AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Abracada BOUM [PV Abraxas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poupée capricieuse et explosive
[†] Nemesis E.Colloway
▌ Messages : 586
Humeur :
Abracada BOUM [PV Abraxas] Left_bar_bleue22 / 10022 / 100Abracada BOUM [PV Abraxas] Right_bar_bleue

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Abracada BOUM [PV Abraxas] Empty
Message#Sujet: Abracada BOUM [PV Abraxas]   Abracada BOUM [PV Abraxas] Icon_minitimeMar 28 Mai - 12:23


Abracada BOUM



Il y avait foule ce jour-là, comme à peu près chaque jour d'ailleurs, dans ce Chemin de Traverse où se pressaient des dizaines de silhouettes aux costumes et visages aussi différents que possible. Un regard froid malgré l'étincelle mutine et presque enfantine qui l'animait erra quelques minutes sur cette foule de gens pour lesquels elle se découvrait ne pas éprouver la moindre sympathie, le moindre intérêt. Qui ils étaient, ce que pouvaient bien être leurs existences, leurs joies ou leurs peines la demoiselle s'en contrefichait éperdument ! Certes il avait eu une époque, si lointaine à présent, où tout aurait été différent. Une époque où elle prenait plaisir à venir ainsi se mêler au monde, en humer les parfums, en savourer les paysages bigarrés et iconoclastes l'amusaient et même la ravissaient. Adolescente, en ces temps bénis mais révolus où elle possédait encore un coeur alors Nemesis aimait venir là... Avec lui... Ils se baladaient des heures durant devant les devantures de ces échoppes dans lesquelles ils entraient afin de satisfaire la moindre de leurs envies, de leurs lubies. L'argent, on pouvait dire ce que l'on voulait, ne faisait certainement pas le bonheur mais il y contribuait quand même bien ! Aujourd'hui tout avait changé ! Il lui était devenu au mieux un doux souvenir, au pire un futur écueil pour son couple. Aujourd'hui elle était une adulte responsable et confortablement installée dans la vie professionnelle et privée. Avocate de renom et à l'avenir radieux elle était sur le point d'épouser l'un des plus beaux partis de toute l'Angleterre magique. Et en parlant d'argent, elle pourrait se baigner dedans si seulement elle le souhaitait. Mais que souhaitait-elle au juste ? Tout ! Rien... Autre chose ! Respirer... Qu'un vent de fantaisie et de légèreté souffle sur sa vie ?

Sans même réfléchir elle pénétra dans la première boutique qu'elle croisa. Ce ne fut qu'une fois à l'intérieur, lorsqu'elle sentit des regards furtifs et inquisiteurs qu'elle découvrit la nature de cette échoppe. Elle pouffa légèrement. Sur toutes les boutiques existantes il avait fallu qu'elle choisisse l'une des plus suspicieuses. Amusant et plutôt révélateur de cette noirceur dans laquelle son âme commençait peu à peu à verser. Depuis que Grindelwald était décédé la face du monde Magique s'en était trouvée bouleversée. Oh bien sur, cela ne se voyait pas encore vraiment et seuls quelques rares élus, quelques rares initiés savaient. Oeuvraient même, dans l'ombre pour que la pensée, la philosophie de cet être ne soit pas enterrée avec lui. Il survivrait ! Au-delà de la mort, il pourrait compter sur plusieurs sorciers prêts à tout même à mourir pour parachever son oeuvre. Bientôt le monde saurait verrait ce dont ils étaient capables ! Bientôt leur force sombre se dresserait et montrerait ce que la plus pure démence et violence pouvait générer comme pouvoir. Et, ça le pouvoir c'était une chose qu'elle appréciait ! Nemesis était de sang pur noble et fière de son statut social. Elle avait appris à mépriser tout ce qui ne lui ressemblait pas, tout ce qu'elle jugeait lui être inférieur. Aidée en cela par des parents qui l'avaient, dès son plus jeune âge, convaincue de la supériorité de leur sang. Même s'il avait fallu l'intervention de Gwendall pour en prendre pleinement conscience. Et, depuis, l'avocate avait vendu son âme au diable. Et, jusque là, elle s'en trouvait fort heureuse !

