AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-47%
Le deal à ne pas rater :
Mini Crêpière Wok Grill – 3 en 1 – LIVOO DOM200 pour 6 Personnes
42 € 79 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Secret de polichinelle [Reha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeMar 2 Mar - 8:46



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle


Enfin, Harfang a trouvé le temps de quitter son bureau. Dernièrement, le travail ne manque pas, et il aurait même tendance à s'en donner davantage. Dans sa situation actuelle, se concentrer sur sa carrière plutôt que sur le reste lui semble être la meilleure option. C'est que le reste n'est pas reluisant. Tout le reste lui casse considérablement les pieds (pour rester poli). Même le travail, d'ailleurs, ne le stimule pas tant que ça, mais il fait au mieux. Pour le reste, rentrer chez lui et retrouver Callidora et l'absurde petit Algie ne lui inspire qu'un sentiment de dégoût et de mépris. Il en a sa claque, des mioches, dans tous les cas, qu'ils soient nés ou à naître. Entre Algie, le petit Barty... et Agrippine enceinte, vraiment, il en a soupé.

Il ne laissera pas cette situation stagner, il ne laissera pas Caspar et Callidora l'emporter, mais il ne veut pas d'une simple révélation en grandes pompes qui briserait sa réputation et leur famille, qui anéantirait Charis, il veut agir plus subtilement, mais tout aussi catégoriquement. Il sait que la première étape sera d'en parler à Cedrella. Mais en attendant, il laisse la situation s'éterniser, et lui-même, faute de consentir à y penser trop souvent, préfère se focaliser sur autre chose.

Le temps a déjà sérieusement filé quand il baisse les yeux sur la montre à son poignet. Tu m'étonnes que son estomac crie famine. Il est pas loin de quatorze heures quand il décide de délaisser son bureau pour aller manger un morceau rapidement. Il va se contenter du Chaudron baveur, pour cette fois. Ils ont le mérite d'être à côté et de servir rapidement, même si c'est loin d'être le grand luxe.

Alors qu'il vient de pénétrer à l'intérieur et part en quête d'une table disponible (l'avantage d'aller déjeuner si tard est que les lieux ont déjà été en partie désertés), il trouve du regard un visage ami. Reha est assise à une table, seule. Parfait. Cela fait un moment qu'ils n'ont pas eu l'occasion de parler tous les deux. Et ils ont plus de choses à se dire que ce qu'ils peuvent bien s'imaginer.

"Cette place est libre ?"
demande-t-il sans attendre sa réponse pour venir s'installer.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 238
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeMar 2 Mar - 18:11

❝Harfang & Reha ❞Secret de polichinelleDepuis deux semaines, il se murmure dans les couloirs du quatrième étage que Reha Shafiq, la chef de service, est d’une humeur massacrante. Elle n’a jamais été le genre de femme que l’on contrarie sans une bonne raison, mais depuis quelques temps, ses subordonnés marchent sur des œufs. Ce n’est pas vraiment qu’elle soit désagréable, ni même autoritaire, non c’est simplement quelque chose dans le regard qui signale qu’aucune faute, qu’aucun manquement ne sera toléré.

Evidemment, la jeune femme n’a pas manqué d’entendre la rumeur circuler, mais elle n’a pas chercher à corriger qui que ce soit. Ce qui passe pour de la mauvaise humeur n’est en réalité qu’un sentiment de malaise qu’elle n’arrive pas vraiment à gérer. D’habitude très sociale, la médicomage préfère la solitude en ce moment et elle a pris l’habitude de sortir prendre sa pause tant elle a envie de s’aérer l’esprit. C’est comme ça qu’elle a fini au Chaudron Baveur, perdue dans ses pensées en buvant une tasse de thé.

La voix d’Harfang la fait sursauter tant elle était à mille lieux de l’imaginer là. Elle a à peine le temps de le saluer qu’il est déjà installé et la jeune femme se voit embarrassée. Il ne faut pas se tromper, la mangemort est toujours heureuse de voir Harfang - probablement un peu trop - mais il est bien la dernière personne qu’elle désirait croiser aujourd’hui.

Si elle est tellement mal à l’aise depuis quelques semaines, c’est précisément à cause de lui. Ses émois amoureux sont loin et si elle éprouvera toujours plus que de l’affection pour le sous-directeur de Gringott, elle a réussi à se faire une raison. Marié, père, homme de toutes les femmes sauf de la sienne, Harfang n’est pas un celui à qui elle pourrait avouer ses sentiments. Une situation qui prouve que les Gryffondor ne sont pas toujours courageux ou inconscients.

- Si je m’attendais à te voir ! Qu’est-ce que tu fais ici à cette heure de la journée ?, demande-t-elle en faisant un signe au serveur de passer les voir.

Quoiqu’il arrive Harfang reste un ami. Un de ceux auxquels elle tient et c’est ce qui rend sa présence si gênante. Des rumeurs lui sont parvenues, tellement offensantes pour son ami qu’elle a pris la liberté de s’informer un peu plus et s’il s’avère que la rumeur n’en est probablement pas une. Reha n’a jamais eu beaucoup d’estime pour Callidora, mais il lui a toujours semblé légitime qu’elle aille voir ailleurs puisque son mari faisait de même. Or, il y a une différence entre coucher avec un autre et porter son enfant, ajoutons à ça l’insulte de lui faire porter son nom et vous aurez un tableau complet.

Depuis, la question la taraude. Est-il au courant ? Doit-elle lui en parler ? Est-ce seulement son rôle de le faire ? Tant de questions auxquelles elle ne trouve pas de réponse et qui augmente son sentiment de malaise si bien qu’elle n’a que peu prêté attention aux restes. Et pourtant, le reste a de quoi la faire bondir. Entre la convocation d’Octavia, l’enquête qui vise Orpheus et Gabriel qui la colle - comprenez harcèle - pour avoir des informations qui ne le regarde pas, elle a déjà de quoi s’occuper sans ajouter ça au reste. Évidemment, la solution serait de s’en détacher. Ce ne sont pas tes affaires lui murmure sa raison, mais Reha est loyale et se taire lui donne l’impression de lui planter un couteau dans le dos. Soucieuse de ne pas paraître trop silencieuse, elle décide de commencer par le plus simple :

- Comment tu vas ?

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeVen 5 Mar - 10:33



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle


Ce n'est peut-être qu'une impression, mais Harfang a l'impression que Reha n'est pas complètement ravie de le voir. Quelque part, il peut comprendre, elle avait peut-être envie de passer un moment seule sans être dérangée, ça arrive à tout le monde, même à lui. Mais dans ce cas, pas de chance pour elle, car Harfang, lui, a envie de parler, et n'a pas spécialement l'intention de s'en empêcher sous le prétexte que Reha privilégierait une certaine solitude. Pas forcément parce qu'il a envie d'évoquer les sujets qui le préoccupent, surtout parce qu'il a envie de se sortir un peu la tête du guidon.

