AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les ennuis s'accumulent (Joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Dim 25 Nov - 10:28

Pomona n'était pas dans son assiette, dernièrement. Trop de choses étaient arrivées d'un coup, et même pour quelqu'un d'aussi pragmatique qu'elle, il y avait trop de sujets d'inquiétude à avoir pour qu'elle puisse demeurer sereine.

Luna avait été conduite au ministère. À l'heure qu'il était, elle devait être en pleine interrogatoire. L'avenir des voyageurs temporels (puisque visiblement, ils en étaient) semblait plus que jamais compromis... le sien aussi.

Elle était perdue. Elle avait encore du mal à digérer la masse folle d'informations qui lui avaient été données en si peu de temps. Si elle avait obtenu la majeure partie des réponses aux questions qui l'avaient tourmenté, celles-ci en soulevaient d'autres, que Pomona osait à peine se formuler intérieurement, sous peine d'en devenir folle.

Elle avait toutes les peines du monde à se montrer productive au travail, tant son esprit avait été préoccupé, mais elle savait que le ministère était l'endroit où elle devait être. Elle n'avait aucune raison de s'absenter de son travail, et rester dans le bureau des aurors lui permettrait peut-être d'avoir des nouvelles de Luna.

C'est du moins ce qu'elle avait espéré... Mais tous les aurors qu'elle avait croisé s'étaient montrés aussi muets que des langue-de-plomb, personne ne fit mention de la bleue et bronze au cours de la matinée, et Pomona préféra imiter cet exemple, afin qu'aucun soupçon ne puisse retomber sur elle.

Dure matinée, donc, pour la jeune femme, qui avait eu toutes les peines du monde à se concentrer sur les dossiers qu'on lui avait demandé de classer. Que ce léger travail lui semblait proprement insignifiant, à présent que la vie d'une... amie ? De quelqu'un qu'elle ne voulait pas voir en mauvaise position, en tous cas, était en péril. Sans compter que son destin à elle était incertain, tout comme celui de Miyria et des autres voyageurs, pour peu que Luna se montre trop bavarde. L'apprenti criminologue avait envie de lui faire confiance, n'allez pas croire le contraire, mais la jeune fille n'était tout de même pas l'être humain le plus sain d'esprit qu'elle ait jamais rencontré, elle trouvait donc légitime d'avoir quelques inquiétudes.

Il était midi, l'heure de la pause déjeuner. D'ordinaire, Pomona appréciait de prendre son casse-croûte avec elle et de déjeuner dans les bureaux du ministère. Beaucoup trouveraient déprimant de rester à son lieu de travail, même à l'heure de manger, mais l'ancienne vert et argent, elle, trouvait cela apaisant. Il se dégageait, de ces bureaux vides, une atmosphère sereine.

Cette fois-ci, cependant, elle décida de rompre avec sa routine. Maintenant, elle avait grand besoin de prendre un peu l'air. Sortir lui faisait-il concrètement du bien ? Pas outre mesure, mais elle avait besoin de quitter ses bureaux quelques instants.

Elle décida donc de se rendre au chaudron baveur, histoire de prendre une collation avant de retourner au travail. L'endroit, à cette heure de la journée, était bondé, mais Pomona parvint malgré tout à se trouver une table un peu à l'écart, plutôt inconfortable mais qu'importe (accolée à des escaliers, où le passage était fréquent). Elle commanda, sans même se soucier de son contenu, le plat du jour. Elle s'apprêtait à le déguster, quand quelqu'un vint à sa rencontre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Dim 2 Déc - 0:38

