les courbatures et tout autre désagrément de leur condition. Ce genre de tisane qui ne faisait plus réellement grand effet pour Trevor à force, mais qui continuait de marcher encore relativement bien avec Clarice. Il ne lui laissait donc pas le choix. Tant que Eurydice n’était pas là, en prime, il avait le loisir de pouvoir choyer autant qu’il le souhaitait sa fille, sans devoir supporter la présence désagréable de sa très chère épouse. Après une légère absence, il revint auprès de sa fille, tout ce qu’il fallait en main, s’installant à ses côtés.

« Ça va te faire du bien. » Ou pas, mais il fallait bien faire quelque chose.
Code by Gwenn

_________________


Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) 750359...Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 192
Humeur :
Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Re: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitimeMar 4 Aoû - 12:19



« Ne t’inquiète pas pour moi. »

C'était beaucoup lui demander quand même. Clarice avait toujours été et demeurerait toujours égoïste, et elle se ferait du souci pour elle-même, toujours, bien avant d'envisager de s'en faire pour les autres, mais ce n'est pas pour autant que l'état de santé de son père ne suscite pas en elle une inquiétude sincère... une inquiétude qui en elle-même est égoïste, au fond.

Clarice aimait son père, mais si elle l'aime autant, c'est aussi parce qu'elle avait besoin de lui, elle avait besoin de lui parce qu'il lui donnait le sentiment d'être au centre du monde, parce qu'il était capable de la mettre sur un piédestal en toute circonstance, parce qu'il faisait toujours passer ses intérêts avant les siens. Elle s'inquiéterait donc toujours pour lui, même si elle appréciait quand même que son père se focalise sur sa petite personne plutôt que de s'épancher trop longuement sur lui et de ne pas faire d'elle une priorité évidemment absolue.


« Viens t’asseoir. Je vais te préparer une tisane. »

Elle sourit et hocha la tête avant d'obéir docilement. Une tisane, en effet, ça devrait ne pas lui faire de mal, une tisane comme celles que l'on prépare dans sa famille, et qui ne sont pas juste une infusion d'herbe mais un mélange subtil d'ingrédients médicinaux. Se laisser choir sur le confortable canapé du salon leur faisait du bien.

Son père l'éclipsa le temps de préparer sa boisson et revint avec une tasse bien chaude qu'elle accueillit avec un sourire.


« Ça va te faire du bien. »

Elle porta la boisson chaude à ses lèvres, et sentir la tisane glisser dans sa gorge, ça lui faisait en effet du bien.


"Merci"
, dit-elle doucement. "Tu sais ce qu'il faudrait à cette tisane ? Du chocolat.", suggéra-t-elle.

Tendez la main à Clarice, elle vous prendra le bras, c'était comme ça qu'elle avait toujours fonctionné. C'était plus fort qu'elle, presque. Elle jeta un regard circulaire autour d'elle.


"Ça me fait du bien d'être ici. J'ai du mal à suivre le rythme en cours, je suis trop... fatiguée."
Susciter l'empathie de son père, encore et encore. "Oh, et j'ai parlé un peu à Alphard l'autre jour, rien que cette conversation m'a épuisée pour la semaine."

_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 187
Humeur :
Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Re: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitimeDim 13 Déc - 11:32

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour.”
Prendre soin de sa fille était définitivement une vocation pour Trevor. Et pas seulement parce qu’elle était la prunelle de ses yeux, ce qu’il considérait avoir réussi de mieux dans sa vie – et avoir le plus gâché aussi – parce qu’il culpabilisait qu’elle soit dans cet état à cause de lui. Non, aussi parce que ça lui permettait de son côté de mettre ses propres maux de côté. Ils ne disparaissaient jamais, mais Trevor avait toujours le don pour ignorer très clairement ses douleurs quand il se concentrait sur le sort de sa fille. Ça lui faisait du bien de prendre soin de sa fille et de toute façon, il l’aimait beaucoup trop pour ne pas le faire.

