AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rendez-vous avec Mme la Ministre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Dim 4 Mar - 18:35


Tony était entrain de préparer ses affaires, il avait demandé à rencontrer Mme la Ministre Wilhelmina Tuft. Elle était nouvellement nommé au poste, par des circonstances un peu tristes, et sans doute pas trés encourageante. Elle pouvait se demander si elle ne serait pas la prochaine à y passer. Les Ministres étaient un peu mal mené ces derniers temps. Il montait la voir sous le couvert de lui présenter un peu la situation parmi les aurors. Christopher lui avait donné le feu vert pour le faire. Mais il y avait une deuxième raison à sa rencontre avec la Ministre, il voulait voir si elle était du côté du mage noire, si elle était un pion entre ses mains. Ou bien une personne honnête pour le poste ou encore pire si elle n'avait pas du tout conscience de la situation qui se jouait actuellement. Il ne savait pas encore trés bien comment il allait faire pour l’interroger sans avoir l'air.

Aprés avoir prit les parchemins qui contenaient les rapports des derniers mois d'enquêtes sur un peu tous les sujets. Il fit un signe à Chris, et se rendit vers l'ascenseur pour montrer au bureau du Ministre. C'était la première fois qu'il s'y rendait en tant qu'employé du Ministère, en tant qu'auror. Il prit l'ascenseur avec quelques autres employés, mais tous descendirent dans les différentes étages, sans monter jusque là haut. La porte s'ouvrit et il pénétra à l'étage où se trouvait la Ministre. Une secrétaire était là, et il l'informa de la raison de sa présence. Puis s'avança vers la grande porte pour frapper, afin d'être invité à entrer. Tony n'était pas du genre à stressé, ni même à être inquiet d'un entretien avec elle. On l'invita, Tony poussa la porte.

"Bonjour, Mme la Ministre. Je suis Anthony Daiichi, je viens vous faire un rapport sur la situation au bureau des aurors" fit-il d'un ton poli et sur de lui, ce qu'il était d'ailleurs.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Mar 6 Mar - 14:37


La ministre avait rendez-vous. Avec Anthony Daiichi. En soi, qu'elle ait affaire à un référent du bureau des Aurors pour que ce dernier lui fasse un rapport sur la situation actuelle, c'était normal, tout naturel, et même important, mais Anthony Daiichi n'était pas son interlocuteur habituel.

Elle connaissait cet homme de réputation, parce qu'il avait fait partie des célèbres et honorables Wardens, donc elle savait qu'il était un Auror respectable, tout comme elle savait qu'il avait rejoint le département judiciaire très récemment. Mais comme il était nouveau dans le bureau et qu'elle avait généralement affaire à Christopher, elle devait reconnaître être pour le moins surprise.

Mais puisqu'il venait à la demande de son supérieur, justement, elle n'avait pas de raisons d'être sceptique. L'essentiel, c'était qu'ils puissent discuter de l'affaire (des affaires) en cours qui les intéressaient. En des heures aussi sombres, il fallait sans cesse être sur le qui-vive, se tenir au courant de tout, être paré à toutes les éventualités.

Son prédécesseur avait perdu la vie dans les pires circonstances possibles, elle ne tenait certainement pas à rencontrer le même sort et elle avait l'intention de se montrer au-delà de prudente pour ne pas subir un sort équivalent.

L'homme se présenta à l'heure de leur rendez-vous à son bureau et la salua dans les règles de l'art.


"Bonjour, Mme la Ministre. Je suis Anthony Daiichi, je viens vous faire un rapport sur la situation au bureau des aurors"

Elle lui adressa un sourire de circonstance, de ces sourires qui lui étaient devenus très habituels parce qu'il fallait toujours avoir ce genre de façade quand on voulait donner à tous le sentiment d'avoir toujours été maître de la situation, même si ce n'était absolument pas le cas. Et elle lui serra la main avec chaleur tout en lui répondant.

"Bien sûr, enchanté monsieur Daiichi, j'attendais votre venue."

Elle hésita quelques instants à évoquer ses faits d'armes et le fait qu'elle avait beaucoup de respect pour son travail, mais elle choisit de garder cela pour plus tard. Elle l'invita à prendre place sur la chaise face à son bureau.

"Je vous écoute"
, ajouta-t-elle, laissant à son interlocuteur le soin de lui faire le topo sur la situation sans plus perdre de temps. Il était là pour cette raison, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Sam 10 Mar - 18:03


Tony observa la ministre, elle devait avoir le même âge que lui, mais elle était encore trés belle, mais le sorcier voyait bien qu'elle avait un certain poids sur les épaules, et cela était tout à fait compréhensible. Elle avait toutefois un aplomb qui lui permettrait de survivre plus que ceux qui se voilait la face. Elle avait accepté ce rendez-vous, pour son rapport, signe qu'elle voulait être au courant de tout ce qui se passait. Il espérait que cela ne se limiterait pas seulement au ministère mais bien à la communauté des sorciers, et pas seulement pour un autre but que de faire des rapports à son tour au mage noir, mais bien vouloir le bien de tous. Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir, c'était de connaitre le côté où penche son cœur., ou plutôt sa loyauté.

