AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -30%
Maillot de Football de l’Équipe de France
Voir le deal
63 €

Partagez | 
 

 Time flies by so fast (pv Nobby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 171
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeLun 25 Jan - 22:40

Time flies by so fast
Dernièrement, Dosia n'avait le sentiment de passer du temps chez elle qu'en coup de vent. Elle rentrait à son appartement dormir le temps de quelques heures puis repartait presque aussitôt. Elle n'avait pas le temps de se poser, de se reposer. Rectification : elle avait du temps, techniquement, mais ce temps, elle ne le prenait pas. La paresse ou même le repos n'étaient pas des luxes qu'elle estimait être en mesure de s'offrir. Le temps, si précieux, filait à toute allure, l'échéance approchait, les événements s'étaient accélérés... le temps que l'on prenait pour soi dans ces circonstances était du temps qu'on refusait de consacrer aux autres. Ils étaient en mai, la fin d'année scolaire approchait à grand pas.

Amos était en danger, Despina était en liberté, ses frères étaient des détraqués... ses affaires de famille ne s'étaient pas arrangées, elles avaient nettement empiré, et même si personne n'était de cet avis, elle continuait de penser que c'était son rôle et son devoir d'arranger les choses dans la mesure du possible. Heureusement, et même si elle en avait le sentiment parfois, elle n'était pas seule.

Ces dernières semaines, la présence de Nobby Leach et le coeur qu'il mettait à prouver la culpabilité de son frère lui avaient donné de l'espoir, l'avaient convaincue qu'elle ne s'égosillait pas en vain, que même si l'échéance était très courte, ils avaient tout de même raison de ne pas perdre espoir. C'était exclu, de toute façon, il en allait de la sécurité, de la vie même de son neveu. Dosia n'avait pas oublié la promesse qu'elle avait faite à sa belle-soeur. Elle ne voulait pas devoir en arriver là, mais si elle devait ne pas avoir le choix, elle agirait en son âme et conscience. Pour le bien d'Amos.

Elle savait que Nobby avait organisé des perquisitions chez ses frères. Dosia n'avait qu'un maigre espoir de résultat, mais elle lui avait quoi qu'il en soit proposé de passer chez elle pour qu'ils puissent en discuter. Qu'elles aient porté leurs fruits ou non, il fallait quoi qu'il en soit qu'ils en discutent, et en dehors de ça, Dosia appréciait la compagnie de Nobby, elle la rassurait sur les trop nombreuses incertitudes qui avaient tendance à l'accaparer. Dosia avait visiblement présumé du temps qu'elle passerait au bureau des Aurors. Elle avait à peine eu le temps de rentrer chez elle, de déposer sa veste sur le porte-manteau de l'entrée et de retirer ses chaussures que l'on frappait à la porte. Dosia ouvrit presqu'aussitôt.


"Entre, Nobby. Désolée, c'est un peu le désordre, je pensais avoir le temps de ranger avant ton arrivée, mais je viens à peine de rentrer."
Elle conduisit Nobby jusqu'au salon où elle lui proposa de s'asseoir. "Tu vas bien ? Je peux te proposer quelque chose à boire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 167
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeDim 7 Fév - 21:05



Time flies by so fast
Theodosia & Nobby
« Mais où est-ce que tu vas à cette heure ci ? Tu m’as dit hier que tu ne travaillais pas, ce soir, ne me dis pas que c’est pour le boulot. » La voix de sa femme l’irrite. Debout dans le couloir, elle semble vouloir en découdre et régler des comptes. Peu d’humeur à cela, et songeant qu’il va être en retard, Nobby soupire, avant de répliquer sur le même ton, acide : « Si, ça l’est, et c’est compliqué. C’est un imprévu. Est-ce que je te pose des questions quand on t’appelle pour faire une garde en plus, moi ? est-ce que je te surveille ? Becca est chez ses parents, tu travailles, je travailles, je ne comprends pas le problème. » Sa femme le regarde un moment en silence, furieuse, avant de de détourner le regard pour enfiler une cape par-dessus sa robe de médicomage. « Laisse tomber. » Lâche-t-elle d’un ton sec, avant de tourner les talons. Le directeur de la police magique la suit, excédé qu’elle lance les hostilités puisqu’elle fuit ainsi : «  Mais enfin, Jill, tu ne peux pas lancer ce genre de choses et t’en aller, tu… » Sèchement, elle rétorque : « Oh si, moi aussi, j’ai un travail, monsieur « j’ai-des-imprévus-et-je-ne-veux-rien-expliquer-parce-que-je-suis-trop-important » Leach ! » Avant de passer brutalement la cheminée pour aller tout droit à Sainte-Mangouste. Resté seul, Nobby soupire, se passant une main fatiguée sur le visage : « Pfff. Quelle plaie. » Jetant un œil à sa montre, il constate qu’il a encore le temps d’arriver à son rendez-vous de la soirée, celui qui contrarie tellement Jill.

Tout contrarie sa femme, de toute façon, et il faut dire que Nobby est encore moins présent que d’habitude, alors ça lui donne un prétexte de plus pour lancer les disputes. Dire que c’est à cause de la pression qu’il n’est pas souvent là et qu’il les supporte mal, donc qu’il crie à son tour, ce n’est qu’en partie vrai. C’est un peu différent de d’habitude, en réalité. Différent parce que quoiqu’il passe, si on le laisse seul livré à lui-même, depuis quelque temps, il ne peut s’empêcher de penser à Grace Irving. Ce n’est pas possible, rien n’est possible, il doit l’oublier, mais maintenant…maintenant, il a le doute. Est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux arrêter les frais là ? est-ce que Jill et lui sont encore faits pour être ensemble ? Il a du mal à envisager, quand il y réfléchit, autre chose que ces disputes, et ça le désole. Mais il ne peut pas partir comme ça, et s’il se trompait ? Si Grace Irving était juste une erreur, comme il le lui a dit ? Problème, à force de ressasser et d’oublier tout cela, pour ne plus penser à Jill, ni à Grace, ni à personne, alors qu’il n’avait jamais regardé aucune femme différemment depuis son mariage, voilà Leach qui se surprend à regarder ces femmes, comme si une barrière s’était brisée. Et s’il y avait quelqu’un d’autre, avec qui il pouvait être plus heureux ? Grace, non, il faut oublier Grace.

