AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces ...
Voir le deal
63 €

Partagez | 
 

 Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 134
Humeur :
Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeJeu 16 Déc 2021 - 16:42

Jamais deux sans trois ?m
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La grossesse d’Eurydice se poursuivait sans encombre. Certes, elle ne comptait pas sur le soutien de sa famille, mais ce n’était pas très grave. Parce qu’elle n’était pas surprise. De Trevor, elle n’attendait rien de toute manière. Et concernant Clarice, elle espérait qu’avec le temps, sa fille aînée finirait par accepter la situation. Eurydice tentait de lui montrer qu’elle était toujours là pour elle, et elle lui consacrait autant de temps que le voulait sa fille, mais elle voyait bien que cette dernière faisait la tête. Evidemment, cela lui faisait de la peine, mais elle ne pouvait rien d’autre, si ce n’est se montrer patiente.

Et puis, il y avait Nigel. Son frère était présent pour elle, évidemment. C’était bien le seul, et elle l’en remerciait. Mais elle ne pouvait pas non plus abuser de son temps. Nigel avait son travail, et il n’était pas à sa disposition, même si elle savait qu’il n’hésiterait pas à se mettre en quatre pour elle. Ce qu’elle saurait lui rendre, évidemment. Leur relation avait toujours été ainsi, et Eurydice n’avait pas envie que cela change. Quoiqu’il en soit, cette situation la poussait à tout faire tout seule. Que ce soit préparer l’arrivée des enfants, ou aller faire les visites de contrôle usuelles. C’était d’ailleurs à l’une des dernières que le médicomage lui avait certifié qu’elle était enceinte de jumeaux. Une nouvelle qui ne l’avait pas laissée de marbre, évidemment, et qu’elle s’était empressée de partager avec Nigel. Mais il y avait une autre personne, qui méritait d’être mise au courant.

Eurydice avait attendu le plus possible. Pas parce qu’elle ne voulait pas en parler, mais parce que la situation ne s’y était pas prêtée, vis-à-vis d’Orpheus. La vie du jeune homme avait été lourdement mouvementée, ces derniers temps. Tout le monde savait qu’on lui avait retiré la garde d’Amos, et elle en était vraiment déchirée pour lui. Elle n’osait imaginer ce qu’il devait ressentir, et elle ne croyait pas du tout en ces rumeurs de maltraitance. Elle avait toujours vu en lui un père aimant profondément son fils. Depuis qu’elle lui avait annoncé qu’elle était enceinte, elle lui avait plus ou moins régulièrement tenu compte de l’avancement de la grossesse, de ce que les médecins lui disaient… mais elle se serait mal vu débarquer en lui disant que c’était des jumeaux alors qu’il venait de perdre son fils.

Elle avait attendu un mois après la nouvelle. Elle se doutait qu’il n’en était pas remis, mais il avait tout de même le droit de savoir. Au pire, s’il n’avait pas envie de la voir, ou de lui parler, il n’aurait qu’à le lui dire, elle n’en prendrait pas ombrage. Il savait qu’elle devait venir, mais il pouvait tout à fait avoir changé d’avis en cours de route. En fin de journée, elle s’était rendue au domicile des Beurk, et avait attendu que l’elfe de maison la fasse entrer dans le séjour, où elle y retrouva son amant. Ne sachant trop comment se comporter, dans quelles dispositions il était, elle lui adressa un léger sourire, tout de même heureuse de le voir.

« Bonjour Orpheus. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 384
Humeur :
Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeJeu 16 Déc 2021 - 17:32


Jamais deux sans trois ?
C

omme ce manoir lui semblait vide en l'absence d'Amos. Le temps passait, mais la douleur, elle, demeurait exactement la même. Il ne réussissait pas à dépasser ce sentiment d'infinie tristesse qui l'envahissait chaque fois qu'il passait devant la chambre de son fils. La pièce avait été verrouillée magiquement et exigeait des sortilèges complexes pour y accéder. Il ne l'avait pas fait au cas où qui que ce soit aurait l'idée d'y fouiner, mais pour s'abstenir lui-même de le faire.

C'était la manière qu'il avait trouvée afin de résister à la tentation de s'y rendre. Cette pièce brassait trop de souvenirs... Amos était toujours en vie, certes, mais Orpheus n'agirait pas différemment s'il était en deuil. Pour lui, c'était du pareil au même : il était dorénavant trop tard pour Amos, et puisque toutes ses tentatives avaient échoué, il n'avait plus de fils. Cet enfant qui vivait dorénavant chez Theodosia n'était pas celui qu'il avait élevé, aimé, dorloté, c'était un étranger pour lui... du moins, c'était ce dont il cherchait à tout prix à se convaincre.