Parfois, Josh se disait que ses parents avaient raison. Il était peut-être temps qu'il abandonne ses illusions stupides, et qu'il parte en quête d'un VRAI travail. C'était bien beau, de dire qu'il voulait de venir journaliste, et écrivain sur le long terme, mais concrètement, cela faisait des années que ça ne donnait rien. C'est vrai, il était encore jeune, mais ça faisait tout de même huit ans qu'il avait quitté Poudlard, et ça faisait autant d'années qu'il était pigiste à la Gazette du Sorcier, cherchant désespérément à obtenir plus que des rubriques sur les chiens écrasés. Ça faisait autant d'années, aussi, qu'il écrivait, mais rien n'était suffisamment bon pour lui afin qu'on puisse considérer la chose comme éditable. D'ailleurs, être édité, il avait déjà essayé. Ça s'était soldé par un échec particulièrement cuisant... qui ne le motivait pas franchement à refaire confiance à un éditeur. Les gens comme Tristan Sloane lui sortaient par les trous de nez. Bref, il se sentait un peu dans l'impasse, et sa vie commençait à ressembler à celle de ces écrivains ratés qui faisaient la popularité de lieux tels que Montmartre. Oh, il n'avait rien contre la vie de bohème, mais il arrivait un moment où ça se résumait à une misère des plus totales. Il aimait quand même l'idée d'avoir suffisamment d'argent pour subvenir à ses besoins, et dernièrement, c'était plutôt juste. Quémander quelques gallions à ses parents et à son frère était une sorte de déshonneur, pour lui, du coup, il évitait de le faire le plus possible... mais par moments, ce n'était juste plus possible. Cette fois, il avait mit son honneur de côté et était allé demander de l'aide à ses parents, qui n'avaient pas manqué de le sermonner. Ben tiens ! S'ils pensaient que c'était aussi simple. Il était pas contre le fait de réussir, lui, mais à part écrire, il ne savait rien faire, et encore, il ne pensait pas être le meilleur écrivain du monde.

Il savait ce dont il avait besoin, pourtant. Il avait besoin de ce sujet en or qu'il pourrait soumettre à la gazette, et qui le rendrait célèbre. Mais ce genre de sujets ne tombait pas du ciel.
Enfin non, généralement, ça ne tombait pas du ciel, cette fois, la chance avait l'air de sourire un tout petit peu à Joshua. Il avait profité de sa soudaine fortune (enfin, on exagère à peine, mais voilà) pour enfin prendre un vrai repas (parce que les pâtes, ça va bien cinq minutes), et s'était rendu au Chaudron Baveur afin de pouvoir se rassasier. L'idée était bonne. Pas seulement à cause du ragoût d'agneau qui l'attendait, mais parce qu'il reconnut à une table un peu plus loin un visage familier. C'était Pomona Fitz. Joshua avait entendu un homme, dont il n'avait pas retenu le nom, lui dire à l'enterrement de Morgan Ciallmhar qu'elle aurait dû l'épouser. Une interview, même brève, avec elle, lui assurerait clairement une place de plus grand choix à la gazette. Il FALLAIT qu'il essaye de l'aborder. Même si aborder les gens n'était ni sa spécialité, ni quelque chose qu'il aimait franchement faire. Il s'avança vers la table de la jeune femme, et sans lui adresser le moindre sourire (ce qui allait clairement encourager Pomona à parler, hein), il l'aborda.


"Bonjour. Je peux m'asseoir avec vous ?"


à tous les coups, elle allait croire qu'il la draguait. En même temps, si ça pouvait la motiver à lui laisser une place... Oui, il connaissait encore très mal la jeune femme qu'il avait sous les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Ven 7 Déc - 10:16

Solitude, déjeuner, calme, réflexion. Pomona était habituée à organiser sa réflexion, de sorte qu'elle ne se laissait jamais déborder. Avoir la migraine parce que trop de pensées se bousculaient dans son esprit était une nouveauté pour elle. Elle se la serait épargné volontiers.

Elle touchait à peine à son assiette. à bien y réfléchir, elle n'avait pas très faim. Elle s'était dirigée vers le chaudron baveur presque mécaniquement, avec dans l'esprit l'idée qu'elle se devait de manger à cette heure. C'était une parfaite idiotie.

