AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La famille embarrasse aussi bien qu'elle soutient | Septimus & Dorea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 87
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charlus Potter

QUI SUIS-JE?
Baguette: 24 cm, bois d'olivier, écaille de basilic
Camp: Neutre
Avatar: Natalie Dormer

Message#Sujet: La famille embarrasse aussi bien qu'elle soutient | Septimus & Dorea   Ven 3 Aoû - 11:32

La famille embarrasse aussi bien qu'elle soutient
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Même si le rôle de femme au foyer n’était pas le plus amusant du monde, Dorea s’y était faite et elle n’en était pas lassée. Il faut dire qu’elle pouvait faire tout ce qu’elle voulait de ses journées, enfin, dans la limite du raisonnable, bien entendu. Il ne faudrait pas qu’elle apporte le déshonneur sur elle et sa famille. Mais, elle se trouvait tout de même pas mal de libertés, et ce n’était pas pour lui déplaire, il fallait bien le reconnaître. Quoiqu’il en soit, Dorea en profitait comme elle le devait. Et il n’y avait personne pour lui dire quoique ce soit de toute façon, étant donné que Charlus lui laissait faire ce qu’elle voulait, et elle lui en était très reconnaissante pour ça, entre autres choses.

Et en ce jour-ci, qui n’avait rien de particulier, elle avait décidé de sortir. Elle n’avait pas d’enfants, pas encore, alors elle n’avait pas de responsabilités ou d’obligations, et cela lui convenait parfaitement. Même si dernièrement, son époux avait une nouvelle lubie, et qu’il voulait adopter les enfants de son frère décédé, il y a de ça un petit moment. Elle n’était ni pour, ni contre. Cela ne la faisait pas sauter au plafond, mais bon, si les gosses étaient plutôt sympas, pourquoi pas. Actuellement, elle ne les avait pas encore vus, elle savait juste leurs noms et leur âge. Elle n’avait pas encore eu la chance, ou la malchance, de faire plus ample connaissance avec eux, mais cela ne saurait tarder, de toute évidence, elle ne pourrait pas y échapper de toute façon, surtout si Charlus obtenait la garde de son neveu et de sa nièce.

Mais elle préférait ne pas trop y penser pour le moment. Rien n’était fait après tout. Elle préférait penser à autre chose, ou plutôt, faire autre chose de sa journée. Comme faire quelques emplettes sur le chemin de traverse. Pour ce qui était du shopping, il fallait bien reconnaître que Dorea n’était jamais lassée. En même temps, il était normal pour une femme de son rang d’être toujours apprêtée et de souvent renouveler sa garde robe, car les mauvaises langues étaient rapides, et surtout partout.

Après avoir parcouru quelques étales, le regard de la jeune femme fut attiré par une chevelure rousse reconnaissable entre toutes. Avec cette couleur, cela ne pouvait être qu’un Weasley. Et après plus ample inspection, Septimus Weasley. Qui il fallait le dire, s’était mis dans un beau pétrin en se fiançant avec Cedrella. Mais Dorea estimait que l’on s’était assez acharné sur eux comme ça. Surtout Callidora, de ce qu’elle avait compris, et cela ne l’étonnait pas du tout. Callidora était une experte, quand il s’agissait de se montrer désagréable. Elle avait entendu dire que Septimus s’était retrouvé à Sainte-Mangouste après une blessure, et elle ne serait pas surprise que sa famille soit impliquée, vraiment, cela allait trop loin. Septimus n’était pas son meilleur ami, et elle ne tenait pas les Weasley en haute estime mais tout de même, ce n’était pas un mauvais garçon.

« Je vois qu’on t’a laissé sortir de l’hôpital. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SORCIER
avatar
▌ Messages : 381
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Message#Sujet: Re: La famille embarrasse aussi bien qu'elle soutient | Septimus & Dorea   Lun 8 Oct - 12:20

La famille embarrasse aussi bien qu'elle soutient.
Septimus mentirait s’il affirmait qu’il était parfaitement serein depuis son accident. À chaque fois qu’il sortait de chez lui, il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une certaine pression, une petite frayeur. Oh, il n’avait pas l’intention de s’arrêter de vivre pour autant, il ne fallait pas exagérer, mais il espérait… que la chance ne l’avait pas tout bonnement abandonné. Septimus prenait sur lui, parce qu’il n’avait aucune envie d’inquiéter sa fiancée, puisqu’elle avait justement bien trop d’inquiétude à avoir autrement. Mais en même temps, il se doutait que la jeune femme ne l’attendait pas pour s’inquiéter et elle avait peut-être raison. Septimus pensait encore que son accident était un accident, mais il ne pouvait pas complètement ignorer le fait que cela pouvait venir de sa belle-famille. En plus du fait que celle-ci cherchait bien évidemment à empêcher son mariage avec Cedrella, il craignait un peu ce dont ils étaient capables de faire pour les arrêter. Parce qu’ils ne s’arrêtaient pas. Quoi que cela puisse leur coûter, ils avaient l’intention de les empêcher de s’unir, comme s’ils pouvaient réellement leur causer du tort.

Donc, forcément, quand Septimus sortait de chez lui, il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une légère crainte, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait l’intention de se laisser abattre, bien au contraire. Il ne pouvait pas laisser sa belle-famille gagner, qu’elle soit responsable ou non de son accident, à les empêcher d’être heureux. Septimus et Cedrella allaient être heureux ensemble, c’était la seule chose qui comptait réellement. Et donc, il ne se laissait pas abattre. Ça serait bien trop facile de se contenter de rester chez lui, sans sortir, mais dans tous les cas il avait fallu qu’il reprenne le chemin du ministère de la magie. Parce qu’il était évident qu’il ne pouvait pas abandonner son travail. Mais en cet instant précis, le jeune homme ne travaillait pas, il avait fait un détour par le chemin de traverse histoire de faire quelques emplettes. Oh, pas comme on pourrait l’entendre, il espérait simplement faire quelques petites folies et offrir quelque chose à Cedrella, sans pour autant avoir beaucoup d’idée en tête. Et le simple fait de flâner, ça ne lui faisait pas de mal. Surtout qu’il était loin d’être seul, il était entouré et ça le rassurait quelque peu. Si on voulait s’en prendre à lui, ce n’était pas ici que ça arriverait. Et alors qu’il était concentré sur quelque chose, il entendit une voix familière s’adresser à lui.

« Je me suis remis assez rapidement, par chance. »
Répondit-il à Dorea.

Un membre de cette belle-famille… mais bien différente des sœurs de sa fiancée. Le simple fait qu’elle lui parle d’une manière cordiale était la preuve qu’elle n’était pas comme les autres. Oh, elle n’avait pas toujours été tendre avec lui et sa famille, mais il était évident qu’elle ne s’acharnait pas contre lui et sa fiancée au même titre que ses belles-sœurs. Elle était peut-être moins concernée, mais elle pourrait chercher à le faire tomber également.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La famille embarrasse aussi bien qu'elle soutient | Septimus & Dorea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Poil roux et caractère bien trempé. ♫ Fini
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Ecrire comme Tolkien (Davonline)
» Andy Murray ! Je ferais aussi bien que toi ! (libre)
» Recherche danseur à la hauteur. [ Wyatt ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-