Mais il y a bien quelqu’un, une jolie brune de Gryffondor avec qui il s’entend bien, parce qu’elle est aussi flic que lui. Theodosia Beurk, alors…il ne sait pas trop. Le voit-elle autrement que comme quelqu’un qui peut l’aider à sauver son neveu et aider sa belle sœur ? Il n’empêche qu’ils se sont rapprochés et qu’il admire sa ténacité et sa gentillesse, et qu’au moins ils se comprennent, ce qui n’a pas l’air d’être encore le cas avec Jill, en tout cas de moins en moins. Au fond, passer du temps avec elle est agréable, malgré les circonstances, et tout parait plus facile…et tentant, aussi, il ne faut pas se le cacher.

Au pire, il passera juste une soirée plus agréable, et plus productive sur le plan du travail, que chez lui. Malgré les apparences, il ne perd pas le cas Amos de vue pour autant, cela dit : avec Leach, le travail n’est jamais loin, et avant de passer à son tour la cheminée, il n’oublie pas de reprendre son attaché-case et ses dossiers. Lorsque Dosia lui ouvre, il se permet un sourire, presque attendri : « Non, il n’y a pas de mal, je crois que je suis en avance alors que j’avais peur d’être en retard. Je peux revenir plus tard, si tu veux, mais sinon, ce n’est vraiment pas la peine de ranger. J’ai vu pire au bureau, dont le mien ! » Plaisante-t-il en la suivant à l’intérieur alors qu’elle lui propose un verre : « Ah, je veux bien, merci. Et, justement, je t’ai amené ça…ce n’est pas grand-chose, mais ça me fait plaisir. » De sa malette, ensorcelée pour en agrandir la contenance, il sort comme si de rien n’était une bonne bouteille de vin français, avant de répondre à la seconde question de la jeune femme. « Hm. Aussi bien que possible dans le bordel ambiant. Les Yaxley et tes frères me mènent la vie dure, et les journaux aussi. » Il sourit vaguement. Parce qu’il a l’habitude, parce qu’il ne veut pas parler de Jill, parce que c’est comme ça. Il est celui qui s’inquiète pour les autres, alors lui, il passe au second plan. Et d’ailleurs, c’est comme ça qu’il en vient à s’inquiéter pour Dosia elle-même, alors qu’il la suit dans le salon : « Et toi ? Tu as l’air fatiguée, un peu. Tu prends le temps de dormir ? » Il connait par avance la réponse, parce qu’il sait bien ce qui la tourmente. Alors il lance doucement  et prudemment : « J’ai peut-être de bonnes nouvelles, pour Amos. »
(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 171
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeLun 1 Mar - 23:07

Time flies by so fast
Dosia afficha un sourire de remerciement en récupérant la bouteille que Nobby avait pris le soin de ramener. Un vin français, ce qui dans l'esprit de Dosia qui n'y connaissait absolument rien en vins devait signifier qu'il était de qualité dans tous les cas (et si ce n'était pas le cas, puisqu'elle n'y connaissait rien, elle ne verrait pas la différence). Même s'ils devaient parler de choses sérieuses, il n'y avait pas de mal à arroser le tout d'un millésime de qualité, non ? Au contraire, même, cela pouvait permettre de faire passer plus agréablement certaines pilules. Dosia n'était pas une grande buveuse - et heureusement parce que développer une quelconque forme d'alcoolisme serait définitivement la pire chose à faire dernièrement - mais un verre en bonne compagnie ne faisait pas de mal, en espérant qu'ils allaient pouvoir trinquer à quelque chose de positif. Dosia avait grand besoin qu'on lui insuffle un peu d'optimisme ces derniers temps, on ne pouvait pas dire que c'était le sentiment qui primait dans sa vie ces derniers temps.

Tandis qu'elle offrait à Nobby de prendre place dans son salon et qu'elle-même partait en quête de deux verres et d'un tire-bouchon, elle écouta Nobby lui répondre assez sincèrement quant à son état. Elle appréciait sa franchise. Rien ne l'incommodait plus que ceux qui prétendaient aller bien juste pour la façade. Peut-être était-ce parce qu'elle avait grandi au milieu de sangs purs qui ne juraient que par les apparences au point que les émotions réelles finissaient par déserter ne serait-ce que leur tempérament, mais elle avait à coeur d'entendre une réponse sincère à cette question usuelle et banale. Entre les Yaxley et les Beurk, Dosia voulait bien croire que Nobby n'était pas au meilleur de sa forme. Il n'était clairement pas ménagé par les circonstances. Et dans un cas comme dans l'autre, c'était à se désespérer de voir la justice triompher au bout du compte.


"Dormir ? J'ai oublié ce que c'était", répondit Dosia avec un sourire en remplissant leurs deux verres. Elle voudrait que ce ne soit qu'une plaisanterie, malheureusement, c'était bien davantage un constat. Alors qu'elle tendait son verre à Nobby, ce dernier lui annonça qu'il avait peut-être de bonnes nouvelles. De bonnes nouvelles concernant Amos ? Vraiment ? C'était... inespéré. "Des bonne nouvelles ? Quel genre de bonnes nouvelles ? Tu as des preuves à charge contre Orpheus ?"

Dans son enthousiasme un peu prématuré, Dosia avait agité les bras un peu trop brusquement et renversé la moitié du verre qu'elle s'apprêtait à donner à Nobby sur le tapis (évidemment clair).