Une promenade dans les rues de Londres lui ferait plus de bien que de demeurer statique à une table, face à un repas qu'elle n'avait pas l'envie particulière de déguster.

Bon c'était décidé, elle allait sortir et prendre l'air. Cet endroit bondé n'était pas fait pour elle, et surtout, il était loin d'être propice à la conversation.

Même si elle regrettait déjà les quelques mornilles mises dans ce repas, elle était donc décidée à s'en aller.

Mais elle n'eut pas le temps de même se lever de sa chaise. Perdue dans ses réflexions, elle n'avait pas réalisé qu'un jeune homme s'était avancé jusqu'à sa table.


"Bonjour. Je peux m'asseoir avec vous ?"

Pomona fronça les sourcils. Elle ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam, ce jeune homme, et lorsqu'on connaissait un peu l'apprenti criminologue, on devinait rapidement que faire des nouvelles rencontres ou sociabiliser était loin de faire partie de l'ordre de ses priorités.

Elle lui adressa donc un regard de déviance, avant de regarder autour d'elle. Certes, il y avait beaucoup de monde, dans ce pub, mais pas au point malgré tout que son interlocuteur n'ait pu prendre place ailleurs.

De toute évidence, il voulait lui faire la conversation... la cour, même, peut-être. Quelle idée saugrenue ce serait!

Quelles que soient ses intentions, Pomona avait de toute façon la ferme intention de couper l'herbe sous les pieds de son futur interlocuteur.


"Ne vous gênez pas, la place est libre."
répliqua-t-elle plutôt froidement.

Puis elle se leva de sa chaise, comme elle en avait eu l'intention à l'origine.


"Je m'en allais, de toute façon".


Le contenu encore plein de son assiette pouvait suggérer qu'elle le fuyait. Il n'en était rien. Si elle avait eu l'intention de rester, elle l'aurait tout simplement rembarré sans aucune forme de politesse.

Mais après tout, elle se moquait bien de ce qu'il pourrait penser de son attitude. Elle n'avait pas l'intention de recroiser son chemin un jour, et si cela arrivait, elle l'ignorerait sublimement, chose qu'elle savait parfaitement faire.

Elle attrapa donc son sac, prête à s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Dim 23 Déc - 23:21

Fitz l'observait bizarrement; Logique, il fallait vraiment vivre dans un monde d'illuminés pour accepter aisément qu'un inconnu à l'air parfaitement antipathique s'installe à votre table sans broncher, ou alors il fallait être vraiment bête... et du peu d'informations que Joshua avait pu recueillir au sujet de Pomona, il savait qu'elle était loin d'être bête, et même qu'elle était très intelligente. Il s'était donc attendu à un refus, et il s'était dit que au cas où ça arriverait (ou plutôt lorsque ça arriverait), il trouverait un moyen d'insister, d'une manière ou d'une autre. Il ne s'était en tous cas pas attendu à ce que son interlocutrice lui tende les bras ou montre une quelconque joie à l'idée de voir sa tranquilité troublée. Et pour cette raison, il fut franchement surpris de l'entendre dire que la place en face d'elle était libre, et qu'il pouvait s'installer s'il le voulait. Ce ne fut que lorsque la jeune femme quitta d'un même mouvement la place où elle était assise qu'il comprit. Et il se trouva un peu idiot de ne pas avoir tout de suite saisi l'ironie concentrée dans ses propos.