Elle l'invita à s'asseoir, ce que Tony fit plus elle l'encouragea à parler. Tony lui fit donc son rapport sur la situation du service des aurors.

"Pour l'instant, les choses semblent se calmer, toutefois je me demande si ce n'est pas pour mieux nous "endormir". Je ne sais pas si nous avons vraiment arrêter tous les commanditaires du meurtre de votre prédécesseur?" fit Tony en l'observant pour voir ce qui allait s'affichait dans son regard. La peur d'être la prochaine ce qui serait légitime, la crainte de ne pas être à la hauteur de la tache qui lui incombe, ou bien peut-être le soulagement de voir qu'ils sont loin de la réalité, et que son "maître" n'est pas en danger.
"Avez-vous déjà eu des menaces?" demanda-t-il directement, aprés tout, c'était aussi leur travail de protéger le Ministre, le bureau des aurors avaient déjà échoué, il ne pouvait pas laisser cela arriver une deuxième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Lun 12 Mar - 17:10

"Pour l'instant, les choses semblent se calmer, toutefois je me demande si ce n'est pas pour mieux nous "endormir". Je ne sais pas si nous avons vraiment arrêter tous les commanditaires du meurtre de votre prédécesseur?"


Wilhelmina hocha la tête avec gravité, elle non plus n'était pas convaincue par ce calme très relatif. Le calme avant la tempête comme on dit, c'était comme ça qu'elle l'interprétait. Elle n'avait pas l'intention de fermer les yeux en tout cas sur tous ces signes avant-couteurs.

Elle pensait en effet qu'on essayait de tromper leur vigilance, s'ils baissaient les gardes ne serait-ce qu'un instant, ils pourraient en payer le prix fort, elle ce compris, qui pourrait bien rejoindre le ministre de la magie dans le triste sort qu'avait le sien. Sa place était contestée par beaucoup, ne serait-ce que parce qu'elle était une femme, et elle savait que beaucoup la considérait comme un "ministre-tampon", qui se contenterait d'assurer la transition avant qu'un homme plus compétent ne prenne la relève. Mais elle ne donnerait pas raison à ses détracteurs. Et donc, elle restait aux aguets.

Et il n'était pas à occulter que tous les commanditaires du meurtre de son prédecesseur n'avaient peut-être pas été arrêté, sans compter que ce criminel au symbole à tête de mort qui semblait se prendre pour le nouveau Grindelwald ajoutait une source d'inquiétude à celles déjà présentes.


"Avez-vous déjà eu des menaces?"

"Bien sûr"
, répondit-elle avec naturel. "J'en reçois presque tous les jours..."

Elle avait pris le parti non pas de considérer ces menaces avec légèreté mais de ne pas se laisser trop bouleverser par elles comme ça avait été le cas lors du début de son mandat.

Elle se doutait que ce devait être monnaie courante pour n'importe qui se hissant à un certain niveau de l'échelle sociale. C'était triste mais c'était ainsi. Ces menaces n'étaient pas forcément sérieuses, mais elle avait bien dû constater par contre qu'elles étaient plutôt nombreuses.


"Je les transmets à votre département chaque fois qu'il m'en parvient.", ajouta-t-elle alors dans un fin sourire.

Elle ne voulait pas donner l'impression de prendre cela par-dessus la jambe, ce n'était pas le cas. Elle prenait toutes les mesures nécessaires, et elle pouvait aussi compter sur ses gardes du corps,
fort heureusement. Mais pour chaque menace proférée, elle prenait en effet les mesures nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Sam 17 Mar - 18:01


Tony se dit que ce n'était guère réjouissant que la Ministre est reçu des menaces de morts, mais ce n'était pas surprenant, et le sorcier s'y attendait un peu, aprés tout il y avait un de ses collègues au service des aurors qui était notamment charger de lire ses lettres et de déterminer si il y avait réelles menaces ou pas. Mais la plupart du temps, ce n'était pas le cas. Des idiots qui répondaient à un pari, du genre des cap ou pas cap. Ou bien des sorciers qui avaient un réel grief contre la Ministre mais ne passeraient jamais à l'acte.
"Est-ce qu'il y a une lettre qui aurait pu vous alerter?" demanda Tony, ce que son collègue voyait, même si il faisait du bon travail, n'avait sans doute pas le même point de vue, quand c'était la personne qui visait qui le lisait. Elle pouvait ressentir un mal à l'aise, qu'un lecteur extérieur ne verrait pas forcément.

"Je m'inquiète aussi des menaces qui ne sont pas formulées" fit Tony car bien souvent les véritables dangers venaient de ce qui ne disent rien. Chris suspectait d'ailleurs l'un des membres du bureau des Aurors de travailler pour le mage noir. Dans ce cas, ne pourrait-il pas monter comme lui, entrer dans le bureau et la tuer, sans que personne ne puisse rien faire. Et même si on saura vite qui est la dernière personne qui la vue vivante, le mal serait fait.
"Et notamment du danger qui pourrait venir de l'intérieur, comme cela s'est déjà vu." continua le sorcier en observant la réaction de la Ministre. Si elle n'était pas en lien avec le mage noir, elle sentirait de la crainte, mais si elle était avec lui, alors elle n'aurait en théorie, rien à craindre, car seul lui veut tuer son prochain. Tony ne pouvait pas vraiment poser la question directement, même si cela vaudrait le coup de voir la réaction de la Ministre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Jeu 22 Mar - 13:46


"Est-ce qu'il y a une lettre qui aurait pu vous alerter?"