La rentrée des classes avait été bienvenue pour lui, cela lui avait permis de se concentrer sur autre chose, sur le travail avant tout, ceci dit, être entouré de tous ces enfants qui n'étaient pas le sien était évidemment à double tranchant. Tout se bousculait dans sa tête, et ce n'était pas près de s'arranger. A côté de cela, Dosia et Nobby Leach continuaient de faire des leurs, même s'il se murmurait qu'on allait bientôt lui ficher une paix relative - même s'il ne retrouverait pas Amos pour autant (à quoi bon de toute façon ?), Despina courait toujours il ne savait où exactement dans la nature. Et bien sûr, il allait devenir père à nouveau... sauf qu'il ne pourrait pas être vraiment père pour autant. Sa deuxième chance d'avoir un enfant qu'il pourrait élever selon ses principes et qui pourrait porter son nom avec fierté s'était envolé... pourtant, il réussissait à se réjouir un peu de voir cet enfant venir au monde... même s'il ne pourrait jouer pour lui qu'un rôle médiocre et insatisfaisant, il avait besoin de ça.

Alors qu'il était à ruminer dans cette grande maison, définitivement trop grande pour lui, l'elfe de maison lui annonça la venue d'Eurydice. Orpheus se redressa immédiatement, inquiet. Quand il la vit arriver (son ventre était si rond, Merlin), il ne put s'empêcher d'exprimer d'office une certaine inquiétude. Si elle venait le voir, c'était forcément pour une raison précise, et ça devait concerner leur enfant à naître.

-Eurydice ! Qu'est-ce qui se passe ? Tout va bien ? Il est arrivé quelque chose ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 134
Humeur :
Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeMar 14 Juin 2022 - 14:34

Jamais deux sans trois ?m
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice ne savait pas trop comment Orpheus allait réagir. Elle avait l’impression qu’elle allait lui causer encore plus de tourments, alors qu’il était déjà dans une situation très difficile, étant donné qu’on lui avait pris Amos. Mais elle ne pouvait pas lui cacher jusqu’à la naissance, ce serait incorrect. D’autant qu’il était la seule personne en dehors de Nigel, qui se souciait de sa grossesse, alors elle ne pouvait vraiment pas lui mentir à ce sujet.

Ce n’était finalement pas un, mais deux enfants qu’ils allaient avoir. Cela allait sans doute être difficile pour Orpheus, car elle savait qu’il vivait déjà mal le fait de ne pas pouvoir agir en tant que père pour leur enfant, mais savoir qu’il y en aurait deux serait sans doute encore pire. Eurydice appréhendait cela, parce qu’elle ne voulait pas lui faire de la peine, ou le mettre dans une position inconfortable, même si c’était déjà le cas, mais elle allait faire en sorte que l’information passe au mieux. Même si cela ne changerait sans doute rien à la situation finale.

Et sa mine inquiète ne la rassurait pas davantage. Mais au moins, elle ne venait pas lui annoncer une mauvaise nouvelle, enfin, pas vraiment. Cela dépendant comment on tournait l’information, mais logiquement, c’était un heureux évènement. Eurydice voulait le voir ainsi, sinon, elle n’aurait plus grand-chose pour se raccrocher à la vie, très sincèrement. Enfin bref, ce n’était pas le moment de parler d’elle, et de sa dépression, mieux valait se reporter sur un autre sujet.

-Eurydice ! Qu'est-ce qui se passe ? Tout va bien ? Il est arrivé quelque chose ?

Orpheus était inquiet, et la jeune femme le comprenait. Elle n’allait pas lui en vouloir de penser tout de suite au pire. D’autant que le jeune homme subissait coup du sort sur coup du sort, alors évidemment, au bout d’un moment, on commençait à broyer du noir, et à tout voir d’un œil pessimiste. Mais leur enfant, leurs enfants du coup, ne souffraient de rien. Du moins pour le moment, rien qui n’avait été détecté.

« Oui, tout va bien. Je voulais juste t’annoncer quelque chose que le médicomage m’a dit la dernière fois, mais il n’y a aucun problème rassure toi. »

Eurydice fit une pause, cherchant ses mots mais surtout, lui laissa le temps de comprendre qu’il n’y avait pas d’inquiétude à avoir, et que la grossesse se déroulait dans les meilleures conditions. C’était déjà, la grossesse de Clarice avait été beaucoup plus compliquée, même si ça n’enlevait strictement rien à l’amour qu’elle lui portait, bien au contraire.