Elle était sur le départ, et ça n'arrangeait pas du tout Joshua. Aborder des inconnus n'était pas un exercice qui lui était très familier, il avait même beaucoup de mal à l'accomplir, lui qui était l'asociabilité faite homme. Mais lorsqu'on était asocial et curieux à la fois, il fallait savoir faire des compromis, et donc, cette fois, il devait retenir Pomona Fitz. Accepter d'interragir avec un autre être humain. Parce que cela pouvait lui permettre de satisfaire à sa curiosité. Pomona était l'opportunité, une occasion en or de se voir atteindre des rangs plus élevés à la gazette. Passer à côté de ça aurait été complètement stupide. Il n'était pas stupide. Il se pensait même visionnaire, par moments (ah bah ça, il ne manquait pas d'amour propre dans les quelques moments où il le voulait bien). Si elle était celle qui pouvait lui offrir le sujet en or dont il avait besoin pour espérer peut-être se faire connaître en tant qu'auteur, alors il devait saisir sa chance, c'est ainsi que les choses devaient être faites. Donc il se lança.


"Vous êtes Pomona Fitz, n'est-ce pas?"


Autant être direct, il aurait sans doute plus de chances de s'en tirer en jouant franc-jeu qu'en essayant quelques feintes qui ne marcherait pas avec quelqu'un d'un peu malin comme elle avait l'air de l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Sam 5 Jan - 16:31

"Vous êtes Pomona Fitz, n'est-ce pas?"

Pomona fronça les sourcils. Comment savait-il son nom? Elle avait beau fouiller dans sa mémoire, elle n'arrivait pas à se souvenir avoir vu ce jeune homme un jour.

Qui était-il? D'où la connaissait-il? Pourquoi s'intéressait-il à elle? Ces questions méritaient d'être posées, et l'ancienne vert et argent était presque certaine de ne pas apprécier la réponse qui allait lui être donnée.

Quelles raisons auraient-on de s'adresser à elle, après tout, si ce n'était en avançant les raisons qui avaient déjà conduits Purdey Potter à lui adresser ce qui avait largement ressemblé à un interrogatoire, quand bien même elle n'était pas auror.

Ce devait donc concerner la mort de Morgan. D'une manière ou d'une autre, son interlocuteur avait dû apprendre qu'elle avait été promise au jeune homme, et peut-être était-il à la recherche d'informations croustillantes.

Ou alors... ou alors quelque chose lui échappait, et elle n'y était pas du tout. Dans le doute, il valait certainement mieux ne pas suggérer qu'elle avait une idée de ce pourquoi il la reconnaissait.

"Comment le savez-vous?"
demanda-t-elle, avec une légère point d'animosité dans la voix.

Elle n'était pas certaine de vouloir que cette conversation (qui d'ailleurs n'en était pas vraiment une) se poursuive. Il aurait été certainement plus simple pour elle que le jeune homme ignore qui elle était et la laisse partir sans demander son reste.

Elle aurait toujours pu partir sans demander son reste, à vrai dire. Ce qui la retenait de le faire était cette curiosité qu'elle n'était jamais capable de taire et qui venait toujours s'insinuer dans son esprit dans n'importe quelles circonstances, et encore plus maintenant, alors qu'elle cherchait à comprendre ce qu'on lui voulait.

ça ne coûtait rien d'essayer de comprendre la situation et d savoir à qui elle avait affaire.

Si jamais il s'avérait trop long ou cette conversation inutile, elle prétexterait devoir retourner au travail et être en retard. ça fonctionnerait certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Ven 11 Jan - 0:44

La surprise qui marqua le visage de Pomona quand elle s'entendit être appelée par son nom ne surprit pas Joshua, c'était normal qu'elle ne se soit pas attendue à ce qu'on la reconnaisse. Pour beaucoup de gens, d'ailleurs, Pomona Fitz était une anonyme parmi tant d'autres. Josh avait pu glaner quelques informations isolées au sujet de la mort de Ciallmhar (toujours convaincu que c'était un article sur lui qui lui permettrait d'obtenir un meilleur poste à la gazette), grâce à ses quelques contacts au ministère et autres (ça aidait, d'appartenir plus ou moins à une famille de sang purs) et il avait apprit comme ça qu'il aurait dû se marier à une certaine Pomona. De là, le jeune homme avait mené sa petite enquête, et le hasard aidant, il avait fallu qu'il tombe sur elle. C'était d'ailleurs un trop bel hasard pour qu'il le laisse filer. Et même si la jeune femme avait l'air profondément asociale et n'avait aucune envie de lui faire la conversation, il avait la ferme intention d'aller au bout de l'idée qui lui avait traversé l'esprit quand il l'avait interpelé.