- Mais voyez donc qui voilà ! Ferais-tu l'école buissonnière Abraxas ?
dit-elle tout en se dirigeant, conquérante et l'oeil de biche vers une silhouette plus que familière. Déposant sans la moindre gêne une bise appuyée sur la joue du tout jeune homme à la chevelure encore plus blonde qu'elle Nemesis lui décocha un sourire radieux avant de l'observer plus longuement Que penserait donc ta famille si jamais ils apprenaient que toi, l'héritier Malefoy tu sèches les cours ! Ah mais j'oubliais... Toujours aussi persuadé que tu es déjà un homme non dit-elle en le dévisageant sans détours et de bas en haut Il faut avouer que tu y ressembles presque maintenant... Presque j'ai dit.

Bien que cette rencontre fut des plus inattendues elle n'en demeurait pas moins une agréable surprise pour la demoiselle Colloway. La famille Malefoy était, à n'en pas douter, l'une des plus puissantes riches et connues de tout le monde sorcier britannique. L'une de celles dont les Colloway se sentait proches. Et Nemesis s'amusait souvent à penser que si leur fils avait été un peu plus âgé ses parents auraient sans doutes tout fait pour qu'elle l'épouse ! Ce qui eut pu être amusant... et dommage à la fois. Le coeur de Nemesis était déjà pris, et bien pris. Sans compter que la jeune femme adorait Abraxas, même si elle s'évertuait à le faire sortir de ses gonds à la moindre occasion. Ces deux là s'entendaient bien mais, possédant la même fierté ravageuse, il leur arrivait souvent de se voler dans les plumes. Pour un plaisir que l'avocate pensait partagé. Abraxas irait loin, très loin dans la vie. Et elle se demandait bien qui serait la chanceuse à pouvoir, un jour, partager sa couche de façon plus qu'officielle. Car, en ce qui concernait la manière officieuse, et si elle en croyait les dires prétentieux de "presque homme" elles étaient nombreuses à se partager cet honneur. Tournant, tournoyant autour de lui, laissant les effluves de son parfum embaumer le jeune homme, elle se pencha et lui demanda au creux de l'oreille

- Qu'es-tu venu chercher en ces lieux ? Aurais-tu besoin des ingrédients pour un philtre d'amour et de désir ? Une fille aurait-elle eu l'impudence de résister à tes avances ? Moi qui pensais que, hormis moi, nulle ne pouvait résister à ton charme ténébreux...



_________________
 
This time we go sublime Lovers entwined divine divine Love is danger, love is pleasure Love is pure, the only treasure
I'm so in love with you...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
MANGEMORT
Abraxas Malefoy
▌ Messages : 1009
Humeur :
Abracada BOUM [PV Abraxas] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Abracada BOUM [PV Abraxas] Right_bar_bleue

En couple avec : Lou Hamilton

QUI SUIS-JE?
Baguette: 27cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Abracada BOUM [PV Abraxas] Empty
Message#Sujet: Re: Abracada BOUM [PV Abraxas]   Abracada BOUM [PV Abraxas] Icon_minitimeDim 2 Juin - 17:50

Abracada BOUM


Abraxas & Némésis








Bon, Abraxas n'avait vraiment pas envi d'aller en cours aujourd'hui... Et à vrai dire, il n'avait aucune envi de se casser la tête pour trouver une excuse qui justifierait son absence en cours, surtout qu'il avait un emploi du temps, super nul ce jour ci. Il n'avait qu'à faire le mur et aller se balader sur le chemin de traverse, parce que Pré-au-Lard... ça allait bien cinq minutes mais il fallait tout de même changer un peu d'air. Et de toute façon, pas besoin de trouver une excuse pour le moment, les professeurs étaient habitués à ses absences, peut être qu'un jour il aurait des soucis... Mais pour le moment, il s'en fichait à vrai dire. Bon c'était décidé il irait là-bas, il ne savait pas encore ce qu'il y ferait mais il trouverait. Et puis comme il avait maintenant atteint sa majorité, plus de choses lui étaient accessibles, ce qui présentait un sérieux avantage.