Elle fit non de la tête. Dans un premier temps, elle s'était sentie un peu paranoïaque. Pour cause, elle n'oubliait pas que son prédecesseur avait été assassiné et qu'elle pourrait subir un sort équivalent si elle n'y prenait pas garde. Alors n'importe quel courrier un peu virulent à l'époque la faisait trembler durant le premier mois.

Plus maintenant. Elle n'avait de toute façon pas le temps de gérer ce genre de menaces. Son courrier était trié à l'avance par des personnes compétentes, et elle savait que s'il devait se passer quoi que ce soit d'alarmant, elle serait directement informée par les Aurors du ministère qu'elle tenait en grande estime. Cela dit, les question de son interlocuteur n'avaient rien de rassurantes. Aurait-elle dû se méfier davantage ? Peut-être...


"Je m'inquiète aussi des menaces qui ne sont pas formulées. Et notamment du danger qui pourrait venir de l'intérieur, comme cela s'est déjà vu."

Le problème des menaces qui n'étaient pas formulées était de savoir qu'elles en étaient. La ministre s'estimait perspicace et ne pensait pas être la dernière des idiotes, mais elle serait bien incapable de lister aucune de ces menaces. Elle en avait peut-être entrevu certaines, mais jamais qui lui aient fait craindre que sa vie puisse être menacée.

Elle savait qu'elle avait des "ennemis" au sens politique du terme, parce qu'il y avait toujours des opposants pour remettre en cause le gouvernement en place, mais de là à se sentir menacée très directement ? Non. Sans faire l'unanimité, elle avait la chance d'être un tant soit peu appréciée, ce qui n'était pas un moindre luxe en ces temps troublé.

Elle pouvait comprendre les soupçons de son interlocuteur malgré tout. Les coupables du meurtre du précédent ministre avaient été arrêtés, et parmi eux, il y avait eu rien moins qu'une jeune Auror du ministère. On ne pouvait pas être sûr que cela ne se reproduirait pas, même si les effectifs de la sécurité ministérielle avaient doublé depuis les tragiques événements du manoir des Téméraires, auxquels elle n'avait par chance pas assistés.


"J'ai peur de comprendre..."
, observa-t-elle doucement. "Avez-vous de réelles raisons de penser que ma vie puisse être menacée en quoi que ce soit."

De façon concrète du moins. Est-ce que l'on jurait déjà sa perte dans l'ombre après quelques mois de mandat seulement ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Dim 25 Mar - 13:47


La Ministre n'était pas idiote, et c'était déjà un bon point, il ne savait toujours pas si elle travaillait pour le mage noire, mais au moins elle était lucide sur la situation. Elle avait vite compris que la plus grande menace était celle que l'on ne voit pas. Elle lui demanda si il avait de vraies raisons de le croire. Tony pensa que ce n'était pas immédiat, le mage noire venait de changer de ministre, si elle ne travaillait pas pour lui, c'était une bonne chose, mais il n'allait pas recommencer son coup d'état, cela finirait par attirer l'attention un peu trop sur lui, sur la menace.
"Non je ne pense qu'il y ait de réelles menaces dans l'immédiat." fit Tony, le sorcier se dit qu'il vaudrait mieux être honnête avec elle et tant pis si il se faisait taper sur les doigts par Christopher, son chef chez les aurors, ou Caelen celle qui dirigeait l'Ysbridion.

"Je crois que les responsables du meurtre de votre prédécesseur ne travaillaient pas seuls, et qu'un autre chapeauté le tout. Un nouveau mage noir est entrain de "naître", de jouer avec le Ministère. Je ne serais pas étonné qu'il tente de prendre contact avec vous, de vouloir vous parler" fit Tony, en se demandant si ce n'était pas déjà, si il n'avait pas déjà envoyé l'un de ses sbires. Aprés tout comme le pensé Chris, un des aurors travaillait pour le mage noire, donc pourquoi ne viendrait-il pas dans le bureau comme il était entrain de le faire, ce ne serait guère difficile. Elle pouvait aussi déjà être avec Lui et donc jouer la comédie, il se mit à l'observer en espérant qu'elle dévoilerait son jeu, si c'était le cas. Il n'attendait pas vraiment de réponses de sa part, c'était une mise en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Mar 27 Mar - 15:48



"Non je ne pense qu'il y ait de réelles menaces dans l'immédiat."

Bon, c'était déjà ça. La nouvelle était quand même rassurante, même si la ministre savait bien qu'elle avait tout intérêt à ne pas se reposer sur ses lauriers. Quand on accédait à un haut poste d'autorité, la menace était toujours plus ou moins présente et pouvait venir de partout. Certes, ce n'était pas une raison pour céder à la paranoïa, mais au moins une raison pour être vigilant et prêter les yeux et l'oreille.