"J'ai pas vu le temps passer, je viens à peine de quitter Gringotts",
lui apprend-il quand elle s'étonne de le voir à une heure pareille.

L'heure n'est pas très réglementaire, c'est vrai. L'avantage, c'est que dans la position qu'il occupe, Harfang peut décider de ses horaires sans que personne ne vienne y mettre son grain de sel, chose clairement appréciée, qui lui permet de faire un peu comme bon lui semble, une liberté qu'il considère mériter.

"J'ai connu mieux. Depuis la naissance du gosse, c'est... compliqué"
, reprend-il sans entrer dans des détails qu'il ne peut communiquer.

C'était déjà compliqué avant la naissance du gosse, mais peu importe, il le dit juste pour le sortir du système, mais il n'a pas l'intention d'épiloguer sur la question, il ne pense pas du tout que ce soit nécessaire. Il veut bien parler de tout et de n'importe quoi, et pourquoi pas de n'importe quoi qui n'ait absolument rien à voir avec ce qui le préoccupe à l'heure actuelle. S'intéresser à la vie de Reha lui paraît par exemple être une bien meilleure option à l'heure actuelle.

"Comment tu vas, toi ? Quoi de neuf ? ça faisait un moment."

Quand on est accaparé par ses propres histoires, on a parfois tendance à oublier que la vie des autres, pendant ce temps-là, n'oublie pas de continuer, elle n'attend pas que vous retrouviez le temps de vous intéresser aux autres pour reprendre son cours. Et c'est vrai que ces derniers temps, Harfang n'a pas vraiment pris le temps de s'intéresser à la vie de grand-monde si ce n'est à la sienne propre.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 238
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeSam 6 Mar - 21:55

❝Harfang & Reha ❞Secret de polichinelleOn peut dire sans se tromper que Reha a toujours envie de voir Harfang. Presque toujours pour être exact. La jeune femme saisit généralement n’importe quelle opportunité de passer du temps avec son ami. Il faut dire qu’entre ses horaires et le fait qu’ils ne fréquentent pas du tout les mêmes cercles, ils n’ont que peu d’occasion de se fréquenter. Ce genre de rencontre impromptue devrait lui faire d’autant plus plaisir, mais ce n’est pas le cas. Un instant, son embarras se marque sur son visage. Reha n’a jamais été très bonne pour cacher ce qu’elle pensait. Sagement, elle a toujours laissé ses frères représentés la famille lors des divers évènements auxquels tout sang pur est tenu de se montrer et s’est contenté de se tenir à l’écart pour ne pas afficher son déplaisir - voir son mépris. Être indélicate auprès d’inconnus, elle peut se le permettre, mais ce n’est pas la même chose avec Harfang alors elle tente de l’accueillir avec l’enthousiasme requis.

- Seulement ! On dirait que tu as échangé ton horaire avec le mien, sourit-elle sans conviction. Tu as déjà mangé ?, demande-t-elle par politesse.

Occupé ailleurs, le serveur ne semble pas les avoir vu et de son côté, Reha se fait une raison. Harfang a bien l’air décidé à profiter de sa compagnie et elle devra faire taire ses doutes pour l’après-midi lui semble-t-il. Difficile quand c’est lui qui lance le sujet et la jeune femme peut difficilement faire comme si elle n’avait pas entendu.

- Les premiers mois sont toujours un peu difficiles pour les parents.

Elle-même ne pourrait pas le dire puisqu’elle n’a jamais eu d’enfants, mais c’est ce que tout le monde dit, non ? Se détestant pour les banalités qu’elle se contente de dire comme si c’était des vérités, elle continue sur la même lancée.

- J’imagine que tu ne dois plus avoir la même patience qu’avec Augusta.

La jeune femme est désormais une adolescente et personne n’imaginait le couple Londubat avoir un autre enfant quinze ans après le premier. En réalité, la médicomage a toujours été persuadée que Callidora était la seule femme avec qui Harfang ne couchait pas et la remarque lui échappe sans qu’elle y prête attention :

- Je suppose que c’était inattendu, j’ai toujours pensé que tu ne la touchais plus.


Elle se frapperait presque pour sa bêtises et elle a le bon goût de paraître contrite :

- Pardon, je dois être fatiguée, ce ne sont pas mes affaires évidemment.

Ce n’est pas qu’il y ait vraiment de tabou entre eux, mais Harfang reste un homme assez secret qui préfère largement parler des autres que de lui-même. Quelque chose que Reha a appris à respecter au fil du temps. Elle change donc volontiers de sujet en répondant à sa question. Voilà quelque chose dont elle peut parler et qui ne devrait pas faire polémique.

- Pas grand chose, honnêtement, je crois que j’ai la vie la moins passionnante au monde. J’ai principalement dû m'occuper de la petite Colton, elle est vraiment sortie de Poudlard dans un sale état, mais j’imagine que tu dois être au courant. C’est une bonne amie de ta fille de ce que j’ai compris. Rowle me colle au train comme la moitié de la presse pour avoir des informations, mais c’est à peu près tout.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeMer 10 Mar - 10:32



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle


"Non, et il est grand temps que je corrige ça, je suis affamé"
, répond Harfang avec un sourire sincère quand Reha lui demande s'il a déjà mangé.

Affairé à la tâche, il n'avait pas forcément constaté que son estomac criait famine, mais à présent qu'il est tranquillement posé à une table, il se sentirait capable de manger un éruptif, et il a bien l'intention de se rattraper, même s'il se réserve une plage très courte pour manger avant de retourner au travail.

La conversation dévie sur le gosse, même si Harfang s'épargne d'en parler le plus possible, ce n'est pas un sujet qu'il peut occulter. Déjà, parce qu'il faut bien qu'il supporte la présence du petit braillard quand il est dans le coin, ensuite, parce qu'il ne peut pas faire comme si ça ne le concernait pas. Même s'il ne veut pas interférer dans la vie du gamin, en attendant, ça le concerne suffisamment pour altérer son humeur, même s'il n'est pas question que de ça.

"Je n'avais déjà pas beaucoup de patience avec Augusta, alors pour Algie, tu n'imagines même pas."

Harfang n'a jamais été un bon père (et dans le cas d'Algie, il ne se considère pas comme tel dans tous les cas), il n'a pas vraiment envie de prétendre le contraire en compagnie de Reha. Dans tous les cas, elle le connaît bien assez pour savoir comment il est. Il ne se voit pas tout lui dire, mais il veut bien être honnête avec elle concernant ce sur quoi il peut l'être.

