AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Partagez | 
 

 Nord et Sud - Thaddeus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeVen 9 Oct - 22:31

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudLe meilleur moyen de savoir ce qui se passe dans le monde dans lequel vous vivez ? Être au centre de l’information. Quand Eve est revenue, après quatre ans passé dans le monde moldu, il lui a fallu choisir un métier. Plus jeune, elle avait envisagé se diriger vers la même carrière que son père, il lui semblait noble et juste que d’aider son prochain à guérir. Depuis, elle a accumulé tant de sang sur les mains qu’il lui semblerait mal venu qu’elle tente de devenir médicomage. De toute façon, ça ne l’aiderait pas dans sa tâche aussi est-elle devenue pigiste pour la Gazette en plus de son travail à la RITM.

Si la jeune femme est honnête, elle peut affirmer sans peine qu’elle n’apprécie que très peu travailler pour Pollux Black. Hautain, persuadé qu’il veut plus que tout le monde, probablement malheureux -d’après la jeune femme- autoritaire, méprisant, il y a beaucoup à dire sur son patron occasionnel et pas grand chose de positif. Si elle est honnête, elle doit admettre que ce n’est pas personnel, puis qu’il semble avoir un mépris pour les femmes en général.

Le plus souvent, Eve évite donc soigneusement d’avoir affaire à lui et se contente de récolter les informations dont elle a besoin tout en travaillant. Pourtant, durant leur dernière réunion, quand leur chef a demandé si quelqu’un voulait bien aller faire l’interview d’un des frères Yaxley pour la sortie de leur prochain livre, la jeune femme a sauté à pied joint. Pas pour l’opportunité de travailler avec leur patron, loin de là, mais bien pour celle de côtoyer de plus près les Yaxley.

On lui a vite appris qu’elle aurait affaire au plus jeune des deux frères, Thaddeus. Des informations qu’elle a pu récolté sur lui, on le dit plus fantasque et social que son frère, également moins méprisant et très peu intéressé par la politique. Eve n’a pas réussi à en savoir plus. L’ancienne Serdaigle a donc écrit au jeune homme pour lui demander un rendez-vous et après un échange courtois, ils ont convenus de se trouver au Bull and Pixie.

Mardi, à l’heure dite, un parapluie à la main, la jeune femme est donc devant leur lieu de rendez-vous. Elle a pris la peine de faire des recherches et de trouver une photo du jeune homme au préalable. C’est donc avec une certaine assurance qu’elle l’accoste lorsqu’il arrive devant l’endroit.

- Monsieur Yaxley, je présume ? Eve Talbot, se présente-t-elle en lui tendant la main. Nous avons eu un échange de hiboux au sujet d’une interview pour la Gazette. J’ai préféré vous attendre avant de rentrer, explique-t-elle.

Il faut dire que le lieu n’est pas fait pour les gens comme elle. Thaddeus a probablement raison quand en lui disant que c’est un lieu calme, mais c’est aussi un lieu réservé à une certaine catégorie de personne et la jeune femme n’est pas certaine qu’elle soit vraiment le genre de clientèle qu’ils apprécient.  

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeLun 12 Oct - 18:23

Jamais - ou du moins ne s’en souvenait-il pas - jamais Thaddeus n’avait reçu un hibou qui lui ait causé un tel plaisir. Il avait lu et relu les quelques lignes qu’on lui adressait, avec satisfaction, avec gourmandise. Pour la première fois de sa vie, une journaliste demandait à le rencontrer pour une interview consacrée à ses projets littéraires. Enfin, avait-il envie de dire. Des années à se crever la paillasse à écrire des vers, de la prose, du théâtre et même des chansons populaires, et ce n’était que maintenant que le monde s’avisait de son existence.

Mais je te pardonne, ingrate société, je serai magnanime puisqu’enfin tu me reconnais comme un auteur qui mérite qu’on l’interviewe.

Le simple mot d’interview avait quelque chose de jouissif, de presque indécent tellement c’était bon. La main du cadet Yaxley tremblait d’une joie mal contenue lorsqu’il avait répondu à la journaliste, et, durant toute la journée précédant leur entretien, il s’était inconsciemment entraîné à répondre à des questions imaginaires, pour mieux entrer dans la peau de l’Ecrivain. Pas facile, pour un poète maudit, d’habiter ce rôle si différent. À mi-voix, Thaddeus s’était donc mis en scène, faisant des phrases sur ses sources d’inspiration, sur l’importance de la littérature ou sur tout ce qui lui passait par la tête. Par chance, il n’avait aucune audience ce jour-là ; il était censé travailler seul sur ses dossiers, dans le silence de son bureau. Une ambiance on ne peut plus propice à une longue séance de préparation à cette première interview. Il avait bien essayé de se concentrer sur autre chose, mais son esprit revenait constamment au rendez-vous du soir. Il n’aurait pas été plus excité s’il avait dû voir une maîtresse - bien au contraire. Impossible de chasser de son esprit cette imminente première rencontre avec une journaliste.

Il avait fini par quitter son bureau, et s’était réfugié, pour terminer la journée, chez Fleury and Bott. Il passait toujours de bons moments dans les allées de la librairie. Le silence des rayonnages avait quelque chose d’apaisant, qui lui permit, enfin, de penser à autre chose, en lisant çà et là des extraits d’ouvrages.

Une sonnerie de pendule le fit sursauter. Six heures ! L’heure de son rendez-vous ! Thaddeus rangea à la hâte le livre qu’il parcourait et quitta en trombe la librairie. Par chance, le Bull and Pixie n’était qu’à quelques dizaines de mètres de chez Fleury and Bott, de sorte que s’il arriva en retard, ce ne fut que d’une minute tout au plus. Une minute de trop pour un garçon bien élevé, malgré tout.


-Miss Talbot ? Thaddeus Yaxley, enchanté. Je suis désolé d’être en retard.

Il hocha simplement la tête lorsque la jeune femme lui indiqua qu’elle avait préféré l’attendre pour entrer, ne voyant pas en quoi le choix du lieu pouvait être un problème pour elle. Le Bull and Pixie était un club sélect, essentiellement fréquenté par des sang-pur et des gens fortunés. Thaddeus y avait ses habitudes, même si, depuis le décès de son père, il avait cessé d’y aller ; le deuil devait durer environ une année, mais il l’avait prolongé, sans même y penser.

-Nous pourrions peut-être aller nous installer, si vous voulez bien, miss Talbot.

Il s’avança avec assurance vers l’entrée, et s’adressa au sorcier qui faisait office de vigile :

-Bonsoir… nous avons une réservation au nom de Yaxley.

L’homme les regarda longuement, Eve, puis lui, puis à nouveau Eve, puis à nouveau lui, et finit par annoncer :

-Un instant. Je vais chercher le patron.

Déconcerté, Thaddeus se tourna vers la jeune femme, sourcils froncés, les mains écartées dans un geste d’impuissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeMer 14 Oct - 21:54

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudQuand elle voit Thaddeus Yaxley arriver, Eve n’est pas le moins du monde stressée. On pourrait croire qu’en tant que née-moldue, l’idée de faire l’interview d’un des membres d’une des plus éminente famille sang pur du monde sorcier pourrait l’intimider, mais il n’en est rien. Il faut dire que la jeune femme fait bien peu de cas des sangs purs et des questions de sang en général. Pour elle, ce n’est jamais qu’une façon de discriminer les gens supplémentaires, comme les moldus l’ont fait durant la dernière guerre. Moldus ou sorciers, aucun des deux ne manquent jamais d’imagination lorsqu’il s’agit d’ostraciser un groupe en faveur d’un autre. La seule chose qui impressionne la jeune femme c’est leur capacité presque infinie à trouver de nouveaux prétextes pour le faire.

Il faut admettre que le jeune homme n’as pas l’air fort impressionnant. Beau garçon (pour autant qu’elle puisse en juger), bien habillé, courtois puisqu’il prend la peine de s’excuser pour un retard imaginaire, il respire la bonne éducation bien loin de la hauteur méprisante qu’affiche son patron, Pollux Black. Néanmoins, ça ne veut rien dire, les gens les plus désagréables sont généralement charmants avec les journalistes quand ça va dans le sens de leurs intérêts. Il n’y a rien que les puissants et les artistes détestent plus que la mauvaise presse. Sii Tibérius Yaxley semble avoir l’habitude d’être publié, ce n’est pas le cas de son cadet ce qui rend la situation plus équilibrée à ses yeux.

- Je vous suis, déclare-t-elle lorsque le jeune Yaxley propose qu’ils s’installent.

C’est à partir de ce moment là que plus rien ne semble se passer comme prévus. Elle reconnaît le regard du sorcier à l’entrée. Il la regarde comme les allemands regardaient leur ennemis pendant le conflit. Avec un mélange de dégoûts et de supériorité qu’elle a appris à ignorer. Ce genre de chose n’a de la valeur que lorsqu’on décide de lui accorder de la valeur. Or, l’homme devant elle, n’en a aucune aux yeux de la jeune femme. Alors qu’il part chercher le patron, Thaddeus de son côté ne semble avoir aucune idée de ce qui se passe. Elle se permet un commentaire devant son air perplexe :

- Je pense que ma présence risque de poser problème, monsieur Yaxley.


Elle n’a pas le temps d’en dire plus que le patron arrive à la porte. C’est un petit homme en fin de cinquantaine. Il a probablement été beau à une époque, mais l’ensemble est gâché par un teint rougeaud et une figure qui transpire l’obséquiosité. Avec un sourire, il s’incline devant Thaddeus.

- Monsieur Yaxley quel plaisir, voilà longtemps que vous ne nous avez plus honoré de votre présence.

