AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keep your friends close, and your ennemies closer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Keep your friends close, and your ennemies closer. Empty
Message#Sujet: Keep your friends close, and your ennemies closer.   Keep your friends close, and your ennemies closer. Icon_minitimeLun 2 Avr - 0:39

Keep your friends close, and your ennemies closer.
Pv Daniel Chaser

Merryl était seule. Encore une fois. En fait, c'est elle qui cherchait cette solitude, n'étant pas des plus sociables dernièrement. Depuis la rentrée, elle fuyait inconsciemment la compagnie des autres. Son père l'avait déshéritée et la rumeur commençait à se répandre. Elle avait peine à supporter les gens parler de leur famille et de leur amis alors qu'elle n'avait plus rien. Bien sûr, quelques copines ici et là, mais personne de bien proche. Elle s'en fichait, à vrai dire. Plus le temps passait, plus elle se disait qu'elle était mieux seule. Merryl Steward n'avait besoin de personne pour continuer à vivre sa vie et réussir. Une chose était sûre, elle n'allait jamais retourner chez les moldus, ou dans tout les cas, pas chez elle, aux États-Unis. Plus elle serait loin d'eux, mieux elle se porterait. Un long soupir s'échappa. Elle avait besoin de vacances, des vrais vacances. Dans quelques mois, elle aurait fini ses études à Poudlard, elle ignorait où elle irait ensuite. Visiter l'Italie ou la Grèce peut-être... Elle n'avait nul part où aller. Elle n'avait jamais connu la famille de sa mère, le côté sorcier de sa personne. En dehors de l'école, elle n'avait connu que la façade moldue du monde, de quoi la rendre nerveuse lorsqu'elle aurait son diplôme en poche, en juin. Le monde magique lui était inconnu.

Assise près du lac, elle frissonna. Le temps n'était pas particulièrement clément. Heureusement, elle avait apportée sa cape en velours noir. La baguette en main, elle se mit à la faire tourner entre ses mains, tic qu'elle avait lorsqu'elle rêvassait. Ces derniers jours, son humeur n’avait fait qu’empirer. Notamment, avec les insultes qu’elle échangeait quotidiennement avec la bande de serpents composée de Stinwick, Hamilton et Hornby. Mais bon, ça c’était plus une habitude qu’autre chose. Ensuite venait les cours de runes qui étaient de plus en plus difficile, et sa concentration qui diminuait sans cesse. Elle avait l’impression de retourner à l’école primaire moldue, avec les cours barbant d’algèbre et autres conneries.

Venait par après la lettre. La fameuse, ou pas, seule et unique lettre qu’elle avait reçue de son père depuis la rentrée. Elle était courte, simple et terriblement blessante.

Merryl,
Tu auras bientôt un petit frère ou une petite sœur. Meredith est folle de joie, et moi aussi.
Jim Steward.


Il n’avait même pas signé «Papa» comme il avait l’habitude de le faire. Ni dit qu’elle lui manquait ou qu’il s’excusait de l’avoir chassé. Non, ses mots étaient comme des poignards aiguisés qui lui déchiraient les entrailles. Comme quoi, c’était elle la source du problème d’infanterie qu’ils avaient, et qu’il était heureux sans elle. Il aurait peut-être un fils, un héritier. Merryl serra si fort sa baguette que ses jointures blanchirent. Elle n’avait même pas prit la peine de répondre. Qu’il aille se faire voir.

La jeune lionne avait désespérément besoin de divertissement. Ça en valait de sa santé mentale. Aussi tôt la pensée eue-t-elle traversée ses pensées qu’une silhouette bien connue apparue non loin d’elle. Daniel Chaser, Serpentard et petit ami d’Ines Stinwick. Merryl voyait bien que ça énervait la teigne qu’elle discute avec lui ou qu’elle lui sourit. Tout ce qui pouvait énerver un membre de ce trio infernal était bon à prendre. C’est avec assurance et un sourire plaqué aux lèvres qu’elle se dirigea vers lui. Au diable son géniteur, il lui restait quelques petits plaisirs à savourer dans sa morne existence.