Il affiche une grimace quand Reha remarque qu'elle pensait qu'il ne touchait plus son épouse. Ah ça ! Il n'approcherait pas Callidora, même avec un bâton, et encore moins maintenant qu'il sait que Callidora s'est compromise avec Caspar. Passer après Croupton (même si ce dernier est passé après lui, ah !), non, merci.

"Oui, Augusta s'est fait beaucoup de souci pour la petite Joan. Je suis content d'apprendre qu'elle va bien. Mais elle était entre de bonnes mains, je n'avais aucun doute non plus. Et ne t'en fais pas, ils finiront par te lâcher la grappe, ils trouveront bien un autre os à ronger... C'est pas les scandales croustillants qui manquent."

Et certainement pas au sein de son propre foyer.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 238
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeMer 10 Mar - 22:27

❝Harfang & Reha ❞Secret de polichinelle- Ca tombe bien, moi non plus, répond la jeune femme avec un sourire comprenant que peu importe son embarras, elle devra passer sa pause avec son ami.

Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, elle décide de voir le positif de la situation. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’ils se croisent par hasard et généralement leurs rendez-vous doivent être prévus semaines à l’avance. Décidant qu’il est donc temps de s’occuper de leurs estomacs respectifs, elle fait de nouveau signe au serveur de façon plus appuyée et plus impérieuse cette fois-ci. Celui-ci arrive promptement et on s’enquiert de ce qu’ils désirent consommer. Après cet interlude, ils peuvent de nouveau reprendre leur conversation là où ils l’avaient laissée.

Inévitablement, ils abordent la nouvelle addition à la famille Londubat. Harfang n’est pas un homme qui aime parler de sa famille, probablement parce qu’il s’évertue à lui échapper, mais ça ne l’a jamais empêché de laisser poindre de la fierté lorsqu’on évoque sa fille. Une fierté qu'elle est loin de percevoir lorsqu’il parle d’Algie. Certes, l’enfant est encore un bébé et à ce titre, il manque d’intérêt pour un homme de son âge. Braillard et impatient, il n’y a pas grand chose à faire à part s’assurer que celui-ci est bien propre et nourrit. Une tâche qui est loin d’être celle d’un père de famille. Il n’empêche qu’elle sent l’exaspération dans le ton de son ami qui confirme encore un peu plus les doutes qu’elle entretien à propos de la paternité de l’enfant.

- Tu n’as pas l’air heureux, commente-t-elle avec une douceur assez rare chez elle.

En réalité, qu’est-ce qu’être heureux quand on est sang pur et tenu par ses obligations ? Et surtout, Harfang l’a-t-il déjà été ? Deux questions auxquelles la jeune femme n’a pas de réponse. Peut-être ne sont-ils simplement pas destinés à l’être, mais en réalité, ce que Reha veut dire, c’est surtout : tu as l’air moins heureux que d’habitude. Il ne faut pas être devin pour savoir que la vie familiale de Harfang est loin d’être rose, mais il lui a toujours semblé que le banquier arrivait à trouver une sorte d’équilibre et à se satisfaire des relations qu’ils nouaient en dehors de son foyer. Un équilibre qui n’a plus l’air d’être d’actualité.

- Tu vantes mes qualités de médicomage sans jamais avoir dû y faire appel. Je te sens partial à mon égard, commente-t-elle avec un sourire amusé. C’est l’idée de me voir en tenue blanche un jour qui te fait dire ça ?, le taquine-t-elle. Pour ce qui est des journalistes, j’aimerais penser comme toi, mais Rowle a décidé de sortir le grand jeu et j’ai connu des nifleurs moins enthousiastes pour chercher de l’or.

La nourriture qui arrive les interrompt momentanément. A cette heure-ci, les cuisines ne sont pas très occupées et ils sont servis promptement. Pendant un moment, trop occupé à assouvir leur faim, la conversation se fait moins animée. Finalement, Reha pose ses couverts et prend une inspiration.

- Harfang …

Elle prononce son nom avec une certaine gravité et plante ses yeux dans les siens avec un sérieux qu’elle affiche rarement en sa présence.

- Ça fait des semaines que j’hésite à te parler de quelque chose. Honnêtement, même encore maintenant, j’hésite. Elle pousse un soupir et passe une main dans ses cheveux, signe d’une certaine nervosité. C’est une discussion que je n’ai pas envie d’avoir avec toi. Si je me trompe, je m’en excuse d’avance et sache que ce n’est pas pour t’offenser, mais honnêtement, je crois que tu dois être mis au courant.

D’une loyauté sans faille, finalement, Reha ne supporte pas de rester silencieuse. Il lui semble que l’offense faite est trop grande. Pourrait-elle vraiment se targuer d’être une amie en lui cachant quelque chose d’aussi important ? Elle estime que non et tant pis s’il le prend mal. Elle aura fait ce qu’elle estime juste.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeMar 16 Mar - 11:00



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle

Harfang hausse les épaules quand Reha remarque qu'il ne lui semble pas heureux. Est-ce qu'il est malheureux ? Ce serait difficile à dire. Les bonheurs qu'ils s'autorisent ont toujours été superficiels, mais ils suffisait de ne pas trop en penser pour s'en satisfaire. Ce n'est pas du bonheur pur qu'il trouve dans les bras des femmes qu'il se plaît à séduire, ou dans l'accomplissement du travail bien fait, mais c'est... disons... mieux que rien ? Le bonheur n'est pas une chose que l'on convoite dans leurs cercles, ce serait une perte de temps. Quand il y a une ligne directrice à poursuivre, il serait même dangereux de voir dans le bonheur un semblant d'objectif. Donc il n'est pas heureux. Pas malheureux non plus. Mais en ce moment, il est en colère. En colère contre les circonstances, il subit une accumulation, qui commence sérieusement à lui taper sur le système.

"Je suis certain que tu es tout à fait charmante en tenue d'infirmière", confirme Harfang qui préfère taquiner la jeune femme que de se justifier éventuellement de ce qui peut lui miner le moral. Justement, la présence de Reha devrait lui permettre d'y palier, pas vrai ?

Mais qu'il le veuille ou non, il va bien falloir qu'il se montre un peu plus prolixe. Reha en sait plus que ce qu'il aurait soupçonné, ce qui va se révéler bien vite peu rassurant. Ou peut-être en partie satisfaisant, va savoir, pour le moment, il ne devine pas ce qu'elle sait... Il peut en avoir de vagues suppositions, mais en même temps, ce ne sont pas les rumeurs qui manquent à son sujet, justifiées ou pas, flatteuses ou non. Il sait en tirer son parti.

"Tu m'en as dit trop ou pas assez."
, répond Harfang en observant son interlocutrice avec un mélange d'intérêt et de curiosité.

