AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMer 5 Sep - 12:07


Sa main, tremblante, s'arrêta à quelques millimètres de la porte à laquelle elle s'apprêtait à frapper. Le coeur battant, elle hésitait... Elle avait tourné et retourné le problème dans tous les sens, envisagé toutes les possibilités, s'était laissée tenter par les options les plus lâches, et finalement, elle était là, devant chez lui...

Cela faisait deux semaines qu'elle avait découvert la vérité, et deux semaines qu'elle se torturait intérieurement. Elle était enceinte, et l'identité du père de son enfant ne faisait aucun doute. Alors, quoi faire ? Tout avouer à son mari, espérer qu'il la pardonne, et tenter de réparer ce qu'elle aurait détruit, pour ne pas tout perdre.

Oui, c'était ce qu'il fallait faire... Elle ne pouvait pas se permettre de tout perdre, elle ne pouvait pas jouer davantage avec le feu. Elle s'était déjà brûlé les ailes. Elle devait éviter de se laisser consumer tout entière.

Quant à Thésée... Elle avait d'abord songé à ne rien lui dire. A ne plus rien lui dire du tout, en fait, à faire comme si, à tirer un trait... définitif ? Ce qu'il ne savait pas ne pouvait pas lui faire de mal... Ou elle avait essayé de s'en convaincre, en tout cas.

Pas suffisamment, puisqu'elle était là. Après s'être torturé l'esprit des jours durant, elle avait pris sa décision... Elle était là. Elle allait le quitter, elle n'imaginait pas d'autre possibilité (ou bien elle en imaginait, mais n'osait pas véritablement l'avouer)... Mais il avait le droit de savoir...

Si elle réussissait à toquer à cette fichue porte, seulement... Et même si c'était un geste anodin, jamais il ne lui avait semblé aussi compliqué, presque impossible, de l'effectuer.

Finalement, il ne s'était sûrement passé que quelques secondes avant qu'elle n'agisse enfin, mais elles lui donnèrent le sentiment de durer de longues heures. Comme elle eut le sentiment qu'il mit un temps infini à lui ouvrir, même si ce n'était sans doute pas le cas.

En le voyant dans l'encadrement de la porte, son coeur manqua un battement. Elle qui ne manquait généralement pas d'assurance se sentait proche de perdre tous ses moyens.

Elle avait beau avoir préparé son discours, avoir envisagé la conversation à venir sous tous les angles, elle ne savait plus du tout quoi dire, maintenant qu'elle l'avait sous les yeux. Tous les mots semblaient creux...


"Salut... Il faut que je te parle."


Et en temps normal, quand une conversation commençait ainsi, elle se terminait rarement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMer 26 Sep - 14:04

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée était loin d’être malheureux, même s’il y avait encore quelques imperfections dans sa vie, il n’avait pas non plus de quoi se plaindre. Evidemment, il aimerait pouvoir voir son frère Norbert plus souvent. Mais il savait aussi que ce dernier avait besoin d’explorer le monde à la recherche de ses créatures toutes plus farfelues les unes que les autres. Il avait ça dans le sang. Mais ce n’est pas pour autan que Thésée n’éprouvait pas de manque. Il était difficile de lui écrire, parce qu’il ne savait pas toujours où il se trouvait en plus de cela. Mais bon, les choses étaient ainsi. Concernant le côté professionnel, Thésée était content. Son nom était déjà pas mal reconnu à cause de ses « exploits » durant la guerre. Oui, il était flatté par toute cette attention et cette image de héros qu’on lui collait. Mais il n’avait aucunement agi pour la gloire, il avait fait ce qui lui semblait juste, rien de plus.

Quoiqu’il en soit, il était satisfait de la carrière qu’il menait jusqu’à présent, même au sein du bureau des Aurors, il pouvait admettre qu’il faisait du bon travail sans rougir. Et c’était un de ses principaux objectifs en plus de cela. Tout allait pour le mieux donc… mais la partie sentimentale se complexifiait davantage que le reste. Certes, son cœur n’était plus à prendre, mais tout cela n’était qu’officieux. Evidemment, il ne pouvait pas crier sur les toits qu’il entretenait une liaison avec une femme mariée, et ce depuis un bon moment déjà. Il avait eu le temps de tomber amoureux d’elle.

Il savait que ce n’était pas… bien. Que c’était immoral de s’immiscer ainsi dans un mariage, surtout quand ce mariage avait déjà donné naissance à un fils. Mais maintenant, il n’avait pas l’envie ou la force d’y mettre un terme. Et cela faisait longtemps qu’il n’éprouvait plus scrupules ou remords à aider Wilhelmina à faire de Monsieur Tuft -monsieur qu’il ne connaissait absolument pas- cocu. Il aimait ces moments passés avec Wilhelmina, et il l’aimait elle tout simplement. Pourtant, il n’était pas idiot, il savait bien qu’elle ne quitterait pas son mari pour lui, même s’il lui était déjà arrivé de l’espérer, il savait pertinemment que ce ne serait pas le cas. Alors il se contentait d’être son amant. C’était déjà bien tout compte fait.

Il entendit des coups retentir à la porte. Il n’attendait pourtant personne. Il alla tout de même ouvrir la porte et un sourire orna ses lèvres quand il découvrit Wilhelmina, pourtant, il fut de courte durée quand il observa la mine qu’elle affichait. Et encore plus après l’avoir entendu.

"Salut... Il faut que je te parle."

Quelque chose n’allait pas, c’était évident et il le ressentait. Il n’était pas très serein. Il faut dire qu’il avait tout de même l’appréhension et la peur, à chaque fois qu’ils se voyaient, que ce soit le jour où elle était venue le quitter. Et il avait le mauvais présentiment que ce jour était à présent arrivé.

« Bonjour. Euh oui… bien sûr entre. »

Il la laissa entrer et referma la porte derrière elle. Il ne savait pas trop quelle attitude il était censé adopter. Il aurait eu envie de l’embrasser ou de la prendre dans ses bras, mais il lui semblait que ce n’était pas le bon moment, et qu’il risquait fort de se faire repousser.

« Ça n’a pas l’air d’aller… »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMar 2 Oct - 15:14

« Bonjour. Euh oui… bien sûr entre. »

Ce n'était pas l'entrée en matière la plus délicate ni la moins alarmante qu'elle aurait pu choisir que d'aller frapper directement à sa porte en affirmant qu'ils avaient à parler... mais c'était fait, et elle n'aurait pas vu cent autres façons de faire, elle n'aimait pas voir l'inquiétude et l'incertitude dans le regard de son amant, mais c'était de toute façon trop tard. Être délicate était impossible dans ces circonstances.

