AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-22%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
219 € 279 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 47
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeJeu 2 Avr - 12:13

Ce soir-là, les deux aînés Yaxley étaient de sortie. Ils honoraient de leur présence une soirée mondaine, organisée dans un restaurant chic du Chemin de Traverse, et consacrée à alimenter un fonds de solidarité pour les élèves de Poudlard. De nombreuses familles n’auraient pas eu les moyens de financer la scolarité de leurs enfants ; il fallait de solides ressources pour accueillir gratuitement des centaines de jeunes sorciers, et pour aider les plus nécessiteux à acquérir leur équipement et leur uniforme.

C’était le genre de soirée où il faisait bon être vu - c’est d’ailleurs pour cela que Tibérius, surmontant sa répugnance pour ce genre d’événement, avait accompagné Thaddeus. Les deux frères portaient des robes de soirée noires ; la mort de leur père était trop récente pour qu’ils s’autorisent d’autres couleurs que celle du deuil. Thaddeus avait même résisté à la tentation de mettre une cravate tape-à-l’oeil, dont il avait pourtant une collection ; il avait donc l’air très comme il faut, pour une fois, sans la moindre fantaisie vestimentaire.

Thaddeus se mouvait avec aisance dans ce genre de soirées ; être en représentation lui était agréable, à la différence de son frère aîné, qui prenait manifestement sur lui pour se montrer souriant. Il serrait les mains des hommes, baisait gracieusement celles des dames, sans oublier d’avoir un mot aimable, souvent spirituel, pour chacun. Thaddeus Yaxley semblait un prince au milieu de la Cour. Rien ne lui plaisait davantage que ces raouts, où l’on se retrouvait entre gens du même monde, et où l’on n’avait rien d’autre à faire que se montrer. C’était l’une des rares choses qu’il faisait bien : se donner en spectacle.

Ayant salué un nombre considérable de personnes, les deux frères Yaxley finirent par se diriger vers le buffet, que l’on avait dressé du côté opposé à la porte. Là, Thaddeus entama une conversation avec un ami ; une coupe de champagne en main, il ne remarqua ni le départ de Tibérius, ni le signe que celui-ci adressa, en s’éloignant, à l’ami en question pour le prier de laisser Thaddeus seul. De fait, la conversation tourna court et l’autre, prétextant devoir se rendre aux toilettes, s’éclipsa au bout de quelques secondes. Légèrement déconcerté, le cadet Yaxley se retourna vers l’endroit où se tenait son frère quelques instants auparavant ; las, Tibérius avait disparu, avalé par la foule compacte qui occupait le restaurant. Thaddeus secoua la tête, l’air vaguement agacé, et songea qu’il méritait bien une autre coupe de champagne. En garçon bien élevé, il commença par proposer du champagne aux personnes qui l’entouraient - un groupe de jeunes femmes, qu’il connaissait de vue mais dont il avait royalement oublié les noms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Cedrella Black
▌ Messages : 670
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeJeu 2 Avr - 19:34


L'occasion fait les faux amants
C'

était une des choses qui lui avaient manqué le plus, les grandes réceptions, où se réunissait tout le gratin, où l'on rencontrait ses pairs autour d'une coupe de champagne sous le prétexte d'une noble cause afin de soulager sa conscience d'individu riche et fortuné. Les sourire, les danses, les buffets regorgeant de délice. Tout ce à quoi Cedrella avait renoncé en abandonnant sa famille la veille de ses noces arrangées pour se précipiter dans les bras de Septimus, un traître à son sang car amoureux de Moldus. Oui, ça lui avait manqué, et pourtant, maintenant qu'elle pouvait regoûter à cette ambiance si particulière, elle n'éprouvait rien d'autre qu'un puissant sentiment... de vide.

C'était pareil pour tout. Le confort de sa maison lui avait manqué, et pourtant, elle regrettait les maigres mètres carrés de son appartement avec Septimus. Ses soeurs lui avaient manqué, et pourtant, leur relation ne ressemblait plus du tout à ce qu'elle avait été autrefois, Callidora ne manquant jamais une occasion de lui rappeler ses prétendues erreurs et la chance qu'elle avait d'être encore acceptée au sein de la prestigieuse famille Black. Charis, elle, faisait plus d'effort. Mais depuis, le petit Barty avait vu le jour, ses priorités avaient forcément changé, et Cedrella savait bien qu'elle était de trop...

En fait, ce n'était sans doute pas l'environnement où elle apprenait à évoluer de nouveau qui avait tant changé mais plutôt elle, elle qui avait le sentiment d'être une intruse là où auparavant elle s'était toujours sentie dans son élément. Cedrella n'avait rien à faire là. Et elle n'avait pas la moindre envie d'être là. Elle faisait acte de présence, accrochait un sourire de circonstance à ses lèvres, mais elle voudrait être n'importe où ailleurs.

Accompagnée de ses soeurs, elle lorgnait le buffet en songeant que son contenu alléchant aurait au moins le mérite de rendre cette soirée plus supportable... Elle allait se servir une flute de champagne quand un homme qu'elle ne reconnaissait pas mais qu'il lui semblait avoir déjà croisé au cours de soirées du même genre proposa de la servir.

-Ce ne sera pas de refus
, répondit Cedrella en tendant son verre vers Thaddeus en même temps que tout à coup, la plus jeune des deux soeurs prétextait accompagner la plus âgée, enceinte jusqu'au cou, à l'extérieur pour prendre un bol d'air frais. De toute évidence, elle n'était pas conviée. Et voilà qu'il n'y avait plus qu'elle et cet homme dont les manières étaient au moins irréprochables. Oui, ça sentait le traquenard à plein nez cette affaire. Laissez-moi deviner, on cherche désespérément à vous caser, vous aussi, suggéra-t-elle en portant son verre maintenant plein à ses lèvres.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 47
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeJeu 2 Avr - 22:41

Il fallait vraiment s’appeler Thaddeus Yaxley pour ne jamais avoir remarqué que ce genre de soirée très bon chic bon genre était en réalité un vaste marché aux célibataires, où on venait essayer de caser qui son fils, qui sa petite soeur. En homme parfaitement étranger à ces choses-là, le cadet Yaxley était à des lieues d’imaginer que bien des mariages se décidaient ainsi, entre les petits fours et le champagne. À vrai dire, le mariage était déjà un concept qui défiait son entendement. Comment pouvait-on, un jour, de son propre chef, décider de vivre le reste de sa vie avec une autre personne, en s’interdisant toute autre relation ? Ce n’était même pas la fidélité conjugale qui lui semblait la plus effrayante dans ce pacte, mais la notion même de couple. Passer sa vie avec quelqu’un ? Curieuse idée. Il y avait bien des gens pour qui ça ne se goupillait pas trop mal - ses parents, par exemple - mais pas au point de lui faire entrevoir l’intérêt de la manoeuvre. Inutile de lui parler progéniture ; il comprenait encore moins l’intérêt de s’encombrer de gosses que tout le reste. À bien des égards, Thaddeus était un type parfaitement lunaire.