"Merde... désolée..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 167
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeSam 6 Mar - 23:15



Time flies by so fast
Theodosia & Nobby
« Je suppose que ça va avec le métier, on devient des clichés manquant de sommeil. L’enquête sur Azkaban n’arrange pas les choses. » Réplique Nobby lorsque Dosia plaisante en disant qu’elle ne dort plus beaucoup. Lui non plus, toujours sur le pont comme il est, et à vrai dire, c’est l’une des rares soirées où il ne fait rien, si l’on peut dire, ce soir. En compagnie plutôt agréable malgré les circonstances, si bien qu’il ne peut qu’être heureux d’avoir enfin de bonnes nouvelles à annoncer à Theodosia. Il accepte donc volontiers qu’elle ouvre la bouteille, mais son enthousiasme créé immédiatement un accident : « Atten… » Nobby tente de rattraper le verre, mais sans succès. Alors il plaisante, essayant de dédramatiser : « Ce n’est pas grave, ce n’est rien. Je vais effacer ça…oh, pardon. » En se penchant pour nettoyer d’un coup de baguette, et alors que Dosia eu la même idée, les voilà étrangement proches. Leurs visages sont à quelques centimètres l’un de l’autre et leurs mains s’effleurent. Un instant, il ne peut s’empêcher de la fixer, de la trouver belle, de se demander ce que ça ferait de l’embrasser, avant de se redresser. « Hem. Désolé. Tiens, donne, je vais le faire, assieds-toi, il n’y a pas de raison, je peux bien nous servir. » Pourquoi pas, lui souffle son cerveau alors qu’il sert le vin...ça permettrait d'oublier tout le reste. Alors il pose une main sur son épaule, la poussant gentiment vers le canapé : « Assise, je vais m'en occuper...allez. Tiens. » Il sert les verres et en tend un à Dosia, en essayant de se persuader qu’il a rêvé leur proximité, puis s’assoit à ses côtés pour revenir à des considérations plus pragmatiques, c’est-à-dire ce pourquoi il est venu.

« Qu’est-ce que je disais…ah oui. Orpheus. » Avec les évènements de la soirée et sa dispute avec Jill, qui le serait encore plus si elle avait connaissance de la scène qui vient de se produire entre Nobby et Dosia, il avait presque oublié comment sa journée avait commencé, à savoir par la perquisition du domicile de Orpheus. Leach explique donc posément : « Des preuves, pas encore. Mais on a perquisitionné chez lui, aujourd’hui. Et chez Aristide, il y a deux jours. J’ai de bonnes raisons de croire qu’au moins Aristide est impliqué dans l’évasion. Orpheus, peut-être pas, mais ça m’ouvre des possibilités d’enquête…disons larges. » Plus que large : la sécurité nationale est un motif qui l’autorise à faire à peu près tout ce qu’il veut du moment qu’un juge est avec lui et c’est la voie royale pour interroger Orpheus. Même si Nobby a un doute concernant sa participation directe à l’évènement d’Azkaban, contrairement à Aristide. Il ne dit pas grand-chose de plus là-dessus : Theodosia est forcément au courant, pour cela, la nouvelle n’est pas totalement secrète au sein du département de la Justice Magique puisque les aurors et la police magique travaillent tous sur l’affaire, quoique les aurors soient plus impactés puisque Christopher a été mis à pied pour l’évasion – techniquement, il est aussi dans la liste des gens que Nobby devrait interroger, il le sait, mais il soupçonne la Ministre de l’avoir déjà fait elle-même, comme pour Hermès. Il vérifiera avec elle, avec un déplaisir certain puisqu’il connait la vérité. Mais de tout cela, il n’est pas question de parler à Dosia, c’est la résistance qui est en cause, et il ne peut rien dire sans mettre en danger tout le monde. Il voudrait aussi lui demander comment elle vit tout cela, l’accusation qui vise ses frères, car ce n’est jamais facile, comme flic, d’être de la famille d’un accusé, mais il connait déjà la réponse, surtout dans la mesure où Dosia est brouillée avec toute sa famille.

La priorité, de toute façon, pour le moment, c’est Amos, et la bonne nouvelle du jour. Le visage de Nobby s’éclaire donc d’un sourire plutôt fier et victorieux : « J’ai pu saisir sa baguette. On va l’examiner. » Pas encore de preuves, mais bientôt, elles viendront, il veut y croire, et ce n’est pas la seule bonne raison d’être optimiste aujourd’hui : « Pour le moment, nous avons réussi à lui imposer une présence policière, sous prétexte que Despina risque de vouloir enlever Amos. Il n’a pu dire non. C’est un prétexte, bien sûr, mais ça devrait le dissuader de porter la main sur lui le temps qu’on examine sa baguette. » Voilà pour l’immédiat. Il faut bien le dire, Nobby est content de la partie qu’il a joué, jusqu’à là. « Si l’examen de sa baguette révèle, comme je le crois, les sorts qu’il a lancé à Amos, nous pourrons ouvrir une enquête pour maltraitance. Et mettre à l’abri Amos en te le confiant. » Et arrêter le temps, provisoirement, et il pense avoir réussi, ce qui lui permettra de mener son enquête avec plus de sérénité. Gentiment, il saisit la main de Dosia pour lui faire passer un peu de cet espoir : « On avance, enfin, on va y arriver. »
(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 171
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeJeu 11 Mar - 22:33

Time flies by so fast
La remarque de Nobby fit sourire Dosia. Elle ne pouvait pas donner tort à son interlocuteur, elle était définitivement le cliché sur pattes de l’Auror trop investie dans son travail, et elle admettait sans mal que c’était sans doute un peu ridicule… un peu triste aussi, parce qu’elle n’avait pas l’impression que quoi que ce soit dans sa vie ne s’articulait pas autour de sa profession ou du moins de sa soif de justice (parce que dans le cas de son frère, tout ce qu’elle faisait n’était pas spécialement… professionnel, ou bien elle serait sommée de ne se mêler de rien). Et dire que toute cette affaire avec Azkaban était la goutte d’eau, c’était un doux euphémisme.

Enfin là, faute de goutte d’eau, c’était plutôt la goutte de vin. Définitivement, elle ne faisait vraiment n’importe quoi… Dosia ressentit un léger trouble, sans trop savoir s’il venait d’elle ou de Nobby – ou peut-être les deux – quand leurs mains s’effleurèrent une fraction de seconde seulement, tandis qu’ils cherchaient maladroitement à réparer les dégâts. Bon. Finalement, Dosia accepta de laisser Nobby faire et le laissa également les servir. Revenons à nos moutons, c’était sûrement mieux.