Ne pas être alarmante l'était encore plus par ailleurs. Et pour cause, c'était totalement l'adjectif qui convenait à la situation, alarmante, et elle n'était pas en mesure de prétendre autre chose. Elle ne pouvait faire semblant ni enrober la situation dans un peu de sirop. Il fallait l'exprimer directement... ce qu'elle n'avait pas encore fait, mais était résolue à faire. Même si son coeur était déjà bien trop serré....

Elle entra donc, là où elle avait des habitudes qu'elle se résignait déjà à perdre, tout en se sentant d'autant plus fort envahie de l'envie de se taire et de faire comme si elle n'avait que voulu le rencontrer par surprise. Mais il ne serait plus dupe à présent, et tant mieux.... Elle ne pouvait pas se permettre d'être lâche. Et elle n'avait pas le temps de tergiverser. Il n'était pas question que d'elle, et elle était rattrapée par le tic-tac d'une horloge toute singulière...biologique, pour la peine.

« Ça n’a pas l’air d’aller… »

Wilhelmina hocha la tête. Impossible de mentir, ça se voyait forcément, on ne devait même voir que ça, à vrai dire. Non, ça n'allait pas... et elle avait le sentiment que plus rien n'irait jamais.

Elle baissa les yeux. Soutenir le regard de Thésée lui était tout simplement impossible, une épreuve de chaque instant.


"Il faut qu'on arrête..."
Ces mots répétés plus d'une fois dans son esprit lui arrachaient la gorge. Elle avait beau n'avoir jamais sérieusement envisagé de quitter son mari, elle se sentait presque incapable de renoncer à son amant. Et elle savait pourtant que ça n'allait pas être le plus difficile à dire... C'était ce qui venait maintenant, alors qu'elle osait relever les yeux, non sans une difficulté extrême. "Je suis enceinte..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMer 14 Nov - 15:05

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée ne savait pas encore pourquoi Wilhelmina était là. Mais il ne s’attendait à rien de bon… surtout vu la mine qu’elle affichait. Dire qu’il était serein serait mentir, il n’avait rien de serein. Il avait peur, peur qu’elle le quitte. Le fait qu’il s’y attendait était une chose, l’entendre et surtout le vivre, c’en était une autre. Parce qu’il était plus que certain que les histoires adultères ne duraient pas. Dans leur monde, on ne quittait pas son conjoint pour son amant.

Mais même en vivant une histoire qui n’avait pas d’avenir, il n’était pas toujours simple de s’empêcher d’espérer que ça aille plus loin. Evidemment, Thésée avait souvent imaginé que Wilhelmina quittait son époux pour lui, même si elle débarquait avec son fils. Ça lui importait peu, mais il savait que ça ne restait que de l’ordre du fantasme. Quelle importance, Thésée était encore jeune, et il vivait sa première histoire d’amour, enfin, la première sérieuse.

Mais bon, quoiqu’il en soit, il était prêt à l’écouter, même s’il savait que ce ne serait sans doute pas agréable à entendre. Il ignorait comment réagir, et il ne savait s’il devait tenter de la récupérer ou la laisser vivre sa vie. Etre égoïste ou compréhensif ? Thésée n’était pas quelqu’un d’égoïste mais dans certaines situations… il était toujours difficile de savoir ce qu’on allait faire. Enfin, inutile de trop s’avancer alors qu’elle n’avait encore rien dit pour le moment.

Il l’avait laissée entrer chez lui, tout naturellement, mais son mauvais pressentiment ne faisait qu’accroitre. Thésée avait toujours eu une bonne intuition, ce qui était assez essentiel dans son métier. Mais très honnêtement, en ce moment, il préfèrerait ne pas l’avoir. Il préférerait qu’elle soit venue pour passer du temps avec lui, pour se lover dans ses bras, comme ils le faisaient en temps normal. Elle n’avait encore rien dit, mais le simple fait qu’elle fuît son regard le peinait.

"Il faut qu'on arrête..."

Cela lui fit plus de mal qu’il ne l’aurait cru. Il savait bien qu’elle parlait de leur relation, et il avait beaucoup de mal à le concevoir. Il fallait qu’il la laisse partir… il le savait, c’était comme une clause de leur accord tacite, lorsqu’ils avaient débuté leur liaison, mais ce n’était pas simple à faire, et rien que cette idée lui tordait le cœur.

"Je suis enceinte..."

Quoi ? L’information mit un temps à arriver jusqu’à son esprit, un peu trop embrumé par tout cela. Elle voulait le quitter pour une grossesse ? Si c’était le cas… c’est que son époux et elle avaient des rapports plus intimes qu’il ne le pensait. A moins que… cela se pourrait-il que l’enfant soit… de lui ?

« De qui ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeJeu 15 Nov - 11:45


« De qui ? »

Wilhelmina trouva cette question presque blessante, mais en réalité, elle ne pouvait pas vraiment reprocher à son interlocuteur de s'interroger là-dessus.

Même si elle avait affirmé ne plus être intime avec son mari, il pouvait bien en douter étant donné ce qu'elle était en train de lui dire... Après tout, elle n'avait jamais prétendu ne pas aimer son mari, elle l'avait aimé... seulement, il s'était éloigné... Peut-être que dans une dimension où Elliott aurait su lui apporter l'attention qu'elle avait tant réclamé, où il ne l'aurait pas complètement négligée au profit de son travail pour ne plus voir en elle une épouse et seulement une mère au foyer, devoir se séparer de son amant ne lui aurait pas à ce point fendu le coeur. Hey, elle n'aurait pas eu à se séparer de Thésée, leur histoire n'aurait eu aucune raison de commencer.

Mais non, son mari était resté le même, et plus il se détachait d'elle, plus elle s'attachait à Thésée. Ce qui ne changeait rien à sa problématique actuelle. Quand son époux comprendrait qu'elle était enceinte, il ferait facilement le calcul... Et si elle voulait préserver sa famille, à commencer par Ignatius, elle ne pouvait se permettre de continuer ainsi. La nature l'avait rappelée à l'ordre. Et ils le savaient, leur histoire avait une date de péremption... Ils avaient sans doute trop attendu, au bout du compte.