Enfin, s'il n'y avait pas de menace directe et identifiée, cela dit, c'était tout de même plus que rassurant. Elle allait pouvoir poursuivre le cours de sa journée un peu soulagée. Elle n'avait pas l'intention de psychoter sans cesse, ce serait contre-productif, elle ne serait plus apte à faire son travail correctement.

"Je crois que les responsables du meurtre de votre prédécesseur ne travaillaient pas seuls, et qu'un autre chapeauté le tout. Un nouveau mage noir est entrain de "naître", de jouer avec le Ministère. Je ne serais pas étonné qu'il tente de prendre contact avec vous, de vouloir vous parler"
Cette remarque n'était qu'à moitié surprenante. Elle savait qu'un nouveau mage noir gagnait en ampleur. Il faudrait être aveugle et sourd à l'actualité (et la ministre pouvait l'être moins que qui que ce soit) pour ne pas avoir entendu parler de ces mages noirs qui semaient la panique avec leur marque à la tête de mort.

Il était assez évident qu'un nouveau mage noir cherchait à prendre la succession de Grindelwald. Et on ne pouvait nier qu'il y parvenait très bien. Elle était plus étonnée d'apprendre que tous les responsables du meurtre de son prédécesseur n'avaient pas été arrêtés. Elle considérait qu'on aurait dû la tenir au courant immédiatement, et pas attendre qu'elle coure après cette information.


"Si cela devait se produire ou si je devais avoir le moindre doute à ce sujet, soyez assuré que vous serez le premier informé."
Elle marqua une pause. "Mais en retour, j'estime que quand de telles éventualités sont émises, je devrais immédiatement être mise au courant."

D'accord, il était là et il lui en parlait. Mais elle aurait aimé qu'il commence directement par cela plutôt que de partir du principe que ce rendez-vous leur servirait à faire le bilan de la situation du bureau des Aurors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Dim 1 Avr - 18:17


Tony se tenait face à la Ministre de la Magie et c'était assez impressionnant, il faut bien l'avouer. Elle ne semblait pas faire partie du complot, et semblait sincèrement inquiète de sa survie. Il tait assez évident pour lui, que Wilhelmina Tuft n’était pas dans le coup. Les nouveaux mages noires avec leur tête de mort ne passent pas inaperçu, et beaucoup avait fait le rapprochement entre la mort du Ministre et ces mages noirs. Sauf que dans l'équation, Tony savait que Pomona et les autres n'avaient pas la place que le ministère voulait leur attribuer. Devait-il en parler avec elle, ou garder encore cela pour lui, enfin secret. Il devait prendre l'aval de Caelen avant de révéler ce genre d'informations à la charmante dame en face de lui.

"Vous serez bien évidemment la première informé en cas de nouvelles avancées dans l'enquête concerné ce mage noir, ces mages noirs, devrait-on dire." fit Tony. Ceux qui veulent le pouvoir ne le partage rarement, toutefois ils s'entourent d’acolytes pour faire les sales besognes. Ils ne peuvent pas tout faire tout seul. Le premier qui viendrait pour parler avec elle, en prononçant les mauvais, serait sans doute leur espion au sein du Ministère, à moins que ce "pion" soit important, et que le chef des mages noirs ne lui envoient une personne plus sacrifiable.

"Cette personne vous demandera de vous joindre à eux, et au pire n'hésitera pas à employer ... certaines méthodes moins ...orthodoxes". dit le sorcier, il ne cherchait pas à lui faire peur, enfin si peut-être un peu mais c'était surtout pour qu'elle se méfie d'avantage. Il devrait se taire avant que ça ne soit de lui dont elle se méfie. Il n'était pas du genre à sourire, ou à prendre des pincettes quand il était dans ce cas de figure. Il en allait quand même de la vie d'une femme, d'une personne et de l'équilibre de tout un gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Mar 3 Avr - 16:41


"Vous serez bien évidemment la première informé en cas de nouvelles avancées dans l'enquête concerné ce mage noir, ces mages noirs, devrait-on dire."
Wilhelmina hocha la tête en signe d'approbation. Elle n'en attendait pas moins de la part de ceux qui devaient jouer pour elle les intermédiaires entre le département des Aurors et le bureau ministériel. Elle devait être tenue informée au jour le jour des menaces les plus dangereuses qui pouvaient peser sur elle.

Elle ne fit aucun commentaire quant au fait qu'il évoqua plusieurs mages noirs au lieu d'un. Elle avait bien compris que ce mage noir ne sévissait pas seul. Le simple fait que les meurtriers de son prédécesseur soient plusieurs était parlant, et dans tous les cas, les grands génies du mal comme Grindelwald l'avait été avaient généralement une armada à leur service, tout prêts à exécuter leurs moindres faits et gestes.


"Cette personne vous demandera de vous joindre à eux, et au pire n'hésitera pas à employer ... certaines méthodes moins ...orthodoxes".

Son interlocuteur avait l'air sûr de lui, au point que Wilhelmina commencerait presque à se sentir défiante, en réalité. Elle avait l'impression d'avoir face à lui un homme qui, tout en la mettant en garde, lui cachait des choses, et cela ne lui plaisait pas du tout.