Est-il besoin de préciser qu’il n’avait donc absolument pas eu conscience du piège que Tibérius lui avait tendu ? Lorsque son frère et son ami lui avaient faussé compagnie coup sur coup, il ne s’était posé aucune question. De même lorsque sa voisine avait été abandonnée par les deux autres jeunes femmes qui l’accompagnaient - l’avait-il seulement remarqué ? Fort heureusement, la demoiselle se chargea de lui ouvrir les yeux. L’air soudain perdu, Thaddeus répondit :

-Me… me caser ? Qu’est-ce que vous… mais… je ne…

Curieux comme les mots lui manquaient tout à coup. La jeune femme venait de lui révéler une véritable traîtrise, et c’était d’autant plus douloureux qu’il n’avait rien vu venir. Maintenant qu’elle le lui disait, cela semblait évident ; Tibérius était trop poli pour laisser son frère en plan sans lui dire qu’il s’éloignait. Saligaud, va. Tu ne perds rien pour attendre, songeait le jeune homme en cherchant son aîné du regard. En vain. L’autre avait dû trouver un coin bien tranquille, d’où il pouvait observer à loisir les réactions de sa victime.

Enfin, Thaddeus retrouva ses esprits. Il adressa un sourire d’excuse à la jeune femme, et se décida à verser le champagne. Une sorte de vide s’était formé autour d’eux, à croire que tout le monde, dans cette noble assistance, était complice de cette infamie. Essayant de plaisanter, Thaddeus fit :


-Eh bien, je crois que nous sommes pris au piège, Miss… Mais je me rends compte que je ne me suis même pas présenté. Thaddeus Yaxley, pour vous servir.

Il s’inclina légèrement pour baiser la main de la jeune dame - non sans songer, rageur, que Tibérius devait épier chacun de ses gestes - puis leva sa coupe de champagne en murmurant :

-A votre santé, et… à celle des personnes qui essaient de disposer de nous. Souhaitons-leur bien du plaisir.

Il ponctua ce toast d’un sourire charmeur ; vu de l’extérieur, on aurait pu le croire en train de draguer ouvertement la demoiselle. Au moins, cela ferait plaisir à ce faux frère de Tibérius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Cedrella Black
▌ Messages : 670
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeVen 3 Avr - 18:07


L'occasion fait les faux amants
S

emble-t-il que l'homme qui lui faisait face n'avait rien deviné des machinations qui entouraient leur conversation. Ou bien il jouait parfaitement la comédie, car il paraissait en cet instant plus désappointé qu'autre chose, tandis qu'il semblait prendre la pleine mesure de la situation. Il ne sembla pas, pour autant, réellement embarrassé, ou s'il l'était, il le dissimula particulièrement bien, car au moment de reprendre la parole, l'homme dont elle ne parvenait toujours pas à se remémorer le nom s'adressa à elle avec un naturel qui aurait presque quelque chose de désarmant, pour tout dire. Sourire aux lèvres et attitude tout à fait joviale.

Pris au piège, c'était le mot, sans doute, encore que même s'ils étaient sans doute l'un comme l'autre, en cet instant, soumis au regard de ceux qui avaient mis en place la supercherie, rien ne les obligeait à prolonger plus longtemps cette discussion. C'était tentant, même, de tourner les talons, pour le simple plaisir de venir contrarier ses soeurs. Mais quelque part... cet homme avait l'air sympathique, et cette soirée serait peut-être ainsi un peu moins ennuyeuse. Jouer le jeu ne signifiait pas pour autant qu'elle allait réellement donner du grain à moudre à ses soeurs. Quand bien même, par un quelconque concours de circonstance, cet homme devait devenir son ami, il était certain qu'il ne deviendrait pas son fiancé.

Un baise-main, et il se présenta. Presque trop charmeur pour être honnête. Qui sait s'il n'était pas dans la manigance lui aussi et faisait semblant du contraire pour mieux la prendre au piège. Enfin... Il se nommait Thaddeus Yaxley. Ah. Oui. Donc il n'y avait rien d'anormal à ce que son visage lui soit familier. Ils étaient cousins. Au sein de leurs grandes familles, il n'y avait rien de si surprenant à ne pas savoir identifier ses cousins au premier cooup d'oeil, ceci dit. Il l'était plus ou moins entre sangs purs, plus ou moins germains, disons. Elle accepta de bonne grâce de trinquer avec Thaddeus, un léger sourire au coin des lèvres.

-Cedrella Black,
se présenta-t-elle alors, se doutant que ce nom aurait sans doute des chances de lui parler, tout comme son nom à lui avait tout de suite trouvé un écho dans son esprit. Qui que soit la personne qui vous a placé face à moi, je doute fort qu'il ait fait un très bon choix. Comme vous le savez peut-être, j'ai fui la dernière personne qui s'était crue mon fiancé.

Elle n'hésitait pas à évoquer ce passé trouble qui lui avait valu les foudres de nombreux membres de sa famille. Elle ne cherchait pas à améliorer sa réputation. Moins elle apparaîtrait comme une fiancée acceptable, mieux ce serait pour elle, vraiment. Et pour son interlocuteur aussi, certainement. Même s'il était sans doute aussi motivé qu'elle à de quelconques fiançailles, en réalité.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 47
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeSam 4 Avr - 22:46

Cedrella Black. Bien entendu, le nom disait quelque chose à Thaddeus : qui ne connaissait pas la très noble et très ancienne famille Black, dans le monde magique ? Il s’agissait d’une des lignées de sang-pur les plus prestigieuses, une de ces familles dont la pureté remontait à la nuit des temps - un peu comme les Yaxley. D’ailleurs, les Black et les Yaxley étaient cousins de trente-six façons. À force de se marier entre sang-pur, il était fatal que les arbres généalogiques aient une drôle de tête.