Il l’observa porter la tasse de tisane à ses lèvres, un fin sourire sur les lèvres. Trevor donnerait tout pour permettre à Clarice de vivre une vie plus normale, mais il savait bien que ce n’était pas possible. Après tout, ils voyaient des médicomages et des guérisseurs depuis la naissance de Clarice, à force il fallait se rendre à l’évidence. Mais au moins, s’il pouvait soulager quelque peu ses maux, c’était parfait. Le sourire de Trevor se fit plus grand, tout en restant tendre, quand sa fille suggéra qu’un peu de chocolat irait parfaitement bien avec cette tisane. Il savait bien que sa fille pouvait être par moment « gourmande », qu’elle en demandait souvent beaucoup. Ce qui ne faisait pas d’elle une capricieuse pour autant, avec d’autres parents peut-être, mais eux se pliaient toujours en quatre pour tout lui offrir, alors elle n’avait pas besoin de faire des caprices.

Et comment refuser ça alors que Clarice poursuivait en affirmant que ça lui faisait du bien d’être ici, qu’elle était fatiguée pour réussir à suivre le rythme des cours. Le cœur de Trevor se serra en entendant ces mots. Il savait bien que c’était difficile pour elle, mais c’était toujours une souffrance de son côté de l’entendre en parler, parce qu’il culpabilisait. Et quand il culpabilisait, il avait encore plus envie de tout offrir à sa fille.

« Il t’a ennuyé ? »
Demanda-t-il, sans cacher son agacement à cette idée, quand Clarice mentionna Alphard. C’était forcément cela, sinon sa fille ne lui dirait pas que cette conversation avait été éprouvante pour lui. Alphard n’était clairement pas un jeune si supportable que cela. Alors ce n’était pas méchant bien sûr, au final le fils de Pollux n’était qu’un adolescent mais en père protecteur Trevor se devait de réagir. « J’irais trouver Pollux pour lui demander de tenir un peu son fils. Ce n’est pas parce que vous êtes fiancés qu’il peut se permettre de t’ennuyer. » Reprit-il, en se levant dans la foulée pour aller chercher du chocolat comme sa fille le lui avait demandé, la lui tendant quand il revint à ses côtés. « Ne te laisse pas faire avec lui, maintenant et même après. Tu as beaucoup plus de ressource que Alphard. Mais s’il te fatigue trop, contente toi de l’ignorer c’est beaucoup mieux pour toi. »

Sa fille allait bien devoir s’y faire à Alphard Black, mais Trevor osait croire qu’il allait murir avec le temps. Et au fond, ils n’avaient pas réellement le choix. C’était le mieux qu’ils pouvaient offrir à Clarice.
Code by Gwenn

_________________


Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) 750359...Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 192
Humeur :
Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Re: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitimeMar 15 Déc - 12:27


« Il t’a ennuyé ? »

Clarice, en guise de réponse, haussa les épaules. On pouvait dire bien des choses d’Alphard Black, et très peu d’entre elles pouvaient être considérées comme élogieuses, mais de toute évidence, non, Alphard Black n’était pas ennuyeux… mais oui, il était en revanche ennuyant.

Est-ce qu’elle comptait pour autant en faire une affaire d’Etat ? Pas réellement, elle aimait juste l’idée de se plaindre, parce qu’elle savait que quand elle le faisait, auprès de ses parents en tout cas, elle recevait toujours une oreille attentive, de l’approbation et tout ce qu’elle pouvait bien désirer afin de rendre ce qu’elle estimait désagréable un peu moins pénible.

« J’irais trouver Pollux pour lui demander de tenir un peu son fils. Ce n’est pas parce que vous êtes fiancés qu’il peut se permettre de t’ennuyer. »

« Oh non, ne t’embête pas à déranger son père pour si peu, il ne s’agirait pas de nous mettre dans une mauvaise posture. »
, répondit-elle, assez sincère en l’occurrence.

Clarice savait abreuver son entourage de caprices absolument démesurés, mais elle savait aussi lever le pied quand elle savait que c’était dans son intérêt… sur le long terme. Par exemple, une part d’elle savait que si elle se plaignait trop de son fiancé, si elle assurait qu’elle serait incapable de vivre avec lui et de l’épouser, alors ses parents annuleraient tout quitte à compromettre leur place au sein des grandes familles de sang pur, alors même que leur chance était inespérée au vu de la condition physique de Clarice. Mais non, Clarice ne voulait pas ça.