Il se mit donc en route en faisant attention à ne pas être vu. De toute façon, son absence se remarquera bien assez vite comme ça. Quand il fut enfin arrivé à son lieu de destination, à savoir le chemin de traverse. Il ne savait pas vraiment ce qu'il allait y faire. Il déambula dans les rues, les mains dans les poches et grommela quand il percuta la cinquième personne de la journée. C'est pas possible, pourquoi il y avait toujours autant de monde ? Il commençait à en avoir un peu assez de toute cette foule et décida qu'il ferait mieux d'entrer quelque part, peu importe où pour échapper à cette foule oppressante.

Il réussit à se frayer un chemin parmi la foule, et passa la première qui était dans son champ de vision. Il n'avait même pas regardé où celle-ci le conduisait, il espérait simplement que cela ne soit pas dans un truc pour fille, où tout serait tout rose parce que il aurait l'air malin. Il avait eu déjà assez de problèmes avec l'article de Poudlard prétendant, une relation plus qu'amicale entre Caleb et lui. Nan mais franchement, où est-ce que les gens allaient chercher tout ça ? Il avait eu le droit à plusieurs moqueries de ses camarades, plusieurs insultes... Et plusieurs bagarres. Et autant dire que cela l'avait vraiment mis en rogne. Surtout qu'il n'avait pas encore trouver qui était l'imbécile qui avait pondu le chef-d’œuvre. Et puis, autant dire que l'auteur, c'était trompé de cible... Abraxas n'était pas branché sur Caleb mais surtout sur sa petite amie qui était accessoirement sa meilleure amie à lui, Elena. Il s'en voulait, de ce qu'il avait fait à Caleb, mais cela avait été plus fort que lui. Il n'avait pas su résisté, il n'avait pas vraiment essayé non plus, il fallait l'avouer. Mais en fait, il ne savait plus vraiment quelle genre de relation il entretenait avec elle. Il ne savait plus comment la considérer, ce qu'elle était pour lui. Sa meilleure amie... non, elle ne l'était plus à l'heure d'aujourd'hui. Mais il ne savait plus vraiment ce qu'elle était en fait.

Il sortit de sa ''transe'' et remarqua qu'il avait atterrit chez l'apothicaire. Bon, ce n'était pas si mal après tout. Il pouvait toujours regardé s'il pouvait trouver quelque chose d'intéressant. Il inspecta un peu ce qui se trouvait autour de lui, sans vraiment grand intérêt. Il se demanda si c'était une si bonne idée, d'être venu ici. Il s'arrêta à un endroit de la boutique et regarda ce qu'il y avait devant lui. En fait il ne regardait pas vraiment il avait plutôt les yeux dans le vide, mais il fut tiré de sa ''contemplation'' par une voix familière.

- Mais voyez donc qui voilà ! Ferais-tu l'école buissonnière Abraxas ?

Il tourna la tête dans la direction de la voix, et fut surpris de voir Némésis Colloway. Il ne réagit pas tout de suite à sa question, trop surpris de sa présence. Il était assez rare qu'ils se croisent comme ça, étant donné qu'il était censé être en cours, et qu'elle travaillait. Il lui sourit, et fut d'autant plus surpris quand elle l'embrassa sur la joue.

Que penserait donc ta famille si jamais ils apprenaient que toi, l'héritier Malefoy tu sèches les cours ! Ah mais j'oubliais... Toujours aussi persuadé que tu es déjà un homme non

Ah, la voilà passé en mode joueuse. Elle allait encore essayé de l'énerver. Mais franchement, il n'avait pas vraiment besoin d'elle pour ça en ce moment. Il avait plutôt envi de voir quelqu'un avec qui il ne se prendrait pas la tête. Mais bon, tant pis. Il n'avait qu'à se montrer docile avec elle.

« Némésis. Ravi de te voir »

Ravi, oui et non. Il l'aimait bien, même un peu plus que bien, mais c'est vrai que des fois, elle pouvait être sacrément agaçante avec lui des fois. Alors autant ne pas rentrer dans son jeu, où cela risquait de mal finir.