Elle l'observa longuement, comme si elle cherchait à comprendre à qui elle avait précisément à faire. Ce qui était le cas, d'ailleurs, elle voulait comprendre précisément qui était l'homme qui lui faisait face. Elle appréciait que l'on veuille à ses intérêts, c'est certain. Mais est-ce que c'était vraiment là l'intention d'Anthony ? N'avait-il pas autre chose à l'esprit.


"Vous semblez très renseigné sur le sujet."
, considéra-t-elle, sur la réserve. D'accord, c'était son rôle, mais son rôle à elle était de savoir dans les moindres détails ce qui se passait au sein de son propre gouvernement, de cerner ce qui le troublait, très précisément. "Soit vous m'en dites trop, soit vous ne m'en dites pas assez, mais dans tous les cas, j'ai l'impression que vous me dissimulez quelque chose." Elle marqua une légère pause. Peut-être qu'il n'avait pas abattu toutes ses cartes de suite, seulement, mais Wilhelmina appréciait quand les choses étaient claires et limpides. Elle avait besoin de bases solides sur lesquelles se reposer. "Quelles sont ces méthodes peu orthodoxes dont vous me parlez ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Dim 8 Avr - 15:54


C'était difficile de parler avec la Ministre sans avoir l'aval de Christopher ou celui de Caelen, du coup, oui il ne pouvait pas tout lui dire, et en disait donc trop ou pas assez. Il avait été le plus loin qu'il pouvait, et se voyait mal en dire plus sans une raison valable, genre de vie ou de mort, surtout qu'il n'avait toujours pas une confiance absolue en elle. Il y avait encore un doute dans son esprit quant à l’allégeance de la Ministre envers le Bien ou le Mal. Il était effectivement trés bien renseigné, bien que le but était différent à chaque mage noire, la méthode employée était bien souvent la même, et même une trés efficace. Diviser pour mieux régner. Diviser les forces pour ne pas qu'elles se retournent contre lui. Diviser pour mieux conquérir le pouvoir qu'il n'a pas encore totalement. Diviser les rangs pour éviter que les gens se rassemblent. C'était une méthode vraiment efficace. Et Tony avait affronté déjà deux mages noirs et le troisième ne semblait pas varié sa méthode.

"Pour avoir déjà affronté Grindelwald, on peut déjà avoir un certain schéma de ce que ce nouveau mage prévoir." fit Tony qui n'avait pas envie de parler de son "premier" mage noire qui avait quand même couté la vie de son père. Peu de monde savait que son père était un ancien ministre du Japon, à la fin du siècle dernier.
"L'imperium, serait sans doute la manière la plus "douce" pour vous rallier à eux, le chantage sur votre vie ou celle de vos enfants. Et il y a sans doute d'autres méthodes que le Mal peut utiliser sur vous". expliqua Tony, il pensa sous silence sa remarque, sur le reste tout simplement parce qu'il n'avait pas besoin d'approuver le fait qu'il dissimuler des informations, elle l'avait déjà bien compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Lun 9 Avr - 15:45

"Pour avoir déjà affronté Grindelwald, on peut déjà avoir un certain schéma de ce que ce nouveau mage prévoir."

C'est vrai que cette réponse se tenait, et la ministre n'avait rien à y redire. En effet, son interlocuteur avait d'ores et déjà participé aux combats contre Grindelwald, et fait partie de ceux qui avaient réussi à le vaincre. Donc, à ce titre, ses conseils étaient précieux, puisqu'il n'était pas à exclure que le nouveau mage noir décide d'agir de la même manière que son prédécesseur.

Elle se disait tout de même pour sa part que ce nouveau mangemort, s'il était malin, éviterait peut-être les écueils de son prédécesseur. Cela étant, son prédécesseur à elle, à ce qu'elle sache, n'avait jamais été approché par Grindelwald ou par Borodine... ou bien personne n'en avait jamais rien su (à moins, bien sûr, qu'on ne lui cache encore de nouvelles choses, ce qui n'avait rien d'impossible).

"L'imperium, serait sans doute la manière la plus "douce" pour vous rallier à eux, le chantage sur votre vie ou celle de vos enfants. Et il y a sans doute d'autres méthodes que le Mal peut utiliser sur vous".

La ministre grimaça en entendant son interlocuteur parler de l'imperium comme une manière douce de s'en prendre à elle. Associer douceur et sortilège impardonnable lui paraissait hautement oxymorique, mais elle savait bien où il voulait en venir.

Mais il est vrai qu'elle trouverait cela plus doux que de menacer directement la vie d'Ignatius (Agrippine ? Quoi Agrippine ? Qu'ils fassent ce qu'ils voulaient d'elle, si ça se trouve, elle était déjà des leurs)... Si ce cas de figure devait arriver, elle ne savait pas de quoi elle serait capable, mais son fils était à l'heure actuelle sa plus grande faiblesse, elle ne pouvait pas prétendre le contraire.

Et puis il y avait d'autres méthodes, qu'il n'évoqua, peut-être parce qu'il ne les connaissait pas lui-même. Finalement, après un moment de silence, Wilhelmina reprit la parole. Depuis le début de cette discussion, la ministre n'entendait que des menaces et une description précise de l'épée de Damoclès qui était sur sa tête. C'était bien, mais insuffisant.