Elle poussa un léger soupir. Elle n'aimait pas devoir répondre à cette question elle se demandait même si elle ne ferait pas mieux de mentir. Peut-être que ça lui ferait du mal, mais il s'en remettrait peut-être plus rapidement aussi, au bout du compte. Elle craignait aussi que, conscient de la vérité, il cherche à la retenir. Elle craignait plus encore, si il cherchait à la retenir, de ne pas être capable de le lui refuser.


"De toi", répondit-elle finalement, daignant pour la première fois regarder Thésée dans les yeux.

Elle voulut ajouter quelque chose, mais rien que le fait de prononcer ces deux seuls mots faisait naître comme une boule gigantesque au creux de sa gorge, qui rendait tout mot supplémentaire difficile à prononcer.

Ces mots, c'était déjà trop, et elle voulait parvenir à rester digne en dépit de la singularité de la situation. Pas dit qu'elle y parvienne très longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMar 27 Nov - 9:18

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée était sous le choc, pourtant, il avait l’habitude des nouvelles inattendues, mais il ne s’attendait pas du tout à ce que Wilhelmina lui annonce une grossesse. Dans une même phrase, elle avait réussit à le faire passer par une dizaine d’états différents. Elle voulait le quitter parce qu’elle était enceinte ? C’est ce qu’elle avançait. Mais pour lui, si elle voulait le quitter pour cette raison, c’est que l’enfant était de son mari, sinon… sinon ça n’avait pas de sens pour lui.

Alors il avait dû poser la question, savoir de qui était cet enfant. S’il était d’Elliot, il consentirait à la laisser partir, même si cela lui déchirerait le cœur, mais s’il était de lui… Si Wilhelmina portait son enfant, il ne pourrait pas la laisser partir, laisser un autre l’élever à sa place. Elle ne pouvait pas lui faire ça, et il ne pourrait pas l’accepter, alors il avait vraiment besoin de savoir.

"De toi"

De lui… cette information mit du temps avant de prendre sens dans son esprit. Wilhelmina était enceinte de lui… il n’aurait jamais cru que cela arriverait… même si au vue de leurs rapports, ce n’était pas non plus impossible. Mais quand même. Thésée avait toujours voulu avoir des enfants, mais il ne pensait pas que cela se passerait comme ça, avec une femme mariée dont il était l’amant et qui avait déjà un fils en plus de cela.

Thésée resta silencieux pendant un instant, ne sachant pas quoi dire, bien qu’il ait des tas de choses à lui dire, mais par où commencer, et comment la convaincre en plus de cela ? ça ne serait probablement pas facile, mais il devait tenter, il ne pouvait pas la laisser partir, pas comme ça, pas alors qu’elle portait son enfant, il ne pouvait tout simplement pas rester sans rien faire. Il ne pouvait pas, jamais.

« Je… tu peux pas me dire ça. Tu ne peux pas me dire que tu es enceinte de moi et que tu me quittes, je ne peux pas te laisser partir Wil. Tu sais que je t’aime, et je sais que tu as ta famille, et ton fils, mais je ne veux pas qu’un autre élève mon enfant. Je t’en prie… me fais pas ça. »

C’était peut-être un peu confus, et suppliant, mais il s’en moquait, il avait besoin d’essayer de la retenir. Il le fallait.

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMar 27 Nov - 12:33


« Je… tu peux pas me dire ça. Tu ne peux pas me dire que tu es enceinte de moi et que tu me quittes. »

Elle ne pouvait pas, peut-être, mais elle le faisait. C'était peut-être injuste pour lui. Non, en fait, c'était vraiment injuste pour lui, mais elle n'avait pas le sentiment d'avoir le choix.

Si, elle avait eu le choix de ne pas dire la vérité à Thésée, et elle avait décidé d'être sincère, quitte à le faire souffrir davantage. Elle devait le quitter, ils devaient arrêter, c'était comme ça. Mais elle portait son enfant, il avait le droit de savoir...

Malgré tout, même si elle était sûre de ce qu'elle devait faire, voir Thésée dans cet état lui arrachait le coeur. La dernière chose qu'elle puisse vouloir, c'était de le rendre malheureux. Et le voir ainsi... mais elle savait que ça ne pourrait pas se passer autrement.


« Je ne peux pas te laisser partir Wil. Tu sais que je t’aime, et je sais que tu as ta famille, et ton fils, mais je ne veux pas qu’un autre élève mon enfant. Je t’en prie… me fais pas ça. »

Quand elle l'entendait prononcer ces mots, elle avait envie de tout lui accorder, immédiatement, sans réfléchir, sans discuter. Parce que s'il ne voulait pas la laisser partir, elle non plus n'avait pas envie de s'en aller...

Et oui, elle savait qu'il l'aimait, sans quoi cette situation n'aurait pas lieu d'être... Elle n'aurait pas ressenti la nécessité de tout avouer à quelqu'un pour qui elle n'aurait rien ressenti et qui n'aurait rien ressenti pour elle... Quoi qu'il en soit, la question ne se serait pas posée, elle n'aurait jamais trompé son mari (pour qui elle gardait tout de même une sincère affection si elle n'était pas sincèrement tombée amoureuse, elle aussi, et réciproquement. Mais il n'était pas question d'amour, ici... juste d'honneur, et de résignation... si elle n'écoutait qu'elle... mais il n'y avait pas qu'elle.


"Je suis désolée, Thésée..."
La dernière chose qu'elle ait jamais voulu, c'était de le rendre malheureux, et c'est ce qui arrivait. "Je dois penser à Ignatius, je ne peux pas prendre le risque de le perdre."

S'il n'y avait pas son fils, la situation serait peut-être différente. Mais il était là, et elle ne l'abandonnerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeJeu 13 Déc - 16:49

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée n’en revenait tout simplement pas. Wilhelmina venait lui dire qu’elle le quittait parce qu’elle était enceinte de lui… ça n’avait aucun sens aux yeux de Thésée. Et surtout il n’arriverait pas à l’accepter. Il ne comprenait pas ce qu’il avait bien pu lui faire pour qu’elle lui fasse ça. Il avait le sentiment de vivre une terrible injustice, et il ignorait comment elle aurait voulu qu’il le prenne, mais ce qui était certain, c’est qu’il le prenait mal. Extrêmement mal, et cela lui brisait le cœur plus qu’il ne l’aurait imaginé. Elle n’avait pas pu l’aimer… sinon elle ne lui ferait pas autant de mal consciemment.