D’autant que pour elle, le mariage n’était pas à associer au romantisme, elle s’en fichait bien, de ça, et d’ailleurs, elle préférait largement se garder de tomber amoureuse un jour, vu les désagréments qui allaient avec une telle faiblesse.

Elle s’épargnerait bien un époux aussi embarrassant qu’Alphard, en revanche, elle voulait vraiment être une Black. Elle voulait leur nom, leur fortune, leur réputation, le rayonnement que tout ceci lui conférerait au sein du monde des sorciers. Cela importait bien plus à ses yeux qu’Alphard lui-même, qui était juste un… inconvénient dont il faudrait s’accommoder, mais s’il jouait les emmerdeurs de service, elle pensait être tout à fait capable de le mater, et elle guettait avec impatience le jour où il lui mangerait dans la main.


« Ne te laisse pas faire avec lui, maintenant et même après. Tu as beaucoup plus de ressource que Alphard. Mais s’il te fatigue trop, contente toi de l’ignorer c’est beaucoup mieux pour toi. »

« Tout de même, papa, tu m’estimes plus que ça, pas vrai ? Je sais pertinemment que j’ai plus de ressources que lui. Et je ne me laisse jamais faire, ne t’en fais pas pour ça. Mais je dois aussi faire ce qu’il faut pour notre famille, et donc pour moi. »
Elle sourit. « Je suis satisfaite de votre choix, vraiment. Alphard est un petit crétin, mais ça me va très bien. Il sera plus simple à mener à la baguette, comme ça. »


_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Trevor Carrow
▌ Messages : 187
Humeur :
Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Right_bar_bleue

En couple avec : Eurydice Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de platane, 39.2cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Colin Farrell

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Re: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitimeSam 11 Sep - 12:29

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour.”
Bon, si Clarice lui demandait de ne pas aller trouver Pollux dans le but de lui demander de remettre un peu Alphard à sa place, Trevor acceptait de le faire, mais ce n’était pas pour autant qu’il ne gardait pas cette idée en tête. Il savait qu’ils avaient une chance inouïe de pouvoir fiancer Clarice à un Black, et ils profitaient clairement du fait que Alphard était le dernier né de Pollux (et qu’il avait déjà des espoirs importants sur ses deux ainés). Mais ce n’était pas parce qu’ils avaient de la chance de marier Clarice à un Black qu’ils devaient se résigner à se laisser marcher sur les pieds. Alphard avait beau être d’une bonne famille, il ne valait rien aux yeux de Trevor comparé à sa fille et il ne laisserait pas cet adolescent l’ennuyer.

Mais en même temps, Trevor savait aussi que sa fille avait plus d’une ressource (beaucoup trop sans doute même, et il marchait quand même beaucoup dans ses caprices… mais bon, en même temps ça ne pouvait pas lui faire du mal et tout ce qui lui faisait plaisir, lui faisait plaisir à lui aussi). Il savait donc qu’elle ne se laisserait pas si facilement marcher sur les pieds, cela dit ce n’était pas plus mal que Clarice lui clarifie l’esprit à ce sujet. Il appréciait de l’entendre qu’elle ne se laissait jamais faire, et que ça lui convenait bien aussi que Alphard soit un petit crétin, elle allait pouvoir le mener plus facilement à la baguette. Trevor afficha un sourire amusé à cette remarque. Il aimait tellement sa fille, il en était si fier.