Si le nom de Black était familier à Thaddeus, le prénom de Cedrella, en revanche, n’éveillait rien chez lui. Elle était manifestement trop jeune pour qu’il l’ait côtoyée à Poudlard ; lorsqu’on était cousin avec la moitié de la société sorcière, il ne fallait pas se faire d’illusion : on ne connaissait réellement que quelques-uns de ces parents, à commencer par ceux du même âge. Et Cedrella Black ne faisait pas partie des anciens camarades de classe du juge. Il ne la connaissait guère que de vue, pour l’avoir aperçue dans des événements mondains où il y avait trop de monde pour savoir qui on rencontrait.

S’il avait été un peu plus attentif aux potins, Thaddeus aurait au moins reconnu le nom de cette jeune femme de bonne famille dont la fuite du domicile familial avait fait les délices de bien des commères. Pensez donc, une histoire comme ça, on n’en entend pas tous les jours. D’ordinaire, les demoiselles sang-pur étaient conditionnées à l’obéissance depuis leur plus jeune âge, et pas une n’aurait osé s’opposer à sa famille comme Cedrella l’avait fait… Mais l’histoire de la jeune femme n’était pas parvenue jusqu’à Thaddeus Yaxley, douillettement installé dans sa bulle, indifférent au cours du monde. Les grands événements le laissaient de marbre, alors que dire de ces petites péripéties ? Il ne les voyait même pas. Jusqu’à ce que Cedrella lui serve directement son histoire sur un plateau, sans se douter, probablement, de l’effet que cette révélation allait avoir sur son interlocuteur.
Les yeux soudain brillants, Thaddeus sembla en effet accorder à l’histoire une importance capitale.


-Vous avez… fui votre fiancé ? Vraiment ? Est-ce que vous accepteriez de m’en dire un peu plus ? Je suppose que l’idée de vous marier vous répugnait… Je comprends, moi-même je ne suis pas vraiment séduit par cette perspective. Monsieur mon frère veut me voir encombré d’une épouse, parce que je suis son héritier, mais lorsqu’il aura engendré trois ou quatre fils pour lui succéder, il n’aura plus rien à faire de moi, et moi je resterai coincé avec madame…

Le juge poussa un soupir plein d'amertume, prit une gorgée de champagne et poursuivit, très animé :

-Mais vous, miss Black… votre histoire… C’est incroyablement romanesque ! Vous vous rendez compte, le roman qu’on pourrait écrire ! Ah oui, je suis auteur, je ne pense pas l’avoir mentionné, mais peut-être l’avez-vous deviné.

Prompt à s’enflammer, Thaddeus imaginait déjà ce livre, plein de rebondissements, de coups de pied dans la fourmilière des convenances, de palpitantes fuites pour échapper à une famille revancharde… Un best-seller, à n’en pas douter. Si Tibérius, comme c’était à prévoir, observait de loin l’entretien entre son frère et la potentielle fiancée, il devait se dire, à voir l’enthousiasme de Thaddeus, que ça marchait du tonnerre entre eux. Et pendant ce temps-là, le cadet Yaxley ne perdait pas de vue son idée :

-Vous seriez d’accord pour me raconter votre histoire, miss Black ? Elle serait une base magnifique pour un roman - en la modifiant, bien entendu, il n’est pas question de vous compromettre. Rien ne serait publié sans votre accord.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Cedrella Black
▌ Messages : 670
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeDim 5 Avr - 8:55


L'occasion fait les faux amants
E

n apprenant (ou rappelant, elle ne savait trop) son histoire à son interlocuteur, Cedrella ne s'était certainement pas attendue à une telle réaction de la part de son interlocuteur, dont le regard brillait sans doute comme s'il était un enfant à qui l'on avait annoncé que l'on fêterait Noël tous les mois de l'année à venir. Et sa réaction ne s'arrêta pas là. Bon, de toute évidence, il ne savait rien... C'était quelque part rafraîchissant de se retrouver en présence d'une personne qui ne savait rien de son passé trouble (même s'il insistait pour que cela ne dure pas). Depuis qu'elle avait réintégré à contrecœur le milieu qu'elle avait fui il y a quelques années de cela, Cedrella avait le sentiment de n'avoir plus lu que du jugement, de l'aversion, du mépris... à la limite de la compassion parce que de la condescendance dans le regard de ses pairs. L'alternative que proposait Thaddeus Yaxley n'était en soi pas déplaisante même si par ailleurs tout à fait déconcertante.

Peut-être que la réaction de son interlocuteur venait seulement du fait que ce dernier apprécie d'avoir trouvé en elle une personne susceptible de comprendre son aversion du mariage et le peu d'enthousiasme qu'il ressentait à l'idée de se faire passer la bague au doigt. Il déchanterait peut-être, car Cedrella n'était pas du tout réfractaire au mariage. Et s'il n'avait été question de Septimus et du regard qu'il lui avait offert de porter sur un monde dans lequel elle avait été si parfaitement intégrée jusqu'alors, elle aurait sans doute accepté sans broncher d'épouser Caspar. Elle en serait devenue aussi malheureuse que Charis, sans doute, victime consentante des mœurs de son temps.

Faire de son histoire un roman ? Ma foi, ce serait forcément un roman d'une tristesse absolue. Et d'un cynisme total, puisqu'au final, elle était revenue à la case départ. Bien sûr, l'ego facile à flatter de Cedrella aimait assez cette perspective. En revanche, elle admettait aisément que ce ne serait sans doute ni rendre service à Thaddeus, ni à elle-même, que de devenir une soudaine héroïne romanesque.