Il faut dire que si les frères Yaxley ne sont pas venus pendant un moment, ils ont tout de même continué à payer et l’argent un langage universel.

- Nous sommes ravis de vous revoir, mais voyez-vous, il y a un petit, minuscule problème avec votre réservation. Comme vous le savez, notre club est très sélect et il semblerait, il baisse la voix, que votre compagne n’y ait pas sa place. Dites-moi si je me trompe, mais j'imagine que mademoiselle n'est pas une cousine bien née venant de l'étranger ?

De son côté, Eve fait mine de ne pas entendre, mais ne perd pas une miette de la discussion dont la teneur lui ferait presque hausser les yeux au ciel de lassitude tant la chose est commune. A vrai dire, elle se demande même comment Yaxley n’a pas anticipé l’évènement.
 

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeMer 21 Oct - 22:04

Dire que Thaddeus n’avait rien vu venir serait un doux euphémisme. Du reste, comment aurait-il pu prévoir que les choses se passeraient de la sorte ? Aucune porte n’était jamais restée fermée devant lui. Personne n’avait jamais eu l’audace de refuser à un Yaxley l’entrée à quelque lieu que ce fût. Il s’agissait probablement d’une grande première, chez les Yaxley et plus largement chez les sorciers de sang pur. Le Bull and Pixie ne leur était pas explicitement réservé, mais la clientèle était triée sur le volet, et, avant tout, sélectionnée par sa fortune. Le premier venu ne pouvait pas s’offrir une adhésion à ce club. Les riches sang-mêlés - le patron en était un lui-même - étaient admis, mais aucun né-moldu n’avait jamais franchi la porte du Bull and Pixie, fût-ce pour aller récurer les chiottes.

Bien entendu, Thaddeus ignorait cela. Il avait fréquenté dans ce club des gens qu’il avait l’habitude de côtoyer par ailleurs, de sorte que la surreprésentation des sang-pur ne l’avait jamais choqué. Rien n’est plus difficile à analyser que son propre milieu, celui dans lequel on a toujours gravité. Et le cadet Yaxley n’avait jamais réellement réfléchi à tout cela - jusqu’à ce moment incroyablement gênant où il se retrouvait à poireauter devant la porte d’un club dont il connaissait le moindre recoin. Pourquoi la journaliste pensait-elle que sa présence allait poser problème ? Sa profession n’était pas inscrite sur son visage, et Yaxley, qui ne s’était absolument pas renseigné sur les origines de son intervieweuse, ne voyait aucun autre obstacle à son admission au Bull and Pixie. Il suffirait d’expliquer à Jenkins, le patron, que Miss Talbot n’était pas là pour écrire un papier critique sur son établissement, songea Thaddeus, toujours optimiste. Aucune raison d’avoir peur d’elle, en somme.

Ledit Jenkins ne tarda pas à se montrer, et à gratifier Yaxley d’une de ces courbettes qu’il réservait à ses meilleurs clients. Des années d’adhésion Or, cela crée des liens. Ses manières serviles avaient toujours agacé Thaddeus, et c’était encore pire ce jour-là, alors qu’il les mâtinait de la plus grande impolitesse. Incrédule, le juge l’écouta émettre des doutes quant à la jeune femme qui l’accompagnait. Cette personne doit m’interviewer, imbécile. M’interviewer. Qu’est-ce qui te prend de tout gâcher ? Thaddeus avait tant rêvé de cette interview, ce n’était pas pour laisser un crétin tout compromettre en étant plus puriste que les sang-pur. Car c’était manifestement les origines de la journaliste qui donnaient de l’urticaire au bistrotier.


-Madame, répliqua-t-il, refusant délibérément le “mademoiselle” lâché avec condescendance par Jenkins, Madame est mon invitée, et c’est tout ce que vous avez besoin de savoir, Jenkins. Je n’ai pas souvenir de vous avoir demandé votre avis sur les personnes avec qui il me plaît de prendre un verre.

Les statuts du club étaient formels : les membres, et surtout les membres Or dont faisait partie Thaddeus, pouvaient inviter qui ils voulaient. Apparemment, la direction avait compté sur la jugeote de ses clients pour ne pas ramener n’importe qui sur les précieuses banquettes du Bull and Pixie - mais Thaddeus et la jugeote n’avaient jamais été les meilleurs amis du monde. Loin de se laisser impressionner par le ton glacial du juge, le patron, aussi mielleux qu’à l’accoutumée, reprit, changeant brusquement de stratégie :

-Et nous aurions été ravis d’accueillir votre invitée, monsieur Yaxley. Malheureusement, comme je vous le disais, il y a un petit problème avec votre réservation. Figurez-vous que nous avons été pris d’assaut et qu’il n’y a plus aucune table disponible. Je le regrette infiniment, bien entendu…

Mensonge éhonté. Le Bull and Pixie n’était jamais complet à dix-huit heures. Et de toute façon, une réservation se devait d’être honorée. Jenkins le prenait donc ouvertement pour un con. Thaddeus se promit intérieurement de prendre sa revanche sur ce type, et se tourna vers Eve pour lâcher dans un soupir :

-Je suis désolé, miss Talbot.

Valait-il la peine de continuer à argumenter avec le patron du club ? Peu porté sur les disputes, surtout en pleine rue, Yaxley était tenté d’abandonner, mais avant tout, il interrogea du regard son invitée. Il était encore temps de se rabattre sur un endroit moins problématique, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeDim 25 Oct - 12:59

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et Sud


Thaddeus, de ce qu’elle en voit, n’a pas l’air d’un mauvais bougre. Un peu idéaliste probablement. Il lui semblait évident que même avec un nom aussi imposant que celui de Yaxley, Eve n’a pas sa place au Bull and Pixie. Bien entendu, il ne lui serait pas venue à l’idée de contredire le jeune homme. Quand on travaille pour Pollux Black, on évite d’irriter ses cousins ou tout qui est un sang pur. L’éditeur de la Gazette du Sorcier ne cache jamais le mépris qu’il affiche pour la gent féminine et encore moins les nées-moldues, elle sait que, comme bon nombre de ses consoeurs, si elle a été engagée, c’est à la fois pour son physique agréable, mais également parce qu’on ne peut pas - encore - entièrement la discriminer sur son statut de sang. Néanmoins, la tolérance du chef de famille Black a ses limites et Eve, puisqu’elle se sert de son travail pour avoir accès à des informations pour le compte de la résistance, n’a pas intérêt à contrarier celui-ci.

Bien entendu, maintenant qu’on leur a refusé l’accès du club avec une politesse certes obséquieuse, mais pas moins insultante pour autant, ils se retrouvent un peu bête devant l’endroit. La fierté de Thaddeus doit probablement être froissée, mais de ça, Eve n’en a cure. Elle par contre parfaitement consciente de la pluie qui leur tombe dessus et du froid qui s’insinue dans ses vêtements. Bien consciente qu’ils n’auront pas gain de cause et ne souhaitant pas spécialement l’avoir d’ailleurs, elle répond aimablement :

- Ce n’est pas votre faute, monsieur Yaxley. Peut-être pourrions-nous trouver un autre endroit plus digne de notre temps ? J’ose espérer que ce contre-temps n’aura pas émoussé votre envie de répondre à mes question, ajoute-t-elle. Comme je vous l’avais dit, je crois que je ne suis pas le genre de clientes qu’ils préfèrent. J’ai bien pensé vous en avertir au préalable, mais je ne voulais pas me montrer présomptueuse, après tout, il y avait tout de même une chance qu’ils soient plus tolérants que leur réputation ne le laissait penser. On devrait toujours laisser une chance aux gens, non ?, conclut-elle avec une bonne humeur qu’elle est loin de ressentir.

Le patron du Pixie and Bull qui, pendant ce temps, est resté à la porte à écouter leur conversation s’offusque évidemment du sous-entendu d’Eve et interrompt leur échange par un :

- Je ne vous permets pas, miss ! Nous ne faisons aucune discrimination basée sur le sang. C’est un mensonge éhonté, comme je le disais à monsieur Yaxley, nous sommes simplement ….

Eve ne le laisse pas finir sa phrase et d’un ton bien moins aimable que celui qu’elle emploie avec Thaddeus, elle se contente d’un :

- Je n’ai jamais dit que c’était une histoire de sang, monsieur, il semblerait que vous vous soyez fourvoyé seul.

Ignorant royalement le tenancier, elle se tourne de nouveau vers Thaddeus avec une idée en tête. Plus loin dans la rue, on trouve un salon de thé assez cossus, mais qui, contrairement à chez Madame Pieddodu a eu le bon goût d’avoir une décoration sobre à l’anglaise, qui pourra leur servir de lieu pour leur interview.

- Il y a un charmant salon de thé un peu plus loin dans la rue. Il est discret et les pâtisseries sont délicieuses, je pense que ça pourrait faire un endroit parfait pour poursuivre notre conversation. Il a le grand avantage d’être sec, si ça vous agrée, je pense que nous pourrions y aller, qu’en pensez-vous ?

Comme beaucoup d’hommes, il n’aime probablement pas que les femmes prennent les décisions à sa place aussi se contente-t-elle de suggestion éclairée.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeMar 27 Oct - 15:52

- A-t-on jamais vu de telles manières ?

