AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
-71%
Le deal à ne pas rater :
Plaque Induction Portable Amzchef
49.99 € 169.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -60%
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth
Voir le deal
28.80 €

Partagez | 
 

 La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeLun 21 Aoû - 21:07

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Maintenant que le meurtre du ministre de la magie avait eu ces conséquences, Aaron voyait bien qu’il y avait une humeur différente chez les mangemorts. Il n’avait pas tout compris sur le moment, parce que Voldemort avait bien gardé pour lui son plan. Il ne se rendait pas forcément compte à quel point le jeune homme avait pris une avancée sur ses ennemis. Mais ce qu’il voyait, c’était que la mort – parce que le baiser du détraqueur ne pouvait qu’être considéré comme une mort après tout – de ces « coupables » pour la mort du ministre de la magie donnait de l’aplomb aux mangemorts. Et Aaron ne savait pas si c’était une bonne nouvelle ou pas. En un sens, évidemment, Aaron considérait qu’ils avaient quand même les mêmes objectifs avec les mangemorts. Donc, cela n’allait pas complètement à l’opposait de ce que le jeune homme pensait. Sauf que c’était quand même la preuve que Voldemort gagnait du terrain, que les plans de ce gamin marchaient. Il ne savait pas exactement ce que tout cela avait signifié, parce qu’il n’était au courant de rien au moment (et il pensait qu’aucun mangemort n’était au courant des plans du maître), mais il comprenait bien que Voldemort prenait de l’avance. Ce qui n’arrangeait pas leurs affaires de leur côté.

En attendant, Aaron continuait son rôle d’espion, il suivait les ordres comme il le fallait, quand il en recevait. Surtout quand il était question de faire équipe avec d’autres mangemorts. Comme c’était le cas présentement, alors qu’il avait dû faire équipe avec Charis Croupton. Ce qui lui convenait bien, parce qu’il s’entendait bien avec la jeune femme. Ils se connaissaient depuis longtemps, maintenant ils se retrouvaient à travailler ensemble pour les mangemorts. Ce qui lui convenait oui, même si ça n’arrangeait pas spécialement ses affaires. Parce qu’il s’était promis de ne pas mêler d’affectif dans sa tâche, il ne devait s’attacher à aucun mangemort. Sauf si jamais il pouvait être sûr de les diriger vers l’Hydre. En un sens, il aimerait bien que Charis les rejoigne, mais il ne pouvait pas savoir si elle allait le faire ou pas. Et dans le doute, il ne pouvait évidemment rien dire, afin de ne pas se mettre en danger. Donc il continuait de jouer le jeu et présentement, avec Charis, il devait donc être le parfait petit mangemort qui suivait les ordres.

Lui et la jeune femme venaient de se rendre dans une maison près de Pré-au-Lard, mais assez loin des habitations et du centre du village, où se trouvait un sorcier qui prônait l’égalité entre les moldus et les sorciers. Autant dire que c’était une sacrée connerie et il avait été décidé qu’il fallait le faire taire. Donc c’était ce qu’ils avaient fait et la marque des ténèbres flottait maintenant dans le ciel à cet endroit. Ils n’avaient plus eu qu’à s’éloigner, ce qu’ils avaient fait en se rendant près des Trois Balais.

« Tu dois rentrer chez toi tout de suite ? »

Demanda-t-il alors, parce qu’à choisir, le jeune homme devait bien avouer qu’il aimerait bien en profiter pour passer un peu de temps avec Charis.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeVen 25 Aoû - 17:00

Charis éprouvait toujours un certain sentiment d'euphorie quand elle revenait de mission. L'adrénaline avait son petit effet sur elle, même quand on lui confiait seulement des missions de routine, comme celle-ci, où elle ne risquait pas grand-chose. Elle s'était étonnée elle-même de le découvrir, mais il se révélait qu'elle avait le goût du risque et qu'elle aimait se mettre en danger, peut-être la contrepartie d'une vie autrement très sage.

Elle restait effacée et en retrait, mais la différence, à présent, depuis qu'elle avait rejoint les mangemorts, résidait dans le fait qu'elle se savait avoir un rôle actif, elle participait enfin à quelque chose, on lui confiait un rôle et elle s'exécutait, et elle le faisait bien.

Et c'était encore mieux quand elle pouvait faire équipe avec des personnes qu'elle estimait, et c'était le cas aujourd'hui, puisque c'était en présence de Aaron qu'elle avait effectué brillamment sa mission. Maintenant, elle allait retrouver son train-train quotidien, rentrer chez elle, vérifier l'état de la maison, attendre le retour de Caspar, qui n'en aurait sans doute que faire. La vie suivrait son cours, donc... Et après ce genre d'intermèdes, c'était toujours un peu plus dur d'y retourner...


« Tu dois rentrer chez toi tout de suite ? »


Comment ne pas sauter sur l'occasion et saisir cette possibilité ? Il y avait longtemps que Aaron et elle n'avaient pas pris juste l'occasion de bavarder tous les deux, et même s'ils avaient passé du temps ensemble, on ne pouvait pas vraiment dire qu'ils en avaient profité autant qu'il l'aurait fallu.

Elle fit donc "non" de la tête en accompagnant le geste d'un sourire. Elle pouvait bien attendre, rien ne l'attendait vraiment chez elle. Et personne pour le moment. Le choix était donc vite vu.


"Non, Caspar ne serai pas rentré avant quelques heures, j'ai du temps"
, affirma-t-elle alors dans un sourire. "On va boire un verre quelque part ?" proposa-t-elle alors.

Ou bien elle pourrait l'inviter chez elle. Elle n'aimait pas forcément aller boire des verres dans des lieux publics. Elle n'aimait pas croiser les personnes qui fréquentaient ce genre d'endroit. Elle n'y passait pas inaperçue, et forcément, sans surprise, ça la dérangeait réellement. Elle était contente. Ce qui comptait pour elle, c'est qu'ils prennent le temps de parler, le contexte importait moins.



_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeMer 11 Oct - 22:56

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
À choisir, Aaron devait bien avouer qu’il préfèrerait que Charis soit de son côté, qu’elle travail pour l’Hydre. Parce qu’il l’appréciait sincèrement et qu’il préfèrerait ne pas lui mentir et être du même côté qu’elle. Sauf que pour le coup, Aaron n’était pas persuadé qu’elle puisse être du genre à chercher à faire tomber Voldemort. Tant pis, en attendant, le jeune homme devait bien avouer qu’il aimait passer du temps avec Charis. Même s’ils venaient de le faire, ils étaient en mission pour leur maître et donc on ne pouvait pas réellement dire qu’ils pouvaient se parler. Qu’ils pouvaient prendre des nouvelles l’un de l’autre donc. Les deux sorciers ne passaient donc pas réellement du temps ensemble, pas de cette manière en tout cas. Quand la jeune femme affirma qu’elle n’avait pas vraiment besoin de rentrer chez elle tout de suite – enfin, elle répondit en lui faisant un signe de la tête – Aaron afficha un sourire. Il devait bien avouer qu’il appréciait qu’elle ne soit pas obligée de rentrer, qu’ils puissent donc discuter un peu ensemble. La jeune femme précisa que son époux ne sera pas rentré avant plusieurs heures, elle avait donc du temps devant elle.

En soit, c’était donc une bonne nouvelle. Le jeune homme ne connaissait absolument pas l’intimité de Charis dans son couple, si ça se passait bien, si elle était heureuse dans son mariage ou autre. Il savait simplement qu’elle était mariée parce que forcément, outre le fait qu’elle était passé de Black à Croupton, ce genre d’union faisait quand même grand bruit dans le monde magique et dans les familles de sang pur. Aaron avait beau ne pas vraiment fréquenter la haute de ces familles, cela n’enlevait rien au fait que son sang était bel et bien pur.

« Avec plaisir. » Affirma-t-il quand la jeune femme lui proposa d’aller boire un verre ensemble. Cela lui faisait plaisir en effet, parce qu’il se disait qu’ils pouvaient discuter tranquillement autour d’un verre tous les deux. « Tu veux qu’on aille aux Trois Balais ou à la Tête de Sanglier ? »

C’était les deux pubs qui se trouvaient à Pré-au-Lard, même si on ne pouvait pas dire que Aaron était particulièrement connaisseur. Bon, bien sûr, quand il fréquentait Poudlard, il s’était rendu dans le village sorcier pendant les sorties scolaires. Mais ce n’était pas pour autant qu’il fût vraiment adepte de ce genre d’endroit, au vu de sa manie à être peu sociable. Mais bon, en même temps à cette heure-ci, il n’allait pas y avoir grand monde. Il n’était pas tard et en journée, il y avait forcément moins de monde.