Certes, dans un coin de sa tête, il se disait qu’il réagissait peut-être comme un homme capricieux, mais il avait tout de même de quoi, dans cette situation. Il ne pouvait pas juste lui souhaiter bonne chance, elle portait son enfant. SON enfant. Ce n’était pas rien, et il ne pouvait pas accepter l’idée qu’il ne l’élèverait pas, qu’il aurait conscience de son existence sans pouvoir le voir grandir, sans pouvoir l’aimer, l’élever… il ne pouvait, c’était trop dur, aussi dur que de perdre Wilhelmina. Il ne pouvait pas.

Il ne savait pas quoi faire, ou quoi dire pour la retenir… ni même si c’était possible, mais c’est ce qu’il espérait. Du plus profond de son cœur. Pas seulement parce qu’elle était enceinte de lui, mais aussi parce qu’il était profondément, et sincèrement amoureux d’elle. Il ne voulait pas la perdre, pas du tout. Même s’il savait qu’il était l’amant, et que cela lui pendait au nez depuis les premiers instants, il n’y arrivait tout simplement pas.

"Je suis désolée, Thésée... Je dois penser à Ignatius, je ne peux pas prendre le risque de le perdre."

Vraiment, sur le coup, il avait des doutes. Il réagissait sur le coup, il n’avait pas le temps de digérer les informations et c’était ses émotions premières qui réagissaient en premier lieu. Et il avait l’impression qu’elle agissait de la manière la plus égoïste qui soit. Et qu’elle ne s’en rendait pas compte. Ou plutôt, qu’elle s’en fichait totalement… qu’elle était totalement indifférente au mal qu’elle lui faisait en cet instant. Pourtant, il comprenait au fond de lui, qu’elle ne pouvait pas quitter son fils, mais elle le privait consciemment de son enfant à lui, alors comment pourrait-il lui dire qu’il comprenait ?

« Non. Non tu n’es pas désolée Wilhelmina. Tu es juste… incroyablement égoïste. Tu ne veux pas perdre ton fils, pourtant ça ne te fait absolument rien de venir me dire que tu me prives de mon enfant. Je… est-ce que tu te rends compte de ce que tu es en train de me faire ? Ou alors tout ça n’est qu’un jeu pour toi, tu t’amuses ? Je ne comprends pas pourquoi tu viens me dire que tu es enceinte de moi, pour me dire que tu me quittes. Comme si c’était la seule solution, alors que ce n’est pas le cas. Mais je vais te dire les deux solutions que tu as. Soit… soit tu restes avec moi, et bien sûr, tu peux prendre ton fils. Soit tu me quittes, mais tu avortes. »

C’était peut-être dur, mais encore une fois, il réagissait de manière impulsive.

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeVen 14 Déc - 14:25


« Non. Non tu n’es pas désolée Wilhelmina. Tu es juste… incroyablement égoïste. »

Bon, au moins ça c'était fait, et Wilhelmina se prenait cette réflexion avec l'intensité d'un coup en plein coeur. Peut-être qu'il serait de mauvaise foi de prétendre qu'elle n'était pas égoïste en cet instant.

Elle quittait Thésée, elle s'appropriait leur enfant, elle ne lui laissait pas le choix, bien sûr que c'était égoïste de sa part (même si elle le faisait réellement parce qu'elle n'avait pas l'impression d'avoir une autre solution).

Mais désolée, elle l'était véritablement. Elle n'avait aucune envie de faire souffrir Thésée... Seulement, elle n'imaginait pas de solution qui puisse les rendre tous heureux... et de tous les bonheurs qu'elle pouvait favoriser, oui, elle choisissait celui de son fils.


« Tu ne veux pas perdre ton fils, pourtant ça ne te fait absolument rien de venir me dire que tu me prives de mon enfant. Je… est-ce que tu te rends compte de ce que tu es en train de me faire ? Ou alors tout ça n’est qu’un jeu pour toi, tu t’amuses ? Je ne comprends pas pourquoi tu viens me dire que tu es enceinte de moi, pour me dire que tu me quittes. »

Chacune de ses remarques était comme un nouveau coup porté, et elle sentait les larmes poindre au coin de ses yeux. Est-ce que c'était vraiment comme ça qu'il la voyait ? Comme une femme ingrate, cruelle, sans coeur ? Est-ce qu'il pensait vraiment qu'elle vivait bien cette situation, que ça la rendait heureuse ?

Bien sûr, il était en colère, et c'était normal, mais elle n'avait pas été réellement préparée à cette volée de remarques cinglantes.


« Comme si c’était la seule solution, alors que ce n’est pas le cas. Mais je vais te dire les deux solutions que tu as. Soit… soit tu restes avec moi, et bien sûr, tu peux prendre ton fils. Soit tu me quittes, mais tu avortes. »

Oh... Là, il lui portait le coup fatal... Est-ce qu'il pensait vraiment qu'elle n'avait pas envisagé toutes les options ? Est-ce qu'il pensait vraiment qu'il suffisait qu'elle débarque chez lui avec Ignatius pour qu'on la laisse faire ?

Donc, selon lui, elle n'avait que deux options, soit tout gagner ou soit tout perdre. Si vraiment c'était aussi simple, est-ce qu'il pensait vraiment qu'elle aurait hésité une seule seconde.


"Tu... tu me demandes d'avorter et c'est moi que tu traites d'égoïste ?" Perdant définitivement le contrôle de ses larmes, elle les laissa couler abondamment, tant pis pour la dignité qu'elle avait espéré savoir se composer en premier lieu.

Elle ne voyait plus Thésée qu'à travers un voile de larmes, et dans ces circonstances, c'était pire encore de se dire que ce serait la dernière fois.


"Tu crois que c'est aussi simple que ça ? Que je peux juste débarquer chez toi avec Ignatius et qu'on nous laissera faire ? Quand on saura que je suis tombée enceinte de quelqu'un d'autre, tu sais quelles seront mes chances de même revoir mon fils ?" Elle prit une grande inspiration. "Je voulais juste... le protéger."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeSam 29 Déc - 21:23

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Si Thésée était dans son comportement habituel, il détesterait probablement ce qu’il voyait de lui-même, et la façon dont il parlait à Wilhelmina. Il ne pensait pas ce qu’il lui disait, il voulait juste… l’atteindre pour se défendre, parce qu’elle le blessait énormément en ce moment. Ce dont elle devait avoir conscience d’ailleurs. Mais il n’arrivait tout simplement pas à concevoir, le fait qu’elle soit vraiment peinée par tout ce qu’elle lui faisait endurer en cet instant. On ne l’avait jamais autant blessé. Qui faisait ça aux autres aujourd’hui ? Elle venait juste lui dire qu’il allait avoir un enfant qu’il ne connaîtrait jamais, et qu’en plus de ça, il perdait la femme qu’il aimait. A quoi elle s’attendait de sa part au juste ?