Indigné, Thaddeus prenait Eve à témoin. En réalité, la réponse à sa question était évidente : oui, quiconque vivait dans un autre monde que celui des privilégiés avait déjà vu pareilles manières, et pareille discrimination uniquement fondée sur le sang. Pour Yaxley, cependant, c’était une découverte, un peu comme un prince déchu qui se rend soudain compte de la réalité du monde. La grossièreté de Jenkins le soufflait - et, peut-être plus encore, l’espèce de politesse servile avec laquelle il se montrait incroyablement insultant. Jusqu’alors, Thaddeus n’avait jamais réellement prêté attention au bedonnant patron du Bull and Pixie, et il n’avait jamais réalisé à quel point ce type pouvait être antipathique. Même un chien ne mord pas la main qui le nourrit, songea le magistrat en écoutant les explications que Jenkins servait à Eve avec un aplomb à peine croyable. La journaliste coupa court, pas dupe une seconde des justifications approximatives du commerçant, qui se trahissait d’ailleurs lui-même en parlant de sang. Les choses n’auraient pas pu être plus claires. On ne fait aucune discrimination basée sur le sang, nuance : on interdit juste l’entrée de l’établissement aux sang-de-bourbe.

Thaddeus n’avait jamais aimé ce terme, et il était beaucoup moins radical, sur cette question, que le reste de sa famille. On le lui pardonnait, car il était poète, et que ces gens vivent sur une autre planète. Chacun savait, chez les Yaxley, que Thaddy n’avait pas vraiment la tête sur les épaules. Pour autant, il évitait de prendre position sur les questions de sang ; il se savait minoritaire et n’avait aucune envie d’ouvrir ce débat avec les siens. Tibérius l’aurait mal pris, et qui sait ce qui aurait pu se passer. Preuve que le poète savait rester pragmatique lorsqu’il fallait.

Eve suggérait de se rendre dans un autre établissement, ne serait-ce que pour échapper à l’averse qui s’intensifiait. Thaddeus hocha la tête et lança à l’adresse de Jenkins qui était resté planté là, sans doute pour s’assurer que la redoutable née-moldue n’allait pas continuer de polluer sa devanture :


-Je n’ai pas ma carte de membre sur moi pour vous la rendre, Jenkins, mais je vous la renverrai dès que possible. Considérez cependant qu’à compter de cet instant, je ne fais plus partie de votre clientèle.

À sa grande satisfaction, il vit les traits du patron s’affaisser. Perdre un membre Or, et surtout un Thaddeus Yaxley, toujours partant pour une tournée de champagne, était, de toute évidence, un coup dur pour son tiroir-caisse. L’homme semblait chercher quelque chose à dire pour rattraper ce qui pouvait l'être, mais Yaxley se désintéressa de lui pour se tourner vers Eve :

-Je vous suis, miss Talbot. Un instant, je vous prie...

Il prit sa baguette magique dans sa poche et, d’un sort, fit apparaître un parapluie assez grand pour abriter deux personnes, qu'il déploya au-dessus de leurs têtes.

-Voilà. Allons-y.

Il attendit qu’ils se soient éloignés de quelques pas avant de déclarer :

-Je suis vraiment navré de ce qui vient de se passer. Si j’avais pu me douter… J’ai eu tort de vous proposer cet endroit. Enfin, l’avantage, reprit-il en essayant de plaisanter, c’est que maintenant, je ne suis plus du tout stressé par cette interview. Je suis juste furieux contre ces imbéciles. Je ne suis pas sûr que ce soit vraiment mieux, à bien y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeDim 1 Nov - 16:58

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudC’est que le pauvre Thaddeus, dans son indignation, à l’air sincère. De son côté, la jeune femme est presque incrédule de voir à quel point son compagnon tombe des nues. Elle voudrait lui dire que, oui elle a déjà vu des comportements similaires et que le patron du Bull and Pixie, dans le fond, c’est le haut du panier. S’il est ouvertement insultant et dédaigneux, il reste faussement courtois et est loin d’être menaçant, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de gens. Evidemment, Thaddeus est avec elle et rien que ça calme les ardeurs que le patron du bar pourrait avoir. Néanmoins, Jenkins, du haut de son mètre cinquante et avec son ventre bedonnant est plus un homme de paroles que d’actions. S’il reste planté devant l’entrée du club, c’est bien parce qu’il espère toujours que Thaddeus laissera l’indigne sous la pluie tandis que lui-même rentrera se réchauffer parmi ses pairs.

Il faut dire que la plupart de ses congénères ne se poseraient pas la question et laisserait simplement Eve sur le pas de la porte, aussi est-ce une réelle surprise pour Jenkins - et peut-être un peu pour Eve aussi - quand le jeune Yaxley tourne les talons, promettant de lui renvoyer sa carte pas la même occasion. L’ancienne Serdaigle songe que sa réputation fantasque n’est pas usurpée, pas plus que sa bonne éducation d’ailleurs puisque, sans prêter attention à ce qui ressemble à des gémissements de désespoir de la part du patron, il se propose courtoisement de la suivre tout en prenant la peine de l’abriter, elle aussi, de la pluie.

- Ce n’est pas de votre faute, vous n’êtes pas responsable de la politique de la maison. Cela dit, je ne suis pas étonnée, c’est le genre d’établissement qui construit son image en se calquant sur sa clientèle. J’imagine que la majorité des membres de votre club aurait été contrarié de me voir également. C’est assez amusant quand on y pense, mon statut de sang n’est pas écrit sur mon visage, mais tout le monde sait qui en est et qui n’en est pas.


Qu’importe la raison dans le fond. Ici, c’est le sang que l’on met en cause, mais ça aurait très bien pu être la taille des pieds. Le plus important dans la discrimination, c’est que leur certitude d’être supérieurs n’est basée que sur des arguments profondément fallacieux. Elle s’était attendue à trouver en Thaddeus un digne représentant de sa classe et des stéréotypes qui l’accompagnent et pourtant, Eve doit admettre qu’elle avait tort. On pourrait croire à une mise en scène - après tout, les artistes sont toujours soucieux de faire bonne figure face aux journalistes - mais la jeune femme a l’intuition que ce n’est pas son genre.

- Vous étiez stressé ?  J’ose espérer que ce n’était pas à cause de moi, ajoute-elle avec un léger rire. Je n’ai pas grand chose d'effrayant.

Il est vrai que d’apparence, Eve ne semble pas fort menaçante. Qui irait penser que ce bout de femme peut démonter et remonter une arme presque aussi vite que l’on dit Quidditch ? Peu de gens et c’est très bien comme ça. Il ne leur faut que quelques minutes pour arriver au salon de thé dans lequel Eve voudrait bien mener l’interview. Une fois entré et installé autour d’une table près d’un feu ronflant, Eve tend la carte à son compagnon et lui propose avec un sourire amical :

- Et si on commandait une pâtisserie pour nous remettre de nos émotions ? Je vous conseille la tisane, ça a le don de calmer les nerfs.

Elle-même n’a pas besoin de ça, mais elle soupçonne son compagnon d’être encore fort secoué, preuve d’une sensibilité bien plus exacerbée que la sienne.

- Commandons et puis on pourra commencer l’interview quand on aura de quoi nous sustenter. Ca fait longtemps que vous écrivez ?, demande-t-elle l'air de rien

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeJeu 5 Nov - 22:15

Il était exact que Thaddeus était inquiet à l’approche de sa première interview, et tout aussi exact que l’incident du Bull and Pixie l’avait distrait, un moment, de son stress. Comme ils se dirigeaient côte à côte vers le salon de thé où Eve proposait de s’installer, Yaxley retournait dans son esprit les événements des dernières minutes ; partagé entre colère, incrédulité et déception, il se répétait chaque parole de cet abominable marchand de whisky, revoyait chaque courbette destinée à enrober son discours si irrémédiablement… comment dire ? discourtois ? on n’était plus dans la simple impolitesse. L’impertinence de Jenkins cachait mal le fond haineux de tout cela, et c’était sans doute ce qui avait le plus choqué Thaddeus. Évidemment, lui-même n’avait jamais eu à subir ce genre d’événement, et il n’avait jamais non plus infligé semblable traitement à quiconque. En dépit de son éducation, il restait un brave type qui n’aimait ni humilier, ni mettre au ban. Il aurait dû approuver la fermeté du Bull and Pixie à l’égard d’une cliente aux origines douteuses, mais il se sentait malheureux pour elle, qui avait déjà dû endurer cela à de nombreuses reprises. Il acquiesça en silence lorsque la journaliste remarqua qu’il était cocasse que chacun connaisse, l’air de rien, le statut du sang d’à peu près n’importe quel sorcier ; lorsqu’on y songeait un peu plus attentivement, cela avait même quelque chose d’un peu malsain.

Thaddeus se sentait soudain tristounet, comme si les événements qui venaient de se dérouler l’avaient entaché de quelque manière. Avec ses raisonnements un peu enfantins, il s’était mis en tête que tout devait être parfait pour sa première interview. Après tout, c’était sa journée, un peu comme son anniversaire, non ? Et ces idiots du Bull and Pixie s’étaient permis de ternir ce moment unique. Yaxley regrettait un peu de n’avoir exercé d’autres représailles que de leur retirer sa clientèle - fort lucrative, il est vrai. C’était peu, en regard de l’outrage qu’on venait de lui faire.

Il ne cessa de ruminer que lorsque la journaliste et lui-même furent installés bien au chaud, à éplucher une carte des plus alléchantes. Thaddeus eut un petit rire lorsque la jeune femme lui suggéra de commander une tisane pour calmer ses nerfs :


-Je n’en suis tout de même pas là, n’exagérons rien. Je regrette seulement de ne pas avoir giflé cet imbécile. Un thé, ce sera très bien pour moi. Et une part d’apple pie, puisque vous me prenez par les sentiments. Je n’ai jamais su résister à une bonne pâtisserie. Et vous, miss Talbot, avez-vous choisi ? Voulez-vous que j’appelle la serveuse ?