Elle semble embarrassé, et il comprend que peu importe ce qu'elle a à lui dire, le sujet revêt suffisamment d'importance à ses yeux pour qu'elle daigne le prendre avec des pincettes. C'est délicat de sa part, vraiment, mais à ce stade, Harfang préfère encore qu'elle y aille avec des gros sabots... Elle ne peut en tout cas pas s'arrêter là et ne pas lui donner plus de précisions. Harfang a besoin de savoir de quoi il retourne.

"Je t'écoute. De quoi est-ce que je devrais être mis au courant ?"


Harfang a envie d'ajouter qu'il est prêt à tout entendre, mais les récents événements lui ont prouvé que non, ce n'est pas toujours le cas, donc il préfère ne rien ajouter, en revanche, il est tout ouïe et veut vraiment savoir ce qu'elle a à lui apprendre.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 238
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeMar 16 Mar - 16:41

❝Harfang & Reha ❞Secret de polichinelleDans le fond, Reha a posé une question à laquelle elle savait qu’elle n’aurait certainement pas de réponse. Qu’est-ce que le bonheur ? Ni lui ni elle ne sauraient répondre. Ils n’ont pas été élevés dans cette optique là. La reconnaissance sociale d’abord et le reste viendra après, s’il vient un jour. D’un haussement d’épaule, Harfang ne va pas plus loin et Reha, bonne joueuse, décide de ne pas insister. De toute façon, ça ne servirait pas à grand-chose. Ils n’ont jamais été vraiment porté sur l’introspection et parler de leurs sentiments n’est pas vraiment leur fond de commerce. En temps normal, c’est une relation qui convient parfaitement à Reha. Chacun prend de l’autre ce dont il a besoin et si de son côté, la jeune femme sait bien que le banquier n’épprouvera jamais la même chose qu’elle, elle a appris à s’en accomoder. Il n’y a pas de raison pour qu’aujourd’hui soit un jour différent des autres.

Alors qu’ils attendent les plats qu’ils ont commandés, ils se charrient, presque comme quand ils étaient à Poudlard. Avec un sourire, l’ancienne Gryffondor rentre dans le jeu bien volontiers, taquinant à son tour son ami :

- Je penserais à en emprunter une à mes collègues la prochaine fois que je te vois. On te verra l’effet que ça fait, mais honnêtement, est-ce que ça ne t’irait pas mieux qu’à moi ? Au pire, si ça ne te va pas, on se contentera de te l’enlever, conclut-elle avec un sourire mutin.

Ce n’est un secret pour personne, pas même pour l’odieuse Callidora, Harfang et Reha n’hésitent pas à passer du bon temps ensemble quand l’envie les prend ou que l’occasion se présente. Ça fait un moment que ce n’est pas arrivé, mais rien ne dit que les choses ne changeront pas.

Rapidement, Reha se rend bien compte qu’elle n’a pas la tête à plaisanter. Elle qui a pu taire des choses pires que celles qu’elle cache à Harfang voit sa conscience tourmentée. Étonnant qu’elle en possède une diront certaines mauvaises langues, mais la question n’est pas là. Agacée, elle finit par abandonner les faux semblants et amorce le sujet. Elle hésite, tourne autour du pot. Ça ne lui ressemble pas et Harfang a raison, elle en dit trop ou pas assez. Finalement, tant pis pour les pincettes, ce n’est juste pas pour elle. Avec un dernier soupir, elle se jette à l’eau, advienne que pourra.

- Tant pis, il n’y a pas de bonne façon de te le dire de toute façon. Depuis la naissance du gamin, il y a une rumeur assez persistante à Sainte-Mangouste parmi le personnel. On dit que le petit ne serait pas de toi, mais bien d’un proche de la famille. Les infirmières n’ont pas vu qui c’était, mais les spéculations vont de bon train. J’ai fait comprendre dans mon service que c’était de la calomnie et une absence de professionnalisme de commenter la situation d’une ancienne patiente, mais je ne peux rien faire pour le reste de l’hôpital.

Que Harfang soit cocu n’est évidemment pas une surprise. Après tout, il n’ont de couple que le nom, mais c’est une chose que ça se sache dans leurs cercles où ce genre de pratique n’est pas rare, s’en est une autre que l’on questionne sa paternité et mette ça sur la place publique. Un peu inquiète, elle tente de juger la réaction d’Harfang et finalement, elle demande :

- Je déteste devoir te le demander, mais ce sont des allégations qui n’ont aucun fondement, n'est-ce pas?

Parce que si c’est le cas, alors ça change tout et quoique Reha n’ait jamais eu d’estime ou de respect pour Callidora, elle ne peut pas s’imaginer un seul instant que la garce ait poussé le bouchon jusque là.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeVen 19 Mar - 15:57



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle


Harfang n'a pas la moindre idée de ce à quoi il doit s'attendre, mais à voir la manière avec laquelle Reha prend des pincettes, elle qui sait se montrer tout à fait franche quand la situation l'exige, il n'est pas franchement rassuré. Malgré tout, il garde contenance. Au point où il en est, il doute assez qu'une tuile vraiment monumentale puisse lui tomber sur la figure. Il se trompe très probablement, mais il n'est pas d'un naturel à mettre la charrue avant les hypogriffes, d'abord, autant savoir ce que Reha hésite à lui apprendre. Et finalement, elle lui dit tout.

Et elle n'a pas besoin de développer son récit très longtemps pour qu'Harfang comprenne de quoi il retourne. A partir du moment où elle évoque la naissance d'Algie, il pense savoir où elle veut en venir. Il n'y a qu'une seule chose qui pourrait être ainsi susceptible de faire qu'elle se sente gêné de lui apprendre quels bruits de couloir courent à Sainte-Mangouste. Il est malgré tout... interdit ? Il ne voit vraiment pas comment le pot-aux-roses aurait pu être découvert ? Est-ce qu'une infirmière tendait l'oreille derrière la porte fermée de leur chambre quand Caspar, Callidora et lui discutaient de la paternité d'Algie ? Ce semble être l'option la plus probable.

Et au final... Harfang ne sait pas s'il doit s'en agacer, s'en offusquer... s'en réjouir ? Quelle ironie ce serait, quand même, que les deux psychotarés en chef qui se targuaient toujours de tout contrôler, de tout maîtriser, d'être inattaquables, se soient juste fait surprendre comme des bleus ? Mais quelque part, il n'aime pas non plus perdre la vérité sur cette information. Il a eu l'intention de la divulguer, oui, mais uniquement de l'apprendre à Charis et à Cedrella au moment opportun, parce qu'il estime qu'elles méritent de le savoir, mais là, même si les réputations de Croupton et Callidora seraient les plus affectées, c'est la sienne aussi qui pourrait en prendre un coup sévère. Il pense à sa réputation, il pense à Augusta, aussi... Il ne faut surtout pas laisser une telle rumeur enfler.