« Salut, Daniel! »

[HJ: Désolé, poste pourri. :/]

Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Daniel Chaser
▌ Messages : 1693
Humeur :
Keep your friends close, and your ennemies closer. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Keep your friends close, and your ennemies closer. Right_bar_bleue

En couple avec : la plus belle. Ines.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Keep your friends close, and your ennemies closer. Empty
Message#Sujet: Re: Keep your friends close, and your ennemies closer.   Keep your friends close, and your ennemies closer. Icon_minitimeMar 3 Avr - 22:57

Les jours passaient, et il continuait de faire beau, c’était à n’y rien comprendre. Non pas que Dan s’en plaignait, mais il faut quand même admettre qu’en Ecosse, il était rare d’avoir un printemps aussi ensoleillé. Sans vouloir entrer dans les clichés, on ne peut quand même pas nier les faits. Et les faits, c’était qu’en Grande-Bretagne, on était plus habitués aux parapluies qu’aux ombrelles. Enfin, puisque le temps restait au beau fixe, Dan’ n’allait pas se plaindre. Ça se calquait plutôt bien sur son humeur du moment. Oh, il en avait bouffé, des mauvais moments, entre la mort de sa sœur, et toutes ces histoires avec Jo, mais il avait l’impression d’entrer dans une phase ascendante. Comme on dit, une fois qu’on a touché le fond, on ne peut que remonter, hein? Il vous aurait dit que c’était des foutaises il y a un mois de ça, là, il était prêt à y croire. La période de deuil était passée. Il arrivait à sourire en pensant à Johanna. Quant à Jo, même si ce n’était pas vraiment l’idéal, ils arrivaient quand même à garder contact (dans le dos d’Ines, évidemment), c’était toujours mieux qu’une « rupture » définitive (même si c’était clairement ce qui aurait fait le plus de bien à la cinquième année). Et évidemment, ce qui lui donnait ce soudain regain d’optimisme, c’était la nouvelle page qui s’était tourné pour son grand manitou et ceux qui l’entouraient (ou les chevaliers de Walpurgis, comme ils s’habituaient à s’appeler entre eux, à présent). Il se sentait pardonné, et surtout, capable de tout. Comme quoi, contrairement à ce qu’on aurait pu penser, il était encore possible pour Dan de passer par quelques phases d’optimisme béat (celle-ci avait toutes les chances du monde de ne pas durer longtemps, mais passons).

Dan, à la fin d’une journée de cours particulièrement longue et assommante n’avait aucune autre envie que de se poser dans l’herbe, et de ne rien faire. Il faisait trop beau pour travailler (quoi? Les Aspic, bientôt? Quels Aspic, voyons? Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez). Il était en train de se chercher une place tranquille au bord du lac, quand il reconnut la silhouette caractéristique de Merryl se rapprocher de lui. Il la vit s’approcher, mais détourna le regard, se disant que peut-être, elle ne le remarquerait pas, ce qui était parfaitement absurde, puisqu’il se rendait bien compte que c’était vers lui que ses pas la conduisait, résolument. Que dire de la relation entre Merryl et Daniel? Ben, soyons honnêtes, Dan n’est pas aveugle, il a bien remarqué que Merryl était une jeune fille très attirante, mais du reste… elle était de sang impur, elle était à Gryffondor, et elle n’aimait pas Ines, ça faisait un sacré paquet de raisons de ne pas la fréquenter, et c’est pour ça qu’il faisait ce qu’il pouvait pour ne pas la fréquenter. Le problème, c’est que Merryl n’avait pas l’air de l’entendre de cette oreille. Dan était peut-être un simple d’esprit (et même pas si heureux que ça), mais il avait bien cerné la manœuvre de la rouge et or, qui le draguait ouvertement, dans le seul but de rendre sa belle jalouse - plan efficace, d’ailleurs. Dan et Ines n’avaient rien à s’envier, côté jalousie, autant Dan’ pouvait se mettre dans une colère noir dès qu’un individu de sexe masculin approchait de trop près sa petite amie, autant Ines n’acceptait pas non plus qu’on touche à son Jules (il suffisait de voir la réaction qu’elle avait eu avec Jo).


"Salut, Merryl."
répondit Dan’ à contrecoeur. Il savait à quel point la jeune fille était tenace, ce n’est pas en l’ignorant qu’il se débarrasserait d’elle (puis avouons le quand même, même si c’était pour de mauvaises raisons, c’était toujours agréable, d’être ouvertement dragué, comme ça, ça flattait l’égo; comme si Dan avait besoin de ça). "Ines n’est pas dans les parages." ajouta-t-il, sous-entendu : "si tu veux la rendre jalouse, c’est loupé".