Il faut avouer que tu y ressembles presque maintenant... Presque j'ai dit.
Mais Abraxas, était Abraxas et il était très difficile pour lui de ne pas céder à la tentation et de ne pas répliquer. Oh et puis tant pis, qu'il entre dans son jeu.
« Oui, ravi que tu le remarque enfin. Tu vois, moi je grandit mais toi... tu vieillis »

Bien sûr que non, il ne la trouvait pas vieille mais il en avait franchement marre qu'elle le prenne pour un gamin. Après tout ils n'avaient que... 9ans d'écart. Bon d'accord c'était un peu beaucoup, mais cela restait respectable. Il commençait à avoir le tournis à force qu'elle lui tourne autour.

- Qu'es-tu venu chercher en ces lieux ? Aurais-tu besoin des ingrédients pour un philtre d'amour et de désir ? Une fille aurait-elle eu l'impudence de résister à tes avances ? Moi qui pensais que, hormis moi, nulle ne pouvait résister à ton charme ténébreux...

Il frissonna légèrement en sentant le souffle chaud de la jeune fille contre son oreille. Voilà, le sujet le plus fréquent chez eux revenait à la charge comme d'habitude. Abraxas avait déjà essayé d'entretenir une relation plus qu'amical avec la jeune Colloway, mais elle l'avait repousser... Dire qu'il avait été vexé serait un euphémisme. Mais le pire, c'est qu'elle ne cessait de remettre le sujet sur le tapis et elle le narguait. Mais le pire, c'est qu'elle jouait avec lui.

« Va savoir. Il est peut être pour toi ce philtre d'amour... Je te rassure, tu es la seule à me résister Némésis. Mais je te retourne la question, qu'es-tu venu chercher ici ? »





_________________

- Sanctimonia Vincet Semper -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poupée capricieuse et explosive
[†] Nemesis E.Colloway
▌ Messages : 586
Humeur :
Abracada BOUM [PV Abraxas] Left_bar_bleue22 / 10022 / 100Abracada BOUM [PV Abraxas] Right_bar_bleue

En couple avec : Tristan Mayfair

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx contenant un cheveu de Vélane et mesure 34,5 cm
Camp: Mal
Avatar: Natalia Vodianova

Abracada BOUM [PV Abraxas] Empty
Message#Sujet: Re: Abracada BOUM [PV Abraxas]   Abracada BOUM [PV Abraxas] Icon_minitimeMer 10 Juil - 18:11

 
Abracada BOUM



Nemesis sentit les regards de certains clients glisser vers eux au moment même où, le plus volontairement du monde même si elle n'en laissa rien paraître, son ton s'était haussé. Qu'ils les regardent tous ces curieux et ces frustrés en manque de vie et qui ne trouvaient l'excitation et le frisson qu'en épiant la vie des autres. La jeune femme se délectait, toujours ou presque, d'être au centre des intérêts. Et, à ce qu'elle avait déjà pu en juger par le passé, Abraxas lui ressemblait en cela. Deux enfants gâtés comme eux ne pouvaient qu'aimer briller, non ? Et quand bien même ils auraient eu le mauvais goût de succomber à une humilité et à une discrétion qui ne leur seyaient pas, leur entourage ne leur aurait sans doutes jamais pardonné ! Des héritiers de sorciers de sang pur ne pouvaient qu'exceller, scintiller au firmament d'une société que, tôt ou tard et peu importait bien les moyens utilisés pour atteindre leur objectif, ils dirigeraient un jour. L'argent, la puissance et la gloire... Ils avaient tout, ils étaient déjà tout. Il ne leur manquait que cette chose, cette émotion qui semblait ne pas devoir leur être jamais accordé : la paix. Tout le monde prétendait les aimer, les respecter mais ces mêmes personnes seraient sans doutes, demain, celles qui les poignarderaient avec plaisir si jamais le Destin se montrait subitement cruel. On ne pouvait avoir confiance en personne en ce bas monde. Et pas même en sa famille... Nemesis était bien placée pour le savoir vu qu'elle en faisait justement les frais. Ses parents, son frère, tous lui avaient menti, la trahissant et la sacrifiant sur l'autel de la respectabilité et d'une bienséance qui commençait sincèrement à l'exaspérer ! Un instant, alors que son regard océan se posait sur ce si jeune homme qui se tenait devant elle et qui, bien qu'il tenta d'y résister, entrait déjà dans son jeu la belle avocate grimaça. Lui aussi ferait sans doutes les frais de son si prestigieux nom. Etait-il réellement libre ? Elle en doutait sincèrement et cela la navrait bien plus qu'elle ne l'avouerait jamais. Car, oui, Abraxas Malefoy et quoiqu'elle puisse bien en dire , lui plaisait. Il lui ressemblait et elle aimait jouer avec lui. Sans doutes même trop... a trop jouer avec le feu on finissait toujours par se brûler et Nemesis devrait se méfier. L'héritier n'était pas du tout cet enfant qu'elle s'efforçait de voir. Il était un homme ! Jeune, certes mais un homme. Et des plus charmant. Donc des plus dangereux !