"Cette rumeur..."
, répond Harfang après un moment. "Est-ce qu'ils donnent un nom en particulier au prétendu père d'Algie ? Comment cette personne s'est-elle appropriée une telle information ?"

Il ne répond pas directement à la question de Reha, mais au final, sa réaction parle d'elle-même. Il aurait une tout autre réaction si cette rumeur était vraiment infondée.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 238
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeJeu 25 Mar - 8:56

❝Harfang & Reha ❞Secret de polichinelleReha ne saurait pas vraiment dire à quoi elle s’attend alors quand elle finit par lâcher le pot-aux-roses. De la colère ? De l’étonnement ? Du dégoût ? Des protestations en bonne et due forme ? Peut-être à tout ça à la fois tant l’histoire lui semble improbable. Improbable, vraiment ? Si elle lui en parle, n’est-ce pas parce que, dans le fond, elle admet qu’il pourrait y avoir un peu de vérité dans tout ça ? La jeune femme le sait, l’improbable peut vite devenir réalisable et ne suffit-il pas d’une fois ?

La réaction d’Harfang ou plutôt sa presque absence de réaction tend à confirmer ce qui lui faisait peur : ce ne sont pas que des mensonges. La médicomage voudrait croire que c’est simplement la maturité de son ami qui l’empêche de bondir et de réfuter des allégations aussi grossières que celles qu’elle vient d’énoncer, mais ils se connaissent bien et elle ne doute pas qu’il aurait balayer ses craintes d’un revers de la main si c’était le cas.

A la place, le silence, puis des questions mesurées comme s’il évaluait calmement ce qu’il pouvait faire de cette situation et comment la contrôler. Reha reste silencieuse à son tour, le regardant un instant comme si elle découvrait une facette de lui qu’elle ne connaissait pas et, finalement, brise le silence pour parler :

- Il n’y a pas eu de noms en particulier, je n’ai pas investigué plus que ça, mais les rumeurs parlent de Septimus Weasley. Les plus idiotes y voient la raison de sa rupture avec ta belle-sœur, elle hausse les yeux au ciel tant la possibilité lui paraît aussi ridicule qu’improbable. Évidemment, ton beau-frère fait partie des soupçonnés, ils ont évoqué d’autres personnes de ton entourage, mais il n’y a pas un nom qui revient plus qu’un autre. Pas que je sache en tout cas, se corrige-t-elle.

Quand Reha veut quelque chose, ici, par exemple, que des rumeurs stupides s’arrêtent, elle a plutôt tendance à fonctionner via le régime de la terreur. Elle ne demande pas, elle exige. Une méthode inspirée du maître et qui à laquelle va naturellement ses préférences qui a tendance à plutôt bien marcher. Il faut donc admettre qu’elle ne s’est pas embarrassée de savoir le vrai du faux ou quels étaient les éventuels paris qui furent pris. Elle s’est contentée d’exiger le silence sur cette histoire et l’a obtenu, au moins en surface.

- Pour ce qui est de l’information, une médicomage prétend avoir entendu une conversation au détour d’un couloir. Elle jure avoir entendu la voix de Callidora, mais n’a pas reconnu la voix des deux autres. Il y avait deux hommes d’après elle.

C’est la partie la plus improbable selon elle, ce qui la fait douter. Reha voit mal comment Callidora aurait accueilli deux hommes autres que ceux de sa famille dans sa chambre d’hôpital sans que l’ensemble de celui-ci ait été au courant. Tout ça n’a aucune logique à moins qu’Harfang n’ait été présent. Le regard de la jeune femme se fait soupçonneux et elle demande :

- Depuis combien de temps es-tu au courant ? Je commence à avoir l’impression que je ne t’apprends rien.

Une impression extrêmement désagréable parce qu’elle était bien loin de s’imaginer que toute cette histoire pouvait avoir ne serait-ce qu’un fond de vérité.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeJeu 1 Avr - 15:29



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle


Un léger rire lui échappe quand Reha, pour commencer, évoque le nom de Septimus. La rumeur la plus ridicule du monde, en somme. A quel moment avait-on seulement pu envisager qu'il puisse s'agir de lui ? Enfin, si ça en amuse certains de le penser, ce n'est pas plus mal. Il ne faut pas grand-chose pour démonter une telle théorie tant elle est absurde, et à partir de là, ils n'ont sans doute pas trop à s'en faire. Mais est-ce que Harfang s'en fait ? Oui et non... Il a envie que la vérité éclate, il est épuisé de ne la garder que pour lui. Et en même temps, il veut contrôler l'information, il ne veut pas laisser n'importe qui en disposer.

Et on voit ce que cela donne quand un bruit de couloir est laissé à la portée de tous, il est déformé dans d'absurdes proportions, qui finissent par ne plus avoir le moindre sens. Il est tout de même aussi question de Caspar, ce qui est forcément plus incommodant, mais soit, en gros, les gens parlent mais les gens ne savent rien. Donc cette rumeur devrait pouvoir être étouffée dans l'oeuf assez rapidement. Il le faut. Ils ne peuvent pas laisser une telle situation s'envenimer... Ou si elle doit s'envenimer, Harfang veut que ce soit parce qu'il l'aura décidé et pas autrement. Dans tous les cas, pour l'instant, il veut encore préserver Charis (et Augusta, l'air de rien). Il doit rester en contrôle de la situation. Et heureusement, il sait qu'il peut compter sur Reha pour l'y aider.

"Disons..."
Harfang jette un regard autour de lui pour s'assurer que personne n'épie leur conversation.

Il a confiance en Reha, il est convaincu qu'elle ne trahira pas ce secret, et elle est trop perspicace (et lui n'a pas fait grand-chose pour la convaincre d'autre chose) pour lui faire avaler des couleuvres à ce stade. Surtout, il se dit qu'en la mettant dans la confidence, il sera plus simple de solliciter son aide afin que soient oubliées ses rumeurs qui pourraient porter préjudice à toute sa famille.

"... qu'il n'était pas vraiment difficile de comprendre que je n'étais pas le père de l'enfant quand elle est tombée enceinte."

Parce qu'il ne la touchait plus depuis des années, chose dont ni l'un ni l'autre n'auraient envisagé de se plaindre par ailleurs. Ils ne sont pas d'accord sur grand-chose, mais ce terrain d'entente-là était facile à trouver.