"Vous n'avez pas votre pareil pour soulever des problèmes."
, constata-t-elle. "Mais j'attends avant tout des solution." Elle marqua une pause. "Ma demeure est surveillée, je suis suivie en permanence par une dizaine de gardes du corps à plus ou moins grande distance, il n'y a rien que je consomme ou reçoive sans que le tout ait été préalablement testé et vérifié." Pour cause, on était un peu sur les nerfs depuis la mort du précédent ministre. "Si cela doit être insuffisant, dites-moi comment me défendre davantage."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Mar 10 Avr - 19:11


Anthony avait effectivement pas son pareil pour énoncer des problèmes, des problèmes évidents qui plus est, et que la Ministre n'avait surement pas besoin d'entendre, cela étant pour sa sécurité, elle n'avait pas à rester dans l'ignorance. Un ministre dans l'ignorance, était peut-être même pire qu'un ministre au service de l'ennemi, et un ministre aveugle, ou qui se voile la face serait le summum de tout, le pire... du pire. La Ministre demanda alors des solutions à Tony, mais il n'avait pas vraiment de solutions miracles à lui proposer. Les dispositifs pour préserver sa vie était déjà conséquent et plutôt satisfaisant. Même si la dizaine de gardes pouvait être un souci, si l'un ou plusieurs de ses membres n'étaient pas vraiment si loyal envers la Ministre et son travail.

"Vous défendre physiquement n'est pas le souci, les dispositifs pris sont déjà amplement suffisants. Je pense plus à votre défense mentale. Avez-vous tester votre esprit?" demanda le sorcier. Il n'avait aucune envie de tester l'esprit de la femme, ce n'était pas son rôle. "Aprés, je ne pense pas qu'il tente de vous tuer, que deux ministres meurent en si peu de temps, lui poserait sans doute beaucoup plus de problèmes que d'en résoudre. Vous devez donc demeurer attentive aux gens qui vous entourent, et vous assurez de ne pas jouer son jeu. expliqua Tony essayant d'espérer que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais il en doutait un peu.
"Avez-vous besoin de savoir quelque chose d'autres?" demanda le sorcier avec un sourire, pour essayer de la rassurer car tout le monde était un peu sur les nerfs. Tony ne voulait non plus lui faire peur, plus que nécessaire pour qu'elle soit sur ses gardes, mais pas trop non plus, sinon elle ne pourrait faire confiance à personne, et ce serait une erreur également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Jeu 12 Avr - 12:11

"Vous défendre physiquement n'est pas le souci, les dispositifs pris sont déjà amplement suffisants. Je pense plus à votre défense mentale. Avez-vous tester votre esprit?"


Wilhelmina ne sut pas réellement quoi répondre à cela, parce qu'elle ne voyait pas vraiment de quelle façon elle aurait pu tester son esprit. Elle était exercée à l'occlumancie, parce qu'elle estimait nécessaire de ne pas laisser ses pensées à la portée de tout le monde, mais elle n'avait pas le sentiment qu'il parlait de cela.

Alors de quoi était-il question ? C'était très certainement présomptueux, mais la ministre estimait qu'elle avait un mental d'acier et la tête sur les épaules. Elle considérait être une personne droite et ne pas être influençable... Mais quand on exerçait sur vous les tortures psychologiques les plus odieuses, que pouvait-on y faire. Il était possible de contrer un imperium... mais c'était tout de même très difficile.

"Après, je ne pense pas qu'il tente de vous tuer, que deux ministres meurent en si peu de temps, lui poserait sans doute beaucoup plus de problèmes que d'en résoudre. Vous devez donc demeurer attentive aux gens qui vous entourent, et vous assurez de ne pas jouer son jeu."

Wilhelmina était sans doute trop fier, mais elle avait quand même le sentiment que son interlocuteur la sous-estimait grandement. Pensait-il vraiment qu'elle accordait sa confiance à n'importe qui, qu'elle ne s'inquiétait pas de son entourage, qu'elle tomberait dans le premier piège venu ?

Il ne serait pas le premier, elle savait que ses compétences étaient bien souvent remises en question, en grande partie parce qu'elle était une femme, mais Anthony n'était pas ce genre de personne, ou en tout cas il n'en donnait pas l'air. Il la traitait avec respect et déférence, tout le monde ne s'en donnait pas cette peine.


"Avez-vous besoin de savoir quelque chose d'autres?"

"Peut-être bien"
, répondit-elle, saisissant cette opportunité. "Sur quoi travaillez-vous en ce moment, monsieur Daichi ?"

Il avait sa réputation, mais nouvellement arrivé, plus que de lui parler de ce qui se tramait au bureau des Aurors, il n'avait fait que la mettre en garde...