« Voilà… il semblerait que ce soit des jumeaux. »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 384
Humeur :
Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeMar 14 Juin 2022 - 17:29


Jamais deux sans trois ?
O

rpheus se détendit légèrement en entendant Eurydice le rassurer et lui affirmer qu'il ne se passait rien de grave. Même si ce n'était qu'un soulagement très relatif, qui ne lui faisait pas oublier le rôle qu'il tenait dans cette grossesse - c'est à dire pas de rôle du tout - mais ce n'était pas pour autant qu'il tenait à ce qu'il arrive quoi que ce soit à Eurydice ou à la chair de sa chair. Car même s'il n'aura aucun droit sur lui, cet enfant restera son enfant quoi qu'il en soit... dans son esprit. Et après tout ce qu'il avait enduré, il n'avait pas du tout envie de devoir faire face à des déconvenues de cet ordre, ce serait proprement insupportable à ses yeux, pour tout dire.

Si pas de mauvaise nouvelle, il y avait une nouvelle malgré tout, et Orpheus fut totalement pris au dépourvu au moment d'entendre ce que son interlocutrice lui apprit. Il ne savait tout simplement pas comment prendre la situation. Est-ce qu'il était supposé s'en réjouir ? Il serait doublement père, et en même temps il ne le serait doublement pas. Peut-être qu'en fin de compte, c'était encore pire.

-Oh...

Pendant un temps, ce fut tout ce qu'il répondit parce qu'il ne voyait tout bonnement ce qu'il pourrait dire de plus, mais alors qu'il réfléchissait déjà à une sorte de lieu commun à adresser à son interlocutrice, une autre idée lui vint, qui affleura à la porte de son esprit avec l'aisance déconcertante qui caractérise autant les bonnes que les mauvaises idées. En l'occurrence, lui-même serait bien incapable d'affirmer si cette idée était bonne ou non, ce qui était certain, en revanche, c'est qu'à présent qu'elle avait trouvé sa place dans un coin de son esprit, il ne l'en délogerait pas si facilement.

-Est-ce que quelqu'un d'autre en dehors de toi et de ton médicomage est au courant ? demanda-t-il très sérieusement.

Malheureusement, il se doutait que ça devait être le cas. Il serait improbable qu'il en soit informé avant Trevor, Nigel ou Clarice, n'est-ce pas, mais cela ne l'empêcha pas de poser la question directement.

Car oui, Orpheus avait bien une idée. Pourquoi, s'il y avait deux enfants, ne pas s'en approprier un en toute discrétion ? La tâche ne serait pas aisée, elle demandait de réfléchir à bien des aspects de l'affaire, mais tout naturellement, Orpheus gardait cette possibilité à l'esprit. Et elle était séduisante.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 134
Humeur :
Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeMer 7 Sep 2022 - 12:51

Jamais deux sans trois ?m
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice avait du mal à savoir comment Orpheus allait prendre la nouvelle de cette grosse jumelée. Cela allait sans doute être mitigé, et il y avait de quoi. Elle savait qu’il vivait déjà assez mal le fait de ne pas pouvoir être le père de l’enfant, alors de deux enfants… cela n’allait sans doute pas être simple à encaisser, encore plus avec ce qu’il s’était passé avec Amos. Mais elle ne pouvait pas le lui cacher, même s’il ne pourrait pas l’être officiellement, pour Eurydice, il restait le père de ses enfants, et il devait être tenu au courant de ce qu’il se passait. Et ce n’était pas une information sans importance, en plus de cela.

Elle avait l’impression que dernièrement, elle ne faisait que de lui annoncer de lourdes nouvelles, qui n’étaient pas forcément simples à encaisser, et il n’avait probablement pas besoin de ça. Mais elle ne pouvait pas vraiment changer le cours des choses. Elle espérait simplement qu’il ne serait pas trop perturbé par cette annonce, et que cela ne le déprimerait pas plus qu’il ne devait l’être avec le départ d’Amos. En tout cas, elle ne s’attendait pas à ce qu’il saute de joie.

-Oh...

Eurydice ne rajouta rien d’autre, lui laissa le temps d’assimiler ce qu’elle venait de lui dire. Elle était un peu anxieuse, mais elle ne voulait pas le brusquer davantage. Cette situation était compliquée, pour tout le monde, mais Orpheus avait la place la plus ingrate, et elle en était réellement désolée. Elle aurait aimé que les choses soient autrement, et elle aurait préféré qu’Orpheus puisse vraiment tenir sa place de père. Mais ce n’était pas possible sans de lourds sacrifices.

-Est-ce que quelqu'un d'autre en dehors de toi et de ton médicomage est au courant ?