« Je t’invite. »

Ajouta-t-il dans un sourire, voulant le préciser en effet. Parce qu’il y tenait sincèrement, au fait d’inviter la jeune femme. C’était une manière de se montrer galant quand même, un minimum. Mais en fait, c’était surtout parce qu’il appréciait surtout vraiment l’idée de pouvoir passer du temps avec Charis, avant de retourner à sa routine. Dans ces moments, il oubliait un peu la pression sur ses épaules.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeVen 27 Oct - 14:30

« Avec plaisir. »

Charis afficha un sourire ravi. Aaron et elle n'avaient pas si souvent que ça l'occasion de parler ensemble. Les missions qu'ils effectuaient en commun n'étaient pas forcément propices au bavardage, et en dehors de ça, ils avaient leurs vies. Elle devait retourner auprès de son mari qui ne la considérait guère et tenir son rôle de parfaite femme au foyer, lui avait ses propres obligations, à Gringotts, notamment.

Pourtant, leur entente était sincère, et de toute évidence, ils appréciaient de passer du temps ensemble tous les deux, discutailler, et ils devaient profiter des quelques occasions qui leur étaient données de passer du temps ensemble.

« Tu veux qu’on aille aux Trois Balais ou à la Tête de Sanglier ? »

C'est vrai que le choix était assez limité, à Pré-au-Lard. Charis hésita un peu, elle appréciait les Trois-Balais, ça lui rappelait des souvenirs, liés à Poudlard, qui n'étaient pas déplaisants.

Mais aux Trois-Balais, l'on courait plus facilement le risque de rencontrer des personnes que l'on connaissait, et elle avait toujours le sentiment d'être épiée. Ils pourraient sans doute discuter plus librement. Au final, elle n'avait pas d'idées particulières.


« Je t’invite. »


Charis sourit de plus belle. Il n'avait pas besoin de l'inviter, elle avait largement les moyens de payer leurs consommations. Par la force des choses, elle avait davantage de moyens. Mais elle appréciait la galanterie, et elle n'y disait jamais "non". Surtout qu'il y avait longtemps (si ça avait déjà été le cas) que Caspar, de son côté, n'avait pas fait tant d'efforts.

Il n'y avait pas d'ambiguïté derrière tout ça, leur amitié s'épargnait cela, ce qui ne manquait pas d'être plaisant, d'ailleurs. Elle n'avait pas besoin que les hommes lui tournent autour, ça ne l'intéressait pas du tout, il n'y avait que de son mari qu'elle attendait ce genre de considération, et c'était tout. Mais ça ne venait pas. En attendant, elle se contenterait très bien de partager un verre entre amis.


"Si tu m'invites, alors autant m'offrir une boisson qui ait du goût."

Elle l'invita donc à prendre place aux Trois-Balais, où elle leur dénicha une table un peu à l'écart, où ils ne devraient pas être dérangées. C'était la période creuse, dans tous les cas donc ça devrait aller.

Elle commanda un verre d'hydromel, laissa le soin à Aaron de commander sa boisson puis, une fois la serveuse partie, revint au vif du sujet.


"Alors, dis-moi. Comment vas-tu ? Quoi de neuf ?"

_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeMar 19 Déc - 11:25

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Aaron savait bien que Charis avait largement les moyens de se payer un verre, elle était quand même issue d’une très plus grande famille de sorcier (les Black donc). Cependant, le jeune homme tenait quand même à l’invité, c’était surtout une grande partie par galanterie. Quand bien même, il n’y avait évidemment aucune équivoque ou quoi que ce soit. Le jeune homme était ami avec Charis, tout simplement, ça n’allait pas plus loin. En même temps, le jeune homme n’avait aucune envie que ça aille plus loin. Il était avec Phèdre, il se sentait bien avec elle, même si en un sens le jeune homme ne pouvait pas parler de sa liaison avec la jeune femme. Aux yeux de tout le monde, le jeune homme était encore célibataire et il devrait faire croire que c’était le cas, afin de protéger sa petite amie. S’il n’avait pas besoin de se cacher, la moindre question ne se poserait pas. Quand bien même, dans tous les cas, pour les deux protagonistes, il n’y avait pas de questions à se poser. Les deux jeunes gens le savaient parfaitement, ils se contentaient simplement de s’apprécier. Après tout, quand bien même leurs vies étaient différentes à présents, ils n’avaient pas beaucoup d’âge d’écart et ils ont été élèves en même temps. Aaron vivait simplement en célibataire – aux yeux de tous, quand bien même dans tous les cas il ne vivait pas avec sa petite amie – Charis était mariée et était devenue une parfaite « femme au foyer ». Par chance, ils avaient les mangemorts pour les rapprocher de nouveau, ou presque. Malheureusement, Aaron ne savait pas s’il pouvait envisager que Charis puisse rejoindre l’Hydre. C’était une idée qui lui plairait bien, mais pour le moment il n’en savait pas assez pour savoir s’il était possible que ça arrive ou non. Il espérait que Charis ne tenait pas trop à leur « maitre », mais il n’en savait rien pour le moment.

Les deux mages noirs se rendirent donc aux Trois Balais, qui avait effectivement une meilleure réputation et de meilleurs breuvages, s’installant au fond afin de ne pas être dérangé. Aaron laissa Charis commander avant lui, avant de le faire à son tour demandant un whisky à la serveuse.

« Oh, pas grand-chose tu sais. » Dit-il quand Charis reprit la parole pour lui demander quoi de neuf. Aaron marqua une simple pause le temps que la serveuse leur déposer leur verre devant eux. Il mentait un peu évidement, il y avait quand même quelques nouveautés dans sa vie. Mais encore une fois, malgré le fait qu’il se sente proche de la jeune femme, il ne pouvait pas lui en parler. L’Hydre prenait une grande importance pour lui, tout comme Phèdre, mais c’était deux sujets qu’il ne pouvait pas aborder avec la jeune femme, malheureusement. « Je travail toujours à Gringotts, et je fais mon petit bonhomme de chemin. » Il afficha un sourire en coin, reprenant la voix plus basse. « Ce qui change vraiment, c’est ce que nous partageons tous les deux. » Les changements qui étaient en rapport avec les mangemorts donc. « Et toi ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeMar 9 Jan - 13:24


« Oh, pas grand-chose tu sais. Je travail toujours à Gringotts, et je fais mon petit bonhomme de chemin. »


La réponse de Aaron n'était pas très étonnante en soi, puisqu'ils en étaient à des âges où les grands bouleversements n'avaient plus forcément lieu d'être et où la routine finissait par faire loi. Tenez, Charis, en ce qui la concernait, n'avait pas grand-chose à dire d'elle-même. Toujours mariée à Caspar, et même si c'était... compliqué, ce n'était pas nouveau, le désintérêt de son époux pour elle faisait partie de sa routine. Toujours femme au foyer... Rien de nouveau sous le soleil.

Quant à Aaron, c'était la même chose. Il était bien installé professionnellement à présent, et il y avait peu de chances pour que cela change. Cela ne devait pas changer, même. Ou en s'améliorant. Il le disait, il faisait son petit bonhomme de chemin, et il gravirait sans doute les échelons un à un, à force de sérieux et de persévérance.

Et pour le reste ? Si nouveautés il devait y avoir, elles étaient assez simples à deviner. Sans doute une femme dans la vie de Aaron, qui tardait à se mettre en ménage (et qui ne risquait pas de se précipiter étant donné sa vie sentimentale actuelle), et pour elle... des enfants ? Ses parents lui répétaient assez qu'il serait temps... mais elle était loin d'être proche d'assurer à sa famille une descendance. Ils n'avaient visiblement pas à annoncer ce genre de grande nouvelle à l'autre, alors il faudrait se contenter de ce qu'ils avaient de plus quotidien à se dire.

« Ce qui change vraiment, c’est ce que nous partageons tous les deux. »

Ce qui n'avait rien d'un maigre changement, d'ailleurs. Rejoindre les mangemorts avait été une décision fondamentale pour Charis, mais libératrice, aussi, car elle avait vraiment eu besoin de ce pas en avant pour progresser, pour ne pas seulement se focaliser sur un quotidien insatisfaisant, pour avoir une incidence sur le monde, pour laisser sa marque, l'air de rien, quand personne ne s'y serait attendu.

Et comme on attendait certaines choses d'eux, mais que d'autres missions, moins attendues, leur étaient sans cesse confiées, ça n'avait rien d'une routine. C'était plutôt satisfaisant, d'ailleurs.


« Et toi ? »

"Eh bien, la même chose, je suppose"
, répondit-elle alors, presque déçue de ne rien avoir de beaucoup plus palpitant à lui apprendre. "Tu sais, ma vie es toujours un peu la même..." Elle marqua une légère pause. "Enfin... dernièrement, j'emploie une bonne partie de mon temps à empêcher ma soeur de se marier, ça c'est une nouveauté."