Eve parcourait toujours la carte, aussi Thaddeus n’insista-t-il pas. On n’était pas pressé, après tout. Il entreprit d’observer ce qui l’entourait, le décor mais aussi, et surtout, les gens. C’était un passe-temps qu’il avait toujours affectionné. Un couple de sorciers âgés, installés à quelques tables de la leur, retint particulièrement son attention. Ils ne parlaient pas, mais quelle façon de se regarder… On pouvait presque imaginer une histoire, rien qu’à les voir se sourire en silence. Un peu distrait, Thaddeus ne se rendit pas compte que la journaliste entamait, mine de rien, l’interview. Il détacha, à regret, son regard des deux vieillards, et répondit simplement :

-Depuis toujours. J’ai su écrire à l’âge de cinq ans, et je crois que j’ai tout de suite voulu devenir un écrivain. J’ai écrit mon premier roman à l’âge de huit ans. Personne ne l’a jamais lu, mais je l’ai gardé.

Tout en parlant, il avait continué d’observer les alentours, en s’efforçant de ne pas trop fixer le couple âgé - et pourtant, quelque chose en eux attirait son regard, sans qu’il puisse s’en défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeMer 11 Nov - 15:09

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudContre toutes attentes, il y a quelque chose qui met rapidement à l’aise chez Thaddeus Yaxley. Quand on a déjà eu l’occasion de croiser son aîné, c’est à se demander si les deux jeunes gens sortent bien du même moule. Oh bien entendu, on voit rapidement la ressemblance physique et même dans l’attitude, le port altier, etc. on sent vite la ressemblance entre les deux frères. Pourtant, pour autant que Eve puisse en juger, la ressemblance s’arrête facilement là. Il saute rapidement aux yeux de n’importe quel interlocuteur que les hommes n’ont pas le même caractère. Soit Thaddeus cache bien son jeu, soit la jeune femme n’a pas réussi à trouver chez lui le dédain et l’impatience de son aîné.

On ne peut pas dire que ça soit un constat déplaisant. Si l’ancienne Serdaigle sait composer avec n’importe quel interlocuteur - les joies du métier - elle est parfaitement heureuse de tomber, pour une fois, sur un sang pur décent et avec qui on peut converser. Ca ne l’empêche pas, bien entendu, de prendre les pincettes d’usage, mais au fur et à mesure de la conversation, elle ne peut pas s’empêcher d’éprouver une certaine sympathie pour lui.

- Vous savez, je crois que la violence n’a aucune effet sur les gens comme lui, répond-elle avec douceur. Les préjugés ce sont des affaires de naissance, d’éducation, ça n’excuse rien bien, c’est juste qu’on ne les combats pas avec la violence. Ca serait facile sinon, mais il n’y a que les mots et la réflexion qui peuvent en venir à bout. Après, je vous l’accorde, à défaut de changer quelque chose, ça soulage.

La jeune femme commente un murmure approbateur son choix de sucrerie et elle-même se sent l’envie d’une note sucrée si bien qu’elle est toujours plongée dans la carte lorsque le jeune homme lui propose d’appeler la serveuse pour qu’elle s’occupe de leur commande.

- Je pense que je vais prendre une crêpe, j’ai envie depuis des lustres et un thé noir. Par contre, vous pouvez m’appeler Eve, puisqu’on va passer l’après-midi ensemble, autant ne pas être trop formel, si ça vous va bien entendu, propose-t-elle.

Puisqu’ils se sont décidés et que la serveuse est occupée à autre une table, Eve en profite pour poser quelques questions discrètement sans trop en avoir l’air.

- Huit ans, c’est précoce, s’exclame-t-elle. Quel genre de récit écrivez-vous ? Vous pensiez déjà à des contes ?, demande-t-elle en faisant référence à l’oeuvre qu’il a écrite avec son frère. J’imagine que vous êtes un grand lecteur également.

Finalement, la serveuse vient les interrompre et prendre leur commande, une fois celle-ci notée, la jeune femme s’éloigne laissant Eve de nouveau seule avec le juge. Depuis tout à l’heure, il semble un peu distrait, comme si quelque chose d’autre qu’elle l’intéressait, aussi se tourne-t-elle discrètement dans la direction vers laquelle il regarde, mais elle n’y voit qu’un vieux couple attablé. Intriguée, elle demande :

- Vous avez vu quelque chose qui vous intéresse ?

Entre temps, la jeune femme en a profiter pour sortir un parchemin et une plume à réservoir pour pouvoir écrire. Elle n’a encore rien noté, mais elle ne doute pas qu’il y aura quantité de choses à dire.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeVen 20 Nov - 20:10

Eve avait raison : il ne servait à rien d’user de violence avec les imbéciles. Rien, pas même une bonne claque dans le museau, ne pouvait remettre un peu d’ordre dans ces têtes d’idiots. Mais elle avait bien cerné l’intérêt de l’opération : cela soulageait. Thaddeus en avait fait l’expérience avec son cher cousin Caelum, au nouvel an. La droite qu’il avait infligée à Selwyn n’avait pas fait prendre conscience à celui-ci de sa bêtise et de son impolitesse, sans doute ne lui avait-elle même pas réellement fait mal - hormis à son orgueil, qu’il avait fort sensible… mais quel plaisir pour Thaddeus ! Il ne se serait pas cru capable de cela, et se découvrir une telle audace était déjà un bonheur. Et que dire de la vision de Caelum, blême, tombé comme un nigaud sur ses fesses, se massant la joue d’un air incrédule… Bien sûr, il y avait ensuite eu la partie moins agréable, les excuses à présenter au vieux Selwyn. Dûment chaperonné par Tibérius, Thaddeus avait dû faire semblant d’être désolé, tout en se promettant de renouveler l’exploit si l’occasion s’en présentait. Il avait fallu toute la persuasion dont son frère aîné savait user avec lui pour qu’il consente à s’excuser. Avec le gérant du Bull and Pixie, au moins, il n’aurait pas eu à subir ce mauvais moment. Avec ce genre de boutiquier, inutile de s’abaisser. Le juge regrettait presque de ne pas avoir eu le réflexe châtaigne, tout en étant conscient qu’il ne pouvait pas se permettre de tels gestes sur la voie publique, justement parce qu’il était juge. Irréprochable, toujours. Le seul défaut dont il ferait étalage ce jour-là, ce serait sa gourmandise, mais la journaliste semblait bien décidée à l’imiter.

Yaxley eut un sourire timide lorsque la jeune femme l’invita à l’appeler par son prénom. Issu d’un milieu traditionaliste, il n’était pas habitué à se montrer si familier, si vite, avec une dame ; mais il ne voulait pas se montrer contrariant, ou trop à cheval sur des règles de politesse surannées, c’est pourquoi il hocha la tête en disant :

-Eh bien, je suppose que dans ce cas, vous pouvez m’appeler Thaddeus.

Elle était beaucoup plus décontractée que lui et n’aurait peut-être pas eu besoin de cette permission, mais mieux valait mettre tout le monde à l’aise dès le début. Le sourire de Yaxley se fit plus franc lorsqu’Eve l’interrogea sur ses premiers écrits, et il répondit :

-Non, je suis plutôt un auteur de romans. Mon premier roman, celui que j’ai écrit à huit ans, donc, racontait l’histoire d’un bébé dragon qui n’arrivait pas à grandir. Ses frères et soeurs devenaient de beaux et grands dragons, et lui restait aussi petit qu’à sa sortie de l'œuf... Cette oeuvre magistrale se composait, si je me souviens bien, d’une quarantaine de pages, avec des illustrations réalisées par moi-même.

Un psychomage aurait certainement trouvé beaucoup de choses à dire sur le choix de ce premier thème par un petit Thaddeus constamment comparé à son frère aîné. Inconscient de ce que cela révélait sur lui-même, Yaxley préférait plaisanter sur ses ambitions littéraires d’enfant. Il se souvenait encore avec quel soin il avait dessiné l’image de couverture, installé, par privilège, à une petite table dans le bureau de son père. Il interrompit un instant son évocation, le temps de passer commande, puis reprit :

-Par la suite, j’ai écrit un peu de tout. Des poèmes, beaucoup. Des nouvelles. Des romans, plus ou moins aboutis. Du théâtre, aussi, mais aucune pièce qui ait été représentée, à mon grand regret. Mais surtout des romans. J’aime créer des personnages, les faire vivre. Et, vous supposez bien, je suis aussi un grand amateur de lecture. Je suis incapable de voir un livre sans l’ouvrir pour en lire quelques pages. Un vrai Serdaigle, en somme, conclut-il en souriant.

Eve avait fini par remarquer que son interlocuteur était distrait, et elle l’interrogea sur ce qui l’intéressait à ce point. Il se pencha vers elle pour répondre, à mi-voix :


-Vous voyez ce couple, là-bas ? Je les trouve incroyablement attendrissants. Ils ne se parlent pas, mais vous avez vu comme ils se regardent ? On dirait que c’est la dernière fois qu’ils se voient, et qu’ils essaient de graver cet instant dans leur mémoire. Enfin, ça, c’est moi qui extrapole, bien entendu. J’aime beaucoup observer les gens et m’en nourrir. Je suppose que c’est commun à beaucoup d’auteurs. On peut imaginer des tas d’histoires, rien qu’en regardant les gens.