Qu’elle se soucie de son fils, c’était normal. Mais elle ne pouvait pas tout lui mettre sur le dos. Elle ne choisissait pas qu’en fonction de son fils, même si elle ne l’admettait pas, elle se souciait d’elle-même aussi. Il serait simple de faire passer l’enfant pour celui d’Elliot, comme ça, tout le monde serait heureux. Tous sauf Thésée, mais lui n’était que l’amant, alors évidemment, tout le monde s’en fichait, il pouvait bien crever dans un coin que cela n’émouvrait personne.

Certes, il était dur avec elle. Trop dur, mais ce n’était pas vraiment lui qui parlait, c’était ses défenses, sa contre-attaque. Il ne pensait aucun des mots qu’il lui disait, mais il fallait bien qu’il évacue sa colère comme il le pouvait. Parce que s’il la gardait en lui, ce serait pire encore, et il ne voulait pas arriver à des tels moments. La situation était compliquée, il le savait bien, mais il ne l’acceptait pas. Il pourrait dire à Wilhelmina qu’il comprenait, ce serait le cas, s’il n’y avait pas son enfant en jeu. Son sang, sa chair. Est-ce qu’elle était seulement consciente de ce qu’elle lui demandait ?

Quand il donna l’option d’avorter, il la regretta tout de suite. Il ne pouvait pas lui demander une chose pareille, surtout que les moyens employés étaient dangereux… mais c’était presque ce qu’elle lui demandait à lui. Il ne voulait pas qu’elle se fasse avortée de leur enfant, mais il ne voulait pas non plus ce qu’elle lui proposait. Dans tous les cas, il perdait son enfant de toute façon.

"Tu... tu me demandes d'avorter et c'est moi que tu traites d'égoïste ?"

La voir pleurer lui mit un nouveau coup au cœur, il détestait ça. Et il savait qu’il en était la cause, il regrettait ce qu’il lui avait dit, c’était cruel de sa part. Il avait parlé sans réfléchir, juste dans l’optique de la blesser, de lui faire autant de mal qu’elle lui en faisait en ce moment. Et s’il avait réussi, il n’en était pas fier, loin de là.

"Tu crois que c'est aussi simple que ça ? Que je peux juste débarquer chez toi avec Ignatius et qu'on nous laissera faire ? Quand on saura que je suis tombée enceinte de quelqu'un d'autre, tu sais quelles seront mes chances de même revoir mon fils ? Je voulais juste... le protéger."

Il la laissa parler sans l’interrompre. Il soupira et se détourna d’elle. Il n’y avait pas d’issue de toute manière, pas pour lui en tout cas. Il s’approcha de la fenêtre et posa son front contre la vitre, regardant pendant un instant la vie qui s’écoulait dehors. Il s’était calmé, il avait les idées plus claires, mais il avait toujours aussi mal. Ça, ça ne changeait pas.

« Tu as raison. Je ne peux pas te demander d’avorter, excuses-moi. Rentre chez toi, oublie-moi. Elève mon enfant avec ton mari, et sois heureuse avec ta belle petite famille, qu’est-ce que tu veux que je te dise… Et moi... je resterai tout seul, à faire comme si je ne savais pas que j'avais un enfant. C'est ça que tu veux entendre ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeDim 30 Déc - 12:36


« Tu as raison. Je ne peux pas te demander d’avorter, excuses-moi. »

Wilhelmina ne répondit rien. Ces mots lui avaient fait un mal immense, mais elle savait bien, en vérité, que Thésée n'avait pas pensé ce qu'il disait. Elle l'avait blessé, alors il se vengeait. C'était bas, mais c'était humain... Et Wilhelmina était bien placé pour savoir que Thésée était bien plus humain, plus juste que cela, c'étaient d'ailleurs les grandes qualités qui lui avaient plu en premier lieu chez lui.

Elle acceptait ses excuses, évidemment, mais elle savait que ça ne changeait rien à ce que pensait Thésée, et elle commençait à regretter d'être venue. Bien sûr, elle avait su, d'office, qu'elle lui ferait du mal, mais elle avait voulu... se montrer sincère... Elle voudrait trouver une situation qui ne fasse de mal à personne, mais il n'y en avait pas.

C'était malheureusement plus simple de passer outre ce constat que de voir en face cette douleur à l'oeuvre. Et maintenant, Wilhelmina ne savait tout simplement plus quoi faire.


« Rentre chez toi, oublie-moi. Elève mon enfant avec ton mari, et sois heureuse avec ta belle petite famille, qu’est-ce que tu veux que je te dise… Et moi... je resterai tout seul, à faire comme si je ne savais pas que j'avais un enfant. C'est ça que tu veux entendre ? »

Rentrer chez elle et oublier. Elle n'allait pas mentir, c'était ce qu'elle s'était dit qu'elle s'efforcerait de faire. Mais dans ces conditions, elle était tout bonnement incapable de penser encore de la sorte. C'était une chose de prétendre supporter la souffrance d'autrui, c'en était une autre que de la regarder en face.

Et puis, en vérité, elle savait d'avance qu'elle ne serait pas heureuse. Car elle apprendrait la vérité à Elliott, et faute d'être indifférent comme il l'avait été avec elle ces dernières années, il la haïrait... Et elle le reprocherait à son enfant, et elle regretterait leur histoire, et elle n'aurait plus qu'Ignatius, qu'elle devrait protéger comme la prunelle de ses yeux. Mais en elle, il y aurait un vide, un vide immense, qu'elle ne réussirait jamais à combler.