"Est-ce que je peux compter sur toi pour éviter que cette rumeur se répande plus que nécessaire ? C'est une affaire qui doit et va se régler en privé, je ne veux impliquer personne."

codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 238
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeJeu 1 Avr - 21:59

❝Harfang & Reha ❞Secret de polichinelleCe n’est pas Septimus note Reha alors qu’elle fait la liste des prétendants potentiels à la paternité du petit Algie. Il est désormais presque certain que ce n’est pas Harfang. La chose semblait de toute façon peu probable. L’absence de négation de la part de son ami rend la possibilité encore plus infime. Quoique Reha ait toujours pensé Callidora plus froide qu’une glacière, il semble qu’elle soit pourtant capable de mettre des enfants au monde comme le prouve la présence d’Augusta et d’Algie en ce monde. Si les Londubat avaient voulu un autre enfant, voilà longtemps qu’ils en auraient eu un, Harfang ne manquant pas de vigueur en ce domaine, elle peut en témoigner.

En attendant, la voilà à spéculer de la façon la plus ridicule qui soit sur l’identité du géniteur de cet enfant de malheur. Harfang se garde d’ailleurs bien de lui divulguer quoi que ce soit, mais il ne nie pas qu’en effet, ce n’est pas lui le père de l’enfant. Et si Algie n’est pas le fils d’Harfang, il n’est donc rien pour Reha et elle ne fera pas un geste pour défendre l’innocent et ni sa mère des rumeurs qui persistent à Sainte-Mangouste. Déjà, elle regretterait presque son intervention si elle ne savait pas qu’elle le fait en partie pour Harfang. Le poing serré sur la table, son regard se fait dur. Autour d’eux heureusement, il y a peu de monde et on ne prête pas attention à eux si bien qu’ils peuvent parler en toute sécurité. Néanmoins, la jeune femme tente de ne pas trop laisser transparaître l’indignation et la colère que représente cette nouvelle.

- Je vois, répond-elle avec une sobriété peu coutumière.

En réalité, elle ne voit que trop bien. C’est une situation complexe que celle d’Harfang. La seule chose à faire, selon elle, serait de répudier Callidora comme Algie et de la laisser vivre avec les conséquences de ses actes. Néanmoins ils ont une fille ensemble et elle se doute que tout père indigne qu’il ait pu parfois être, il n'a pas envie que les répercussions se fassent sentir pour Augusta. La répudier doit donc probablement être hors de question et on ne divorce pas dans leur milieu.

- J’imagine que tu as eu connaissance de l’identité du géniteur ?

La jeune femme est en réalité certaine qu’il sait exactement qui est l’amant de sa femme sans quoi elle soupçonne qu’il n’aurait pas eu l’air aussi détaché à propos de toute cette situation. Quand il lui demande s’il peut compter sur elle, la réponse est évidente.

- Evidemment, pour toi, je peux. Je ne te garantis pas qu’on en entendra plus parler, ça me semble impossible, si je passais trop de temps à démentir, on finirait par juger ça suspect, il faut que la rumeur meurt d’elle-même.

Elle ne peut pas empêcher les gens de parler, mais elle peut au moins empêcher la rumeur de sortir de l’hôpital. Au travail, Reha n’est pas connue pour son laxisme et on sait qu’elle ne déteste rien tant que d’avoir le personnel de l’hôpital qui parle dans les dos des patients. Peu importe à quel point elle méprise la femme d’Harfang, celle-ci reste une patiente et à ce titre, elle mérite que l’on respecte sa vie privée. Quelque chose que Reha ne prendrait pas la peine de respecter si ce n'était pour Harfang.

- Comment est-ce que tu comptes régler ça ?

Etrangement, Reha se demande s’il n’aurait pas mieux valu qu’elle ne soit pas au courant. Cette histoire la met mal à l’aise, mais aussi profondément en colère. Etre heureux, c’est souvent un luxe qu’ils ne peuvent pas s’accorder et la médicomage le sait, mais ça ne l’empêche pas de détester voir Harfang dans cette situation. Même si elle a conscience que ses sentiments ne seraient pas reçus comme il convient, elle ne peut pas s’empêcher de l’aimer et par extension de le vouloir heureux. Un pieu souhait qui ne risque pas de se réaliser, en particulier tant que sa femme sera présente.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeLun 5 Avr - 17:17



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle


Harfang hoche la tête quand Reha suggère qu'il connaît l'identité du père d'Algie. Elle devine bien, en effet. Oui, c'est le cas, il connaît pertinemment son identité. Ce n'était pas difficile, en réalité, de trouver l'identité de l'amant en question. Car Caspar a toujours été le seul homme à avoir ses faveurs, et si Harfang avait souvent suggéré - pour la blague - que les deux auraient dû finir ensemble, il les imaginait trop peu intéressés par les choses de la chair pour coucher ensemble. Mauvaise pioche.

Et l'identité du père, c'est bien le souci, évidemment. Car mettre à jour toute cette situation ne revient pas seulement à mettre Callidora et leur fille en difficulté, mais aussi Charis et le petit Barty, ce serait participer définitivement à l'implosion de sa famille... qui s'y entend déjà très bien autrement pour être un volcan proche de l'éruption.

"Je dois encore y réfléchir"
, répond Harfang quand Reha lui demande comment il compte gérer cette situation.

C'était plus simple quand le secret était réduit à un cercle restreint, mais là, tout de suite, ça devient beaucoup plus délicat. Harfang ne veut pas que qui que ce soit se mêle de cette histoire, si ce n'est les principaux concernés. Enfin... Reha s'en mêle à présent, et Harfang ne le lui reproche pas, mais elle est une exception, à ses yeux. Il lui fait suffisamment confiance pour ne pas redouter de lui parler de tout ça, même s'il y a des points qu'il n'est pas sûr de pouvoir lui confier. Doit-il lui donner le nom de Caspar ? Il n'en est pas sûr du tout, mais il se dit qu'elle comprendrait mieux, si c'était le cas. Au final, il reste sur sa réserve.

"C'est compliqué... Si la vérité doit venir aux oreilles de certaines personnes, c'est la réputation et l'avenir de ma famille qui seront en jeu, il y a des choses que je ne suis pas sûr de vouloir risquer. Et en même temps, je n'ai aucune intention de les laisser s'en tirer à bon compte." Il pousse un léger soupir. "Bref, il faut encore que j'y réfléchisse."

C'est une non-réponse, mais il n'a rien de mieux à accorder à Reha. Non, vraiment, il n'en sait rien.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 238
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeDim 11 Avr - 10:28

❝Harfang & Reha ❞Secret de polichinelleLes bâtards, parmi leur caste, sont légions. Il n’est pas rare, lors d’un mariage malheureux ou simplement peu satisfaisant, qu’hommes et femmes aillent se consoler dans les bras d’un amant plus compréhensif. C’est nettement mieux vu pour l’homme, chez qui on considéra la chose de naturelle si elle venait à être connue du public, que pour son épouse. La femme, si elle cède à ses pulsions, se doit d’être discrète. Porteuse de vie et donc des potentiels héritiers de sa maison, on attend d’elle une attention sans faille. Quant aux bâtards, généralement le fruit d’un entreinte avec des jeunes filles pas assez promptement mariées, on prend soin de les cacher et de ne pas en parler. Rare sont les cas où ils sont mis en avant et sa cousine est le parfait exemple de la défiance que l’on éprouve envers ceux qui sont nés du mauvais côté du lit.