-Je pense que vous vous faites une fausse idée de mon histoire. Et je préférerais qu'elle ne serve d'exemple à personne.
Pour autant, parce qu'elle n'avait que ça à faire et parce que la personnalité de son interlocuteur l'amusait assez, il est vrai, elle consentit à lui en dire plus. Je n'avais même pas quitté Poudlard quand on m'a fiancée. Si je suis partie, ce n'est pas par rejet du mariage, mais parce que j'en aimais un autre, dont la présence aurait fait tache sur notre arbre généalogique. Et si je suis de retour, c'est parce que ça n'a pas marché... et que je n'ai nulle part où aller.

Tu parles d'une grande histoire romanesque.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 47
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeLun 6 Avr - 23:16

Thaddeus Yaxley, trente-deux ans, juge au Magenmagot, avait à cet instant précis tout l’air d’une groupie de douze ans en pâmoison face à sa star favorite. Même regard brillant, même expression passionnée, même désir d’en savoir davantage. Sa conversation impromptue avec Cedrella Black était en train de faire sa soirée, ni plus ni moins. Certain de tenir un sujet en or pour son prochain roman - ou, du moins, la prochaine ébauche de manuscrit qu’il abandonnerait au bout de cinquante pages - il ne se donnait pas la peine de dissimuler son enthousiasme, sans songer un instant que l’histoire pouvait être douloureuse pour la jeune femme. Elle lui délivra cependant quelques détails supplémentaires, d’assez bonne grâce. Bouche bée, Thaddeus, qui n’avait pas vraiment entendu les réserves émises par Cedrella, reprit :

-Vous en aimiez un autre… C’est encore plus romanesque… Bien sûr, je suis navré pour vous que l’histoire ne se soit pas terminée comme vous auriez voulu… mais c’est tellement poignant…

Soupirant d’admiration, il se détourna un instant, le temps de reprendre sur la table une bouteille de champagne, et, tout en remplissant les coupes, poursuivit :

-L’avantage d’un roman, c’est qu’on peut enjoliver l’histoire… je dirais même qu’on doit enjoliver l’histoire. Il faudrait être un auteur sans coeur pour mettre en scène une héroïne fuyant sa famille par amour, sans lui accorder de pouvoir vivre pleinement cet amour... Seule la vraie vie peut être aussi cruelle, n’est-ce pas, miss Black ?

Que savait-il de la cruauté du destin, du reste, lui qui n’avait jamais été amoureux de sa vie ? En bon poète, il avait chanté l’amour, sans rien en connaître. Il fallait bien céder aux exigences du genre, aux désirs du public, mais ce devait être tellement pénible à vivre… Il suffisait de voir cette jeune Cedrella Black, sa mine déconfite lorsqu’elle évoquait sa fuite. Elle avait pourtant dû être éperdument amoureuse pour s’opposer ainsi à sa famille. Revenir parmi les siens devait être un calvaire. C’était une histoire triste à pleurer, en vérité. Mieux valait se préserver de tout cela, songea Thaddeus avec une fermeté dont il n’était pas coutumier. Lui s’était toujours senti profondément étranger à tout cela. À l’âge où ses camarades fricotaient les uns avec les autres, il avait endossé son rôle d’indifférent, pour ne plus le quitter. Désormais, ses seuls émois étaient littéraires, comme celui que Cedrella venait, sans le savoir, de lui offrir. Elle était presque devenue une amante, en partageant son histoire. Il finit, comme après l’amour, par revenir à lui-même ; son enthousiasme pour l’histoire de la jeune Black retombait légèrement à mesure qu’il en saisissait toute l’amertume. Redevant à peu près normal, autant qu’il pouvait l’être, il reprit à mi-voix :

-Je vous demande pardon, miss, j’ai toujours un peu tendance à m’emballer… j’imagine que vous avez traversé des choses bien difficiles, et moi qui vous interroge sans ménagement… j’ai terriblement manqué de tact. Que puis-je faire pour essayer de me rattraper ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Cedrella Black
▌ Messages : 670
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeMar 7 Avr - 17:59


L'occasion fait les faux amants
C'

était bien la première fois qu'elle entendait qui que ce soit employer l'adjectif "poignant" pour décrire son histoire. Il faut dire que, depuis sa rupture avec Septimus et son installation chez Charis et l'insupportable Caspar, elle n'avait eu affaire qu'à des personnes qui au mieux faisaient mine que son histoire n'avait jamais eu lieu, au pire n'en parlaient que pour lui rappeler combien elle était pathétique, à quel point elle avait fait une erreur... Somme toute, elle méritait ce qui lui arrivait, et son histoire ne méritait pas spécialement d'être racontée au plus grand nombre comme une incroyable épopée romantique.

Son cœur se serra un peu en entendant l'homme ajouter que l'avantage d'un roman, c'est qu'on pouvait enjoliver l'histoire. En bref, lui donner une fin heureuse. Elle comprenait que son interlocuteur était définitivement... à part, mais elle se demandait s'il ne devinait pas, au moins un peu, le manque de tact dont il faisait preuve en cet instant. Parce qu'une fin heureuse, elle, elle était convaincue qu'elle n'en aurait plus, et voir l'alternative à ses malheurs couchée noir sur blanc dans les pages d'un livre, elle n'était vraiment pas certaine que ce serait une expérience franchement plaisante pour elle. Oui, la vraie vie était cruelle, et elle n'avait pas besoin qu'un presque-inconnu le lui rappelle pour en avoir l'entière et amère certitude.

Elle songea à lui faire une réflexion ou une autre, à le recadrer un minimum, tout du moins, mais il le fit de lui-même, lui présentant ses excuses pour s'être emballé. C'était déjà ça. Il semblait comprendre quelle avait été son indélicatesse, et s'en repentir. Puisque tel était le cas, elle ne comptait pas l'accabler de reproches. D'autant moins qu'elle se trouvait sans doute en présence du seul homme susceptible de se montrer sensible à ce qu'elle avait traversé. Pour ses sœurs, le choix n'avait pas été judicieux, mais pour elle, Thaddeus était une bonne pioche. Pas qu'elle envisage en quoi que ce soit qu'il puisse faire un bon mari. Mais qui sait, peut-être un bon ami ? Ce ne serait pas du luxe par les temps qui courent.