"Je sais pas..."
, répondit-elle honnêtement. Si elle suivait son scénario, elle devrait jouer les impassibles et se contenter de tourner les talons, mais elle n'y arrivait pas. Elle aimait trop Thésée pour regarder sa souffrance en face... "Je suis désolé..." Elle prit sa tête dans ses mains. "Je sais pas quoi faire... Je n'avais pas le droit de te faire ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeDim 6 Jan - 15:31

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée s’en voulait d’avoir été aussi dure envers Wilhelmina, il avait agi égoïstement, en cherchant à lui faire du mal, parce qu’elle lui en avait fait. Mais ce n’était ainsi qu’il voulait se comporter, pas du tout. Il tentait de reprendre ses esprits et d’analyser la situation, qui était loin d’être facile, ni pour lui, ni pour Wilhelmina, il en avait conscience, mais il ne pouvait pas tout accepter. C’était… il y avait beaucoup trop en jeu. Il était question de leur enfant, d’un être vivant, ils ne pouvaient pas décider les choses à la légère, même si de toute évidence, Thésée n’avait pas vraiment son mot à dire.

Malgré tout, il ne pouvait pas se résoudre à faire comme si de rien n’était, à feindre ne pas savoir qu’il avait un enfant. Ne pas être là pour sa naissance, ses premiers pas, ses premiers mots, son entrée à Poudlard… Il voulait l’élever, l’aimer, le choyer, l’éduquer… Il voulait être un père, et il ne pouvait pas accepter qu’on le lui enlève.

Il ne pouvait pas forcer Wilhelmina à rester, à quitter son mari, il le savait. Mais il ne pouvait pas non plus la laisser partir sans se battre encore un peu. Il n’avait pas la solution miracle, sinon, il l’aurait présentée dès le début. Il se sentait dans une impasse, mais il avait une furieuse envie de l’abattre ce mur qui l’empêchait d’avancer.

"Je sais pas..."

Au moins, ce n’était pas un oui. Il préférait cela ; même si ça ne réglait aucun souci. Il fallait trouver une solution, une solution que Thésée pourrait envisager, parce qu’il ne voulait pas abandonner son enfant, ce n’était pas négociable. Il avait l’impression de vivre un cauchemar éveillé. C’était… compliqué, juste compliqué et sans solution apparente.

"Je suis désolé..."

Thésée se retourna et l’observa. Elle avait l’air désespérée, perdue… ce qui était compréhensible. Et Thésée n’était pas insensible à ce tableau, loin de là. Il soupira et s’approcha calmement pour la prendre dans ses bras et la serrer contre lui. Il se contente de la réconforter comme il le pouvait, ce n’était pas grand-chose, surtout vu la situation, mais il restait tout de même là pour elle, l’amour qu’il lui portait n’était pas parti d’un coup de vent.

"Je sais pas quoi faire... Je n'avais pas le droit de te faire ça..."

Il resta silencieux pour le moment, la gardant dans ses bras. Il ne savait pas quoi faire non plus, c’était loin d’être évident. Tout n’était pas de la faute de Wilhelmina, elle n’avait pas fait exprès de tomber enceinte, il avait sa responsabilité là-dedans. Il le savait, et il ne voulait pas l’accabler plus que ça.

« Je sais que tu te sens perdue, c’est normal… et je le suis tout autant… mais je crois qu’il ne faut pas prendre de décision trop hâtive. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeLun 7 Jan - 15:05



Thésée la serra dans ses bras. Elle devrait sans doute reculer, ce serait plus sage. Prendre le minimum de distance nécessaire pour avoir l'esprit clair... mais en vérité, elle avait l'impression que la brume qui obstruait ses pensée s'estompait au contact de ses bras. Il avait ce pouvoir-là sur elle.

C'était aussi pour cela qu'elle devrait peut-être mettre fin à leur étreinte. Parce qu'elle était bien incapable d'accepter l'idée qu'elle le quittait peut-être quand elle avait tant besoin d'être avec lui. Il parvenait à l'apaiser un peu, mais un moment d'accalmie n'autorisait pas de considérer la vérité en face. Elle ne pouvait pas... se reposer sur ce qu'elle avait, en sachant bien que, d'une manière ou d'une autre, et si elle n'agissait pas, on lui déroberait ce qu'elle avait de plus cher.

Faible de toute volonté supplémentaire, elle le serrait un peu plus fort contre lui, avec l'appréhension que ce soit vraiment la dernière fois que ça arriverait, qu'elle n'aurait plus jamais l'occasion de profiter de sa simple présence, qui l'avait guérie de sa morosité, du sentiment de ne valoir rien, pour rien.

« Je sais que tu te sens perdue, c’est normal… et je le suis tout autant… »

Au moins, c'était un constat sur lequel ils ne pouvaient que tomber d'accord. Wilhelmina était en effet complètement perdue, et elle ne savait définitivement pas quoi faire. Et vu ce qu'elle avait balancé à Thésée, il était assez logique qu'il ne soit pas beaucoup mieux loti qu'elle au bout du compte.

Malheureusement, constater qu'ils étaient tous les deux perdus n'était pas ce qui allait les aider à retrouver leur chemin, évidemment.


« Mais je crois qu’il ne faut pas prendre de décision trop hâtive. »


Wilhelmina n'estimait pas que sa décision ait été hâtive. Elle avait retourné le problème dans tous les sens, et sans avoir choisi la solution la plus réjouissante, elle s'était dit que c'était, du moins, la solution la moins... chaotique.

Mais elle avait envie de lui laisser du temps, si ce temps pouvait aider Thésée  à trouver une solution qui ne la prive pas de sa fils, alors...


"On ne va pas avoir beaucoup de temps pour décider de quoi faire"
, observa la jeune femme en levant les yeux vers Thésée, l'incluant pour la première fois dans une décision qu'elle avait pourtant été déterminée à prendre seule. Il n'empêche que oui, le temps pressait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeDim 13 Jan - 17:14

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ce n’était peut-être pas la bonne méthode, ni la chose à faire en cette situation. Mais Thésée avait envie, et besoin de la sentir contre lui, de la prendre dans ses bras. Même si elle était venue lui dire qu’elle le quittait, il ne voulait pas la laisser partir, et il avait besoin de l’avoir dans ses bras, c’était comme ça.

Il avait eu des mots cruels envers elle, il s’en rendait compte, et c’était enfantin. Et juste méchant, ce n’était pas dans son caractère, et il le regrettait. Même si elle lui avait fait du mal, et continuait à lui en faire quelque part. Mais ça ne changeait rien au fait qu’il l’aimait, et qu’il n’avait pas envie, ou besoin de lui faire du mal. Mieux valait qu’il tente de rester calme et maître de ses émotions, cela ne pourrait que leur être bénéfique à tous les deux, du moins, c’est ce qu’il espérait.