Ho mais c'est que ça mordrait ces pousses d'homme dites moi !
dit-elle en riant doucement et sans la moindre once de moquerie. Prenant entre ses doigts fins la fiole qui se tenait devant elle Nemesis feignit de s'y intéresser avant de reprendre, doucement Un philtre d'amour pour mes beaux yeux ? Cela pourrait en effet fonctionner mais où serait tout le plaisir du jeu alors ? Tu sais bien... Ce délicieux jeu du chat et de la souris où un homme et une femme se tournent autour, se lançant des piques, se perdant dans le regard l'un de l'autre... Toutes ces parades amoureuses qui peuvent, si elles sont menées avec maestria, mener aux plus délicieuses des étreintes...

En parlant, elle avait délaissée la potion pour ne plus s'intéresser qu'à ce jeune élève qui l'énervait, la faisait sourire et rire … et lui tournait parfois aussi les sens. Oui, Abraxas était séduisant et il ne l'ignorait pas, ce qui lui conférait un charme encore plus grand. Et plus sulfureux aussi ! Nemesis ne concevait pas, du moins pas trop ni trop souvent, de désirs dénués de toute chasteté pour lui mais elle aimait la fraîcheur de sa jeunesse, l'insolence aussi. Laissant, mine de rien, leurs corps se rapprocher dangereusement, elle posa la main sur son visage juvénile en caressant les traits délicats tandis qu'elle les redessinait du bout de ses ongles vernis. Se penchant vers lui, ses lèvres effleurant celles du jeune homme à chacun de ses mots elle murmura, plus tentatrice que jamais :

- Mais les philtres d'amour sont tellement peu originaux... Ne penses-tu pas que nous pourrions trouver en ces lieux bien d'autres raisons, et tout autant de moyens, de nous amuser ? Je connais, dans l'arrière boutique, des ingrédients et des potions qu'aucun de tes chers enseignants de Poudlard n'oseraient jamais te montrer. Des philtres qui m'ont toujours amusée malgré leurs effets parfois bien dangereux... ou inattendus. Sans compter que, derrière, nous serons bien plus tranquilles. Personne ne pourrait nous voir...Alors ? Envie de venir visiter avec moi ? Le propriétaire est l'un de mes clients que j'ai tiré d'un bien mauvais pas et il ne me refusera jamais cette petite faveur. Me suis-tu Abraxas ? Ou préfères-tu que je te laisse à tes gamineries ?
puis, sans plus même un regard pour le jeune homme elle se dirigea, de sa démarche chaloupée, vers l'arrière boutique. Comme elle l'avait annoncé le propriétaire ne l'en empêcha pas, se contentant de détourner poliment la tête. Alors qu'elle sentait la présence de l'élève dans son dos elle sourit et, lui faisant face, posant la main sur l'endroit où elle sentait battre son cœur, elle lui murmura Oh ! Et puisque tu voulais savoir... Ce que je viens chercher ici ? L'excitation qui me manque ailleurs... Une suggestion peut-être ?



Milles excuses:
 

_________________
 
This time we go sublime Lovers entwined divine divine Love is danger, love is pleasure Love is pure, the only treasure
I'm so in love with you...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org/
Contenu sponsorisé

Abracada BOUM [PV Abraxas] Empty
Message#Sujet: Re: Abracada BOUM [PV Abraxas]   Abracada BOUM [PV Abraxas] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Abracada BOUM [PV Abraxas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] La Boum [DVDRiP]
» [UPTOBOX] La Boum 2 [DVDRiP]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: L'apothicaire
-