Et donc, revenons à Orpheus. Pas de preuves encore. Dosia ravala sa déception. Elle devait attendre de savoir ce que Nobby avait ou non en réserve. Il semblait suffisamment sûr de lui pour que les nouvelles soient bonnes malgré tout. Et en effet… Si l’affaire Azkaban était une véritable catastrophe, un cataclysme à des dizaines de niveaux, elle avait du moins cet avantage incontestable : il offrait un nouveau prétexte à se mêler des affaires des Beurk… et dans le cas d’Aristide, ce n’était sans doute pas du luxe, d’ailleurs. Même si l’idée ne plaisait pas franchement à Dosia, oui, elle n’avait aucun mal à croire dans l’implication du cadet de ses deux frères. Il était si… Il avait sombré dans une folie telle que lui supposer de tels agissements tenait presque de la logique… Elle voudrait qu’il en soit autrement, mais il fallait se rendre à l’évidence. Quant à Orpheus, elle n’en savait rien, mais le prétexte avait été tout trouvé. Et manifestement, il avait porté ses fruits, car au terme de la perquisition, la baguette de l’aîné de ses deux frères avait été saisie.

Un sourire triomphant illumina le visage de Dosia. Orpheus était malin, mais il était des choses qu’il n’aurait sans doute pas pu dissimuler si l’on remontait l’historique de ses sortilèges. Il suffirait d’un seul sort un tant soit peu suspect pour tirer son neveu d’affaires. Dosia avait l’impression de respirer, pour la première fois depuis longtemps. En attendant, la « protection » policière dont il bénéficiait permettait de protéger un tant soit peu Amos.


« Pour la première fois depuis une éternité, je crois bien que oui… Oui on va vraiment y arriver. »
Elle ne devrait pas parler trop vite, mais cette fois, l’espoir était permis, et ça faisait tant de bien. Elle serra plus fermement la main de Nobby. « Merci, j’y serais jamais arrivée sans ton aide. »

Là encore, ses remerciements étaient prématurés, mais elle ne voyait vraiment pas comment Orpheus pourrait se tirer indemne de celle-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 167
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeDim 21 Mar - 20:42



Time flies by so fast
Theodosia & Nobby

Peut-être qu’il est trop tôt pour les remerciements et le triomphalisme, Nobby n’en sait rien. Par nature, son métier lui a appris à être prudent, parce qu’il sait que les gens qu’il affronte sont vicieux. Mais les mots de Theodosia lui font plaisir sans qu’il ne puisse vraiment retenir un sourire. Ce serait dur de doucher ses espérances et d’inviter maintenant à la prudence. Ces derniers temps, concernant cette affaire, et à chaque fois qu’ils se voyaient, ils n’avaient pas beaucoup d’occasion de se réjouir, juste beaucoup de choses à penser, et analyser, souvent des pistes qui menaient droit dans un mur. Alors forcément, quand ça a commencé à payer, même lui n’a pas pu retenir un mouvement de triomphe, et le soulagement de Dosia, alors qu’elle serre sa main, lui procure un sentiment assez doux, qui lui fait dire d’un ton bourru : « C’est rien. Juste la chose à faire. »

Ça, Nobby le pense, il l’a toujours pensé. Il faut bien que quelqu’un le fasse, répète-t-il toujours, et comme personne ne veut pas Il n’aurait pas pu laisser ce môme se faire torturer sans rien dire, pas pu laisser Despina emprisonnée alors qu’il se doutait que quelque chose n’allait pas. Pas pu laisser Theodosia se battre toute seule. A force de la côtoyer, il a appris à bien la connaitre et à admirer une certaine combativité chez elle. Alors ce sourire lui fait plaisir, et il ajoute :« Je pense que ce serait bien que tu viennes, d’ailleurs. Moi, ton frère ne m’a jamais laissé voir Amos, mais je peux l’interroger plus tard, et je pense que ce serait bien que quelqu’un qu’il connait l’emmène. Ça sera suffisamment perturbant comme ça, je pense. Qu’est-ce que tu en dis, ça te va ? » Dosia a toujours plus ou moins participé à l’enquête informellement en l’aiguillant, mais cela s’est limité à cela et à leurs longues conversations. Il peut comprendre que ne pas avoir eu un rôle actif, sauf peut-être à parler à ses frères (mais est-ce qu’on peut vraiment parler à Aristide et Orpheus ?), soit frustrant, alors c’est là encore naturellement que Leach le propose.

En tout cas, oui, ils ont avancé et c’est déjà quelque chose. Nobby sourit doucement : « Je suis content d’avoir trouvé un moyen. Mais je ne pense pas que j’y serais arrivé si tu ne m’avais pas expliqué comment ton frère fonctionne. » Et puis, avec un peu plus d’enthousiasme : « On forme plutôt une bonne équipe, tous les deux. La prochaine fois qu’on aura une enquête en commun, je t’accueille avec plaisir, tu es la bienvenue. Ce sera plus facile. » Ils trinquent, et Nobby boit une gorgée de vin, puis deux, avant de reprendre la parole : « Je peux ajouter quelque chose ? » Ils sont proches, assis l’un à côté de l’autre sur le canapé, si proches qu’il pourrait la toucher.  Sa gorge est un peu sèche, malgré le vin, et il hésite un instant, alors qu’elle le regarde d’un air intrigué, avant qu’il ne se lance : « Ça te semble bizarre, si je te dis que je suis content de t’avoir rencontrée, malgré les circonstances ? »


(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 171
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeMar 30 Mar - 23:45

Time flies by so fast

"Si tu ne m'avais pas demandé de venir je me serais imposée"
, répondit Dosia avec un sourire (et ce que ça faisait du bien de sourire, l'air de rien) quand Nobby suggéra qu'elle soit présente le moment venu.