Il se doutait bien que Wilhelmina avait réfléchi à la situation, et qu’elle avait probablement envisagé plusieurs options, mais il avait envie d’y réfléchir aussi, plutôt que de dire et n’importe quoi, et le mieux serait qu’ils y réfléchissent ensemble. Il avait compris qu’elle ne voulait pas perdre son fils, et il ne la forcerait pas à le faire, mais il ne voulait pas faire comme elle l’avait décidé en premiers lieux.

Il ignorait si une solution conviendrait à tout le monde, c’était même certain que non. Mais au moins une situation où il n’était pas complètement perdant, parce que c’était ce qui était pour le moment. Peut-être qu’il n’arriverait à rien, mais il voulait au moins essayer. Parce qu’il était tout de même question de son enfant. Il ne voulait pas être égoïste, mais il ne pouvait pas non plus laisser tout lui passer dessus sans lever le petit doigt et en acceptant tout et n’importe quoi. Il devait prendre les choses en mains, du moins, à son niveau. Ce n’était pas simple, mais il voulait au moins essayer. Il devait le tenter.

"On ne va pas avoir beaucoup de temps pour décider de quoi faire"

Elle avait raison. Mais au moins, elle acceptait de reconsidérer les choses, et surtout, elle l’incluait. C’était inespéré et cela lui faisait vraiment chaud au cœur. C’était tout ce qu’il attendait, qu’elle lui laisse une place. Et elle consentait enfin à le faire. Il embrassa tendrement son front, sans consentir à la relâcher, ce serait comme s’il la laissait partir, et ce n’était pas le cas.

« Je sais, mais on va trouver une solution. Est-ce que ton mari est au courant ? »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMar 15 Jan - 15:40


Elle se sentit enveloppée d'une douce chaleur, confortable et rassurante, quand il déposa ses lèvres sur son front. Définitivement, elle n'avait plus aucune envie d'aller où que ce soit... Elle s'en voulait même d'avoir envisagé de se mettre fin à sa liaison avec Thésée alors que pourtant, aucune solution n'avait été trouvée, et que son problème paraissait toujours parfaitement insoluble.


« Je sais, mais on va trouver une solution. »

Malgré tout, quand Thésée lui disait qu'il allait trouver une solution, elle choisissait de le croire sur parole et ça lui faisait du bien. Elle aimait garder le contrôle sur toi. Ne pas avoir la situation bien en main, ça la terrifiait, mais il fallait peut-être qu'elle accepte de se reposer sur autrui, pour une fois. D'autant que ce n'était pas n'importe qui, en l'occurrence, il s'agissait de Thésée. Elle ne connaissait personne de plus fiable et de plus digne de confiance que lui.

Elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'il conviendrait de faire ou non. Ce qu'elle savait en revanche, c'est qu'elle se sentait prête à trouver les solutions alternatives qu'elle n'avait pas accepté d'envisager jusqu'alors.


« Est-ce que ton mari est au courant ? »

Wilhelmina fit "non" de la tête. Quand elle y réfléchissait, en n'apprenant pas tout de suite la vérité à son mari, elle avait sans doute cherché à se saborder elle-même. En allant voir Thésée, elle savait qu'il chercherait à la retenir.

Elle avait peut-être fait tout ça pour qu'il la retienne, pour revenir sur sa décision quoi qu'il en soit... pas la peine de trop penser puisque ce qui était fait était fait dans tous les cas.


"J'avais l'intention de tout lui dire une fois que..."


Qu'elle se serait séparée de lui... sauf qu'elle n'en avait vraiment plus envie, maintenant.


"Il n'a pas besoin de savoir quoi que ce soit pour l'instant."


Pas tant qu'ils n'auraient pas décidé de quoi faire, donc, et ils avaient un peu de temps devant eux, avant que la grossesse ne se voie et qu'une décision doive être prise de toute urgence. D'ici là, elle osait croire que la situation allait forcément s'arranger, ou qu'au moins elle serait plus au clair sur ce qu'il fallait qu'elle fasse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeJeu 24 Jan - 15:44

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La colère et la rancœur que le jeune homme avait éprouvé quelques instants auparavant semblaient s’être calmées. Et c’était une bonne chose. Son esprit était un peu plus clair, et une solution serait plus facilement envisageable dans ses conditions. Il n’aimait pas s’énerver, et encore moins contre Wilhelmina. Il pourrait dire que les circonstances l’y avaient poussé, mais au final, il n’avait juste pas su contrôler ses émotions, ni rester maître de lui-même.

Mais maintenant, ça allait mieux. Et il comptait en profiter pour réfléchir plus posément. Même si pour le moment, il avait juste envie de profiter de son amante qu’il avait dans ses bras. Ce serait vraiment trop déchirant de devoir renoncer à elle, même s’ils n’avaient peut-être aucun avenir, et qu’ils allaient vers une séparation quoiqu’il arrive, il n’avait pas envie d’y penser, et préférait espérer une situation et où ils pourraient continuer d’être ensemble.

Ça n’allait pas être simple, et peut-être même impossible, mais il fallait tout de même. Parce qu’il estimait qu’elle en valait la peine, d’autant plus qu’elle portait leur enfant. Le fruit de leur amour, cela ne signifiait pas rien. Bien au contraire. Mais avant de décider quoique ce soit, il avait besoin de savoir si Eliot était au courant ou non. Il espérait qu’il ne l’était pas. Comme ça, ça leur donnerait plus de temps et plus de possibilité. Il fut soulagé quand elle fit non de la tête, c’était déjà un problème en moins. Car il savait qu’il aurait posé des problèmes si jamais il avait été au courant. Surtout, il ne voulait pas qu’il fasse du mal à Wilhelmina ou au bébé, il ne supporterait pas, et deviendrait probablement fou de colère.

"J'avais l'intention de tout lui dire une fois que... Il n'a pas besoin de savoir quoi que ce soit pour l'instant."

Il avait compris la phrase qu’elle n’avait pas terminé, et il ne voulait pas revenir dessus. C’était inutile à présent. Le principal, c’était qu’elle soit toujours là, dans ses bras, et que son époux ne sache rien pour le moment. Ils allaient trouver une solution, il lui avait promis, et il comptait bien s’y résoudre.

« Tant mieux, pour le moment, ça fait un problème en moins. Tu veux… boire ou manger quelque chose ? »

C’était peut-être un peu hors contexte, mais autant détendre les choses, et puis… il ne voulait pas qu’elle fasse un malaise avec cet ascenseur émotionnel.