La jeune femme fut surprise que ce soit la première chose qui lui vint à l’esprit, comme question. Et à dire vrai, elle ne voyait pas trop où il voulait en venir, et en quoi cette information était importante. Même si elle n’en n’avait pas parlé à grand monde. Il n’y avait que Nigel qui savait, puisqu’il était le seul qui s’intéressait à sa grossesse, et qu’elle lui disait absolument tout. En dehors de lui, elle n’avait pas dit aux autres qu’elle attendait des jumeaux.

« Je l’ai juste dit à Nigel, pourquoi ? »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 384
Humeur :
Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeMer 7 Sep 2022 - 18:19


Jamais deux sans trois ?
N

igel était au courant. Ce n'était pas vraiment une surprise pour Orpheus que de l'apprendre, même s'il se serait bien épargné cette contrariété. Mais comment s'imaginer autre chose. A l'évidence, le frère et la soeur ne se cachaient absolument rien. Il était très probable qu'il sache tout de leur liaison extraconjugale. C'était une chose que le jeune homme n'appréciait pas particulièrement, mais s'il voulait être un tant soit peu pragmatique, il pouvait reconnaître que Nigel Greengrass ne les trahirait probablement pas : et pour cause, il ne trahirait pas sa soeur, aussi, ils pouvaient tout de même compter sur son silence. S'il était le seul au courant, si même Trevor ne savait rien, alors il était peut-être possible de mettre au point une stratégie digne de ce nom.

-J'imagine que tu en as une petite idée, n'est-ce pas ?
répondit Orpheus pour commencer, qui ne pouvait pas croire que la question d'Eurydice soit totalement innocente, comme la sienne ne l'était pas davantage non plus.

Orpheus n'était pas de nature à poser ce genre de question au hasard, s'il le faisait, c'est qu'il avait forcément une idée derrière la tête... et quelle autre idée pourrait-il bien avoir en tête si ce n'est la plus évidente... la plus dangereuse, aussi, mais au point où il en était, Orpheus avait définitivement le sentiment qu'il n'avait plus rien à perdre, raison pour laquelle il n'hésita pas à expliciter sa pensée, si cette dernière, pour une raison ou pour une autre, devait encore sembler un peu trop opaque aux yeux de son interlocutrice, de la... future mère de ses enfants. Qu'elle ne serait pas en mesure de considérer comme des enfants - à moins que.

-Confie-moi un de tes enfants - un de nos enfants. Personne n'aura besoin de le savoir. Je trouverais... une excuse pour justifier l'adoption de cet enfant. Après la perte d'Amos, tout le monde comprendra...


La vérité, parce qu'il voulait réussir à être le père qu'il n'avait pas su être pour son fils, rattraper ses erreurs, élever un enfant de sang pur qui serait digne de recueillir son héritage.

Et si Eurydice trouvait cela injuste ? C'était tout aussi injuste de le priver du titre de père auprès de ses deux enfants que de lui refuser la maternité d'un de ses deux enfants, après tout.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Eurydice Carrow
▌ Messages : 134
Humeur :
Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue

En couple avec : Trevor Carrow

QUI SUIS-JE?
Baguette: 29,1 cm, bois d'acacia & aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Anne Hathaway

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeJeu 19 Jan 2023 - 15:14

Jamais deux sans trois ?m
 
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Eurydice ne savait pas vraiment vers quoi se dirigeait mais elle avait un mauvais pressentiment. Pour le moment, elle n’avait pas annoncé la nouvelle de sa grossesse jumelle, parce qu’elle estimait que personne ne se souciait de sa grossesse parmi ses proches, si ce n’est Nigel. Elle finirait sans doute par leur dire avant l’accouchement, mais elle ne se mettait pas de pression. Elle faisait quasiment tout toute seule, alors elle n’avait aucune raison d’impliquer son mari ou sa fille. Tant pis pour eux. Mais elle se demandait tout de même pourquoi le nombre de personnes au courant qu’elle attendait des jumeaux intéressait Orpheus. Ce qu’il comptait faire de cette information, même si elle n’aimait pas vraiment cela, pour tout dire.

-J'imagine que tu en as une petite idée, n'est-ce pas ?

Oui et non, Eurydice n’avait pas envie de trop s’avancer, d’ailler, elle ne voulait pas s’avancer tout court. Autant qu’il crache sa pilule le plus vite possible, même si elle sentait d’avance qu’elle n’allait pas apprécier ce qu’il allait lui dire, elle n’avait pas envie qu’il fasse durer le suspense durant des heures et des heures, ni à jouer aux devinettes. D’autant qu’elle n’était pas vraiment en état que l’on joue avec ses nerfs. Mais bon, elle lui laissait au moins le bénéfice du doute, ce n’était pas nécessaire de s’angoisser plus rien, surtout dans son état. Après tout, elle était plus proche du terme que du début de la grossesse.