Au-delà des arguments que Nobby avançait et qui étaient plus que recevable, elle aurait de toute manière refusé de rester en dehors, surtout alors qu'il était question de l'équilibre déjà bien fragile d'Amos. Même si ce dernier la connaissait, Dosia savait d'avance qu'il n'allait clairement pas la suivre de gaité de coeur. Orpheus lui avait si bien lavé le cerveau qu'elle devait être considérée comme l'ennemie à ses yeux, au même titre que sa mère, mais peu importe. Elle serait aussi patiente que nécessaire, dans tous les cas elle estimait que c'était son rôle. Elle n'avait jamais eu l'occasion de développer ce lien si fort qui semblait lier d'autres enfants avec leurs oncles et tantes, mais elle se rattraperait...

Contrairement à ce que l'ensemble des Beurk pensait, elle ne voulait pas détruire sa famille de l'intérieur, elle voulait la sauver... ou du moins sauver ce qui pouvait l'être, pas à pas. Et ce pas-là était particulièrement conséquent. Quoi qu'il en soit, oui, elle comptait bien intervenir pour une fois qu'elle en avait l'occasion. Elle avait fait du mieux qu'elle le pouvait pour agir, pour intervenir, limitée par le caractère officieux de la moindre de ses démarches. Maintenant que l'affaire semblait enfin, miraculeusement, arriver à sa conclusion, il était temps, plus que temps qu'elle puisse jouer ce rôle actif, clair, qui lui avait trop souvent été refusé jusqu'ici, à son grand agacement.

Elle approuva d'un nouveau sourire quand Nobby ajouta qu'ils formaient une bonne équipe tous les deux. Elle le pensait également, oui. Ils avaient des modes de fonctionnement assez similaires, le même sens aiguisé de la justice, et dans l'ensemble, leur collaboration lui avait permis non seulement de lui rendre un espoir qu'elle pensait avoir perdu, mais aussi de créer une relation de proximité avec Nobby qui lui avait été nécessaire. Elle se sentait bien, en sa compagnie, elle se sentait plus sûre d'elle, valorisée, elle avait toute confiance en lui. Elle se sentait bien, avec lui. Juste bien. Et c'était finalement si rare que qui que ce soit la fasse se sentir ainsi...


"Je ne vois rien d'étrange à ça", répondit Dosia quand Nobby rompit un léger moment de silence en observant qu'en dépit des circonstances, il était heureux de l'avoir rencontrée.

C'était réciproque, et c'était peut-être... étrangement... les meilleures circonstances dans lesquelles ils auraient pu se connaître. Dosia n'avait pas eu l'occasion de tricher ou de choisir le jour sous lequel se présenter. Elle avait été elle, c'est tout, avec toutes ses casseroles, ses histoires de famille beaucoup trop compliquées, sa tendance à ne vivre que pour son travail au point de négliger tout le reste...


"Moi aussi, je suis heureuse de t'avoir rencontré." Ses joues rosirent légèrement, elle but une nouvelle gorgée de vin pour se redonner contenance.

Elle ne sait pas précisément sur quel terrain ils étaient en train de glisser, mais à l'évidence, ils avaient doucement mais sûrement dérivé vers quelque chose de plus incertain. Dosia ne voulait pas mal interpréter le discours de Nobby. Et surtout, elle n'était même pas sûre de ce qu'elle préférerait en déduire. Qu'elle lui plaisait ? Peut-être, mais peut-être aussi que le vin, l'euphorie de moment, et leur proximité physique lui laisse imaginer les pires absurdités. Après tout, il était marié. Justement, il était marié... Est-ce que toute cette situation, si innocente pouvait-elle sembler quand on n'y réfléchissait pas trop, n'était pas parfaitement inappropriée ?


"On n'est pas forcément obligés d'attendre d'avoir une autre affaire en commun pour se revoir, pas vrai ?"

Là, ça devenait inapproprié.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 167
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeMer 7 Avr - 17:52



Time flies by so fast
Theodosia & Nobby
« Vraiment ? » C’est étrange, cette sensation qu’il ressent lorsque Theodosia lui dit qu’elle est contente de l’avoir rencontré aussi. Elle rougirait presque, Nobby le voit, et il ressentirait presque…du contentement ? de l’excitation ? en la voyant un peu troublée. Est-ce que c’est ce qu’il cherche ? Peut-être, il ne sait pas trop. Ce n’est pas le vin, Leach tient assez bien l’alcool, mais c’est un ensemble. Ça fait plusieurs fois qu’il se dit qu’avec la jeune femme, tout est simple et facile, en dehors de l’affaire qui les préoccupent tous les deux, toujours. C’est qu’ils se ressemblent un peu, alors forcément, il apprécie sa compagnie, paradoxalement, loin des soucis qu’il a tous les jours et de sa vie si compliquée. Bien sûr, ce n’est pas honnête ni vraiment juste envers Jill, mais parfois il est plus facile de se résoudre à oublier et de profiter de ces moments de respiration où il ne pense plus aux disputes avec sa femme ni à l’incident avec Grace Irving. Alors, en voyant Dosia rougir, et lorsqu’elle lui dit qu’ils ne sont pas obligés d’attendre pour se revoir, sa main dans la sienne, assis sur son canapé, que peut-il se dire d’autre à part qu’il a envie de tenter sa chance ? « Non, c’est vrai. On n’a pas besoin d’attendre la prochaine affaire pour se voir. » Répond-t-il avec un sourire. « C’est ce que tu voudrais ? » Parce que lui, si on lui demande à l’instant T, c’est bien ce qu’il voudrait, et même un peu plus. Pour une fois, il pourrait oublier, faire ce qu’il veut : c’est peut-être le vin qui lui faire dire ça, ou bien la proximité physique avec la jeune femme. Il n’a qu’à tourner la tête et puis…et puis au diable, il l’embrasse sans plus y réfléchir, cédant à cette idée qui lui reste à l’esprit depuis un moment.