"J'ai mes sources."
Répondit-il d'un ton énigmatique.

C'était toujours mieux de dire qu'on avait ses sources que de faire référence à ce qui pourrait finir par s'apparenter à une sorte de stalkage particulièrement malsain (en même temps, stalker quelqu'un l'était forcément, malsain). Déranger la jeune fille ou pénétrer de force dans son cercle privé ne le dérangeait pas. Dans le fond, Josh s'était toujours foutu des autres, et de la déontologie encore plus. Il agissait souvent plus dans son intérêt personnel que dans celui des autres, surtout celui d'une parfaite inconnue qui ne faisait rien du tout pour attirer sa sympathie.


"Je m'appelle Joshua Hoover, je travaille à la gazette du sorcier."
Dire qu'il y travaillait, ça faisait classe, plus classe que d'avouer qu'il était juste un pigiste payé une misère dont on refusait tous les articles qui étaient un peu ambitieux. "J'ai entendu parler de vous, en fait je vous cherchais."

C'était faux, il était tombé sur elle par hasard, et un journaliste consciencieux aurait envoyé un hibou, c'était beaucoup plus logique. Mais Joshua essayait de prendre la crédibilité là où il la trouvait. C'était pas toujours convaincant, mais on fait ce qu'on peut avec les moyens du bord, hein !


"J'aurais voulu savoir si vous accepteriez une interview."


Autrement dit, une voix royale pour acceder à un vrai poste de journaliste mieux rémunéré. Mais combien de chances pour qu'elle lui dise non ? Des centaines. Il y avait des personnes pour qui y aller au culot marchait particulièrement bien. Avec d'autres, c'était beaucoup moins évident. Pomona faisait partie de cette catégorie. Elle était sur ses gardes, et franchement elle avait bien raison. Mais qui ne tente rien n'a rien. Et puis, si Pomona refusait, Josh chercherait d'autres moyens de la convaincre. Il était nul en matière de contact humain, mais il ne manquait pas d'imagination (un écrivain en devenir sans imagination, ce serait un comble), alors il trouverait toujours moyen d'échaffauder un plan B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Dim 27 Jan - 21:00

"J'ai mes sources."

Pomona fronça les sourcils. Comment ça il avait ses sources? Quelles sources? Elle détestait ce genre de phrases qui voulaient absolument tout et rien dire. Et celle-ci se trouvait, à n'en pas douter, au sommet des sentances que la jeune femme trouvait détestables à entendre.

Il avait ses sources... et puis quoi encore? Pomona avait toujours été d'une grande discrétion, au point que peu de gens avaient été au courant du fait qu'elle était supposée se marier à Morgan... Peut-être avait-il apprit les choses par hasard. Il suffisait que le jeune homme appartienne à une famille de sangs purs, et les choses pouvaient s'expliquer... Cependant, il faudrait tout de même qu'elle s'intéresse plus avant à ces fameuses sources.

"Je m'appelle Joshua Hoover, je travaille à la gazette du sorcier."

Joshua Hoover... Non, ce nom ne lui disait rien du tout. Elle n'avait jamais lu ses initiales dans la gazette... du moins, il ne lui semblait pas, alors qu'elle lisait attentivement chaque article du journal sorcier.

S'il était effectivement ce qu'il disait être (les circonstances récentes lui avaient apprit à être particulièrement méfiante, envers tout et tout le monde), il ne devait pas être un journaliste très influent à la gazette (en même temps, étant donné le jeune âge qu'il avait l'air d'avoir, il avait peu de chances d'avoir une quelconque influence) il ne devait pas avoir de poids du tout, même.