-Confie-moi un de tes enfants - un de nos enfants. Personne n'aura besoin de le savoir. Je trouverais... une excuse pour justifier l'adoption de cet enfant. Après la perte d'Amos, tout le monde comprendra...

Eurydice resta silencieuse pendant plusieurs minutes, répétant mentalement ce que Orpheus venait de lui demander. Evidemment, elle avait envie de lui répondre un non catégorique, et instinctif. Demander à une mère d’abandonner son enfant, il n’y avait rien de plus terrible. Mais elle prit sur elle pour ne rien dire, parce qu’en soit, elle comprenait la position d’Orpheus, et elle comprenait qu’il ne pouvait pas être le père de leurs enfants, et qu’il le vivait mal. Elle ne voulait donc pas passer pour une ingrate, alors qu’il était dans l’obligation de faire certains choix. Elle ne voulait ni passer pour une ingrate, ni le blesser en remuant le couteau dans la plaie. Mais elle ne se sentait pas capable de lui laisser un de leur enfant, d’autant que comment savoir lequel lui confier, au tirage au sort ? Par choix ? Elle serait incapable d’une telle chose…

« Je ne sais pas quoi te répondre Orpheus… »

black pumpkin

_________________

- Eurydice Carrow -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Orpheus Beurk
▌ Messages : 384
Humeur :
Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, 32, 21 cm, plume de phénix
Camp: Mal
Avatar: Jonathan Groff

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitimeVen 20 Jan 2023 - 17:25


Jamais deux sans trois ?
L

a réaction d'Eurydice se fit attendre, et c'était on ne peut plus compréhensible : la jeune femme était sous le choc, ni plus ni moins, ce que le mage noir était en mesure de comprendre. La requête qu'il lui formulait était loin d'être évidente ou anodine, mais plus Orpheus y pensait... plus elle faisait sens à ses yeux. Ce n'était pas une solution idéale à leur situation, mais elle lui paraissait quand même être la plus probante malgré tout. Orpheus avait terriblement besoin de s'assurer pouvoir reconnaître la paternité d'au moins un de ses deux enfants. En mettant en place tout le dispositif nécessaire, alors ils pourraient organiser tout ceci dans le plus grand secret. Personne n'aurait besoin de savoir. Cela demanderait de faire preuve de stratégie et de discrétion, mais ils en étaient capables. Après tout, leur liaison avait bien eu lieu dans le plus grand secret... il n'y avait pas de raison pour que la situation échappe à leur contrôle.

-Dis-moi oui, répondit Orpheus en regardant son interlocutrice droit dans les yeux.

Il n'avait pas envie d'entendre une autre réponse de sa part. Oui, il avait besoin de l'entendre répondre favorablement à sa requête, c'était plus que primordial à ses yeux... Sans cela, il n'était pas sûr de savoir accepter cette situation. Ainsi Eurydice élèverait leurs deux enfants quand lui-même n'aurait droit à rien... non, c'était insupportable.

-Tu sais que ce n'est pas impossible, tu sais qu'on pourrait tout à fait organiser cela dans le plus grand secret, sans que personne ne soit jamais au courant.

Il insistait sur ce point, surtout parce qu'il tenait à abattre la moindre réticence de la part de son interlocutrice. A ses yeux, l'affaire était très claire, et elle était surtout indiscutable, il n'y avait absolument rien qu'Eurydice puisse dire ou faire contre cela, rien qui ne serait en mesure de lui faire changer d'avis, en tout cas, c'est certain.

-La seule personne qui pourrait se mettre en travers de cette idée, c'est toi... est-ce que tu comptes vraiment me faire ça ?

Oui, c'était du chantage affectif, on pouvait le dire, mais c'était entièrement assumé de la part d'Orpheus. Il n'était plus capable de supporter la situation telle qu'elle était. Et il était prêt à tout pour la voir changer.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Empty
Message#Sujet: Re: Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice   Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Jamais deux sans trois ? | Orpheus & Eurydice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jamais deux sans trois ! (Dorea)
» Jamais deux sans trois (PV Amy & Dennis)
» Quand on prie la bonne étoile | Orpheus & Eurydice
» Rien ne sépare jamais deux vrais amis (Rhian)
» WALBURGA & ORION * Le vrai amour te suit sans jamais te dépasser
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir d'Orpheus Beurk
-