Cela dure le moment d’une parenthèse agréable, qui ne se prolonge pas – il peut sentir son parfum, le gout de ses lèvres, quelque chose de sucré, qui se mêle au gout du vin français. Le temps que Nobby réalise ce qu’il a fait, ce qu’ils font tous les deux. Il ne peut pas dire qu’il regrette, mais il n’est pas très fier non plus, alors il se passe la main dans les cheveux d’un air gêné. « Je…pardon. Ce n’était peut-être pas ce que tu voulais ?  » C’était bien, s’aperçoit le chef de la police, et pendant un moment, il n’a pensé à rien d’autre. Pour un peu, il testerait de nouveau, ne serait-ce que pour retrouver cet effet, alors qu’il lui semble que Dosia n’a pas détesté cela non plus. Seulement c’est mal, il y a Jill, et sa fille, il ne peut pas faire ça, et puis même : Dosia est bien trop jeune pour lui, c’est une sang pure, tout ouverte qu’elle soit, et une collègue, ils auraient des tas d’ennuis, et puisqu’est-ce qu’il a lui promettre, lui ? Rien du tout, Nobby le sait, et pourtant il aimerait bien envoyer promener les conséquences, se comporter comme tous ces types qui ont une maitresse et se moquent de blesser qui que ce soit. Dans l’idée, cela lui plairait, comme sa situation bourgeoise lui plait, et de rester avec Jill et d’avoir une maitresse établie, comme on met ses beaux habits du dimanche pour aller à la messe, comme une habitude qui lui permettrait de décompresser ou un signe de réussite sociale. Seulement voilà, Nobby Leach est un type honnête, et les conséquences, il n’arrive pas à les envoyer promener. Pas tout à fait du moins : s’il cédait une fois, cependant, si Dosia le voulait, personne n’en saurait rien, si ? « J’ai cru…Je mentirai si je te disais que ça ne me trottait pas en tête depuis un moment. Et que ça ne continue pas de me trotter en tête. Je sais que je ne devrais pas, mais tu me plais beaucoup, Theodosia Beurk. »

(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 171
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeMer 21 Avr - 23:36

Time flies by so fast

Est-ce qu'elle pouvait prétendre ne pas s'y être attendue ? Faire mine qu'elle n'envisageait pas, même un instant, que la situation puisse prendre cette tournure ? Est-ce qu'elle pouvait vraiment affirmer qu'elle n'y avait pas déjà pensé, qu'elle ne l'avait pas déjà voulu ? Pas sans mauvaise foi, non. Parce que par bien des aspects, Nobby lui plaisait... Ils avaient la même manière de penser, les mêmes modes de raisonnement, des centres d'intérêt identiques. Tout était simple, fluide quand elle était avec lui. Et avec tout ce qui lui arrivait, sa famille qui partait en lambeaux et son travail qui accaparait tout son temps et toute son attention, c'était si agréable d'avoir le sentiment de pouvoir se reposer à cent pour cent sur quelqu'un d'autre, d'avoir le sentiment d'avoir trouvé qui était non seulement capable de la comprendre dans ce qu'elle traversait, mais à même de l'épauler, aussi.

Alors oui, elle ne s'attendait pas forcément à ce que la soirée prenne cette tournure... mais elle l'avait certainement voulu, au moins en partie, et quand Nobby déposa ses lèvres sur les siennes, Dosia ne joua pas les effarouchées, elle lui rendit son baiser. Elle pourrait mettre ça sur le compte de bien des choses, la fatigue, l'euphorie du moment, le vin... mais soyons honnête cinq minutes. Oui, elle en avait eu envie, pas seulement là, à l'instant. Elle y avait déjà pensé.

Mais. Il y avait un mais. Il y avait plusieurs mais, même, en réalité. Que Nobby soit plus âgé qu'elle, bon. Oui, ça pouvait poser question, mais pas spécialement pour Dosia, s'il n'était question que de ça. Elle avait toujours eu un faible, de toute manière, pour les hommes plus âgés (un psy aurait sans doute un certain nombre de choses à dire à ce sujet, mais elle n'avait pas le temps de consulter un psy... ce n'était sans doute pas plus mal). Mais surtout, surtout, Nobby était un homme marié, et ça, en revanche, c'était un immense, un gigantesque, un insurmontable "mais".

Et pourtant, Dosia ne pouvait s'empêcher de trouver la réaction de Nobby attendrissante. Il aurait pu s'en foutre, après tout, de ses états d'âme et juste profiter de la situation, de cet ascendant qu'il avait sur elle, parce qu'il était un homme, parce qu'il était plus âgé, parce qu'elle avait du respect pour lui, mais elle sentait bien qu'il redoutait d'avoir dépassé une certaine limite, qu'il tenait compte de son sentiment à elle, de son appréciation de la situation. Et ça, oui, ça la touchait...


"Je ne vais pas te mentir, je suis pas... indifférente. Mais..." Encore ce fichu mais. "Tu es marié, je peux pas faire ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 167
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeLun 26 Avr - 23:31



Time flies by so fast
Theodosia & Nobby
Un moment, Nobby embrasse Theodosia, et il n’y a plus rien d’autre qui compte. Et l’instant d’après, lorsqu’il la regarde, juste avant de reprendre la parole, plus rien ne compte plus non plus. Il la regarde, et un instant, il sourit, bien plus heureux et plus détendu qu’il n’a pu l’être au cours de tous les mois passés. Oubliés, l’enquête pour les frères Beurk, l’évasion d’Azkaban, les problèmes avec la résistance. Oubliée Grace Irving et ses hésitations. Comment n’a-t-il pas pu voir plus tôt ce qu’il voulait et ce que Dosia lui inspirait ? Ou peut-être le savait-il mais sans oser se l’avouer. Il n’y avait aucune chance qu’elle le voit, lui, largement son ainé, et chef de la police magique, débordé et un peu sur les nerfs, comme autre chose qu’un ami ?