-Rien du tout, ne vous en faites pas. En matière d'indélicatesse, vous n'avez certainement pas battu les records atteints par ma famille, alors je peux bien encaisser quelques observations telles que les vôtres.
Elle but une nouvelle gorgée de son verre, presque vide. Elle devrait peut-être ralentir le rythme, mais la boisson aussi était de bonne compagnie en cette soirée. Vous savez, écrire une histoire similaire à la mienne, en lui donnant une fin heureuse qui plus est... je ne suis pas convaincue qu'aucune des personnes présentes ici ait envie de la lire. Car ce serait faire l'apologie de tout ce qu'ils exécraient, en somme. Cela me donnerait presque envie de vraiment vous voir l'écrire.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 47
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeVen 10 Avr - 11:18

Thaddeus promena un regard critique sur les personnes alentour, et eut un sourire désabusé. On ne pouvait pas franchement donner tort à Cedrella lorsqu’elle disait que personne, ici, n’avait envie de lire une histoire d’amour avec un happy end, si ce happy end impliquait de jeter aux orties certaines valeurs de la société magique. Bien sûr, si l’histoire était celle d’une jeune sang-pur promise par de monstrueux parents à un sang-de-bourbe, fuyant cet odieux destin et réussissant à épouser son prince charmant sang-pur, tout le monde trouverait cela merveilleux… mais l’histoire contée par Cedrella Black ne ressemblait pas vraiment à cela. Elle avait foulé aux pieds la fidélité due à la famille, au sang, l’obéissance inconditionnelle attendue de tout rejeton de sang-pur et particulièrement d’une fille… Pas étonnant que les siens essaient désespérément de la caser avec quelqu’un, en surveillant de près la première rencontre avec ce potentiel fiancé. Lorsqu’on y songeait, la famille du premier fiancé devait être furieuse de l’offense infligée par Cedrella, et les Black devaient avoir pour priorité de ne pas se mettre à dos une nouvelle famille.

-C’est vrai que le public présent ici n’est pas vraiment acquis aux histoires d’amour un peu transgressives. Aux histoires transgressives en général, d’ailleurs. Pas de vagues, pas une tête qui dépasse, c’est comme ça que ça fonctionne, chez les sang-pur.

Le regrettait-il ? Rien dans le ton de sa voix ne l’indiquait. Il avait, lui aussi, été élevé de cette manière, il se bornait à le constater. Même si son esprit volontiers extravagant pouvait sembler à l’étroit dans un cadre aussi strict, il n’imaginait pas une rébellion ouverte. Obéir à son frère lui coûterait, particulièrement s’il était question de mariage, mais Thaddeus n’envisageait pas une seconde de s’opposer au chef de sa famille. Essayer de le raisonner, oui, argumenter, faire valoir l’inutilité d’un mariage dans son cas, mais si au final Tibérius exigeait qu’il s’exécute, il faudrait sans doute se résigner. Thaddeus n’était pas assez courageux pour se mettre au ban de sa propre famille et de la société magique. Il autorisait son esprit à divaguer, mais il n’irait pas plus loin. Instinct de survie avant tout.

Observant la noble société qui les entourait, Thaddeus crut reconnaître la silhouette de son frère, un peu dans l’ombre, mais résolument tournée vers lui. Cela corroborait les suppositions de Cedrella ; il s’agissait bel et bien d’une tentative de les pousser dans les bras l’un de l’autre, et on scrutait leur réaction. Les deux jeunes femmes qui accompagnaient Cedrella, des soeurs probablement, devaient se trouver elles aussi dans l’assistance, à analyser chaque geste, chaque expression des deux jeunes gens. Thaddeus posa sa coupe vide sur la table et, souriant, proposa :


-Que diriez-vous d’une danse, miss Black ? Je vois mon frère qui nous espionne, cela lui donnerait du grain à moudre si nous dansions…

L’orchestre jouait des airs très comme il faut, pas du tout ces musiques de sauvages à la mode chez les jeunes, que l’on appelait du jazz - musique qui s’était imposée chez les sorciers comme chez les moldus. Pour l’heure, il s’agissait d’une valse assez lente. Précisant sa pensée, Thaddeus reprit :

-Pour être tout à fait franc avec vous, je compte bien dire à mon frère que je vous ai trouvée charmante - ce qui est rigoureusement exact - et que vous avoir pour épouse me serait fort agréable - ce qui est nettement moins exact, sauf votre respect. Mais cela lui évitera de me présenter à toutes les jeunes femmes sang-pur actuellement libres. S’il me croit disposé à vous faire la cour, je peux gagner quelques mois, et vous aussi par la même occasion. On pourrait appeler ça une alliance défensive, qu’en pensez-vous ?

L’orchestre joua les dernières notes de la valse, et Thaddeus, un grand sourire aux lèvres, tendit la main vers Cedrella pour la guider vers la piste. Tant qu’à jouer la comédie, autant sortir le grand jeu, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Cedrella Black
▌ Messages : 670
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeVen 10 Avr - 17:39


L'occasion fait les faux amants
C

edrella avait encore bien du mal à cerner son interlocuteur, au point de ne pas être certaine de ne pas se laisser mener en bateau par lui, qui pouvait tout à fait avoir choisi cette façon singulière et spécifique de s'adresser à elle en sachant pertinemment qu'il serait plus simple de la "séduire" en en appelant à son tempérament devenu rebelle qu'en procédant de façon plus traditionnelle. Quand il observa, d'un ton trop neutre pour qu'elle parvienne à l'analyser, que les histoires transgressives n'étaient pas du goût des convives de cette soirée, que rien ne devait jamais dépasser, que tout devait être constamment encadré, structuré, répondre aux codes stricts imposés par les grandes familles de sang pur... elle ne savait pas si c'était pour lui un simple constat où un reproche.

En ce qui la concernait, c'en était devenu un, de reproche. Ce n'avait pas toujours été le cas, elle avait longtemps été le pur et parfait produit de son éducation, mais de l'eau avait coulé sous les ponts entre-temps. Ce serait plaisant de pouvoir parler vraiment à quelqu'un qui aurait de cet univers faussement aseptisé et codifié un regard similaire au sien. Mais elle préférait ne pas trop en dire d'entrée de jeu. Elle préférerait que cela ne se retourne pas contre elle. Elle en bavait déjà suffisamment comme cela depuis son retour. Même si cela pourrait objectivement être pire... et tendait sans doute, dans l'esprit de Callidora en particulier, à le devenir.