C'était plutôt rassurant. Avoir eu affaire à Purdey Potter, femme de mérite qui avait autrefois été une auror de renom avait eu le don de la déstabiliser, elle ressentait moins cela fac e à un jeune homme qui devait avoir dix ans de moins qu'elle.


“J'ai entendu parler de vous, en fait je vous cherchais. “

Vraiment? Il la suivait ou quoi? Ce type ne devenait pas seulement intrigant et agaçant, elle commençait à le trouver foncièrement inquiétant. Pourquoi cet acharnement? Et comment avait-il su qu'elle serait ici? L'avait-il suivi? Devait-elle s'inquiéter? Ou, une fois de plus, la menait-elle en bâteau?


"J'aurais voulu savoir si vous accepteriez une interview."

évidemment, Pomona l'avait vu venir. Il faut dire que Joshua avait enfilé ses plus gros sabots afin d'entraîner son discours jusqu'à ce qui l'intéressait.

Pomona poussa un soupir exaspéré.


“Je n'ai ni le temps, ni l'envie de vous accorder quoi que ce soit, une interview encore moins.”


Elle demeurait sur le départ. Elle ne changerait pas d'opinion. Elle avait la ferme intention de s'en aller, et rien ne la ferait changer d'avis. Elle n'était pas du genre à se dévoiler en public. Encore moins du genre à faire une chose aussi idiote que d'accorder une interview à quelqu'un au moment où il valait mieux filer doux et ne pas se faire remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Lun 4 Fév - 23:43

Josh n'aimait vraiment pas cette fille. Il la trouvait arrogante... et d'une impertinence! Franchement, on avait pas idée d'être aussi désagréable et malpoli. Est-ce qu'il l'était autant, lui, hein? ...D'accord, il l'était tout autant. Mais c'était de là que venait le problème, en fait. Aux gens normaux, il n'avait pas de mal à tenir tête, il suffisait qu'il pense très fort qu'ils étaient des idiots, et la question ne se posait plus. L'ennui, c'était qu'il voyait bien que Pomona n'était pas une idiote. Ils se ressemblaient beaucoup tous les deux, et c'était sûrement ce qui rendait leurs caractères complètement incompatibles. Deux personnes qui se ressemblaient trop, et dans la misanthropie, en plus, ça faisait rarement bon ménage. C'était même impossible que ça le fasse. Ils étaient faits pour se détester. Mais en même temps, Josh voulait son papier qui lui rapporterait son prix pullizer... ou tout autre équivalent correspondant au monde des sorciers.

"Attendez..."


Josh doutait qu'elle l'attende bien longtemps, il se pressa donc quand il sortit une plume et un morceau de parchemin de son sac (l'écrivain - raté - qu'il était en avait toujours un bon stock sur lui). Il y griffonna rapidement ses coordonnées avant de se précipiter (enfin, de marcher vite) vers Pomona avant qu'elle ait eu le temps de s'en aller trop loin.


"Contactez moi, des fois que vous changiez d'avis. Cet article pourrait vous être utile, vous savez. ça pourrait faire oublier les soupçons qui pèsent sur vous..."

Oui, il était direct. Et en fait, il n'était même pas sûr que des soupçons pesaient sur l'ancienne vert et argent. Il se servait juste de ce vieil adage qui disait : c'est toujours le mari, le coupable (en l'occurrence, ici, la femme). Si ça pouvait toucher il savait pas quelle corde sensible chez son interlocutrice, alors il ferait avec. Tout était toujours bon à prendre. S'il pouvait obtenir cette interview. Ok, même lui n'y croyait pas vraiment, et en plus, insister n'était pas franchement dans sa nature. Mais pour cette fois... Pour cette fois, il allait faire cet effort. Il avait besoin d'un sujet en béton, et c'était pas un sujet en béton qu'il pouvait avoir, mais un sujet en or, de l'or pur, massif, que son talent d'écrivain (non il ne croyait pas à ce qu'il pensait) sculpterait pour en faire quelque chose de grandiose. Et si elle était trop désagréable, il pourrait toujours dresser un portrait détestable de Pomona, et l'accuser de meurtre. Après tout, les articles à scandale étaient ceux qui fonctionnaient le mieux, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Les ennuis s'accumulent (Joshua)   Dim 17 Fév - 17:37