Et c’était sans doute cet intérêt pour les gens, quels qu’ils fussent, qui faisait de Thaddeus Yaxley l’original de la famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeSam 28 Nov - 21:56

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudThaddeus, puisqu’elle peut désormais l’appeler ainsi, semble s’accomoder facilement de la liberté de ton qu’Eve décide de prendre pour l’entretien. Il faut dire qu’à la base, elle avait l’intention de peut parler des écrits de Thaddeus et de broder une critique positive - ce qu’on lui demande toujours de faire quand il s’agit d’un sang pur - de son livre à venir. Parce que les habitudes ne se perdent pas, la jeune femme s’était mise dans l’idée de soutirer les informations qu’elle pourrait au jeune. Sa famille, son travail, son frère, l’affaire en cours de sa sœur, tout un ensemble de choses qui font de la famille Yaxley une famille intéressante à suivre.

Thaddeus n’avait donc vraiment pas de quoi s’inquièter pour cette interview puisque Eve partait déjà avec l’optique d’en écrire quelque chose de positif quelque soit l’issuse. Evidemment, maintenant qu’elle est attablée avec le jeune homme, son avis a changé et elle délaisse volontiers les questions qu’elle avait prévues pour voir où la discussion va les mener.

Evidemment, ils sont d’abord là pour parler du livre de Thaddeus et son frère, la jeune femme commence donc par parler de littérature. Très ouvert, son interlocuteur lui donne déjà quelques clés de sa personnalité et c’est avec beaucoup d’intérêt qu’elle note les thèmes de son premier récit. Elle commente, l’air de rien :

- Vous dessinez aussi ? Il semblerait que vous associiez plusieurs talents. C’est un joli thème pour une première histoire, vous vous souvenez de ce que vous aviez décidé concernant la fin ?

Eve prend quelques notes et ajoute, presque distraitement comme si elle venait d’y penser :

- Quand j’y pense, il me semble que vous avez une grande famille, vous êtes un des aînés avec votre frère, je crois. Que pense le reste de votre fratrie de vos écrits ?

La journaliste ne précise pas ceux dont elle parle, donc libre à Thaddeus de penser qu’elle veut également parler de ceux de Tibérius. Un sourire se dessine sur ses lèvres quand il évoque son ancienne maison à Poudlard.

- Oh vous étiez à Serdaigle aussi ? C’est vrai que j’étais probablement un peu jeune que pour qu’on se soit fréquenté. Je me souviens que je n’osais pas regarder les plus grands, dit-elle avec une certaine nostalgie.

Il faut dire qu’à Poudlard, Eve faisait partie de ses élèves discrets qui faisaient leur vie sans vraiment faire de vague. Durant sa scolarité, c’est à peine si elle a eu une retenue ou fait des vagues. Si elle a bien lié quelques amitiés durables comme Archibald ou encore Theodosia, elle a perdu contact avec beaucoup de personnes lorsqu’elle est partie du monde sorcier. Heureusement, ils ne sont pas là pour parler d’elle, mais bien de Thaddeus et la jeune femme se focalise de nouveau sur lui ou plutôt sur ce qui attire son attention. La différence de vision entre elle et son interlocuteur la frappe rapidement. Dans ce petit couple, le jeune homme voit quelque chose d’attendrissant quand elle-même analyse froidement une absence de menace ce qui fait d’eux un point de non-intérêt. Dans le fond, elle envie cette capacité de s’émerveiller du banal pour en faire une source d’inspiration.

- C’est intéressant. Est-ce qu’il y a des gens en particulier qui vous inspirent ou des histoires que vous préférez écrire plutôt que d’autres ?

Eve ne poursuit pas ses questions puisqu’une distraction bienvenue arrive en la personne de la serveuse et leur commande. Une fois les boissons chaudes et sucreries devant eux.

- C’est l’heure de la pause sucrée. J’espère que vous avez faim, dit-elle en voyant l’énorme part de tarte posée devant le jeune homme, accompagné d’un sourire timide de la serveuse. Une fois celle-ci partie, Eve commente : Je crois que vous lui avez tapé dans l’oeil, mes crêpes ne sont pas aussi généreusement servies, conclut-elle sur le ton de la plaisanterie.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeLun 14 Déc - 18:36

Tout à coup, pour la première fois de sa vie, le caractère éminemment intime de son premier roman frappa Thaddeus, qui se sentit confus de l’avoir formulé à voix haute. Personne n’avait jamais eu vent de l’existence de cette courte histoire, sans doute parce qu’inconsciemment, l’auteur savait qu’il s’agissait déjà d’une sorte de catharsis. Par la suite, il avait continué à garder secrets la plupart de ses écrits, hormis quelques œuvres bien spécifiques qu’il avait présentées à des éditeurs, voire à sa famille. Cependant, qui avait transpiré ne représentait qu’une maigre partie de sa production. Le reste - des dizaines, des centaines de pages recouvertes de sa minuscule écriture - dormait en sûreté dans son secrétaire, protégé par autant de sorts qu’un véritable trésor. Cela pouvait passer pour de la vanité, mais ce n’était pas la grande valeur de ses oeuvres qui motivait de telles précautions ; la pudeur et, surtout, la crainte d’être raillé - sa famille ne l’avait pas épargné - seules l’avaient décidé à agir de la sorte.

L’histoire du petit dragon qui n’arrivait pas à grandir se trouvait parmi ces écrits cachés et, même s’il se souvenait parfaitement de la fin, Thaddeus préféra mentir diplomatiquement. Il ne se voyait pas révéler à une inconnue que le petit dragon finissait par quitter les siens pour aller vivre avec d’autres dragons qui ne se moqueraient pas de lui. Avec un sourire embarrassé, il murmura :


-Non, je ne sais plus… J’ai écrit tellement d’histoires que je ne peux pas me souvenir de tout. Quant aux dessins, n’allez pas me supposer un talent que je n’ai pas. Ce n’étaient que des barbouillages d’enfant, rien de plus.

En réalité, son coup de crayon n’était pas si mauvais que cela, mais il n’avait jamais eu la moindre confiance dans ses capacités. Il lui arrivait encore de griffonner quelques croquis dans les coins de ses pages ; comme la majeure partie de ses écrits, personne n’avait le privilège de les voir. Surtout pas sa famille. Toujours souriant, mais un peu amer, Thaddeus répondit à Eve :

-Oh, ma famille. Ils me prennent pour un doux rêveur. Sauf mon frère Tibérius, avec qui je travaille sur ce projet. Les autres ont l’air de trouver que je suis… sur une autre planète. Enfin, à part ma mère, bien sûr. Elle me trouve génial, mais c’est le rôle d’une mère, n’est-ce pas ?

Enfin, son sourire se fit plus joyeux. Il était vrai que Circe avait une tendance certaine à être dithyrambique lorsqu’il était question de son poussin. Même le principal intéressé s’en rendait compte et, même s’il était parfois réconfortant de pouvoir compter sur le soutien à toute épreuve de sa mère, il savait rester un minimum lucide. Il allait répondre à la question d’Eve sur le genre de personne qu’il préférait observer, ou sur le genre d’histoire qu’il préférait écrire, mais l’arrivée de la serveuse interrompit leur conversation. Il remercia machinalement, avant que la plaisanterie de la journaliste attire son attention sur la part d’apple pie que la jeune femme venait de poser devant lui. Une énorme part, en vérité, ornée d’une fleur de crème fouettée des plus suggestives. Le rouge lui monta aux joues, et, très gêné, il essaya lui aussi de prendre la chose à la légère :

-Ou alors elle a trouvé que j’étais trop maigre à son goût ?

Mais faire de l’humour sur ce thème n’était pas dans ses habitudes, et il était facile de voir qu’il était très embarrassé. Il balaya d’ailleurs la salle d’un regard fébrile pour vérifier que la serveuse ne se trouvait pas à proximité, soudainement mal à l’aise à l’idée qu’elle puisse réellement l’avoir remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeMer 30 Déc - 18:59

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudEve ne se souvient pas vraiment de ce qu’elle avait vocation de faire lorsqu’elle est sortie de Poudlard. Sait-on vraiment ce qu’on veut quand on a dix-sept ans ? Elle s’est lancée dans le journalisme un peu hasard. On lui a souvent dit qu’elle avait une belle plume et elle a toujours été intéressée par l’actualité. A l’époque, ça lui semblait être des raisons suffisantes de s’engager dans un métier. Et puis, probabblement sans se l’avouer, l’adolescente avait peur de se lancer dans un métier trop “sorcier”. Quand on est né-moldu dans un monde où la pureté du sang est presque tout, il y a quelque chose d' intimidant dans l’idée de devenir botaniste, joueur de Quidditch ou encore éleveur de dragon. A l’inverse, le journalisme est rassurant, même les moldus en font. C’est en partie pour ça qu’elle travaille à la Gazette, c’est familier et facile, ça lui donne l’impression de ne pas être une imposteur dans le métier qu’elle exerce. Pas plus que d’habitude en tout cas. Si on est honnête, il faut avouer que ça permet aussi de fureté sans trop de scrupules (pour peu qu’elle en ait eu) et de poser des questions auxquelles elle n’aurait pas de réponses en temps normal.

Bien malgré lui, Thaddeus a probablement été trop loin en lui parlant de l’histoire du petit dragon. Il a beau ne pas lui parler de la fin de son histoire, Eve devine que celle-ci n’est pas anodine, mais soucieuse de ne pas brusquer le jeune homme, elle préfère ne pas insister sur le sujet. A la place, elle va dans son sens et commente :

- J’imagine. Vous êtes plutôt prolixe de votre côté d’après ce que je comprends, on ne peut pas s’attendre à ce que vous vous souveniez de tout. Cela dit, un récit n’est pas moins pertinent simplement parce qu’elle est l'œuvre d’un enfant. Il y a chez les plus jeunes une lucidité dont on manque souvent une fois arrivé à l’âge adulte. C’est parfois intéressant de voir les choses d’un autre point de vue. On est généralement surpris de voir la façon dont l’autre voit le monde.