Et elle, elle voulait savoir ce qui se passait dans le département le plus sensible du ministère. Elle considérait que c'était quelque chose d'impératif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Lun 16 Avr - 15:17


Tony était en entretien avec la Ministre de la Magie, ce n'était pas une rencontre facile, surtout que ce n’était pas des bonnes nouvelles qu'il venait de lui annoncer. Au contraire, il venait lui faire part de mauvaises nouvelles, d'un danger pour sa vie, et sa sécurité. Mais la Ministre n'avait pas paniquée, elle était reste calme, c'était une très bonne chose selon lui. Il doutait de plus en plus qu'elle soit du côté du mage noir, sa réaction aurait été tout autre, malheureusement sans l'accord de Caelen, il ne pouvait pas en dire plus à la ministre. Cependant, elle demanda des informations sur son travail au département des aurors. Ce n'était pas non plus une question facile, sans en parler avec Christopher avant, mais c'était beaucoup moins secret. Et puis en toute logique, Chris travaille pour la Ministre, donc en tout logique, il pouvait sans doute lui en dire plus.

"Je suis à la recherche d'un traitre dans les rangs des aurors, il est bien possible que l'un des mages noirs à la tête de mort, ce soit glissé au Ministère, et peut-être même dans d'autres services. " fit Tony, en se disant que c'était sans doute même sur et certain, que des mages noirs se soient introduits au Ministère, en tout cas si Tony était un mage noir, c'était la première chose qu'il ferait.
"Les autres affaires, sont plutôt la routine, je dirais, sans véritablement lien avec le mage noir." dit Tony, en se disant que le reste des enquêtes, n'était pas en lien avec les mages noirs. Par exemple, il avait arrêté un homme qui attaquait des moldus en leur faisant peur de manières plus ou moins originales. Le sorcier ne savait pas trop quoi ajouter d'autre sur ses enquêtes en cours.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Mer 9 Mai - 11:32

"Je suis à la recherche d'un traitre dans les rangs des aurors, il est bien possible que l'un des mages noirs à la tête de mort, ce soit glissé au Ministère, et peut-être même dans d'autres services. "


Une fois de plus, on ne pouvait pas vraiment dire qu'Anthony Daiichi utilise les mots qui rassurent, mais elle n'allait pas le lui reprocher. Elle préférait qu'on lui parle directement et qu'on ne cherche pas à la caresser dans le sens du poil. C'était peut-être de cette manière-là qu'elle resterait à son poste plus longtemps que ses prédecesseurs (ce qui, dans le cas du dernier, ne serait pas un exploit si grand que cela). Quand il y avait des problèmes, elle voulait qu'on la place face à eux, pas qu'on lui mette des oeillères.

Et par ailleurs, elle n'était pas vraiment surprise d'entendre qu'il pourrait y avoir d'autres cas de traîtrise au sein du ministère... La grande majorité des travailleurs sorciers étaient rassemblés ici, et le cas de Fitz devait parler de lui-même. Il fallait avoir l'oeil aux aguets, et c'était plutôt rassurant de savoir que c'était un homme d'expérience, qui avait déjà fait ses preuves, qui avait la responsabilité de cette tâche... En même temps, même si Wilhelmina savait qu'il n'était pas une bonne chose de se fier à qui que ce soit, elle pensait pouvoir se fier à Christopher McDowell, et donc à son jugement. L'affaire était entre de bonnes mains, même s'il faudrait rester constamment vigilant.

"Les autres affaires, sont plutôt la routine, je dirais, sans véritablement lien avec le mage noir."

Mais les affaires routinières n'avaient pas moins d'importance non plus. Il fallait prêter une attention particulière au moindre indice et ne rien mettre de côté. Ou le moins de choses possible en tout cas.


"Dans tous les cas, j'ose croire que vous traiterez la moindre de ces affaires avec tout le sérieux nécessaire."
La ministre marqua une légère pause. "J'attends de vous la plus haute vigilance et le plus grand sérieux. Et j'apprécierais que vous me teniez informée des moindres étapes de votre enquête." Elle sonda son interlocuteur du regard. "Avez-vous déjà des suspects à l'esprit ?"

Autant qu'elle soit informée d'office, elle pourrait ainsi garer l'oeil et conserver le contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Mer 9 Mai - 12:09


Tony se demandait toujours si c'était bien de lui parler de tout ça, ne sachant pas de quel côté, elle se trouvait. Mais plus la discussion passée et plus il était clair pour lui qu'elle ne pouvait pas se trouver du côté du mage noir, ce n'était pas le cas actuellement. Mais il ne pouvait rien faire de plus que la mettre en garde contre les procédés du mage noir, aprés c'était à elle de faire de son mieux pour ne pas ...  sombrer dans le Mal, et de se laisser corrompre. Évidement que le sorcier prenait chacun de ses affaires avec le sérieux, ce qui n'était pas le cas de certain. Par exemple, Seth et l'affaire du petit Dragonneau disparu. Il avait parlé de tout ça avec une certaine désinvolture. Est-ce parce qu'il était blasé de tout? Ou n'était-il pas trés sérieux dans son travail ? De tout façon, l'un ou l'autre, cela faisait de lui un mauvais auror. Et puis Chris avait prononcé le nom de Gwendall lors de leur entretien. Il ne pouvait rien prouver, idem dans le cas de Seth, mais les deux personnages étaient sortis du lot plus que d'autres.