_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeMer 7 Mar - 16:22

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Au final, ils n’avaient pas grand-chose de nouveau à se raconter. En même temps, les grands changements avaient déjà eu en partie lieu. Enfin, Aaron aurait plus de chose à raconter s’il pouvait parler de sa relation avec Phèdre au grand jour, mais puisque ce n’était pas le cas… il n’y avait que la routine. Ou presque donc. Parce que bon, oui, Aaron avait des choses à raconter. Phèdre donc, la jeune femme qu’il aimait par-dessus tout, qu’il aimait à en crever et qu’il avait envie de présenter à tous ses proches sans pouvoir le faire. L’Hydre, qui était ce groupe pour qui allait sa loyauté maintenant, et Ignatius son nouveau maître que ça soit dans ce groupe ou dans son travail pour qui il avait énormément de respect… mais tout cela, malheureusement, il ne pouvait pas en parler à Charis. Il aimerait bien, en un sens, il ne pouvait pas le nier. À choisir, il apprécierait que son amie le rejoigne auprès de l’Hydre, mais il ne savait pas du tout quel était sa position vis-à-vis de Voldemort, ce qu’elle pensait de ce « gamin » qui avait pris le pouvoir sans que personne ne le voit venir. Quelque chose lui disait qu’elle n’avait pas autant de ressentiment que lui et donc que non, définitivement, il ne pouvait pas lui parler de ça.

Ça limitait donc en partie les sujets de conversation, surtout que la vie de Charis ne semblait pas avoir beaucoup changé. Aaron se disait qu’au vu de sa situation, le prochaine gros changement que son amie allait lui apprendre, ça serait quand elle serait enceinte. Même si ça risquait de poser quelques soucis dans sa condition envers les mangemorts. Enfin bon, il n’y avait rien de réellement neuf donc, ni d’un côté que de l’autre. Quoi que, Charis avait visiblement quelque chose à lui dire quand même.

« Elle va se marier ? »
Demanda-t-il quand bien même, il n’attendait aucune réponse à sa question… il avait bien compris que sa sœur avait l’intention de se marier donc et que Charis n’avait pas l’intention de la laisser faire. Aaron était un sorcier de sang pur, un sorcier de sang pur qui prenait en plus la peine d’être particulièrement observateur et surtout intéressé par tout ce qui pouvait toucher un peu tout le monde. En tant qu’espion, c’était quand même la moindre des choses qu’il ait le plus d’information possible en main. Et puis… l’histoire de la sœur de Charis avait fait grand bruit à l’époque, chez tout le monde. Cedrella avait quitté son fiancé (qui était à présent marié à Charis d’ailleurs… dans le genre histoire de famille complexe, Aaron était heureux de son côté qu’on ne le force pas à se marier – mais puisqu’il n’avait plus sa mère, il ne voyait pas bien qui pourrait le forcer à faire quoi que ce soit) afin de s’enfuir avec un autre homme. Ça avait fait jaser. « Elle va épouser Weasley ? »

Qui d’autre ? Il se demandait bien.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeLun 12 Mar - 14:00


« Elle va se marier ? »

Charis hocha la tête en guise de réponse. Elle ne pensait pas que sa réponse ait besoin d'être verbalisée, car la jeune femme ne s'amuserait clairement pas à affirmer de telles choses si ce n'étaient que es affabulations. Peut-être que d'autres personnes, qu'elle tolérait à peine dans son sillage, goûtaient à ce genre d'humour, mais ce n'était pas du tout son cas à elle.

Aaron était peut-être un peu surpris, mais ça ne devait pas aller beaucoup plus loin. Ce n'était pas non plus une nouvelle si choquante, que Cedrella choisisse de se marier. Si Charis s'était retrouvée à porter le nom de Croupton à la place de sa cadette, ce n'était pas pour rien, et toute la famille s'était d'abord attendue à ce que Weasley mette officiellement le grappin sur Cedrella plus rapidement.

Mais ils avaient attendu, pris leur temps, sans doute pas par prudence, plutôt pour s'éviter les foudres de sa famille. Pas de chance pour elle, les Black avaient la rancoeur tenace, et ils n'iraient pas pardonner si facilement. Ce mariage, il fallait qu'ils l'empêchent de toutes les manières possibles.


« Elle va épouser Weasley ? »

C'était le candidat idéal à l'hypothèse, en effet, et c'était bel et bien lui. La jeune femme hocha la tête une fois de plus, même si, cette fois, elle avait l'intention tout de même de nuancer le propos de son interlocuteur, car cette sentence ne devait pas s'exprimer au futur, même si les efforts conjugués des deux soeurs, de leurs parents et de leurs époux (encore que Harfang avait l'air moyennement investi dans l'affaire, et ça, c'était une façon de ne pas dire qu'il s'en fichait royalement) n'allaient pas forcément suffire à les aider à parvenir à leurs fins.


"Elle en a l'intention, en tout cas. Enfin, ça ne date pas d'hier, mais maintenant, c'est officiel."

Elle poussa un soupir.

Cette nouvelle lui laissait une impression en demi-teinte. Elle était opposée à ce mariage, parce qu'on ne voulait pas que sa famille soit salie par la branche Weasley, la honte des sangs purs, et aussi parce qu'une fois mariée, elle perdrait sa soeur pour de bon.

Et en même temps, si Cedrella était mariée à Septimus, est-ce qu'elle cesserait d'avoir l'emprise qu'elle lui soupçonnait d'avoir sur Caspar.

"Mais ça n'arrivera pas."
<
/blockquote>

_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeJeu 10 Mai - 17:10

[quote="Aaron Jefferson"]href="http://gamesbzh.fr/web/css/presentation-rp/global/prezrp.css" rel="stylesheet" type="text/css">
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Aaron était surpris en effet de découvrir que Cedrella allait se marier, pour autant, ce n’était pas une nouvelle si choquante que ça non plus en réalité. Pour la simple et bonne raison que si la sœur de Charis avait décidé d’abandonner sa famille, ce n’était pas pour rien. Si Charis avait épousée l’ancien fiancé de sa sœur, ce n’était pas pour rien. C’était parce que sa cadette avait décidé de fuir la famille, de fuir ce mariage et donc... d’épouser un autre homme, Weasley. Forcément, Aaron avait suivi l’histoire, il savait parfaitement ce qu’il en était. Il était simplement surpris de découvrir ça maintenant, qu’ils l’aient annoncé comme ça. Au final, avec le temps, Aaron s’était même dit que Cedrella vivrait simplement dans le péché avec Weasley, ce qui ne changerait pas grand chose à sa situation. Charis lui confirma que sa sœur avait l’intention d’épouser Weasley donc, même si ça ne datait pas d’hier. Effectivement, mais maintenant, il y avait un côté officiel. Charis le lui apprenait, mais Aaron se doutait que ça allait surtout bientôt faire le tour du monde magique. Que toutes les familles de sang pur allait l’apprendre et ça allait être un nouveau coup dur pour la famille Black. Ils n’avaient clairement pas besoin de ça en plus.

Aaron comprenait que son amie ne soit pas en joie en tout cas, même s’il ne pouvait clairement pas se mettre à sa place. S’il était bel et bien un sorcier de sang pur, il n’avait pas autant de prestance dans le monde magique que les Black et donc comme Charis. Parce que la réputation de sa mère n’avait pas été merveilleuse. Il n’était donc pas dans la même position que Charis et ne pouvait pas vraiment comprendre ce qu’elle vivait, mais il essayait en tout cas. Il savait que le mariage de Cedrella n’allait pas du tout être une bonne chose en tout cas. Cependant, visiblement, ça n’allait pas arriver.

« Je me doute que vous allez faire en sorte que ça n’arrive pas en effet. » Même si Aaron n’avait pas autant sa place dans les grandes familles de sang pur du monde magique, il savait comment ça marchait. Les Black n’avaient aucun intérêt à laisser ce mariage avoir lieux, bien au contraire. Il était donc parfaitement normal qu’ils s’arrangent pour ne pas le laisser faire. « Vous savez déjà comment vous allez vous y prendre ? »

Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher d’être un peu curieux en effet, même si en réalité ça ne le regardait pas forcément. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Ce n’était pas rien comme information après tout, de savoir que Charis et le reste de sa famille (son mari, sa sœur aîné, son beau-frère, que Aaron connaissait beaucoup moins et appréciait beaucoup moins d’ailleurs) allaient s’arranger pour que le mariage de Cedrella Black n’ait pas lieu. Et ce n’était pas une information négligeable dans la situation dans laquelle ils se trouvaient tous, ou pour la plupart en tout cas. Même si Aaron appréciait Charis, il ne pouvait pas oublier qu’elle et sa sœur servaient à tort Voldemort et qu’il aimerait bien que ça ne soit pas le cas.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeMar 15 Mai - 13:03


« Je me doute que vous allez faire en sorte que ça n’arrive pas en effet. »

Charis afficha une esquisse de sourire. Elle savait que Aaron comprendrait, et qu'il la connaissait suffisamment bien pour se faire une bonne idée des enjeux réels de la situation et de pourquoi il était si important à ses yeux, pas seulement au nom de sa famille mais à titre personnel également, que ce mariage n'ait pas lieu.