_________________
Keep your friends close, and your ennemies closer. Troubl11

Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Keep your friends close, and your ennemies closer. Empty
Message#Sujet: Re: Keep your friends close, and your ennemies closer.   Keep your friends close, and your ennemies closer. Icon_minitimeMer 4 Avr - 2:37

Si le serpent n'était pas aveugle, la lionne non plus. Rien qu'à l'expression de son visage, elle sut qu'il n'avait pas du tout envie de la voir. Merryl hésita un instant. Elle avait horreur de s'imposer. Se sentir indésirable, elle connaissait et ce sentiment n'était pas franchement agréable. La rouge et or jeta quelques coups d'oeil autour d'elle; aucune trace d'Inès. Alors pourquoi s'obstinait-elle à vouloir adresser la parole à Chaser? «Je suis seule, voilà la triste vérité. » songea-t-elle, amère. Elle ne pouvait s'empêcher de blâmer son paternel pour ses problèmes sociaux, il en était la cause, il l'avait trahie. Merryl avait peine à faire confiance aux autres depuis, les discutions qu'elle partageait avec ses copines restaient sans réel intérêt. Elle radotait toujours les mêmes sottises: la pluie et le beau temps. La gryffondor en devenait presque barbante.

« Ines n’est pas dans les parages. »

Merryl sursauta. Elle en avait presque oubliée la présence du serpentard, trop occupée à ruminer ses idées noires. C'est bien ce qu'elle pensait, Stinwick n'était pas là. Étrange, elle collait aux basques de son petit ami, habituellement. Elle sentit pourtant les paroles de Daniel bourrés de sous-entendus. Eh bien, si la dérangée était absente, aussi bien laisser tomber le masque de la séductrice. Le sourire de la lionne devint plus crispée. À quoi bon les apparences? Si elle voulait criée sur tous les toits qu'elle était malheureuse comme les pierres, pourquoi pas? Le peu d'amis qu'il lui restait se comptait sur les doigts de la main. La plupart d'entre eux étaient plus jeunes. « Ma pauvre, tu fais pitié. » À peine eue-t-elle fini de pensée cette phrase qu'elle se ressaisit. S'il lui restait une seule petite chance de ne pas perdre la face, aussi bien la prendre. Sa dignité était bien transparente, mais pas encore envolée.

« Et alors? Qu'est-ce qui nous empêche de discuter en toute amitié? Je ne sais pas si tu as remarqué, mais tu es la seule autre présence humaine près de ce lac, alors aussi bien socialiser. »

Elle lui fit un sourire. Difficile à déterminer quelle expression l'accompagna, elle-même, elle ne su dire. De nature impulsive, elle avait l'habitude d'improviser les choses. Elle ne réfléchissait que très rarement à ses paroles où à ses gestes. Les plans, c'étaient pour les débiles... ou les gens sensés. Allez savoir, elle s'en fichait. On n'apprenait pas à un vieux singe à faire des grimaces, il était trop tard pour changer.

« Alors Chaser, quoi de neuf chez les serpents? »

Elle faillit se donner une bonne claque. Comme sujet de conversation, il y a avait beaucoup mieux. Elle était ennuyeuse, et le pire, c'est qu'elle s'en rendait compte. Comme pour s'excuser d'être aussi inintéressante, elle lui offrit un sourire contrit. Pour quelqu'un supposé être aux portes de la dépression, elle souriait beaucoup. « Comme quoi les apparences sont souvent trompeuses. » se dit la demoiselle. Oh oui, elle l'avait découvert juste avant la rentrée. Son coeur se serra. « Mon père me manque. Le vrai. Celui avant Meredith. » Sentant qu'elle allait finir par éclater en sanglots, elle ravala ses larmes et tenta de se concentrer sur le semblant de conversation qu'elle avait avec le serpentard. C'était son problème, ces temps-ci, elle pouvait se parler à elle-même pendant des heures, mais avec les autres, c'était mission impossible.
Revenir en haut Aller en bas
MANGEMORT
Daniel Chaser
▌ Messages : 1693
Humeur :
Keep your friends close, and your ennemies closer. Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Keep your friends close, and your ennemies closer. Right_bar_bleue

En couple avec : la plus belle. Ines.