Algie, par sa naissance, bouscule toutes les règles précédemment énnoncées. Non contente d’être tombée enceinte, Callidora n’a même pas eu le bon goût de disparaître de la circulation le temps de ladite grossesse. Comble du comble, l’enfant passe pour la progéniture de son mari quand celui-ci connaît clairement l’identité du second coupable. De son côté, les solutions les plus dastriques lui viennent à l’esprit. N’aurait-il pas été possible de mettre un terme à cette grossesse dès qu’elle fut annoncée ? Le procédé est bien évidemment odieux et décrié, mais dans le cas présent n’était-ce pas le mieux à faire ? Du reste, une fois l’accouchement fini, prétendre que l’enfant a perdu la vie n’est pas impossible. Les autorités ne sont pas trop regardantes sur le sujet. Après tout, nombre d’enfants cracmols ou déficients disparaissent chaque année que l’on songe à poser de questions.

La décision ne lui revient pas et Harfang doit probablement prendre en compte moult paramètre que la jeune femme n’envisage même pas. Reha est plus impulsive que son compagnon. Elle a tendance à se concentrer sur la solution sans prendre en compte les paramètres autour. Du reste, elle ne peut pas s’empêcher de ressentir une certaine compassion pour le père de famille. Difficile de lui en vouloir d’avoir gardé le silence, à sa place, elle aurait probablement voulu que le moins de personne possible soient au courant des indiscrètions de sa femme.

- Godric, Harfang, soupire-t-elle. Et tu gardes le silence depuis des mois ? Ça doit être insupportable !

La vie avec Callidora, la jeune femme s’en doute, ne devait déjà pas être de tout repos, ni agréable autrefois. Néanmoins, depuis l’annonce de sa grossesse, les choses doivent s’être dégradées considérablement. En particulier si Harfang connaît l’identité du coupable. Quoiqu’il ne lui ait pas donné de noms, Reha commence à se faire une petite idée qu’elle n’ose pas formuler tant la chose lui semble impossible. Pourtant, il faut considérer ce qui semblait jadis impossible, possible puisqu’en premier lieu, elle n’aurait jamais cru Callidora capable de CA.

- Tu sais, son ton est prudent, je ne suis pas certaine que tu puisses vraiment arriver à tout avoir. Punir Callidora, te débarrasser de l’enfant et sauvegarder ta famille. A moins que l’enfant n’ait un malencontreux accident, je ne suis pas certaine qu’il n’y ait pas de conséquences. Tant qu’ils étaient encore à l’hôpital j’aurai pu faire quelque chose, mais maintenant …

C’est très naturellement que Reha suggère ce qui se fait parfois au sein de l’hôpital. Seul quelques médicomages de confiance participent à ce genre d’opération et si nul n’aime en parler, personne n’ignore réellement leurs existences. Quoiqu’il en soit, cette possibilité n’existe plus et c’est une autre solution qu’Harfang va devoir trouver pour se sortir de ce mauvais pas.

- Tu sais que tu peux compter sur moi si tu as besoin d’aide ou simplement envie de changer un peu d’air. Je sais, complète-t-elle avec un sourire, ce ne sont pas les possibilités qui te manquent.

Quand il s’agit de se changer les idées, Reha ne doute pas qu’il ait une liste de prétendantes vers qui ils puissent se tourner, mais quoiqu’ils soient amants occasionnels, ce n’est pas vraiment ce qu’elle lui propose cette fois-ci.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeMar 13 Avr - 8:33



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle


Insupportable, c'est le mot, oui. Cette situation absurde et chaotique joue sur son humeur, sur son appréhension de n'importe quelle situation, sur un comportement qu'il ne se reconnaît pas toujours. Il voudrait, sincèrement, pouvoir prendre tout ça par-dessus la jambe, ça le soulagerait. Mais ce n'est pas possible, et donc en attendant, il encaisse, il encaisse, et ça commence à faire trop pour lui. Autant dire que cracher le morceau, même une partie du morceau, à Reha lui fait du bien. Temporairement, ça le soulage.

"Je n'ai jamais eu l'intention de me débarrasser de cet enfant !"
s'insurge Harfang, un peu horrifié par ce que Reha suggère, ou du moins parce qu'elle aurait été capable de suggérer si elle avait été mise au courant plus tôt.

Bien sûr, il s'était souvent dit qu'il serait préférable que cet enfant n'existe pas. Il avait songé à l'avortement, il avait songé à des options du genre, mais rien de ceci n'aurait été possible, et au fond, avoir un nouvel héritier ne change pas grand-chose à cela. A cet enfant, il n'a aucune intention de lui accorder ni temps, ni attention. Mais de là à se débarrasser de lui... Ce n'est pas lui qui est à punir de ce qu'ont fait Callidora et Caspar. L'enfant, pour lui, est accessoire, ce n'est pas lui qui s'en occupera de toute manière. Il n'en est pas de même en ce qui concerne Callidora.

Elle, il faudra qu'elle paie, mais il est convaincu que la punir est possible sans en passer pour autant par une humiliation publique en règle. Il y a d'autres manières de lui faire payer ce qu'elle a fait. Ce qui le concerne, c'est vraiment Charis, mais il admet de plus en plus qu'il ne pourra pas la protéger des circonstances. Pour que Callidora paie, pour qu'elle paie vraiment, il va falloir que Charis soit dans la confidence, il n'y a pas d'autre option.

"Je crois que ce qui est le plus susceptible de m'aider pour le moment, c'est de changer d'air, en effet. Et tu as raison, les possibilités ne me manquent pas. Mais s'il doit être question de me changer les idées, tu es mon premier choix, sache-le. Je suis certain que tu sauras rivaliser d'imagination pour cela."

codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Reha Shafiq
▌ Messages : 238
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Personne
Nouveau nom (voyageurs temporels) : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: 32cm bois de rose avec un ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mindy Kayling

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeJeu 15 Avr - 20:31

❝Harfang & Reha ❞Secret de polichinelleReha doit bien admettre qu’elle ne comprend pas la logique d’Harfang. Protéger sa famille, c’est quelque chose qu’elle conçoit parfaitement, mais les méthodes utilisées par son ami ne lui semble pas très efficaces. Certes, pour le moment, personne, si ce n’est elle, n’est au courant de ce qui c’est tramé, mais il n’en sera pas toujours ainsi. Puisqu’il semble avoir prévu de faire payer à sa femme et son amant, la chose deviendra un jour publique. Il est naïf d’imaginer qu’il en sera autrement. Reha ne dit pas que ça se fera maintenant, mais un jour où l’autre, la vérité éclatera. Après tout, ne dit-on pas qu’un secret est une chose que l’on dit à une personne à la fois.