Sans être fine psychologue, le jeune femme voit que le second des frères Yaxley n’est pas à l’image de sa fratrie lui-même l’avoue sans vraiment pointer jusqu’où va cette différence. Peut-être lui-même ne sait-il pas ou ne veut-il pas se l’avouer ? Peut-être la différence n’est-elle pas si grande que ça ? Eve n’en sait rien, mais elle tâte le terrain en discutant l’air de rien, tout en continuant de poser de ci et là des questions pour son interview.

- Elles sont toujours de votre côté, approuve Eve quand il lui parle du rôle des mères.

En réalité, la jeune femme répond machinalement plus qu’autre chose. Elle a perdu la sienne il y a bien longtemps et après sept ans à Poudlard, elle n’avait pas l’impression qu’elles étaient aussi proches qu’avant. Un constat qui ne manquait pas de la mettre mal à l’aise à l’époque. En y pensant, elle n’est pas certaine que sa mère approuverait ce qu’elle est en train de faire. Puisqu’elle n’est plus là pour la juger, Eve préfère refouler ses sentiments trop gênants et se concentrer sur Thaddeus.

- Puisque qu’on parle du livre que vous écrivez avec votre frère, quel est le thème cette fois-ci ? Je sais que votre aîné est plutôt orienté politique, vous un peu moins d’après ce que j’ai compris. Est-ce que vous avez réussi à mixer vos deux styles ?

La nourriture arrive et ce qui était une plaisanterie innocente semble mettre mal à l’aise son interlocuteur à en juger par la rougeur sur ses joues. Eve, qui n’avait pas l’intention de le mettre mal à l’aise, s’en excuse rapidement :

- Je vous ai mis mal à l’aise ? Ce n’était qu’une plaisanterie, mais j’imagine que votre fiancée n’apprécierait pas,
répond-elle en faisant référence à Cedrella dont on murmure qu’elle serait peut-être la prochaine madame Yaxley.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeJeu 7 Jan - 22:18

Quelques tables plus loin, le couple âgé semblait avoir terminé son goûter. L’homme s’était levé, avec quelque difficulté, pour aller payer leurs consommations et récupérer, par la même occasion, leurs capes. Du coin de l'œil, Thaddeus les regardait s’apprêter à partir, déçu par avance qu’ils s’en aillent. Ils faisaient partie de ces gens dont l’observation lui donnait mille idées. C’était facile ; il suffisait de regarder et de laisser vagabonder son esprit. L’histoire venait toute seule, construite par chaque geste, par chaque mimique. Ces deux-là avaient ému le cadet Yaxley ; cette façon d’être attentif l’un à l’autre (“tu as boutonné lundi avec mardi”, semblait dire la vieille dame en corrigeant la fermeture de la cape de son compagnon), de se donner le bras pour rejoindre la porte à petits pas, tout cela était… bouleversant. Sans exagérer. Heureux homme, que le spectacle le plus anodin pouvait émerveiller. Voir le beau partout n’est pas donné à tout le monde. Les deux vieillards sortis, il se retourna vers Eve, un sourire radieux aux lèvres :

-Vous devez me trouver bien mal élevé, et je vous demande pardon. Je n’ai jamais su résister au plaisir d’observer les gens. En fait, je suis un collectionneur d’humains. Certains sont véritablement inspirants. C’est comme si le simple fait de les regarder vous rendait meilleur, je ne sais pas comment dire… Il se dégageait tant d’amour de leur façon de se comporter l’un avec l’autre…

Il s’interrompit. Ève ne comprendrait pas. Personne ne comprenait jamais cette facilité à s’attendrir, à imaginer, au-delà des apparences, ce que pouvait être la vie des gens. Il était plus simple et plus rassurant de se dire que Thaddeus était un original, un doux rêveur, un poète, en somme, et de se moquer gentiment de lui. Ses frères et soeurs l’avaient habitué à ce genre de réflexion sur son excessif enthousiasme face au spectacle du quotidien.

Comme par hasard, la journaliste aborda à cet instant précis la collaboration avec Tibérius, et leur différence de style. Une bien jolie manière de dire qu’ils étaient, en matière de littérature, deux parfaits opposés.


-Mon frère voit de la politique partout, répondit Thaddeus en coupant posément une bouchée de gâteau, et moi je n’en vois nulle part. Nous nous désespérons l’un l’autre, en somme. Mais nous n’avons pas de mal à travailler à quatre mains. C’est assez étonnant, vu nos différences de sensibilité, mais finalement, il semble que nous soyons complémentaires. Bien entendu, ça demande beaucoup de discussions et de concessions, mais on y arrive.

Heureusement, d’ailleurs, qu’il avait meilleur caractère que Tibérius, songea-t-il. C’était souvent lui qui devait arrondir les angles, parce que son frère était un dogmatique, refusant obstinément de renier ses idées. Thaddeus détestait le conflit, alors il cédait, encore et toujours. Il dégusta sa bouchée d’apple pie, prit une gorgée de thé, et resta la tasse en l’air, interdit, un instant, par la mention de sa fiancée.

Ah oui. Cedrella. Il lui avait fallu quelques instants pour faire le rapprochement ; leur relation était devenue très amicale, et leur fiction de fiançailles commençait sérieusement à prendre l’eau. Jouer la comédie n’était pas si facile qu’ils l’avaient cru. Ils n’avaient pas encore démenti la rumeur, faute de savoir comment s’y prendre, mais ils se rendaient compte que leur histoire ne trompait plus personne. Yaxley eut un sourire contrit :


-Ma fiancée ? Oh, elle a beaucoup d’humour. Elle n’est pas du genre à s’offusquer d’une simple plaisanterie.

Comme un fait exprès, la serveuse choisit très précisément cet instant pour venir demander si “tout se passait bien pour ces messieurs-dames”. Thaddeus rougit furieusement, soudain paniqué. Est-ce qu’elle allait poser la même question à tous ses clients, ou était-ce une faveur spéciale qu’elle lui faisait ? Oubliant que s’enquérir du bien-être des clients faisait tout simplement partie des règles de politesse de tout hôtelier, il opta pour la seconde hypothèse, et se sentit très mal à l’aise, presque menacé. Il lança à Eve un regard implorant, avant de balbutier :

-Oh… euh… oui… c’est… Oui, très bien…

Et pour appuyer ses dires, il reprit sa tasse de thé, si fiévreux qu’il en renversa une bonne partie dans son assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeVen 15 Jan - 23:07

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudOn dit Thaddeus Yaxley fantasque. Il l’est probablement, mais pas autant qu’on le dit. Si elle devait mettre une étiquette, Eve parlerait plutôt de doux rêveur. En tout cas, c’est l’impression qu’il lui donne. Bon et inoffensif. Il suffit de discuter une quinzaine de minutes avec le jeune homme pour s'apercevoir qu’il n’y a pas une once de méchanceté chez lui, même s’il est un pur produit de son éducation. Qui ne l’est pas ? Au moins pendant un temps. Ce n’est qu’à partir de l’adolescence que l’on commence doucement à s’affranchir de l’éducation que nous ont fourni nos parents. La jeune femme ne sait pas dans quelle mesure les sangs purs restent sous la coupe de ceux-ci à l’âge adulte, mais elle devine chez l’ancien Serdaigle une énorme retenue à la fois dans ses propros, mais également son langage corporel, qui indique qu’il n’est pas tout à fait libre de ses actes si tant est que quiconque le soit.

Contre toute attente, elle le trouve surtout attendrissant. Alors qu’il s’excuse pour sa grossièreté, Eve songe qu’il n’a jamais dû rencontrer quelqu’un de réellement grossier dans sa vie. Le jeune Yaxley est l’exemple même de la politesse et si la jeune femme devait lui faire un reproche, ça serait plutôt d’être trop poli tant ça semble brider sa spontanité. Néanmoins, dans son commentaire, il y a justement quelque chose de spontané. Eve ne se serait jamais vue parler des clients du salon de thé et elle ne se serait probablement pas attardée sur eux. Pourtant, l’attention de Thaddeus l’a intriguée, mais contrairement à lui, elle ne regarde pas les gens, elle ne regarde que ce qui pourrait être une menace.

- Je n’y avais pas pensé comme ça. Je crois que je n’ai pas cette capacité à voir au-delà des gens, mais c’est adorable de pouvoir imaginer tout ça.

On pourrait la penser moqueuse, mais Eve est sincère. Dans le fond, elle envie les gens qui semblent être au dessus des soucis comme Thaddeus. Contrairement à son frère, il n’a pas l’air d’être un homme politique et il le lui confirme en répondant à sa question. Ca arrache un sourire à la jeune femme, voir même un léger rire.

- Je n’oserai pas demander qui, de vous deux, fait le plus de concessions. Vu que vous avez tendance à aborder des sujets différents, je suis curieuse, de quoi parle votre livre ? Vous avez le droit de m’en dire un peu plus avant sa sortie ? Je pense que nos lecteurs seront curieux d’en savoir un peu plus aussi.

Elle insiste un peu, mais il faut dire que Yaxley n’est pas le plus attentif. Ce n’est pas grave, c’est son travail et contrairement à ce qu’elle craignait, elle s’amuse bien. Il semble interloqué quand elle lui parle de Cedrella et la journaliste se demande si ce n’est pas simplement une fausse rumeur. Ce ne serait pas la première fois. Il faut dire que les commères sang pur n’ont généralement que ça à faire et de toute façon, ce ne sont pas ces oignons. Par contre, lorsque la serveuse arrive pour s’assurer que tout va bien, le jeune femme voit bien que la réaction de Yaxley change du tout au tout. C’est qu’il devient presque blanc et semble lui lancer un regard désespérer qu’elle ne comprend pas.