Alors, quand elle lui dit qu’elle n’est pas insensible, il sent son cœur faire un bond dans sa poitrine, ressentant une joie et une légèreté très peu familière. Il n’a jamais été vraiment dragueur : au fond, Leach, c’est surtout un type rangé. A quarante-deux ans, et quoiqu’il sorte de temps en temps, ça fait un bon moment qu’il n’a couru après aucune fille. Il faut dire que la dernière, c’était Jill et qu’après cela, il n’en avait plus tellement l’occasion. Evidemment, l’enthousiasme retombe vite : oui, il est marié, il l’a dit lui-même, et il sait, au fond, qu’il ne devrait pas. « Ah… » Un moment, Nobby ne dit rien. Il n’y a rien à dire, à proprement parler. Il est marié, ce n’est pas bien, et il le sait s’il est honnête. Peu importe combien il a eu envie de tout envoyer valser, un instant, de faire ce qu’il a toujours peur de faire et qui le guette insidieusement : de se laisser à s’abandonner à ce qu’il voudrait vraiment faire. En l’occurrence, de ne plus s’occuper de rien, de cesser d’être raisonnable, et de juste profiter de l’instant, peu importe où cela le mènera. Il baisse pourtant les yeux sur son alliance et n’insiste pas. Un moment, il joue avec celle-ci, sans l’enlever, pourtant : « Je suppose que c’est ça, ce qu’on appelle une occasion manquée, alors. » Finit-il par dire en souriant tristement.

Il ne peut pas changer les choses, revenir en arrière. Idéalement, il faudrait qu’il parte : il n’en a pas envie non plus. Mais il ne peut pas imposer sa volonté à Dosia : ce serait mal. Si elle ne veut pas, il ne peut pas insister, même si ce serait facile. Peut-être a-t-elle raison de le ramener à la réalité, car il lui semble aussi qu’il lui doit une explication, à présent. « Je ne suis pas ce genre de type, tu sais. Volage, je veux dire. Je ne regarde pas les filles et quand je me suis marié, ça voulait dire quelque chose. Mais maintenant…maintenant je ne sais plus trop où on en est, Jill et moi. » Une fois, il se souvient que Reha lui a parlé de divorcer. Il a secoué la tête et n’y a plus pensé. Et maintenant ? C’est comme si ce passage à l’acte avec Dosia constituait le point culminant de toute une série d’événements l’ayant conduit à réaliser, sans se l’avouer, que c’était fini. Ca le serait, sans doute, d’ailleurs, sans Dosia, mais maintenant qu’il doit l’expliquer, les choses deviennent réelles et Nobby ne peut plus y échapper. « On se hurle dessus presque chaque fois qu’on se croise, maintenant. Et je dois dire…je dois dire qu’en venant chez toi, j’étais heureux d’échapper à ça. C’est…simple, toi et moi. Comme amitié, je veux dire. C’est peut-être pour ça que je… » Il soupire, perdant ses mots. Il ne voudrait pas non plus qu’elle croit que c’est ça sa faute, car ce n’est pas le cas. Il a simplement retardé l’échéance, mais ça fait longtemps, en réalité, que c’est le cas. Mais partir ? C’était difficile à admettre. Après tout, il a construit sa vie avec Jill. Et il y a Rebecca. Mais en même temps, il ne peut pas continuer à mentir ainsi, non ? Conscient qu’il ne peut pas imposer à Dosia tous ces dilemmes, et il finit par dire, prenant sa main : « Ce n’est pas ta faute. Et je devrais partir, je suppose…non ? » Pourtant, malgré lui, Nobby ne peut s’empêcher de demander : « Enfin bref, tout ça pour dire que si je pouvais…si les choses étaient différentes, tu aurais voulu ? »

(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Theodosia Beurk
▌ Messages : 171
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Chêne, crin de licorne, 31 cm
Camp: Bien
Avatar: Gemma Arterton

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeVen 30 Avr - 23:01

Time flies by so fast

Les lèvres de Dosia s'étirèrent en un triste sourire quand Nobby qualifia toute cette situation d'"occasion manquée". On pouvait dire ça, oui... La jeune femme baissa les yeux sur l'alliance au doigt de Nobby, avec laquelle il jouait plus ou moins consciemment. Elle ne lui en voulait pas. Elle n'y arrivait pas. Elle se trompait peut-être, mais elle pensait le connaître bien assez pour savoir qu'il n'était pas de ces coureurs qui, mariés, avaient pour habitude d'attirer de jeunes ingénues dans leur toile sans aucune considération pour leur épouse. Par ailleurs, elle-même n'était pas une ingénue non plus... Ce baiser, elle l'avait voulu autant que lui sans doute, et si ça n'avait pas été le cas, il n'aurait certainement rien tenté avec elle. Non, elle ne lui en voulait pas, mais elle en voulait aux circonstances, en revanche. Elle ne baissait jamais sa garde, elle laissait rarement qui que ce soit entrer dans sa vie, et il fallait que, pour une fois qu'un homme parvenait à se frayer un petit chemin jusqu'à son coeur, ce soit sans issue. Pour le nombre de célibataire qu'elle avait éconduits sans forcément s'en rendre compte, trop préoccupée par sa carrière et ses histoires de famille, il avait fallu qu'elle se laisse séduire par un homme avec qui elle n'avait aucune sorte d'avenir... Parce qu'elle restait pragmatique. Elle n'était pas idiote. Même s'ils se plaisaient, elle ne pourrait jamais, ni maintenant ni plus tard, demander à Nobby de quitter son épouse et de divorcer pour être avec elle. Quant à elle, elle ne voulait pas être l'éternelle maîtresse d'un homme marié.

Il cherchait à se justifier, il n'en avait pas besoin. Dosia ne pensait vraiment pas qu'il soit ce genre de type. Elle était peut-être biaisée par l'estime qu'elle avait de lui, ou son incapacité à s'imaginer pouvoir se tromper à son sujet. Mais il fallait voir les choses en face. Elle l'écouta sans l'interrompre quand il lui assura que son mariage battait de l'aile, ou que, en tout cas, il ne savait pas où il en était avec sa femme. Elle comprenait, oui... mais elle n'était pas sûre d'être plus confiante dans ce que cette situation pourrait devenir... Ou ne jamais devenir selon ses décisions. Dans un léger soupir, Dosia hocha la tête, elle n'avait pas envie de lui mentir.