Ce ne sont pas ses affaires et elle le sait. Même si le banquier lui fait assez confiance pour partager une partie de ses secrets avec elle, le fardeau reste le sien. La façon dont il décide de se décharger de celui-ci ne regarde que lui. Alors peu importe si elle approuve ou non sa façon de faire, elle ne peut que lui apporter son soutien et une oreille secourable en temps voulu.

C’est d’ailleurs le mieux qu’elle puisse faire puisque ce qu’elle suggère ne semble pas rencontrer ses faveurs. Lorsqu’elle évoque l’éventuelle disparition de l’enfant, la médicomage sent bien que son interlocuteur n’est pas conquis. Pas gênée pour autant, elle se contente de hausser les épaules avec indifférence.

- On s’est mal compris. Fais comme si je n’avais rien dit.

Il n’y a bien que les hommes pour être choqué par ce genre de méthode. Les grossesses indésirables sont le lot de toutes les familles et la façon dont celles-ci sont gérées est un secret de polichinelle. Tout le monde le sait, personne n’en parle et on détourne pudiquement les yeux quand c’est nécessaire. Soit, qu’il en soit ainsi. De toute façon, l’enfant est né et les possibilités sont désormais réduites.

Certaines choses, Reha le voit, Harfang ne les partage pas avec elle. Pas maintenant en tout cas. Elle n’y voit pas un manque de confiance. Peut-être de la prudence. La situation est délicate. Trop pour être confiée à n’importe qui et dans le fond, si Reha et Callidora ne s’entendaient pas aussi mal, Harfang aurait peut-être tort de lui faire confiance. Après tout, l’allégeance à leur maître supplante toutes les autres. Heureusement pour lui, les deux femmes se sont toujours mutuellement méprisées et ne travaillent ensemble que lorsque c’est absolument nécessaire.

En ce qui concerne l’aide qu’elle pourrait lui apporter, il semble avoir une idée bien à lui de ce qu’elle pourrait faire. La jeune femme s’autorise un sourire et place sa main sur la sienne un bref instant, mais sans répondre. Elle sait que les mots de son ami sont dénués de la moindre ambiguïté. Il éprouve pour elle une amitié sincère bien loin des sentiments qu'elle nourrit à son égard. Un constat amer, mais dont elle doit se satisfaire. Après tout, ne vaut-il mieux pas être une amie qu’une passade sans importance ? Elle sait que les choses sont mieux ainsi, mais ça n’empêche pas son cœur d’avoir un raté. On a tendance à la croire insensible et indifférente aux relations sentimentales, mais c’est tout l’inverse et voilà peut-être un des rares domaines dans lequel Reha n’est pas sûre d’elle. Alors même s’il arrive qu’Harfang et elle partagent un moment plus intime, elle s’arrange toujours pour que ça ne soit pas trop fréquent, sans quoi elle finirait par perdre de vue la réalité. Mais dans la situation actuelle, comment résister ?

-Tu n’auras qu’à m’envoyer un hibou quand tu te sentiras l’envie de t’évader un peu. Je m’en voudrais de ne pas t’ouvrir ma porte et de laisser un ami dans le besoin.

Elle voudrait ajouter quelque chose. Peut-être dire qu’ils ne sont pas obligés de coucher pour se voir, mais les mots restent collés dans le fond de sa gorge parce qu’elle ne sait pas comment formuler sa pensée. A la place, le silence se fait et la jeune femme pioche dans son plat d’un air distrait tandis qu’elle songe à tout ce qu’elle vient d’apprendre.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Harfang Londubat
▌ Messages : 407
Humeur :
Secret de polichinelle [Reha] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Secret de polichinelle [Reha] Right_bar_bleue

En couple avec : Callidora Londubat

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bouleau, 29 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Chris Evans

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitimeMar 20 Avr - 15:59



Harfang Londubat Featuring Reha Shafiq



Secret de polichinelle


Harfang, dans toute l'indélicatesse qui peut bien souvent le caractériser, ne réalise pas forcément qu'il manque de tact envers Reha en cet instant. Il est si convaincu qu'ils raisonnent de la même manière et si égoïstement tourné vers ses propres considérations, qui mangent clairement la grande partie de son temps et de ses pensées, qu'il n'envisage pas les choses sous un angle plus large.

Il le devrait, pourtant, cela l'aiderait très sûrement à juguler bien plus efficacement la crise qu'il traverse, mais c'est une chose qu'il est loin d'observer ou de vraiment envisager pour le moment. Il songe juste que Reha est là pour lui, et il transpose ses attentes envers elle sur leur relation sans considérer ce qu'elle peut éventuellement attendre de lui. Les beaux parleurs sont rarement ceux qui écoutent le mieux. Et pourtant, il a été heureux de trouver une oreille attentive en la personne de Reha, vraiment.

"Je ne tolérerais pas que tu t'en veuilles", observe-t-il donc avec humour sans aucune conscience de l'embarras dans lequel il met éventuellement son interlocutrice.

Lui-même retourne à sa propre assiette et mange avec davantage d'appétit. Même s'il est assez contrarié de découvrir que ce qui était une situation déjà peu sous contrôle l'est encore moins à présent, et même si dans l'idéal, il aurait été préférable que Reha ne soit au courant de rien, il apprécie tout de même d'avoir pu en parler avec elle, même si c'est à mi-mot et même si il est loin d'avoir tout dit... Pour le reste, cela viendra peut-être, il faut encore qu'il décide de la manière dont il gérera cette situation chaotique, s'il y a seulement une manière de faire et s'il s'en sent seulement capable, ce qui n'est absolument pas dit... Ce n'est pas pour rien s'il retarde constamment l'échéance : rien, absolument rien de tout ceci ne tient de la pure évidence. Son assiette terminée, il regarde sa montre. Sa pause aura été de courte durée, mais il n'a définitivement pas de temps à perdre.

"Bon... Il va falloir que je m'y remette. Encore merci de ta compagnie, Reha. Et je t'écris bientôt, d'accord."

Il s'autorise à déposer une brève bise sur sa joue après avoir déposé de quoi régler leur déjeuner sur la table. Retour au travail et à une réalité plus gérable.
codage par LaxBilly pour Stich ins Glück
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Secret de polichinelle [Reha] Empty
Message#Sujet: Re: Secret de polichinelle [Reha]   Secret de polichinelle [Reha] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Secret de polichinelle [Reha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Le chaudron baveur
-