Cedrella se sentit un instant désappointée quand Thaddeus lui proposa de danser. Irrésistiblement, elle songea à Septimus, et l'idée de danser avec un autre homme, peu importe leur rupture, peu importe l'intention qui se cachait derrière, ressemblerait presque à une trahison. Pourtant, elle savait que cette pensée était absurde. Et elle devait bien admettre que, à moins qu'il s'agisse là d'une manigance tout à fait tordue pour endormir sa confiance, Thaddeus avait trouvé comment lui parler et la convaincre. Donner à ses sœurs et au frère Yaxley très précisément ce que l'on attendait d'eux dans l'immédiat. Donner le sentiment à Charis et Callidora qu'elle s'était adoucie, afin qu'on lui lâche la bride, au moins un temps...

-Une alliance défensive
, répondit Cedrella avec un fin sourire avant d'accepter la main que lui tendait Thaddeus afin de se laisser entraîner sur la piste de danse. Je dois dire que l'idée me plaît assez. Elle laissa Thaddeus mener la danse, au sens propre du terme, avant de reprendre la parole, autorisant sa curiosité à s'exprimer. L'intérêt que je peux trouver à ces manigances est assez évident, mais pour vous ?

Pourquoi rechigner à se trouver une fiancée. Etait-il simplement un célibataire endurci qui ne voulait rien changer à son mode de vie ? Ou bien y avait-il dans sa vie une femme qui ne répondrait pas elle non plus aux critères des Yaxley ?



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 47
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeMar 14 Avr - 20:23

Les notes s’égrenaient, lentement. Question musique, comme dans bien d’autres domaines, le monde magique regardait résolument vers le passé. Thaddeus avait découvert, dans des clubs branchés, cette nouvelle musique qu’on appelait le jazz ; évidemment, il avait tout de suite été séduit, et regrettait amèrement que la société sorcière soit si conservatrice. Il ignorait que, chez les Moldus aussi, cette musique avait de féroces détracteurs, qu’on la qualifiait de musique de sauvages, que la bonne bourgeoisie la considérait avec dédain. L’eût-il su qu’il eût pu en déduire que la frilosité n’était pas l’apanage des sorciers ; elle était un point commun aux élites, magiques comme moldues, qui s’employaient à essayer de préserver leur suprématie. Une telle constatation lui aurait à coup sûr ouvert des perspectives de réflexion inédites, mais sa connaissance du monde moldu était bien trop lacunaire pour cela. Dans son milieu, il ne faisait pas bon s’intéresser de trop près à cette large frange de l’humanité qui ignorait la magie. Et Thaddeus ne s’était jamais senti la curiosité d’aller voir comment cela se passait de l’autre côté du Chaudron Baveur. Il n’avait guère observé de Moldus qu’au départ et à l’arrivée du Poudlard Express, lorsqu’il fallait se frayer un chemin jusqu’à la voie 9 ¾. Encore la famille Yaxley, comme bien d’autres, s’arrangeait-elle pour que ce moment soit le plus court possible, comme si elle craignait que la vision des Moldus puisse endommager la précieuse rétine de ses enfants. Curieux monde que celui des sorciers, lorsqu’on y réfléchissait. Heureusement, Thaddeus évitait de trop analyser la société dans laquelle il vivait ; cela lui évitait de pénibles prises de conscience, et surtout cela lui permettait de ne pas se sentir trop malheureux dans un monde qu’il ne pouvait de toute façon pas quitter. Cedrella Black était la preuve vivante qu’on ne pouvait rien contre le monde dans lequel on était né. On pouvait trouver cela triste, mais c’était aussi inutile que de se désoler car les poissons ne vivent pas hors de l’eau. Aucun homme, même sorcier, ne pouvait aller contre l’ordre naturel des choses.

Cedrella sembla hésiter, puis accepta de danser avec Thaddeus. Le juge mena sa cavalière vers la piste puis l’enlaça, en prenant garde de ne pas la serrer trop - il ne voulait pas passer pour un type irrespectueux, aux mains baladeuses. De fait, sa façon de danser était un peu raide, tant il faisait attention à ne pas forcer la proximité avec la jeune femme. Il fallait avouer que, si leurs corps venaient à se frôler de trop près durant cette danse, Yaxley serait certainement aussi gêné que Cedrella. Tandis qu’ils tournoyaient lentement sur la piste, la jeune sorcière lui demanda pourquoi il proposait cette alliance défensive. Thaddeus eut un sourire. Comment expliquer ? Il ne s’était tout bonnement jamais senti concerné par tout cela - l’amour, les sentiments, le mariage, tout ce qui impliquait, finalement, d’avoir un partenaire, que ce soit pour la vie ou même juste pour un petit moment.


-Moi ? Oh… Je pense simplement que je ne suis pas fait pour le mariage. Je sais que c’est l’usage, surtout chez les sang-pur, de fonder une famille et de perpétuer la lignée, mais je me sens…. incapable de sacrifier à la tradition.

On l’avait déjà sermonné, dans sa famille, sur ce genre de vie absolument incompatible avec sa position dans la société. Certains avaient même sous-entendu qu’il était connu, dans la bonne société sorcière, pour sa vie sentimentale rigoureusement inexistante. Mais Cedrella semblait bien n’avoir jamais entendu parler de lui, de sa vocation pour le célibat, ce qui démontrait bien que les trois quarts des sorciers, au minimum, se foutaient allègrement de savoir si le cadet Yaxley sortait ou non avec quelqu’un. Finalement, il n’y avait que Tibérius - et leur mère - pour se préoccuper à ce point de ce qui se passait dans le coeur, et dans le slip, de Thaddeus. Avec son innocence désarmante, le juge ajouta à mi-voix :

-Je me demande pourquoi c’est si important, que je me marie. Si encore j’étais le seul fils de la famille, je comprendrais, mais j’ai deux frères, qui pourront faire des palanquées d’enfants. Moi, je ne supporte même pas l’idée d’avoir un enfant. Rien que d’y penser, j’en ai des sueurs froides.