« Je sais que tu sauras parfaitement t’y prendre avec lui. » Répondit-il, dans ce même sourire, en venant caresser doucement les cheveux de sa fille. Il ne cachait rien de la fierté qu’il ressentait pour Clarice et de tout le reste de toute façon. Il avait conscience qu’elle saura parfaitement mener comme il fallait Alphard, parce que Clarice savait y faire. Et c’était tout ce qu’il pouvait lui souhaiter. Dans sa situation, il fallait bien avouer qu’il valait mieux qu’elle ait une force de caractère à tout épreuve, qu’elle sache comment mener la danse. Et il savait qu’elle le faisait à la perfection, lui-même se laissait facilement mener à la baguette, mais ça lui convenait très bien. « Et je sais que tu sais que tu vaux mieux que n’importe qui. » Il n’était absolument pas objectif avec sa fille, mais on n’avait jamais demandé à un père de l’être. En tout cas, de son côté, Trevor n’avait pas l’intention de l’être. Sa fille était ce qu’il avait de plus beau, sa plus belle réussite en somme… la preuve que sa vie avait un sens, même si le prix pour elle était peut-être un peu trop important. « Mais… tu grandis beaucoup trop vite Clarice, sache-le. » Ajouta-t-il, sur un ton léger, quand bien même ce qu’il disait était parfaitement sérieux. Oui, sa fille grandissait trop vite, même si le fait qu’elle devienne une belle jeune femme était une chance qu’il n’avait pas toujours cru avoir. Et il était heureux d’être encore là pour la voir s’épanouir. « Hier encore tu étais une toute petite fille ! »
Code by Gwenn

_________________


Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) 750359...Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) 750359:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
Clarice Carrow
▌ Messages : 192
Humeur :
Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Right_bar_bleue

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, nerf de dragon, 25 cm
Camp: Mal
Avatar: Madison Davenport

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Re: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitimeMar 14 Sep - 12:33


« Je sais que tu sauras parfaitement t’y prendre avec lui. »

Clarice afficha un sourire sincèrement fier et convaincu. C’était facile, au fond, d’écouter les compliments de son père et de les prendre pour argent comptant, il n’avait pas son pareil pour les lui adresser, et jamais il ne faisait autre chose que de la brosser dans le sens du poil.

Cela n’empêchait en rien la vert et argent de prendre chacune des paroles de son père au premier degré. A ses yeux, ce n’était pas seulement que son père cherchait à la ménager, il l’admirait et la respectait vraiment au point de penser tout ce qu’il affirmait, et ça lui faisait honnêtement du bien de l’avoir de son côté. Cela la confortait dans l’idée qu’elle pouvait tout réussir, qu’elle était capable de tout accomplir… et dans certaines circonstances, c’était, il faut le reconnaître, tout sauf un moindre luxe.

Elle était narcissique, et elle devrait peut-être soigner ce narcissisme, c’est vrai. Mais en attendant, c’était ce même narcissisme qui lui permettait de surmonter au mieux la maladie et l’inquiétude de la mort, et ça, ce n’était quand même pas rien. Alors ce n’était pas demain la veille qu’elle découragerait son père de la brosser dans le sens du poil comme il savait si bien le faire.

Elle avait besoin de ça, de l’amour et du soutien aveugles et inconditionnels de ses deux parents, même s’ils devaient les lui accorder individuellement, et rarement ensemble d’une même voix (elle savait quand même qu’elle était la seule chose concernant laquelle ils tomberaient toujours d’accord).


« Et je sais que tu sais que tu vaux mieux que n’importe qui. »

Elle hocha la tête. C’était une chose qu’on lui avait répétée si souvent qu’elle avait dorénavant plus que la faiblesse, l’obligation de le croire. Oui, elle valait mieux que n’importe qui, un point c’est tout. Et ceux qui chercheraient à la convaincre du contraire perdraient forcément leur temps.


« Mais… tu grandis beaucoup trop vite Clarice, sache-le. Hier encore tu étais une toute petite fille ! »
« Pas ça, papa », fit Clarice en levant les yeux au ciel. « Ça fait une éternité que je suis plus une gamine, il était temps que ça rentre dans ton cerveau », répliqua-t-elle avec un filet d’amusement dans la voix. « Enfin, tu me diras, certains sont encore des gamins à trente piges. Je pense pas que Black soit du genre à mûrir par exemple… Ce sera un bébé même à trente ans. » Elle haussa les épaules. « Tant mieux pour moi. »


_________________
Mirror, my beautiful mirror...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Empty
Message#Sujet: Re: Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)   Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père c’est celui qui donne l’amour. (Clarice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Carrow
-