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.
Camp: Mal
Avatar: Drew Fuller

Keep your friends close, and your ennemies closer. Empty
Message#Sujet: Re: Keep your friends close, and your ennemies closer.   Keep your friends close, and your ennemies closer. Icon_minitimeVen 6 Avr - 0:58

Les sourcils de Daniel se froncèrent tellement qu’ils faillirent se rejoindre. Discuter en toute amitié? Avec Merryl? Et depuis quand est-ce qu’ils étaient amis, tous les deux? .. En fait, Dan ne savait même pas vraiment ce qu’était la rouge et or, pour lui. La décrire comme la fille qui le draguait pour embêter sa donzelle, ça lui suffisait en règle général. On ne pouvait clairement pas dire qu’ils étaient amis, ils ne partageaient aucun centre d’intérêt, Dan n’aimait pas les gryffondors, n’aimait pas les sang de bourbe, et n’avait jamais cherché à mieux connaître la jeune fille. Mais on ne pouvait pas pour autant dire non plus qu’ils étaient ennemis. D’accord, les ennemis d’Ines étaient un peu ses ennemis par principe (et encore, Ines ne portait pas Tom dans son cœur, on l’a bien compris), mais au fond, à part ses vieux préjugés bien tenaces, il n’avait pas grand-chose contre son interlocutrice. Très objectivement, même, il devait admettre que si du sang moldu ne coulait pas dans ses veines et si elle avait fait partie de la noble maison des serpentards, il ne l’aurait pas trouvé inintéressante. Son charme crevait les yeux. Même si Dan trouvait qu’aucune beauté n’égalait celle d’Ines, il n’était quand même pas aveugles à des charmes comme ceux de la très attirante Merryl. Être dragué par une jeune fille comme elle, même si c’était complètement intéressé, c’était plutôt flatteur. … Mais puisqu’apparemment, comme Ines n’était pas là, elle ne jouerait pas à ce petit jeu, y’avait-il vraiment un intérêt?

D’accord, il était vraiment la seule personne humaine dehors, au bord de ce lac, à part elle (surprenant, d’ailleurs, vu le beau temps qu’il faisait), mais est-ce que c’était un prétexte suffisant, ça… La vérité, c’est que Dan avait bien trop d’à priori envers Merryl pour lui parler comme à un serpentard lambda (qu’elle n’était pas de toute manière - sinon elle ne lui demanderait pas ce qu’il y avait de neuf chez les serpents). Quand elle engagea la conversation, il se demanda vraiment s’il devait lui répondre ou se contenter de la rembarrer, comme il savait si bien le faire. C’était tellement inattendu, comme situation, tellement éloigné de ses petites habitudes (et Merlin, il les aimait, ses petites habitudes)…


"Parce que ça t’intéresse, peut-être?"


En même temps, c’est pas comme s’il allait vraiment prendre la peine de faire un petit topo sur ce qui arrivait à chacun de ses camarades serpentards : déjà parce qu’il ne savait pas tout et n’avait pas envie de dire quoi que ce soit, ensuite parce que ce qu’il savait de ce qu’il se passait, il était hors de question qu’il le dévoile. Oh et puis, pourquoi est-ce qu’il devrait justifier le fait qu’il préfère donner une réponse éliptique à Merryl. Ne serait-ce que pour sa survie (Ines le tuerait s’il les voyait discuter tranquillement de la pluie et du beau temps, et c’était peut-être l’intention de la rouge et or), c’était mieux s’il n’agissait pas différemment.

_________________
Keep your friends close, and your ennemies closer. Troubl11

Je suis comme un chien mouillé, qui peut se prendre tous les coups
Les plus belles dérouillées, et suivre son maître partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Keep your friends close, and your ennemies closer. Empty
Message#Sujet: Re: Keep your friends close, and your ennemies closer.   Keep your friends close, and your ennemies closer. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep your friends close, and your ennemies closer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Keep your friends close, and your ennemies closer.
» 08. That's what friends are for
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Bug de close combat
» EDGAR ? he said if you dare come a little closer.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
La corbeille
-