- Thaddeus, tout va bien ?

Et il ne faut que quelques secondes pour que celui-ci renverse son thé et la serveuse arrive avec un petit cris paniqué en grande pompe.

- Oh merlin, vous ne vous êtes pas brûlé ? Attendez, je vais éponger ça, déclare-t-elle armée de son torchon bien inutile.

Prête à l’essuyer, elle s’approche de lui et Thaddeus semble devenir de plus en plus paniqué de secondes en secondes. Secourable, Eve se lève et arrête la serveuse.

- Ne vous inquiétez pas, il n’a rien, vraiment. On allait justement partir, on a un rendez-vous.


Se tournant vers Thaddeus elle sourit et ajoute :

- Je n’avais pas vu l’heure, mais je ne voudrai pas qu’on soit en retard.

Une fois la serveuse un peu plus loin, elle dit :

- Je me suis dit qu’une promenade vous ferait peut-être du bien. Vous avez vraiment l’air pâlot.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeMar 19 Jan - 19:01

Un jour, il faudrait que Thaddeus comprenne d’où lui venait cette peur panique de tout ce qui touchait de près ou de loin aux sentiments, et à sa relation avec les femmes ; un jour, cela lui ferait certainement du bien. Un psychomage lui dirait à coup sûr que cela venait de sa relation avec sa propre mère, et puis on l’allongerait sur un divan, on lui ferait raconter quelques rêves, et tout irait mieux. Il pourrait devenir un don juan comme l’étaient ses deux frères, et collectionner à son tour les aventures au lieu de devenir plus rouge qu’un souafle à chaque fois qu’un propos un peu trop osé parvenait à ses oreilles. Peu à peu, l’idée se frayait lentement un chemin dans son esprit. Longtemps, il avait tout simplement nié avoir un problème. C’était beaucoup plus facile ainsi ; il lui suffisait de s’affirmer à lui-même qu’il était tout à fait normal, seulement indifférent aux relations amoureuses. Mais, depuis quelques mois, la lucidité venait tout doucement. Il n’en avait parlé à personne, bien entendu ; mais dans l’intimité de sa conscience, lorsqu’il se forçait à être vraiment sincère avec lui-même, il réalisait de plus en plus que son attitude révélait un problème profond.

Pour l’heure, il n’en était pas au point d’accepter l’intervention de la serveuse, qui prétendait, armée d’un torchon, éponger les dégâts causés par sa maladresse. Sous les yeux inquiets d’Eve, il s’écarta pour se soustraire à tout contact, au cas où elle essaierait de mettre sa menace à exécution ; avec un brin de raideur dans le ton, il affirma “Non, merci, tout va bien”, pour éviter toute insistance de la part de cette trop bien intentionnée demoiselle. Par chance, la journaliste était une âme charitable et lui vint en aide en affirmant qu’ils étaient sur le point de partir. Il suffisait de voir leurs assiettes aux trois quarts pleines pour douter de la véracité du propos, mais, le client étant roi, ils avaient bien le droit de ne pas consommer leurs commandes, non ? La serveuse, cependant, semblait douter que ce fût leur droit le plus strict ; elle restait plantée là, son torchon toujours à la main, la bouche ouverte comme pour protester. Alors, Thaddeus eut une inspiration. Comme Eve enfonçait le clou en disant qu’ils ne devaient pas être en retard, il prit la main de la journaliste dans la sienne, et approuva :


-Vous avez raison, darling. Mieux vaut nous dépêcher.

De sa main libre, il piocha quelques pièces dans sa poche, et les déposa sur la table ; cela devait représenter six ou sept fois le coût de l’addition, si bien que, devant un tel pourboire, les réticences de la serveuse s’effacèrent. Le fait que Thaddeus ait pris Eve par la taille pour sortir ne devait pas être étranger à son changement d’attitude ; elle souhaita au couple une bonne fin de journée, et alla s’occuper à débarrasser la table que venaient de quitter les deux personnes âgées.

Enlaçant toujours Eve comme si elle était l’amour de sa vie, Thaddeus la guida vers la sortie ; une fois dans la rue, ils firent quelques pas dans cette étrange posture, avant que Yaxley se décide à lâcher la jeune femme. Sur le chemin de Traverse bondé, cependant, il était impossible de passer inaperçu, et il fallait se douter que quelqu’un, quelque part, avait vu un rejeton de sang-pur s’afficher avec une née-moldue. Cependant, Thaddeus ne se souciait pas de cela, pour le moment. Écarlate, les joues brûlantes, il murmura :

-Je suis désolé, Eve, je ne sais pas ce qui m’a pris. Elle avait l’air de vouloir insister… Je vous demande pardon… je ne sais pas…

Le reste se perdit dans un bafouillement incompréhensible. Pourquoi avait-il fallu qu’il ait cette idée idiote ? Ils auraient très bien pu partir comme ça, sans avoir l’air de se justifier… A présent, Thaddeus était tout simplement incapable de regarder Eve en face. Prendre une femme, une inconnue a fortiori, par la taille, c’était d’une absolue grossièreté. Que devait-elle penser de lui ? Fixant le bout de ses chaussures, il fit :

-Rien ne se déroule comme prévu, aujourd’hui. Vous devez penser que je suis un… Vous perdez votre temps avec moi, miss Talbot, reprit-il plus fermement, en regardant Eve. Voulez-vous que je vous raccompagne à votre journal ? Bien sûr, si vous préférez que nous en restions là, je comprendrai.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeSam 23 Jan - 12:02

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudPour être honnête, Eve a bien du mal à voir ce qui met Thaddeus dans cet état. Dans la tête de la jeune femme, l’idée qu’il soit mal à l’aise à cause de la proximité d’une autre femme est tellement peu probable qu’elle n’y pense même pas. Il faut dire que contrairement au jeune homme, elle a été habituée à penser son corps comme un outil plutôt qu’un sanctuaire à protéger. Il n’empêche qu’elle a du mal à comprendre pourquoi les joues du jeune homme se parent de rouge et ce qui le pousse à se raidir à ce point. Quelque chose ne va pas, la journaliste en est sûre, mais quoi ? Elle n’en a aucune idée. Elle ne cherche pas vraiment à le savoir. Ça serait sûrement son intention si elle décidait que Yaxley pouvait servir de moyen de pression. Il faut croire qu’elle se radoucit parce que le jeune homme lui plaît dans son innocente passion et Eve n’a pas envie de se servir de lui quand il y en a tant d’autres à sa disposition.

Timide comme il est, la jeune femme est surprise par sa sortie et encore plus par la proximité qu’il décide soudainement d’avoir avec elle. Néanmoins, elle sourit avec bonne grâce et se laisse conduire sans protester à la sortie. Néanmoins, une fois sur le Chemin de Traverse, on commence à les regarder et Eve n’a pas spécialement envie qu’on la pense avec Thaddeus. Aux dernières nouvelles, les Black ont la main sur lui et elle n’a pas besoin de l’ire de Pollux sur elle parce qu’elle fait de l’ombre à une de ses (trop) nombreuses cousines. Ils font encore quelques pas et elle toussote poliment sans pour autant se dégager et le jeune homme finit par la lâcher, encore plus gêné que précédemment. Les excuses ne tardent pas à suivre, une passion chez Yaxley de toute évidence qui compenserait presque avec l’impolitesse notoire de son aîné.

- Vous m’avez surprise, mais il n’y a pas de mal, Thaddeus. Il n’était peut-être pas nécessaire de nous faire passer pour un couple, je crois qu’elle n’en avait pas vraiment après vous ou si c’était le cas, je pense que votre portefeuille lui semblait plus intéressant que votre personne, sans offense, conclut-elle avec un petit rire.

Eve constate rapidement qu’il ne l’écoute pas. Il semble mortifié, à moitié perdu dans ses pensées et c’est finalement sur un ton bien plus formel qu’il lui propose de la raccompagner.

- Miss Talbot, vous voilà bien formel tout à coup. Nul besoin d’être dramatique, au moins je ne me suis pas ennuyée avec un auteur imbus de lui-même et puis j’en ai tout de même appris beaucoup sur vous vous savez, mais je ne sais toujours pas sur quoi porte le livre que vous allez sortir et si je rentre sans ces informations, je vais me faire taper sur les doigts par votre cousin. Vous ne laisserez pas une camarade de la même maison repartir bredouille de la sorte, n’est-ce pas Thaddeus ?

Toujours avec le sourire, elle lui tapote gentiment le bras et ajoute :

- Mais si vous ne vous sentez pas bien, nous pouvons tout à fait reprendre cette interview de façon épistolaire. Je dois dire que vous êtes particulièrement rouge. Il fait peut-être trop chaud pour vous ?