Elle savait qu'elle pouvait se confier à lui sans souci. Leur amitié lui était précieuse et jamais il ne l'avait trahie. Il s'était toujours montré attentif à ses problèmes, peu importe ce qu'ils pouvaient bien être, sans émettre de jugement particulier (en même temps, étant donné leur position, s'offusquer de l'empêchement d'un mariage quand on ôtait des vies serait très hypocrite), et c'est pour cela qu'elle ressentait le besoin de se confier à lui.

Les Jefferson n'avaient pas aussi bonne presse que les Black ou les Croupton dans leur petit cercle très restreint, mais Charis pensait connaître bien assez son interlocuteur pour savoir qu'il avait tout autant qu'elle conscience de l'importance qu'il y avait à préserver le sang pur. C'était une partie de leur combat, après tout. Alors, à coup sûr, il devinait dans quel embarras elle était et combien il était important d'y remédier.

« Vous savez déjà comment vous allez vous y prendre ? »


Charis ne jugea pas à mal la curiosité de son interlocuteur, elle l'estimait même particulièrement appropriée, et comme elle n'avait aucun doute le concernant, elle était certaine de pouvoir lui en apprendre plus sur leurs projets sans que ces informations ne tombent entre de trop mauvaises mains.


"Nous n'avons pas encore envisagé toutes les options",
dit-elle, des fois qu'il souhaite y aller de ses propres suggestions. "L'intimidation n'a mené à rien, tu t'en doutes..." Cedrella était restée totalement imperméable au moindre de leurs arguments, Charis en conservait un souvenir cuisant, d''ailleurs. "Alors il ne nous reste plus qu'à saborder leurs préparatifs et, s'il le faut, leur cérémonie."

Elle n'entra pas dans les détails, mais elle pensait se faire comprendre : faire en sorte qu'ils soient persona non grata auprès de toutes les églises, traiteurs, lieux de réception, fleuristes et n'importe quoi d'autre, et si Charis devait se rendre en personne chez sa soeur pour laminer sa robe de mariée, elle le ferait.

Elle ne savait pas que son mari, lui, avait penché pour une solution plus radicale encore...



_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeDim 29 Juil - 17:32

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Les mariages arrangés, les mariages d’amour, les sentiments, ce genre de chose… c’était souvent le lot quotidien de soucis pour les sorciers. Aaron était baigné dedans depuis qu’il était petit. Il ne pouvait que savoir à quel point un mariage – ou la présence de non mariage dans son cas – était un souci pour une réputation. S’il était potentiellement capable d’en vouloir à la moldue qui avait enlevé le bonheur à sa mère, il n’en voulait pas à la famille de sang pur qui n’avait pas été si présente que cela dans sa jeunesse. Parce que tout cela était à cause de cette moldue. En tout cas, c’était ainsi que le jeune homme pensait depuis sa tendre enfance, forgé par les pensées de sa mère. Les soucis de mariage ne le concernait pas directement (il savait que personne ne viendrait l’embêtait concernant son éventuelle promise… du moins quand il aurait l’occasion de ne plus cacher sa promise), mais il comprenait que Charis n’ait aucune envie de voir Cedrella ainsi gâcher leur nom, trainer leur famille dans la boue de cette manière. En soit, il n’avait rien de particulier contre les Weasley, mais ces amoureux des moldus posaient forcément un souci.

Même s’il n’appartenait donc pas à ce cercle restreint des bonnes familles de sang pur ne manquant pas de moyen, il comprenait son amie et il la soutenait. Il n’y avait aucune raison qu’il ne le fasse pas en même temps. Charis lui apprit qu’ils n’avaient pas encore, avec sa famille, toutes les options à leur disponibilité mais Aaron se doutait qu’ils allaient trouver dans tous les cas. Même si apparemment, l’intimidation n’avait pas suffi. Ils allaient donc saboter leurs préparatifs de mariages, la cérémonie s’il le fallait et Aaron savait que Charis ne disait pas ces paroles en l’air. Qu’elle allait vraiment le faire s’il le fallait.

« Est-ce que tu as envisagé une solution plus… radicale ? »
Demanda-t-il alors, baissant un peu la voix pour être sûr qu’on ne les entende pas. « Les Weasley n’ont rien à faire dans notre monde, il est peut-être temps d’y remédier. »

Même si Aaron et Charis n’appartenaient pas réellement dans le même camp – sans que la jeune femme ne soit au courant – cela n’enlevait pas le fait que le jeune homme avait à cœur de protéger les valeurs des sorciers et d’arrêter les moldus de prendre à ce point de la place. La seule chose qui l’opposait au reste des mangemorts, c’était la personne qui se trouvait à leur tête. Mais quand il était question des moldus, des sorciers de sang pur, que ça soit les mangemorts ou l’Hydre, ils pensaient de la même manière. C’était peut-être un peu trop radicale (mais en même temps, ils étaient des mages noirs), sauf que ça allait quand même enlever une sacrée épine dans le pied de son amie. Sans que Aaron n’ait de scrupule à proposer une telle solution. Les Weasley posaient soucis depuis longtemps maintenant après tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeLun 30 Juil - 15:33

« Est-ce que tu as envisagé une solution plus… radicale ? Les Weasley n’ont rien à faire dans notre monde, il est peut-être temps d’y remédier. »

Ce n’était pas pour rien que Aaron et Charis s’entendaient si bien, tous les deux, ils avaient la même vision des choses, la même conception de l’existence, et quand ils évoquaient des plans qui pouvaient franchement paraître machiavéliques, ils n’avaient pas à en rougir, parce qu’ils pensaient de la même façon.

Elle n’était pas étonnée d’entendre son interlocuteur suggérer qu’ils puissent envisager de supprimer Septimus Weasley, purement et simplement, et encore moins choquée. Après tout, elle y avait déjà pensé de son côté, elle aussi, et à plus d’une raison.

Et en même temps, comment ne pas vouloir se débarrasser une bonne fois pour toutes de l’homme qui lui avait volé sa sœur. Elle l’avait tant haï, et à tant de reprises… Au-delà du fait que cela annulerait de fait le mariage (pour des raisons évidentes), elle ne pouvait que vouloir voir cet homme mort et enterré.

Et pourtant, elle n’avait pas poussé aussi loin l’offensive. Elle y pensait, bien sûr, mais… Quelque chose la retenait d’aller plus loin. Et non, ce n’était pas la crainte d’être appréhendée. Des meurtres commandités par les grandes familles de sang pur, ce ne serait pas le premier, et ils savaient s’y prendre pour ne pas laisser de traces, non, il s’agissait d’autre chose, quelque chose d’un peu moins avouable.


"J’y ai pensé, mais…" Elle marqua une pause, même à Aaron, elle n’osait pas vraiment le dire. C’était comme avouer sa faiblesse, et c’était loin d’être chose simple à ses yeux. "Je préfère réserver cette solution en dernier recours."

Parce que Cedrella ne s’en remettrait jamais, si les choses devaient se passer ainsi, et jamais elle ne retrouverait sa sœur. Oui, elle n’y pouvait rien, elle espérait toujours que Cedrella revienne à la raison, leur revienne. Elle lui manquait… Et elle ne pensait pas que c’était en assassinant son fiancé que cela arriverait, d’une façon ou d’une autre.

Malgré tout, elle n’avait pas l’intention d’écarter cette situation, elle savait bien qu’en dernier recours, ce serait sans doute le mieux à faire, et en effet, se débarrasser une bonne fois pour toutes de la lignée des Weasley, qui faisait clairement honte aux sangs purs, serait un bonus.

Ce serait peut-être indispensable, mais Charis ne réalisait pas que son mari avait déjà pris les devants, de ce point de vue.




_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeMer 3 Oct - 20:13

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Forcément, les deux amis pensaient de la même manière et ils ne reculaient pas réellement devant la violence. En même temps, ils faisaient tous les deux partis des mangemorts quand même. Enfin, plus ou moins, parce que forcément la situation de Aaron était un peu plus complexe que cela, mais ce n’était pas important pour le moment. Pour le moment, ils se contentaient de parler du fait que Weasley allait épouser la sœur de Charis et que forcément, elle avait envie de l’empêcher. Ce que le jeune homme comprenait. De son côté, il ne vivait pas parmi les grandes familles de sang pur (en grande partie parce que sa mère n’aurait plus mérité d’y faire partie), mais ça ne l’empêchait pas de vouloir préserver les sorciers justement, de ne pas supporter l’idée qu’on puisse avoir envie de faire entrer les moldus dans leur monde. Alors en soit, Weasley se mariait avec une sorcière de sang pur et techniquement, leur lignée allait rester pure (jusqu’à ce qu’une génération entière foute la merde en fait), mais ça ne voulait pas dire qu’il était une bonne personne pour autant. Ça n’enlevait pas qu’il n’était autre qu’un traitre à son sang.