"Oui", admit-elle doucement. "Je suis pas... J'ai toujours eu tendance à faire passer ma vie sentimentale au second plan, mais... Enfin, on peut pas nier qu'il y a quelque chose." Elle marqua une légère pause. "Je tiens à toi, mais je n'ai pas envie de m'engager dans une relation sans avenir. Encore moins si ça doit me coûter notre amitié. Et peut-être que je te plais uniquement parce que tu cherches une échappatoire à un mariage qui ne te rend plus heureux."

Et peut-être qu'il ne l'aurait même pas regardée s'il n'avait pas été en pleine crise conjugale. Elle ne voulait pas être un pansement sur un coeur éprouvé, pour que son propre coeur souffre dans le processus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
Nobby Leach
▌ Messages : 167
Humeur :
Time flies by so fast (pv Nobby) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Time flies by so fast (pv Nobby) Right_bar_bleue

En couple avec : Mal marié à Jill Leach. Une fille, Rebecca.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Poirier, Plume de Phénix, 30,7 cm.
Camp: Bien
Avatar: Paul Anderson

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitimeDim 2 Mai - 18:11



Time flies by so fast
Theodosia & Nobby
Nobby a un léger pincement au cœur en entendant la réponse de Dosia. Sans doute, elle a raison, mieux vaudrait être raisonnable. Lui-même en convient. En a-t-il envie pour autant ? Ce serait mentir que de dire oui. Mais il sait pourtant qu’il ne peut pas, et qu’ils ne peuvent pas, plus globalement, aller plus loin. Il ne veut pas le demander à Dosia, d’ailleurs, ce serait mal et mentir. D’autant que de son propre aveu, il ne sait pas trop où il en est, finalement : il ne peut pas lui imposer de venir avec lui dans cette recherche, ou chercher à en profiter. Non, c’est un problème, et s’il est honnête, il sait qu’il y en a un, et que ce problème est son mariage, et il faudra le régler avant tout.

Pour autant, est-ce pour cela que Dosia lui plait, parce qu’il est perdu, est-ce qu’il n’est pas sincère ? Leach a envie de dire non, et de la détromper, mais le fait que s’il est honnête, il n’en sait rien. Il a tendance à dire que l’amour et les sentiments, n’employons pas de grands mots qu’on ne maitrise pas, c’est trop tôt, ça ne nait pas par hasard et pas sans amitié : pour ça, au moins, il sait qu’il est sincère. Mais malgré tout, il comprend ce que veut dire Theodosia, et c’est avec un soupir lourd qu’il se résout à admettre : « Peut-être. Je ne sais pas. Mais je ne crois pas. » Il ne va pas plus loin, ce ne serait pas bien, pour eux deux d’essayer de forcer le destin. Et c’est vrai qu’il n’en sait rien, même si ça ne lui fait pas plaisir de l’entendre. Aurait-il regardé différemment cette jeune femme si ça n’allait pas mal avec Jill ? Nobby n’en sait trop rien. Apprécie-t-il Dosia parce qu’elle n’est pas Jill, ou parce qu’elle est elle ? Il n’a pas la réponse, même si le fait que l’amitié soit née avant ce baiser lui ferait dire le contraire. Et comme il ne peut pas vraiment protester, il finit par se ranger à l’avis de la jeune femme : « Mais je comprends. Et je ne vais pas te demander ça non plus…Je ne veux pas te perdre notre amitié non plus. » Il ne veut pas la perdre, ça, il en sûr, et il ne veut pas gâcher les choses. Peut-être qu’une fois qu’il y verra plus clair, qu’il aura décidé quoi faire avec Jill…peut-être. Ou pas. Dans tous les cas, ça vaut peut-être mieux comme ça. Un moment, Nobby a voulu ne plus réfléchir, se laisser aller à ce dont il avait envie, c’est-à-dire d’embrasser Theodosia Beurk, et peut-être plus encore, et de ne pas réfléchir. Mais il l’aurait regretté : il est trop honnête, sans doute, pour se satisfaire d’une situation où il évite les questions qui fâchent. Non, il a besoin de déterminer où il en est. Avec Jill, avec Dosia, et avec lui-même. En clair, il a besoin d’être seul avec lui-même – peut-être pour remâcher ce refus et savoir où il en est.

Peut-être est-ce le cas, aussi, pour Dosia, alors Nobby se lève, et il dit franchement : « Je vais y aller, ça vaut peut-être mieux. Et puis, si un jour j’ai les idées plus claires…enfin, on verra. Tu sais où je suis, en attendant, pas vrai ?» Si un jour ça arrive, ou si  elle change d'avis.  Si elle n’a pas trouvé quelqu’un d’autre. C’est une fille bien, Theodosia Beurk : elle mériterait un type qui sache ce qu’il veut, et qui puisse être là pour elle sans lui imposer ses problèmes. Pas comme lui. Même s’il n’aime pas l’idée de la perdre et qu’il demande : « On se revoit bientôt tout de même ? Je te tiendrais au courant pour Amos. » Il sourit un peu tristement, encore : « Et merci pour le verre. C’était bien. Prends soin de toi, Dosia. » Il l’embrasse sur la joue, sur le palier de la porte, avant de partir. Il fait quelques pas dans la rue, avant de transplaner, toujours perplexe et perdu face à ce qu’il ressent et ce qu’il vit, que ce soit par rapport à Theodosia, son mariage ou sa vie en général. Nobby a l’impression d’avoir plus de questions que de réponses, mais une impression se dégage pourtant : quelque chose ne va pas, et il n’est pas totalement certain de pouvoir ou de vouloir continuer ainsi. Ça ne lui dit pas où est-ce qu’il en est, c’est vrai, ni ce qu’il veut, mais au moins, il sait où il n’en est plus et ce qu’il ne veut pas. En un sens, c’est sans doute un progrès.


(C) CANTARELLA.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• People's hopes go forever •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Time flies by so fast (pv Nobby) Empty
Message#Sujet: Re: Time flies by so fast (pv Nobby)   Time flies by so fast (pv Nobby) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Time flies by so fast (pv Nobby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Firestorm [DVDRiP]
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-