Chose peu probable, si la pluie du début d’après-midi s’est arrêtée, les nuages menaçant sont toujours présents et le vent n’a cessé de souffler depuis qu’ils sont sortis du salon de thé, mais elle est assez aimable que pour lui offrir une porte de sortie.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 128
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue20 / 10020 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeMer 27 Jan - 16:45

C’était du Thaddeus tout craché. Rien ne manquait : l’inspiration aussi soudaine qu’inexplicable, la certitude de savoir ce que pensait l’autre - du négatif, forcément - et la confusion, la paralysante confusion. Là où un autre n’aurait trouvé qu’à rire de sa propre maladresse, l’esprit tourmenté de Yaxley créait de toutes pièces un véritable drame. À vrai dire, un type normal n’aurait pas eu besoin de fuir un salon de thé après une innocente plaisanterie sur le compte de la serveuse. Il fallait vraiment s’appeler Thaddeus Yaxley pour perdre ses moyens pour si peu. La serveuse lui lançait des regards un peu trop insistants ? La belle affaire ! Aucun de ses frères, il en était certain, n’aurait réagi de la sorte. Peut-être même auraient-ils fini par emballer la jeune femme… Après tout, tous deux avaient la réputation de collectionner les conquêtes. Thaddeus se demandait parfois comment ils faisaient, mais il n’avait jamais osé leur poser la question. Tout ignorant qu’il était, il se rendait bien compte que ce serait ridicule. La seule idée de partager un peu d’intimité avec une femme inconnue suffisait à le rendre écarlate - et c’était bien ce qui venait d’arriver avec Eve. Ce qui était cocasse, c’était qu’il était, au demeurant, le seul responsable de tout cela. La journaliste n’avait parlé que de quitter le salon de thé, pas de se faire passer pour deux amoureux… c’était de sa propre initiative que Thaddeus s’était jeté dans cet abîme de gêne. Il se confondait en excuses, convaincu qu’il avait choqué la jeune femme, sans saisir qu’elle était au contraire plutôt amusée. Il finit par prêter attention à elle lorsqu’elle lui reprocha gentiment d’être devenu bien trop formel. Enfin, il eut un sourire ; effectivement, elle n’avait pas dû s’ennuyer. Une demi-heure à peine et ils avaient déjà dû décamper de deux endroits différents ! Thaddeus ne savait rien du déroulement habituel d’une interview, mais il se doutait que celle-ci soit vraiment conventionnelle. Un peu plus détendu, il proposa :


-Faisons quelques pas, Eve, si vous voulez bien. Ne faites pas attention à moi, j’avais simplement peur de vous avoir choquée, mais je vais bien. Nous pouvons tout à fait poursuivre notre entretien, si vous avez besoin d’autres informations. Il n’est pas question que je laisse une condisciple se faire taper sur les doigts par son patron, si j’ai le pouvoir de lui éviter pareille mésaventure.


Il retrouvait son calme, et avec lui son humour. L’air de rien, il fit :



-Finalement, c’est chez moi que j’aurais dû vous inviter, pour cette interview. Nous aurions été plus tranquilles. Enfin… peut-être pas, d’ailleurs, se reprit-il, en pensant à ce qu’aurait été la réaction de Tibérius s’il s’était permis pareille fantaisie. Apparemment, nous sommes condamnés à n’être tranquilles nulle part. À moins que dans mon bureau, au Ministère…


Au Ministère de la Magie, les extravagances du juge Yaxley junior sont bien connues, et personne ne songerait à essayer de lui mettre du plomb dans la cervelle. Thaddeus se décide à arrêter de parler seul, et répond enfin à la question :



-Bon, que disions-nous, déjà… Ah oui, ce livre. Nous avons choisi de retracer l’évolution d’une famille de sorciers sur plusieurs générations, entre la fin du Moyen Âge et le début de l’époque moderne, en gros au moment où les sorciers ont dû véritablement se séparer des moldus. C’est un moment fondateur de l’histoire magique, et il nous semblait intéressant de le traiter sous l’angle d’une seule famille… Nous avons la chance d’avoir des archivesfamiliales très anciennes, et nous avons pu en consulter d’autres, pour que l’ouvrage soit aussi documenté que possible.


À pas lents, ils remontaient à présent le Chemin de Traverse, en direction de Gringotts. La rue était très fréquentée à cette heure, et ils étaient obligés de marcher coude à coude pour pouvoir parler. Observant distraitement les vitrines, Thaddeus poursuivait :



-Bien entendu, mon frère trouve que c’est un sujet éminemment politique, mais comme je vous l’ai dit, il voit de la politique partout. Personnellement, je vois plutôt cette histoire comme une épopée, un roman d’aventures. Les gens n’ont pas envie de lire de la politique, enfin la plupart, mais une histoire pleine de rebondissements, ça plaît toujours, n’est-ce pas ? Inutile de vous dire que nous avons de longues discussions à ce sujet avec Tibérius, et que nous ne seront probablement jamais d’accord.


Il souriait en parlant, mais l’obstination de Tibérius à vouloir politiser cet ouvrage l’agaçait de plus en plus, d’autant qu’il comprenait bien, désormais, quel but son frère poursuivait. Lui-même n’avait aucune envie de mettre sa plume au service de l’idéologie sang-pur, mais il préféra ne pas le préciser à une journaliste employée par Pollux Black.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Eve Talbot
▌ Messages : 426
Humeur :
Nord et Sud - Thaddeus  Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Nord et Sud - Thaddeus  Right_bar_bleue

En couple avec : Un type avec un goût douteux pour les costumes
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Eleanor Tomlinson

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitimeMer 3 Fév - 21:50

❝ Thaddeus & Eve ❞Nord et SudCe qui pourrait passer pour une après-midi mouvementée pour Thaddeus est loin d’en être une pour la journaliste. Elle reconnaîtra sans chicaner que leur rendez-vous est loin d’être conventionnel, mais ça reste une promenade de santé par rapport aux journées qu’elle a eu et a l’habitude de vivre. C’est d’ailleurs ce qui amuse la jeune femme. Loin de la monotonie des interviews habituelles, celle du second des frères Yaxley se distingue par son originalité et c’est peut-être, en partie, ce qui rend le jeune homme si sympathique aux yeux de la résistante. Évidemment, le pauvre Thaddeus est loin de s’en douter et se voit tout embarrasser d’une situation qui fait sourire sa compagne. Heureusement la gêne du jeune homme ne dure qu’un temps et bientôt, il retrouve un air plus avenant. Eve, toujours aimable commente avec bonhomie :

- Me choquer ?, elle rit. Merlin, il en faut plus. Je ne nierais pas que je n’ai pas compris l’urgence qui nous forçait à partir, mais ma fois, ça ne change rien pour moi. J’ai simplement perdu l’occasion de me remplumer, je n’avais pas souvenir que les portions étaient aussi généreuses.

Elle babille presque, comme pour noyer la gêne du jeune homme sous son bavardage, mais il n’a pas besoin d’elle puisqu’il semble déjà bien plus lui-même qu’il ne l’était au salon de thé. Cela dit, malgré ces petits contretemps, Eve a tout de même réussi à réunir la matière dont elle a besoin pour son article. En réalité, le temps qu’elle passe à présent avec le jeune homme est un bonus. Un moyen d’évaluer si Thaddeus est simplement un jeune homme sympathique aux idées peu conventionnelles pour la famille dans laquelle il est né ou s’il peut être plus que ça. Bien sûr, elle ne risque pas de le savoir en un seul rendez-vous, mais il faut parfois peu pour nouer un contact et le patron du Bull Pixie lui a rendu un service inestimable en lui refusant l’entrée sans cacher ses opinions politiques. Elle poursuit donc la conversation sur le même sujet, comme si de rien n’était :

- Chez vous ? Je ne sais pas si j’aurais été la bienvenue, lui répond-elle sans trace d’animosité, mais signalant par là qu’elle connaît les opinions politiques portées par sa famille. Quant au Ministère ça aurait jasé, non, je crois que vous aviez choisi la meilleure solution.

Peu importe où ils se sont rencontrés dans le fond, l’important c’est ce qui se dit. Alors qu’ils parcourent le Chemin de Traverse, personne ne fait attention à eux et ils ont tout le loisir de discuter sans être entendus. Le mauvais temps n’incite pas à s’attarder et il n’y a bien que Thaddeus et Eve pour flâner tranquillement à contresens.

- En effet, je pense que l’angle que vous avez choisi sera passionnant. Rare sont les familles à avoir de telles archives ou à bien vouloir en partager une partie.

Il y a, chez les sangs purs, un amour du secret qui s’étend à tous les domaines, dont leur propre histoire. Eve est donc étonnée de voir que les Yaxley ont choisi d’en partager une partie. Néanmoins, elle n’est pas idiote et elle connaît assez la réputation du frère aîné que pour savoir que celui-ci a probablement un agenda. Thaddeus le lui confirme d’ailleurs en quelques mots.

- Vous savez, au risque de vous surprendre, je pense que votre frère n’a pas nécessairement tort. Entendons-nous bien, je comprends votre point de vue et un roman peut n’être qu’une aventure, mais il y a toujours deux niveaux de lecture et l’on parle ici de votre histoire familiale. Je l’imagine émaillée de conflits au cours des siècles, les récits laissés par vos ancêtres ont été écrits d’un seul point de vue. Celui du gagnant, il y a donc probablement déjà quelque chose de politique là- dedans. Après tout dépend de l’angle. J’imagine que vous aviez une version bien à vous de l’histoire ? Je serais curieuse de la lire si elle existe. Simplement par curiosité personnelle bien entendu, je n’irais pas mettre ça dans mon article.

Il ne faut pas être un génie pour saisir qu’il n’est pas dans le désir du cadet de se brouiller avec l’aîné et Eve n’a pas d’intérêt à tenter de provoquer ce genre de situation. Ils dépassent Gringott et passent non loin de la Gazette du Sorcier quand Eve se dit qu’elle pourrait conclure l’entretien ici.

- Je pense avoir tout ce qu’il me faut pour mon papier. Je dois avouer que ce fut un plaisir de vous rencontrer. J’espère que vous ne serez pas déçu par mon article.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Nord et Sud - Thaddeus  Empty
Message#Sujet: Re: Nord et Sud - Thaddeus    Nord et Sud - Thaddeus  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Nord et Sud - Thaddeus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-