Et une solution radicale, le jeune homme se doutait que son amie n’avait normalement pas froid aux yeux et qu’elle pouvait très bien le faire. Après tout, ils portaient quand même la marque des ténèbres sur leurs avant-bras, c’était bien la preuve qu’ils n’avaient pas froids aux yeux. Et en même temps, Aaron n’était pas dupe, il se doutait quand même que les sorciers de sang pur des hautes familles ne lésinaient pas sur les méthodes pour se débarrasser des gêneurs. Charis lui apprit d’ailleurs qu’elle y avait pensé à cette solution radicale, mais il y avait un mais, forcément. Elle préférait réserver cette solution en dernier recours. Le jeune homme ne savait pas vraiment pourquoi elle pensait comme ça, ce qui la retenait, mais en même temps il avait un peu de mal à comprendre les relations entre sœurs, lui-même étant fils unique. En un sens, ça serait quand même la solution la plus simple, la plus rapide aussi. Même si ça signifiait forcément de tuer l’homme qu’un membre de sa famille aimait.

« Je suis sûr que tu arriveras à tes fins en tout cas. » Qu’elle se retrouve à utiliser cette ultime solution ou non, il n’y avait quand même pas de raison que Charis ne parvienne pas à ses fins. Et avec un peu de chance, elle allait réussi à convaincre Cedrella. « Il n’y a aucune raison que tu ne parviennes pas à convaincre ta sœur. »

Bon, le jeune homme se montrait peut-être un peu trop utopiste, optimiste, mais il osait croire que c’était de cette manière qu’il pouvait réellement aider son amie. Que c’était ainsi qu’il allait pouvoir lui apporter son soutien, en aillant confiance en elle. Il savait que c’était bien plus facile d’avoir confiance dans les autres que sur soi même. Il en savait quelque chose oui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeLun 8 Oct - 10:31

« Je suis sûr que tu arriveras à tes fins en tout cas. »

C'étaient des mots qui faisaient du bien à entendre. D'autant plus que la jeune femme n'était pas du tout convaincue, pour sa part, du succès de ses entreprises. Il faut dire que pour elle, ce succès, ne reviendrait pas seulement au fait de séparer pour de bon Septimus et Cedrella, ça c'était la partie facile... Un vrai succès, ce serait de ramener Cedrella à la raison, de retrouver sa soeur, qui lui manquait plus qu'elle n'avait le droit de l'avouer.

Elle appréciait les encouragements de Aaron, d'autant plus qu'elle en avait bien besoin et qu'elle n'avait pas toujours le sentiment d'être soutenue de la même manière dans son entourage. Oui, Caspar tout comme Callidora poursuivait le même but qu'elle, mais elle avait souvent le sentiment d'être la cinquième roue du carosse dans l'affaire (et ça avait peu de chances de s'arranger dans l'avenir, en réalité).


« Il n’y a aucune raison que tu ne parviennes pas à convaincre ta sœur. »

Si, il y en avait des centaines, enn réalité... Et la plus manifeste d'entre elles, c'était que Cedrella aimait vraiment cet homme. Charis n'était jamais tombée amoureuse, elle ne pouvait pas prétendre tout comprendre de ce genre de sentiments, mais elle avait pu en constater, à distance, la puissance et la rage. Cedrella avait sacirfié énormément par amour. Est-ce qu'elle serait capable de se sacrifier elle-même pour une raison similaire ? C'était ce qu'elle appréhendait. En soi, elle avait déjà perdu Cedrella. Mais elle avait vraiment peur que ça devienne encore pire.

Alors il y avait plein de raisons pour que ça ne marche pas, mais elle ne tenait pas à s'en plaindre ou à s'appesantir sur ces dernières. Le jeune homme avait le don de lui redonner confiance, et rien que pour cela, elle estimait devoir faire des efforts.


"Nous verrons bien. De toute façon, je ne supporte pas l'échec, alors..." Alors, elle n'avait pas le droit d'échouer. "Mais je dois t'ennuyer, avec toutes mes histoires. Parlons d'autre chose, tu veux bien ?"

Même si ça lui faisait du bien d'en discuter avec quelqu'un capable de la comprendre, ce sujet accaparait déjà trop son attention. Inutile d'en rajouter davantage.




_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeLun 17 Déc - 15:02

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Aaron se montrait clairement trop utopiste en cet instant précis, mais c’était de cette manière qu’il pensait pouvoir aider son amie. Ce n’était pas en aillant des doutes sur les capacités de Charis à parvenir à ses fins qu’il allait lui donner confiance en elle. Et le but du jeune homme en cet instant précis, c’était quand même de donner de la confiance à son amie, qu’elle n’ait pas peur de ne pas réussir, au contraire. Alors oui, il en faisait peut-être un peu trop, mais c’était la manière pour lui de la soutenir. Puisqu’il la soutenait quand même énormément. Il n’avait pas son rôle à jouer dans cette histoire et il n’était peut-être pas le mieux placé pour avoir un avis, ou encore son mot à dire, mais ça n’enlevait pas le fait qu’il la soutenait envers et contre tout.

Aaron afficha un sourire quand Charis affirma qu’elle n’avait pas le choix, parce qu’elle ne supportait pas l’échec. Ça, c’était quelque chose que le jeune homme avait bien conscience. Il savait que son amie n’était pas la plus imposante des Black (ou alors, c’était simplement parce que Callidora impressionnait bien plus Aaron, dans le genre… mais il n’avait pas du tout le même genre de rapport avec la sœur de son amie), mais elle avait du caractère comme tous les membres de sa famille et il savait bien qu’elle ne supportait pas l’échec. Aaron aurait très bien pu répondre quelque chose, mais Charis fut plus rapide, lui demandant de parler d’autre chose.

« Ça me va, mais tu sais que tu ne m’ennuis jamais. » Il tenait à ce que Charis le comprenne, elle ne l’ennuyait pas du tout. De toute façon, le jeune homme avait toujours préféré entendre parler les autres que de parler lui-même, entendre la vie des autres personnes que de devoir parler de la sienne. Non pas qu’il n’avait pas quoi que ce soit à raconter, mais outre le fait qu’il y avait des choses qu’il ne pouvait pas dire, on ne pouvait pas dire qu’il avait une vie vraiment palpitante. Rien que Charis ne soit pas bien placé pour comprendre. Mais en même temps, Aaron se doutait qu’il devrait peut-être relancer le sujet. Puisque la jeune femme ne voulait plus parler de sa sœur, ils devaient parer d’autre chose. Mais quoi ? Le jeune homme se posait la question. « Et, comment ça se passe du coup avec ton… mari ? »

Bon, ce n’était pas forcément le meilleur des sujets, mais en même temps Aaron était vraiment curieux. Il savait que la jeune femme avait épousé son mari sans le désirer réellement, que c’était un mariage arrangé. Alors, forcément, le jeune homme ne pouvait que se demander comment ça se passait pour elle, si elle s’en sortait bien, ou non. Aaron n’envisagerait pas de se marier avec une femme qu’il n’aimait pas, qu’il n’avait pas choisi, et c’était bel et bien la preuve qu’ils ne venaient pas du même monde.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeVen 21 Déc - 9:28


« Ça me va, mais tu sais que tu ne m’ennuis jamais. »

Charis esquissa un léger sourire en réponse, ce qui ne l’empêchait pas de penser que son interlocuteur devait tout de même s’ennuyer de ses sordides histoires de famille. Elle-même s’en lasserait bien vite si elle n’était pas si directement concernée par ces dernières. Il est vrai que ça tournait un peu en rond, à bien y regarder. Toujours la même chose, encore et encore…

Elle appréciait malgré tout que son interlocuteur prenne la peine de l’écouter et de la conseiller comme s’il n’était pas le moins du monde dérangée par son blabla et toutes ses histoires… Ce qui n’ôtait rien au fait qu’elle préférait malgré tout changer de sujet. Dans tous les cas, elle avait le sentiment d’avoir fait le tour de celui-ci, et qu’il n’était pas nécessaire de pousser plus loin la discussion, bien au contraire.

Le tout était à présent de trouver un autre sujet de conversation, et Charis comptait sur Aaron pour lui en procurer. Après tout, elle n’avait pas arrêté d’accaparer la conversation, mais en attendant, Aaron avait à peine eu le temps d’en placer une sur lui-même, et il était très certainement temps d’y remédier.