"Vous serez informé" fit Tony, il crut que l'entretien était terminé. Il s’apprêtait à se lever et à quitter le bureau de la Ministre quand cette dernière lui demanda si il avait des noms, dés des suspects à l'esprit. Devait-il lui donner les deux noms qui venaient dans ses pensées à la vitesse de la lumière. Ou bien ne rien dire. Est-ce que son attitude face à eux allait changer, et est-ce que les autres allaient s'en rendre compte?
"Seth Beresford et Gwendall Colloway" fit-il finalement, aprés tout il fallait qu'il puisse lui faire confiance et les deux concernés savaient déjà ... ils étaient déjà au courant de son enquête, et peut-être qu'une pression supplémentaire les ferait craquer, car aussi doué qu'il était trouver des preuves ne serait pas facile..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 122
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Jeu 10 Mai - 12:36


"Vous serez informé"


La ministre hocha la tête. L'inverse n'était pas du tout envisageable dans tous les cas, mais quoi qu'il en soit, elle estimait Anthony sincère et elle pensait réellement qu'il la tiendrait au courant de la situation comme il se doit.

Elle ne savait pas si elle devrait se réjouir d'avoir plus de nouvelles ou si pas de nouvelles signifiait bonne nouvelle, mais dans tous les cas, Wilhelmina voulait être tenue au courant de la situation dans sa parfaite intégralité. Elle devait avoir prise surtout si elle ne voulait pas que son mandat soit écourté comme l'avait malheureusement été celui de ses prédécesseurs.

Elle serait aux aguets, et grâce aux informations que son interlocuteur pourrait lui communiquer, elle ne perdrait jamais le contrôle, elle garderait l'oeil, et demeurerait sur le terrain comme il fallait qu'elle le reste. Attentive au moindre bruissement, au moindre mouvement, quoi qu'il advienne.

Alors, s'il avait des noms à l'esprit, il fallait qu'elle les conserve en pensée et n'oublie surtout pas d'y prêter toute l'attention nécessaire. Et des noms, il en avait... Deux, qu'il lui adressa directement.


"Seth Beresford et Gwendall Colloway"

Le nom de Colloway, elle connaissait. Elle avait déjà entendu Christopher lui en parler, elle était en revanche plus surprise d'entendre le nom de Beresford.

Elle connaissait un peu Seth Beresford, ou en tout cas juste assez pour ne pas le porter dans son coeur. Mais en même temps, ses a priori à elle se fondait sur des considérations complètement personnelle. Elle ne l'appréciait pas parce qu'il savait qu'elle s'entendait avec Agrippine, et forcément, ça l'agaçait.

Il n'avait pas de bonnes fréquentations, ça c'était sûr, mais est-ce que ça faisait pour autant de lui un traître et un criminel ? Va savoir. Elle devait rester vigilante, comme pour Colloway. Mais elle connaissait la présomption d'innocence malgré tout. Elle allait accorder à l'intuition de son interlocuteur l'attention qu'elle méritait. Elle hocha gravement la tête.


"Je vois"
, se contenta-t-elle de répondre très succinctement. Elle aurait pu insister, demander pourquoi, mais ce n'était pas nécessaire. Elle avait des noms, c'était tout ce qu'elle avait demandé. "Merci de ces précieuses informations. Je ne vais pas prendre plus de votre temps."

Il avait beaucoup de travail et elle aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 273
Humeur :
55 / 10055 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 29, 7cm, bois de cerisier et crin de niffleur
Camp: Bien
Avatar: Ken'ichi Endo

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   Jeu 10 Mai - 13:53


Anthony se dit qu'effectivement il n'y avait rien à dire de plus, la ministre avait son information, ces deux noms. Il espérait qu'elle serrait faire preuve de discrétion sur le sujet. Ils pourraient partir tous les deux, si ils comprenaient qu'ils étaient un peu trop soupçonnés et l'idée était quand même remonter la filière, comme on remonte une ligne. Tony n'était pas un adepte de la pêche, ce sport moldu qui consiste à attraper des poissons, mais l'idée de comparaison était vraiment trés proche. Cela fait deux fois qu'il fait une comparaison avec la pêche, il devrait peut-être s'intéresser un peu plus à cette activité. La ministre fit un simple "je vois", mais le sorcier savait qu'il n'avait pas grand chose à dire de plus. Elle lui proposa de prendre congé, et c'était ce qu'il y avait de mieux à faire.

Il se leva donc de sa chaise, et hocha la tête pour la saluer et quitter son bureau, afin de retourner à son travail.

"Bon travail. Mme la Ministre" dit-il respectueusement en refermant la porte du bureau derrière lui. Il devrait aller parler de tout ça avec Christopher pour le tenir informer déjà de ses découvertes concernant ses deux suspects, et puis le fait qu'il avait tout dit à la Ministre. Le sorcier craignait de se faire un peu tapé sur les doigts de ne pas l'avoir prévenu plus tôt. Mais maintenant ce qui est fait et fait. Il soupira et entra dans l'ascenseur pour rejoindre son niveau, le département des aurors. Il avait encore bon nombre de choses à faire. Il avait beaucoup de travail, et il n'avait plus de temps à consacrer à la Ministre, d'ailleurs elle aussi devait en avoir.  


FIN POUR MOI!
Merci pour ce chouette RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Rendez-vous avec Mme la Ministre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rendez-vous avec Mme la Ministre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» rendez-vous avec le diable - kélia&xénosis
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 1
-