Il eut un sourire, pour montrer qu’il exagérait tout de même un peu son aversion pour la paternité, et reprit :

-Vous comprenez, miss Black, pourquoi je n’ai rien contre l’idée de gagner du temps. Je crois que nos intérêts, dans cette affaire, sont assez proches pour que nous nous entendions. Il faudra d’ailleurs que nous affinions notre stratégie, si vous le voulez bien. Nous allons devoir nous revoir quelques fois, si nous voulons que nos familles respectives nous croient intéressés l’un par l’autre. Avec votre permission, je vous enverrai un hibou dès demain, comme tout amoureux doit le faire, si j’ai bien compris les usages. Sentez-vous libre de me répondre, cela fera toujours plaisir à mon frère de me savoir en correspondance avec vous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Cedrella Black
▌ Messages : 670
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeMar 14 Avr - 21:20


L'occasion fait les faux amants
I

l ne s'estimait pas fait pour le mariage. C'était aussi simple que cela. Mais dans un monde tel que le leur, rien n'était simple, et encore moins quelque chose d'en soi aussi évident que le droit de choisir de partager ou non sa vie avec quelqu'un, et le nom de ce quelqu'un. Dans leur société, soit l'on se mariait et l'on fondait une famille respectable, agrandissant au passage le cercle trop restreint et foncièrement, bien sûr, consanguin au possible, des sangs purs, soit l'on devait être considéré comme un paria, une anomalie, un déviant... Les possibilités étaient infinies, mais l'on devait s'attendre en tous les cas à s'attacher la pire réputation possible.

Autrefois, elle n'aurait pas compris les réticences de Thaddeus, aujourd'hui, elle avait plus de facilité à se mettre à sa place. Certes, elle-même, sans doute en grande partie parce qu'elle était biaisée par son éducation, continuait à rêver d'un grand mariage (ironique pour une personne deux fois fiancée et qui pourtant était très officiellement célibataire), mais elle comprenait aujourd'hui que l'on puisse désirer se soustraire à la tradition. Elle espérait que son cousin parviendrait à mener la vie qu'il souhaitait. Même s'ils se connaissaient bien peu tous les deux, Cedrella devait bien admettre qu'en peu de mots, elle l'appréciait déjà. Il n'était en tout cas pas du tout le pire homme que l'on puisse désirer avoir pour fiancé de façade. De même, Thaddeus lui apprit ne pas vouloir fonder une famille. Là encore, Cedrella ne partageait pas cette révulsion. Elle espérait bien avoir des enfants, un jour. Et entre la naissance toute récente de son neveu et Callidora qui était enceinte jusqu'au cou, cette pensée la travaillait d'autant plus.

Elle comprenait les interrogations de Thaddeus sur la question. Ses deux frères pouvaient bien se charger de perpétuer le nom de la famille. Les femmes, dans ces grandes familles, avaient de plus claires responsabilités de ce point de vue-là. En les liant à d'autres grandes familles, en enfantant, elles créaient des alliances durables, étoffaient l'arbre généalogique. Les hommes, eux, avaient une pression différente. Mais il restait mal vu d'être encore célibataires à leurs âges, néanmoins.

-Je vous répondrai,
confirma Cedrella quand Thaddeus lui apprit qu'il comptait lui envoyer un hibou le lendemain. Autant jouer le jeu jusqu'au bout. A vrai dire, ça ne me ferait pas de mal d'avoir quelqu'un à qui parler. Quelqu'un qui ne soit pas... mes sœurs.

Une personne à qui elle n'aurait pas besoin de mentir au sujet de ses états d'âme, même si elle ne comptait pas non plus accabler son interlocuteur avec. Si le courant passait bien maintenant, rien ne leur garantissait qu'ils ne regretteraient pas leurs petits arrangements en fin de compte.

-Malheureusement, je doute fort que nous puissions nous servir mutuellement d'échappatoire indéfiniment. Mais j'apprécie le répit que vous m'offrez.



code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thaddeus Yaxley
▌ Messages : 47
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de tilleul, crin de licorne, 27,3 cm
Camp: Neutre
Avatar: Nicolas Duvauchelle

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeSam 18 Avr - 22:13

L’orchestre jouait les dernières notes de la danse. Estimant qu’il fallait tout de même que la mascarade reste crédible, Thaddeus s’éloigna légèrement de Cedrella et s’inclina devant elle pour la remercier, avant de la reconduire vers le bord de la piste. Une danse, cela n’avait l’air de rien, mais pour le cadet Yaxley, c’était énorme. Non qu’il n’aimât pas danser ; au contraire, c’était une occupation fort agréable à ses yeux, et pour laquelle il était assez doué - mais n’était-il pas doué, finalement, pour tout ce qui était inutile ? Son frère l’avait déjà vu danser des soirées entières, avec des amies, avec ses soeurs, mais jamais avec une potentielle fiancée. Et le jeune homme sentait que s’il fallait donner l’impression d’être sous le charme de Cedrella, mieux valait que cela soit savamment dosé. Pas question de passer deux heures sur la piste avec elle ; leur relation semblerait déjà galvaudée avant d’avoir commencé. Alors qu’une seule petite danse, comme pour prendre le pouls de l’autre, puis une nouvelle conversation autour d’une coupe de champagne, cela ressemblait, à ses yeux, beaucoup plus à la naissance d’une jolie historiette à la mode sang-pur. Le juge servit deux coupes de champagne, en offrit une à Cedrella, et ils trinquèrent, les yeux dans les yeux. Vu de l’extérieur, cela devait vraiment faire illusion, songeait Thadd. En tout cas, lui-même ne s’était jamais trouvé aussi investi auprès d’une jeune dame. Celle-ci lui promettait de répondre à son hibou, et il sourit :

- Je suis heureux de pouvoir être ce quelqu’un, puisque vous dites que vous avez besoin de parler. Moi aussi, parfois, je me dis que j’aimerais bien pouvoir dire certaines choses… sans être jugé… En général, ces choses-là, je les écris. Puis je les brûle. Je brûlerai aussi vos lettres, si vous voulez.