« Et, comment ça se passe du coup avec ton… mari ? »

Mais alors que Charis espérait bel et bien que la conversation dévierait sur un sujet qui ne la concernerait pas, Aaron parla de son mari. Au fond, la jeune femme ne devait pas être surprise, elle connaissait Aaron. Elle savait à quel point il était inconfortable avec l’idée de parler de lui-même, aussi était-il sûrement préférable de répondre avant de tenter d’en discuter avec lui.


"Tu sais, avec Caspar c’est… toujours un peu la même chose"
, répondit-elle dans un haussement d’épaules.

Elle ne filait pas le parfait amour avec Caspar et se sentait souvent délaissée, pas à la hauteur, mais en même temps, elle reconnaissait qu’il était droit, honnête, pourvoyait aux besoins de la famille, n’était pas volage comme Harfang. Elle avait de la chance, aussi de l’avoir…

Et tout cela, Aaron le savait déjà, au final.


"Et toi, alors ? Toujours pas de petite amie ?"


Ce pouvait être un sujet délicat, et elle pouvait comprendre qu’il ne veuille pas lui en parler, pour peu qu’il y ait quelque chose à dire, mais puisqu’elle avait fait étalage de sa vie à l’instant, elle se disait que c’était… un juste retour des choses.



_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeLun 4 Mar - 22:28

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Aaron avait conscience qu’il aurait très bien pu trouver un autre sujet de conversation que le mari de Charis, mais en même temps, il n’avait pas vraiment su comment rebondir. Alors, il avait simplement posé cette question d’une manière un peu maladroite. Charis se contenta de lui dire que avec Caspar, c’était toujours un peu la même chose. Définitivement, le jeune homme avait quand même beaucoup de mal à comprendre comment on pouvait épouser quelqu’un pour qui on n’avait aucun sentiment. De son côté, Aaron ne s’imaginait pas une seule seconde capable de faire une telle chose. Cela dit, il n’imaginait qu’une seule personne pour l’épouser, et il l’aimait à la folie, ça aidait forcément. Mais dans tous les cas, le jeune homme n’était pas réellement dans la même situation que Charis, ils n’avaient pas du tout grandi dans le même genre de sphère. Au contraire, clairement, ils n’avaient rien à voir tous les deux au final, mais ça ne les empêchait pas de s’entendre quand même.

Aaron se contenta donc d’adresser un léger sourire à son interlocuteur en réponse à ses propos, parce qu’il n’avait aucune idée de comment réellement réagir. Le jeune homme savait bien que le mariage de Charis aurait pu être mieux, comme il aurait pu être pire aussi forcément. La jeune femme ne manqua pas de lui retourner la question, ou presque, lui demandant s’il avait une petite amie. C’était clairement la question qu’il redoutait le plus, pour la simple et bonne raison qu’il ne pouvait pas en parler. Oui, il avait une petite amie, mais il ne pouvait pas en parler et encore moins à une autre personne portant la marque des ténèbres sur son avant-bras. Il avait toute confiance en Charis et il ne pouvait pas nier le fait qu’il avait bien envie de tenter de la recruter pour l’Hydre, mais il ne pouvait quand même pas lui parler de Phèdre. Alors qu’il mourrait d’envie de le crier sur tous les toits, de dire à tout le monde qu’il avait la chance d’avoir une femme si merveilleuse comme petite amie. Mais non… il ne devait rien dire.

« Heu… non, tu me connais. »
Répondit-il sans parvenir à cacher le fait qu’il était mal à l’aise. Parce qu’il n’aimait pas parler de lui en règle générale, parce qu’il n’aimait pas parler de ce sujet en particulier. Ce n’était pas contre Charis, c’était dans son habitude. Il n’aimait pas spécialement parler de lui-même, et le sujet de la potentielle petite amie était forcément délicat. Il n’avait aucune envie que la jeune femme puisse s’imaginer qu’il n’avait aucune envie de lui parler, cependant, donc il reprit la parole. « J’ai beaucoup trop de préoccupation ces derniers temps, pour me concentrer sur ça. »

D’accord, il mentait, mais en même temps il ne mentait pas entièrement. Il avait réellement trop de préoccupation, et ce n’était pas pour rien qu’il se retrouvait à cacher sa relation. Charis comprendrait, sans doute, parce qu’elle savait qu’il faisait parti des mangemorts après tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeMar 5 Mar - 11:16


« Heu… non, tu me connais. »

Charis sentit une pointe de malaise dans la voix de son ami et regretta aussitôt de lui avoir posé la question, se rendant bien compte que c'était un sujet qu'il n'avait pas forcément envie d'aborder.

Bon, elle le savait, quelque part, car ce n'était tout de même pas la première fois qu'ils l'abordaient, ce sujet, mais Charis n'y pouvait rien, pour elle c'était un sujet important, et comme il y avait chez Aaron une sorte de pudeur naturelle à parler de ses histoires de coeur (la preuve, si elle se doutait qu'il avait déjà eu des petites amies, il ne lui avait jamais parlé d'aucune d'entre elles - et elle se disait que c'était parce qu'il devait attendre d'estimer ces relations sérieuses pour s'exprimer à ce sujet), elle se disait que si elle n'abordait pas le sujet, il ne le ferait peut-être pas. Ceci dit, le résultat n'était en conséquence pas forcément glorieux.

Car Aaron n'avait rien à lui dire. Et oui, c'est vrai, elle le connaissait, mais c'était justement parce qu'elle ne le connaissait qu'elle ne l'imaginait pas rester célibataire jusqu'à la fin de ses jours. Aaron était de ces personnes qui n'avaient pas été obligées au mariage, et Charis supposait qu'il attendait "la bonne", alors à chaque fois, au fond un peu romantique sans pouvoir s'autoriser à l'être pour elle-même, Charis s'impatientait d'entendre son ami lui assurer avoir enfin trouvé la perle rare.


« J’ai beaucoup trop de préoccupation ces derniers temps, pour me concentrer sur ça. »

Oui, elle pouvait le comprendre, l'ennui, c'est que ces préoccupations n'étaient pas prêtes de disparaître, et Charis trouvait tout de même regrettable qu'il s'en serve comme d'un prétexte pour s'enfermer dans son éternel célibat. Bon, ça le regardait, bien sûr, et Charis n'avait pas son mot à dire là-dessus, mais quand même, ce n'était pas la vie qu'elle avait souhaitée à Aaron, et il méritait de connaître un bonheur conjugal auquel Charis, pour sa part, avait renoncé il y a bien longtemps.


"C'est une excuse à peine acceptable, ça"
, répondit-elle dans un fin sourire. "Si tu attends d'avoir le temps, alors tu n'as pas fini d'attendre."

_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeVen 24 Mai - 11:22

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Le sujet des « amours » c’était quand même vraiment toujours compliqué quand il était question de Aaron. Parce que dès qu’il était question de devoir aborder le sujet de ses amours, le jeune homme devait mentir. Ce n’était pas de gaité de cœur qu’il mentait, surtout à Charis quand même. Le jeune homme s’en voulait de ne pas pouvoir lui dire la vérité, mais il ne pouvait pas du tout prendre le risque. Charis faisait parti des mangemorts, il avait envie de croire qu’à un moment donné elle pourrait le rejoindre lui et l’Hydre, mais il ne pouvait pas en être sûr. Alors, c’était d’autant plus important qu’il reste le plus discret possible sur sa relation. C’était le cas avec tout le monde, mais ça l’était d’autant plus avec Charis. Même si ça ne lui plaisait vraiment pas, vraiment, vraiment pas…

Surtout que la jeune femme ne manquait pas d’être avenante envers lui. Quand il affirmait qu’il n’avait pas le temps de se préoccuper de cela, une fausse excuse comme une autre, elle ne manqua pas d’affirmer que ce n’était pas une bonne excuse justement. Que s’il attendait le bon moment, alors, il n’aurait pas fini d’attendre. Forcément… vu comme ça, Charis avait clairement raison. Cela dit, forcément, le jeune homme n’attendait pas réellement le bon moment, il avait trouvé la femme de sa vie, il avait trouvé son âme sœur. Il était d’accord avec elle, s’il devait attendre d’avoir le temps… il était évident qu’il ne chercherait jamais, mais c’était une excuse comme une autre.