"Attendez..."

Attendre... Et puis quoi encore ? Oh non, Pomona n'avait pas l'intention d'attendre ce fouineur, ce gratte-papier. Il était hors de question qu'elle accepte une interview, ni aujourd'hui, ni maintenant, elle avait suffisamment d'estime d'elle-même pour ne pas accepter de se compromettre à ce point.

Non, elle ne l'attendrait pas. En fait, plus vite il disparaîtrait de son champ de vision, mieux ce serait pour elle. Elle exécrait les personnes dans son genre. Elle n'avait pas l'intention de le revoir un jour, et encore moins de lui laisser l'occasion de lui adresser plus longtemps la parole.

Malheureusement, son vœu ne fut pas exaucé. C'était un peu de sa faute, c'est vrai, elle aurait dû presser le pas, pour s'en aller.

Mais pour elle, ça aurait été abandonner toute dignité que de prendre ses jambes à son cou. Alors il eut malheureusement le temps de la rattraper, un morceau de parchemin griffoné à la main.


"Contactez moi, des fois que vous changiez d'avis. Cet article pourrait vous être utile, vous savez. ça pourrait faire oublier les soupçons qui pèsent sur vous..."

Pomona examina le morceau de parchemin qu'on lui tendait avec tout le mépris qu'il était capable de lui inspirer.

À l'origine, déjà, elle n'avait rien voulu avoir affaire avec Joshua Hoover, maintenant, c'était encore plus évident. Son ton condescendant, son ignoble façon d'agir avec elle, l'agaçaient hautement.

Que savait-il des soupçons qui pesaient sur elle ? Et de l'image qu'elle donnait de sa personne ? C'était d'un pathétique que de penser ainsi jouer sur la corde sensible.

Hors de question qu'elle change d'avis. Elle préférerait se faire piétiner par un troll. Il pourrait insister autant qu'il le voudrait. La harceler, même, si ça le chantait. Quoique franchement, ça l'ennerverait largement.

Pomona roula en boule le papier sur lequel les références du garçon était notées et les jeta par terre. D'accord, il était très mal de polluer, mais à ce moment précis, c'était le jeune homme qu'elle avait en face d'elle qui polluait très sérieusement son atmosphère, et elle ne voyait pas pourquoi elle devrait tolérer ça pour le simple plaisir de son interlocuteur.


"Lâchez moi, d'accord ? Trouvez quelqu'un d'autre à harceler, ce sera très bien."


Elle ne lui souhaita pas bonne journée ni ne lui dit aurevoir. Elle ne voulait pas que sa journée soit bonne, en même temps. Elle n'allait pas prétendre le vouloir. Il lui avait suffisamment tapé sur le système.

Elle détourna le regard, n'adressa plus un mot au jeune homme, et tourna les talons. Elle espérait vraiment que son chemin ne croiserait plus jamais celui de ce garçon présomptueux.

Mais on a pas toujours ce qu'on veut dans la vie. Pomona le savait, sinon sa vie ne ressemblerait pas à ce qu'elle était actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les ennuis s'accumulent (Joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Glace à la citrouille et au chocolat [PV Joshua]
» les ennuis ne viennent jamais seuls (PV Jared)
» AUTOPORTRAIT/ SIR JOSHUA REYNOLDS
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Le chaudron baveur
-