Jusqu’au bout, il tenait à être clair sur son intention de ne pas embarrasser Cedrella, en quoi que ce soit. Si des lettres trop personnelles devaient tomber entre de mauvaises mains, il savait qu’il se reprocherait amèrement sa négligence ; c’est pourquoi il préférait prendre les devants, en offrant de les détruire, sans savoir si elles contiendraient quoi que ce soit de vraiment compromettant. Bien entendu, il n’était pas certain que Cedrella aurait réellement envie de se confier, si peu que ce fût, à Thaddeus ; il n’était pour elle qu’un parfait inconnu, même si pour le moment le courant passait plutôt bien entre eux. Leurs intérêts communs pouvaient faire d’eux des complices, l’espace de quelques semaines, mais ils ne seraient peut-être jamais des amis. Thaddeus hocha gravement la tête aux dernières paroles de la jeune femme ; même lui, qui n’avait pourtant pas vraiment les pieds sur terre, s’était déjà dit que leur arrangement risquait de ne pas durer éternellement.

-Nous essaierons de tenir le plus longtemps possible. Pour moi, gagner quelques semaines, c’est déjà inestimable. Il peut s’en passer, des choses, en quelques semaines.

Tibérius pouvait décider de se marier, par exemple, ou Darius, le plus jeune fils Yaxley, tomber subitement amoureux d’une jolie petite sang-pur. Tout cela rendrait le mariage de Thaddeus nettement moins urgent. On pouvait toujours rêver, non ? Devenir oncle était déjà suffisamment terrifiant pour lui sans qu’on prétende lui imposer de devenir père. De toute façon, pour avoir des enfants, il faudrait qu’il participe activement, ce qu’il n’avait pas l’intention de faire, à moins que son frère le mette sous Imperium pour cela. En serait-il capable ? Thaddeus jugea qu’il valait mieux ne pas se poser la question, pour ne pas avoir à y répondre. Toujours souriant, malgré les étranges pensées qui se pressaient dans son esprit, il termina sa coupe de champagne et la posa derrière lui en annonçant :

-Je crois, miss Black, que nous devrions à présent prendre congé l’un de l’autre. Nous sommes deux inconnus, et en parlant trop longtemps ensemble nous risquons de nous trahir. Pour le moment, nous avons simplement échangé quelques mots, nous pouvons même dire que nous avons sympathisé, mais nous n’avons pas eu le temps de nous dire des choses vraiment importantes. Cela viendra plus tard, car vous comme moi avons besoin de temps, n’est-ce pas ? Nous devrons nous revoir, pour entretenir l’illusion ; j’ose espérer que cela ne vous sera pas trop désagréable. Pour ma part, permettez-moi de vous dire que j’ai été charmé de faire votre connaissance, et que je serai honoré de me montrer quelque part en votre compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Cedrella Black
▌ Messages : 670
Humeur :
Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Right_bar_bleue

En couple avec : Septimus Weasley

QUI SUIS-JE?
Baguette: ébène, plume de sombral, 23,43 cm
Camp: Neutre
Avatar: Emily Blunt

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitimeDim 19 Avr - 9:38


L'occasion fait les faux amants
A

lors qu'elle savourait le contenu d'une nouvelle coupe de champagne, Cedrella considérait Thaddeus avec une attention nouvelle, songeuse. Quelles étaient ces choses que son interlocuteur pouvait bien vouloir partager sans oser le faire ? Les possibilités étaient nombreuses. Dans les cercles où ils évoluaient, tout, ou presque, était susceptible de constituer un tabou. Cedrella elle-même n'était pas exempte de ces préjugés, d'ailleurs. Elle restait le fruit de son éducation et en gardait quelques traces, notamment en matière de mœurs et de mentalité. ceci dit, si Thaddeus devait décider de s'adresser à elle en toute franchise, de lui livrer ce qu'elle avait sur le cœur, elle comptait accueillir ses confidences avec respect et compréhension. D'autant plus que cela pouvait lui permettre à elle aussi de se livrer comme elle en ressentait trop souvent le besoin, sans jamais savoir à qui s'adresser.

Écrire ce qu'on éprouvait mais ne pouvait pas partager... puis tout brûler. Ce n'était pas une mauvaise idée. Cedrella songea qu'elle devrait faire de même avec toutes les lettres qu'elle avait écrites à l'intention de Septimus et ne lui avait jamais envoyées. Quant à ses lettres à elle... Au fond, qu'elles soient lues par d'autres la dérangerait à peine. Faire savoir sa détresse actuelle, de toutes les façons possible, était en train de devenir un passe-temps à ses yeux. Faute de mieux.

En tout cas, ils étaient d'accord. Leur arrangement tiendrait le temps qu'il tiendrait. Peut-être pas longtemps, certes, mais suffisamment pour leur accorder à l'un comme à l'autre un minimum de répit. Cedrella rejoignait sans mal Thaddeus sur ce point : il pouvait s'en passer, des choses, en quelques semaines seulement. Il avait suffi de cela, à chaque fois, pour que sa vie bascule dans d'inimaginables proportions. Et elle serait bien incapable de deviner quel serait le prochain retournement de situation.

Elle hocha la tête, s'apprêta à répondre quelque chose, mais Thaddeus suggéra alors qu'ils prennent congé l'un de l'autre. Ce qui était sans doute une bonne idée, en effet. Il s'agissait d'en faire juste assez... mais de ne pas en faire trop tout de même.

-Ce sera un plaisir pour moi également,
répondit Cedrella avec politesse, surprise elle-même de constater que la perspective de revoir Thaddeus pour donner de la consistance à leurs manigances n'avait rien d'une corvée. En peu de temps, elle s'était prise d'amitié pour Thaddeus. Quitte à s'imposer la compagnie d'un homme destiné à lui servir de paratonnerre (en lui évitant les foudres de ses soeurs), elle aurait définitivement pu tomber sur pire. J'attends votre invitation en bonne et due forme avec impatience, ajouta-t-elle avec une légère esquisse de sourire.

Elle salua Thaddeus avec toute la politesse qu'exigeaient les circonstances et prit finalement congé de lui, pour rejoindre Charis et Callidora qui, comme par hasard, étaient tout à proximité, prête à subir leur assaut de questions, satisfaite de ce nouveau manège.


code by Mandy


_________________


Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Empty
Message#Sujet: Re: Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella   Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Lire l'avenir dans les bulles de champagne | Cedrella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Hentaï
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-