« C’est sûr… »
Le jeune homme se sentait quand même sacrément mal à l’aise en cet instant précis. Déjà, mentir à ses amies proches comme Gwendolyn et Agrippine, ce n’était pas dès plus évident. Mais mentir à Charis n’avait rien de facile, surtout qu’il ne se contentait pas de lui mentir sur le fait qu’il sortait avec Phèdre, il lui mentait aussi sur son affiliation, sur le fait que de son côté il avait clairement l’intention de trahir la marque qui se trouvait sur son avant-bras. « Mais en fait… » Aaron marqua une pause, avant de reprendre, réfléchissant si c’était une bonne idée ou non qu’il dise ça. « Je ne sais pas si ce qu’on fait, c’est vraiment compatible avec une vie sentimentale. »

Il ne mentait pas vraiment, au final avec tout ce qu’il faisait (que ça soit pour les mangemorts ou pour l’Hydre), il était évident que ce n’était pas compatible avec une relation, ce n’était pas pour rien qu’il se cachait avec Phèdre. Et ce n’était pas pour rien qu’il s’était éloigné d’elle pendant un temps, avant de revenir, parce qu’elle lui manquait trop. Il avait conscience qu’il prenait des risques, qu’ils prenaient des risques tous les deux. Alors, non, vraiment ce n’était pas compatible, mais Aaron prenait le risque. Cela dit, avec juste la part mangemort, c’était forcément différent, même si ça n’enlevait pas le fait que ça pouvait quand même poser quelques soucis.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeSam 25 Mai - 12:12


« C’est sûr… »

Aaron entendait ce qu'elle disait, mais Charis n'était malgré tout pas certaine qu'il le comprenne, ou veuille en tenir compte, du moins.

Charis n'avait pas à interférer dans la vie de son ami, bien sûr, ce dernier était libre de faire ce qu'il voulait comme il le voulait... mais il était son ami, et elle voulait qu'il soit heureux, tout simplement. Elle n'allait pas prétendre qu'il ne l'était pas ou qu'il lui fallait absolument avoir quelqu'un dans sa vie... mais elle avait le sentiment que c'était tout de même à regret que Aaron se refusait toute possibilité de vie sentimentale, et elle le regrettait vraiment, pour lui.


« Mais en fait… Je ne sais pas si ce qu’on fait, c’est vraiment compatible avec une vie sentimentale. »

Charis se mordilla légèrement la lèvre inférieure. Elle ne voulait pas donner entièrement raison à son interlocuteur, mais elle devait bien avouer que leur engagement auprès de Lord Voldemort ne les mettait pas dans les dispositions idéales pour se façonner un avenir affectif qui en vaille la peine.

Malgré tout, elle ne voulait pas que Aaron pense de la sorte. Il était jeune, intelligent, il avait tout iun tas de qualités qui ne laissaient sans doute pas la gente féminine indifférente. Il ne devrait pas se fermer des portes de la sorte. Ce n'était pas bien, c'était même complètement injuste.


"Tu dis ça à une femme mariée, tu sais"
, dit-elle dans un fin sourire pour lui faire comprendre que le fait qu'elle portait la marque des ténèbres ne l'empêchait pas, pour sa part, d'avoir une vie sentimentale.

Ceci dit, elle n'était pas convaincue du fait que cet argument suffirait à son interlocuteur. Après tout, il y avait une grande différence entre vie sentimentale et vie maritale. Charis était bien placée pour le savoir, malheureusement... car s'il y avait un lien à vie entre elle et Caspar, ce lien n'avait absolument rien à voir avec l'amour.

Et elle s'était suffisamment confiée à Aaron pour que ce dernier ait une bonne idée de ce que serait l'état présent (et sans doute futur) de son mariage exactement.


"Ne te ferme aucune porte, c'est tout ce que je veux dire."
, ajouta-t-elle.

Elle ne voulait pas se montrer trop insistante non plus, mais quand même. C'était bien trop important.


_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeJeu 22 Aoû - 11:29

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Aaron se sentait toujours mal à l’aise quand venait la conversation sur sa vie sentimentale, parce qu’il ne pouvait pas se permettre de dire la vérité. Il avait envie de le faire, il aimerait pouvoir se confier à Charis, mais elle était justement l’une des dernières personnes à qui il devait révéler son secret. Parce qu’elle était une mangemort, parce qu’elle portait la marque de Voldemort et qu’elle lui était fidèle. Non pas que le jeune homme puisse croire que son amie allait le vendre, mais si jamais elle devait apprendre qu’il trahissait les mangemorts pour le compte de quelqu’un d’autre, il ne voulait pas qu’on puisse connaître son lien avec Phèdre et qu’on s’en prenne à elle pour le toucher lui. Il n’aimait pas mentir, mais il n’avait pas le choix dans tous les cas.

Cela dit, le jeune homme ne mentait pas en affirmant que la vie qu’ils menaient n’était pas forcément compatible avec une vie sentimentale. Aaron afficha un léger sourire quand son interlocutrice affirma qu’il parlait à une femme mariée. Effectivement, Charis était une femme mariée, une femme qui allait sans doute fonder une famille, et ça ne semblait pas lui poser de soucis vis-à-vis des mangemorts. Sauf que ce n’était pas tout à fait la même chose. La vie de Aaron était dans tous les cas plus complexe que celle de son amie, parce qu’il avait en prime décidé de trahir ce jeune homme qui avait pris le pouvoir aux yeux de tous. Ils ne pouvaient pas vraiment comparer leurs situations, surtout que Charis n’était pas amoureuse de son mari et que le mari de celle-ci n’était pas amoureux d’elle. Il le savait parfaitement, elle lui en avait suffisamment parlé et il savait d’ailleurs que ça lui pesait un peu. Avec Phèdre… ils s’aimaient et Aaron ne supporterait pas que qui que ce soit lui fasse du mal. Enfin, Aaron voyait où Charis voulait en venir, elle lui affirma qu’il ne devait pas se fermer des portes et en un sens, le jeune homme appréciait la sollicitude de son ami. Même si ce n’était pas réellement utile, parce que le jeune homme avait une femme dans sa vie… mais elle ne pouvait pas le savoir, puisqu’il lui mentait comme un arracheur de dent.

« Promis, je ne fermerais pas de porte. »
Répondit-il sans perdre son fin sourire. C’était facile en un sens pour lui de faire cette promesse, parce qu’il avait une femme dans sa vie et qu’il était fou amoureux d’elle. Il n’avait aucune envie que son amie s’inquiète de trop, même s’il ne pouvait pas lui dire la vérité. « Je te promets qu’un jour, tu seras invitée à mon mariage. » Dit-il pour plaisanter, même s’il espérait au fond de lui que ça soit possible, tout en sachant qu’il y avait quand même peu de chance que ça arrive malheureusement. Aaron avait l’intention d’épouser Phèdre, quand ils ne seront plus en danger. Mais à ce moment-là, Charis allait connaître la vérité, autant dire que ça risquait d’être compliqué.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeDim 25 Aoû - 15:47

« Promis, je ne fermerais pas de porte. »

Charis hocha la tête avec un fin sourire. Elle ne pouvait pas insister plus dans tous les cas. Quoi qu’il en soit, Aaron restait libre de ses choix, et tant qu’il était heureux, elle était heureuse pour lui, mais il était son ami avant tout, et elle ne voudrait pas qu’il s’enferme dans sa situation, en s’interdisant pour de bon de faire comme bon lui semblait et d’être vraiment heureux.

Elle pensait Aaron honnête envers elle (sans réaliser qu’il ne l’était pas, en fait, sur de très nombreux points, en vérité), elle croyait donc dans sa promesse et choisissait de ne pas insister. De toute manière, elle ne pouvait pas véritablement avoir de l’influence sur la vie sentimentale de son ami. Quoi qu’il en soit, quoi qu’il arrive, cela dépendait de lui. Elle ne pouvait que souhaitait qu’il soit en harmonie avec ses propres choix, sans pouvoir le lui reprocher dans le cas contraire. Car elle non plus n’était pas réellement en harmonie avec ses choix de vie. Mais elle faisait avec, parce qu’il le fallait. Et parfois, c’est vrai, il y avait une confrontation réelle entre choix et devoir, on ne pouvait pas faire abstraction de cette dichotomie, c’était comme ça.


« Je te promets qu’un jour, tu seras invitée à mon mariage. »

Charis sourit. Rien que pour cela, la jeune femme espérait que son ami serait capable de tenir sa promesse. Même si elle n’avait pas épousé un homme qu’elle aimait, même si elle n’avait pas choisi son mari, même si elle avait été, pour ainsi dire, un second choix, elle ne regrettait certainement pas son mariage, et en conservait un souvenir particulièrement ému. Elle avait tout aimé dans cet événement.

Elle s’était sentie heureuse, elle avait été entourée de tous ses proches (à l’exception de Cedrella, faut-il le préciser), et elle souhaitait à tout le monde de vivre cela. Si, qui plus est, il était donné à Charis de le faire auprès d’un homme qu’elle aimait véritablement, alors c’était mieux encore, bien évidemment.


"J’y compte bien ! J’exige même d’être au premier rang et de servir de demoiselle d’honneur à ton épouse"
, plaisanta-t-elle sans le penser.

Aaron n’vait pas été présent à son mariage (en même temps, ils n’étaient pas aussi proches à l’époque), alors elle n’avait pas son mot à dire. Mais elle préférait largement s’amuser de la situation.


_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeSam 21 Déc - 17:43

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Un jour, Aaron espérait bien se marier en effet. Et il savait évidemment avec qui il avait envie de s’unir pour toute la vie. Il espérait pouvoir épouser Phèdre un jour, ne plus être dans une position qui allait l’empêcher d’être avec la femme qu’il aimait. Et le jour où il allait se marier avec Phèdre – si ça devait arriver, mais il espérait bien que ça allait arriver en effet –, il espérait bien pouvoir inviter Charis. Même si forcément, il y avait certaines choses qui pouvaient être un peu complexe. Parce que quand Aaron sera suffisamment libre pour épouser Phèdre, le jeune homme savait que ça voudra dire que Voldemort n’était plus là et qu’il n’était plus une menace. Il ne se disait pas que Charis allait tomber avec son maître, parce qu’avec un peu de chance tout ira bien pour le meilleur des mondes, mais en même temps il ne savait pas exactement comment les choses allaient se passer. Mais il n’avait pas envie de penser à tout cela, il n’avait aucune envie de penser à tout cela. Ils ne parlaient que d’hypothèses, ils ne pouvaient pas être sûr de quoi que ce soit, mais Aaron espérait quand même qu’un jour il allait pouvoir épouser Phèdre et que Charis sera bel et bien là au premier rang.

« Ah ça, il faudra que tu vois toi-même directement avec ma future épouse. » Répondit-il, dans un ton léger. La conversation n’était pas réellement sérieuse, parce qu’ils ne pouvaient pas parler sérieusement de quelque chose qui pouvait très bien ne jamais arriver. Charis ne savait pas qu’il avait une relation pour l’heure, il valait encore mieux qu’elle l’ignore. Et dans l’optique qu’il n’avait personne, ça n’était pas forcément utile de faire des plans sur la comète concernant un potentiel mariage. Mais c’était vraiment agréable pour Aaron d’entendre ces mots, il aimait sentir le soutien de son amie. « À ce stade, il faudrait limite que j’épouse directement une de tes amies. »

Bon, encore une fois, Aaron se contentait de plaisanter, mais il n’avait aucune envie que Charis commence à jouer les entremetteuses, à vouloir réellement la caser avec une de ses amies. Mais c’était aussi une manière de bien appuyer sur le fait qu’il n’avait personne dans sa vie. Le jeune homme ne sautait pas de joie à l’idée de mentir à son amie, mais il ne pouvait pas prendre ce risque, encore plus en compagnie de la jeune femme puisqu’elle était une mangemort. Il espérait pouvoir prochainement lui dire toute la vérité. Elle allait finir par découvrir la vérité, mais malheureusement ça n’allait pas du tout se passer de la bonne façon et d’une manière qui allait pouvoir aller dans le sens du jeune homme. Mais c’était de toute façon un risque qu’il prenait et il pensait que c’était ce qu’il devait faire dans tous les cas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Charis Croupton
▌ Messages : 296
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Caspar Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Eva Green

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeJeu 26 Déc - 14:52


« Ah ça, il faudra que tu vois toi-même directement avec ma future épouse. »


Charis répondit par un sourire. Même s'ils se contentaient de plaisanter, elle aimait bien pouvoir aborder librement le sujet avec son ami. Pour elle, c'était la preuve que le jeune homme n'était pas du tout fermé à la perspective de trouver la perle rare et de se marier. Evidemment, elle ne demandait qu'à voir cela se confirmait.

A quoi ressemblerait la future épouse de Aaron ? Elle s'amusait beaucoup à se poser la question. Elle savait que pour le moment, il n'y avait rien à voir et rien à savoir, mais elle se demandait tout de même quel genre de personne pourrait plaire et convenir à Aaron... parce que cette situation pourrait peut-être leur servir.


« À ce stade, il faudrait limite que j’épouse directement une de tes amies. »

Charis considéra Aaron du regard. Elle savait bien qu'il plaisantait, évidemment, le ton léger qu'ils employaient jusqu'ici ne laissait pas de place au doute quand au ton général de la conversation. Mais une remarque amusée pouvait dissimuler parfois un fond de vérité, et si c'était le cas, elle voulait évidemment se jeter dans la brêche.

Elle ne serait pas étonnée que Aaron lui fasse une requête déguisée. Il ne lui avait certes jamais donné le sentiment de rechercher à tout prix une femme, mais peut-être que ça lui pesait plus qu'il ne le disait, peut-être qu'il n'osait tout simplement pas le remarquer.


"Si c'est que ça, ça peut toujours s'arranger, tu sais"
, dit-elle avec un fin sourire. "Je suis sûre que certaines de mes amies seraient ravies de faire ta connaissance."

Bien sûr, elle ne pourrait pas non plus le présenter à n'importe qui. Beaucoup de ses amies avaient des standards, les mêmes que les siens. Et Aaron ne fréquentait pas les mêmes cercles que les siens.

Dans tous les cas, sa proposition tenait bel et bien. En son fort intérieur, elle commençait déjà à envisager lesquelles de ses proches pourraient éventuellement plaire à son ami. Elle était loin de se douter du fait que ce dernier était loin de tenir tant que cela à ce qu'elle lui trouve quelqu'un. Puisque l'amour était d'ores et déjà trouvé dans tous les cas... auprès d'une personne qu'elle n'aurait jamais choisie pour lui.


_________________
Méfiez-vous de l'eau qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Aaron Jefferson
▌ Messages : 485
Humeur :
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Right_bar_bleue

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitimeVen 24 Avr - 13:34

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Cette conversation était légère, mais elle permettait aussi de donner le changer du côté de Aaron. Le jeune homme n’aimait pas spécialement mentir à son amie, devoir lui cacher le fait qu’il était amoureux de quelqu’un, qu’il devait se cacher parce qu’il n’était pas réellement un… mangemort. Il ne devrait même pas s’être attaché à Charis en réalité, parce qu’elle était du côté de Voldemort, mais en même temps Aaron ne pouvait pas tout contrôler. Alors, en répondant comme cela, Aaron donnait le change tout simplement, signifiait bien qu’il n’avait personne dans sa vie. C’était triste à dire, mais personne ne mettait réellement en doute sa parole quand il affirmait qu’il n’avait personne. En même temps, ce n’était pas comme si Aaron avait été un… séducteur né. Il avait de la chance que Phèdre s’intéresse à lui, vraiment. Il avait tellement de chance de l’avoir dans sa vie, il s’en rendait bien compte. Et c’était pour cela qu’il devait tout faire pour la protéger, même s’il devait donc mentir, qu’il devait prétendre qu’il n’avait pas déjà trouvé la perle rare et la personne avec qui il avait envie de passer le reste de sa vie.

Charis répondit qu’elle pouvait toujours arranger la situation et donc réellement lui présenter certaines de ses amies. Aaron noyait le poisson, mais il n’avait vraiment pas envie que son amie commence à jouer les entremetteuses. Surtout qu’au fond, ils ne fréquentaient clairement pas les mêmes cercles. Même si le sang pur de Aaron lui permettait en partie d’être dans la haute société, il ne venait pas du tout de ce monde. Il ne pouvait pas prétendre à accéder à une certaine élite. Une élite dont faisait parti Charis, de part sa famille, de part son mariage et ses relations donc. Alors quand elle affirmait que certaines de ses amies seraient ravis de faire sa connaissance, le jeune homme avait quand même quelque doute à ce sujet. Mais c’était une bonne chose en un sens que Charis le pense et lui dise une telle chose, ça voulait dire qu’elle ne se doutait pas une seule seconde qu’il avait quelqu’un dans sa vie. Si jamais… si jamais on devait découvrir son rôle, Phèdre serait protégée.

« Ne t’embête pas avec ça. » Dit-il légèrement. « Je te remercie, mais ça ira. » Il appréciait la proposition de Charis en un sens, il se disait que si elle lui disait ça, c’était qu’elle tenait sincèrement à lui. Même s’il n’avait aucune envie qu’elle lui présente la moindre de ses amies en se disait qu’elle pouvait le rendre heureux. Il était déjà heureux. « Je suis certain que tes amies sont très bien, mais je préfère me débrouiller seul. Et j’arriverais à convaincre ma potentielle femme de te faire demoiselle d’honneur. »

Ou pas. Dans tous les cas quand ils arriveront potentiellement à ce moment… il ne savait même pas si Charis tiendra encore à être son amie.

« Le temps passe vie. » Dit-il finalement, peut-être trop maladroitement. Il n’avait pas spécialement envie que leur conversation s’arrête, mais en même temps il était un peu mal à l’aise de devoir lui mentir constamment. « Je ne voudrais pas te faire perdre tout ton temps. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Empty
Message#Sujet: Re: La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)   La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit. (Charis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-