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeVen 25 Jan - 12:50


« Tant mieux, pour le moment, ça fait un problème en moins. »

Oui, pour le moment, du moins. Et pour tout dire, Wilhelmina n'avait aucune envie de penser à Elliott, tout de suite, cela éveillait en elle trop de pensées confuses et douloureuses.

Même si elle lui était infidèle, même si elle en aimait un autre, elle gardait une sincère tendresse pour l'homme qu'elle avait épousé, elle n'avait pas envie de le faire souffrir. Et puis... elle n'osait imaginer sa réaction envers elle quand il découvrirait que non seulement elle l'avait trompé, mais en plus, elle était tombée enceinte. Elle l'avait déjà vu hors de lui, elle savait de quoi il était capable. Pas contre elle, à elle il n'avait jamais rien fait... Mais elle n'avait pas envie de lui donner l'opportunité de pallier à ce constat.

Non, définitivement non, elle n'avait pas envie de penser à Elliott maintenant, ni à aucune des pourtant fermes résolutions qui l'avaient animée au moment de frapper à la porte de son amant. Elle se sentait rassurée auprès de lui, et dans une telle période d'indécision et de détresse, elle savait qu'elle n'aurait pu trouver pareil réconfort auprès de quiconque d'autre, inutile de s'en cacher...

Prétendre que tous ses problèmes s'envolaient qu'il y aurait un solution, une vraie, ne résoudrait rien dans les faits, mais elle acceptait de faire comme si, de se prendre doucement à ce jeu peut-être dangereux. Elle était... trop faible, en fait.


« Tant mieux, pour le moment, ça fait un problème en moins. Tu veux… boire ou manger quelque chose ? »

"Je ne dirais pas non à un verre."


Peu importe son contenu. Dans son état, il n'était techniquement pas bien avisé de boire, mais c'était une chose que les femmes de sa génération ignoraient corps et bien. Elle avait besoin... de ça. Un verre, Thésée, et de faire comme si rien n'existait, et comme si rien d'autre ne comptait.


"Je peux rester chez toi, cette nuit ?"


Ce n'était pas forcément prudent. Wilhelmina s'y prenait généralement bien plus en avance quand elle devait trouver des prétextes à son mari pour découcher (ceci dit, comme il n'était presque jamais là, il ne réalisait pas vraiment qu'elle quittait si souvent le lit conjugal). Mais elle ne se sentait pas capable de rentrer chez elle tout de suite.

Quoi qu'il advienne, quoi qu'il doive se passer, pour le moment, elle voulait rester avec Thésée, juste lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeLun 4 Fév - 15:57

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cette soirée aura été riche en rebondissements, c’était le moins qu’on puisse dire, et Thésée avait encore du mal à se dire qu’il allait être papa. Certes, les circonstances étaient loin d’être idéales et les choses restaient très compliquées mais Thésée était tout de même content, au fond de lui. Il avait toujours voulu avoir des enfants, une famille… bon là, c’était son amante qui était enceinte, son amante mariée et mère de famille, mais c’était tout de même leur enfant, alors ce n’était pas rien, et il ressentait tout de même de la joie au fond de lui.

Quoiqu’il en soit, Thésée ne voulait pas qu’ils prennent de décision à la légère. Il voulait qu’ils se concertent et qu’ils prennent une décision tous les deux. Cela ne donnerait pas forcément quelque chose, mais cela valait le coup d’essayer non ? Du moins, c’est ce qu’il espérait. Il avait envie de croire qu’une solution était possible pour qu’ils puissent s’en sortir. La nouvelle était beaucoup trop fraîche pour que cela fonctionne, mais il voulait y croire quand même. A ce stade, cela ne coûtait rien d’avoir de l’espoir, au contraire, c’était même une bonne chose.

Au moins, Wilhelmina était revenue sur sa décision, du moins pour le moment. Elle était moins catégorique et laissait une chance pour qu’ils trouvent la solution la plus adéquate. Et le plus important, elle restait avec lui, du moins elle ne partait pas tout de suite, et il était vraiment rassuré de ne pas la perdre et de pouvoir profiter encore un peu d’elle. Il l’aurait vraiment très mal vécu dans le cas contraire.

"Je ne dirais pas non à un verre."

Thésée hocha la tête et se rendit dans la cuisine pour remplir deux verres. Il rejoignit ensuite Wilhelmina et lui tendit son verre. Il s’assit et attira son amante contre lui. Il avait encore du mal à réaliser ce qu’il se passait, et tout ce que cela impliquait. Il avait besoin de temps pour digérer la nouvelle, mais il avait surtout besoin de son amante et de sa présence.

"Je peux rester chez toi, cette nuit ?"

Il se voyait mal lui dire de partir. Au contraire, il avait envie qu’elle reste, il n’était vraiment heureux que quand elle restait avec lui. Ce n’était pas souvent, mais quand c’était le cas, il se sentait vraiment bien, et complet. Il sourit et l’embrassa doucement, avec beaucoup de tendresse.

« Bien sûr, tu restes autant que tu veux. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMar 5 Fév - 14:46


Wilhelmina récupéra le verre que Thésée lui tendit et se blottit contre son amant quand ce dernier l'y invita. Ainsi, alors qu'elle buvait une première gorgée et pouvait sentir Thésée auprès d'elle, elle se sentait beaucoup mieux. Il avait le don de la rassurer, de lui donner le sentiment que tout, absolument tout était possible.

Bien sûr, les faits très concrets ne jouaient pas en leur faveur, et il faudrait bien qu'ils remettent les pieds sur terre. Mais là, tout de suite, elle ne s'en ressentait pas du tout la capacité.

Non, ils en avaient suffisamment dit pour ce soit, elle ne tolérerait pas d'en entendre plus. Elle avait besoin de croire dans ce qui lui avait semblé impossible avant de frapper à la porte de son amant. Il n'y avait rien qu'il n'avait jamais fait pour elle, et à ce titre, elle savait définitivement qu'elle avait de la chance, et qu'elle lui rendait bien mal tout cela... Même si sa condition, à l'heure actuelle, pourrait bien inverser la tendance, changer la donne... Au mépris d'Elliott, oui. Mais surtout pas d'Ignatius.

Ignatius... Elle éprouvait d'autant plus de scrupules à rester qu'elle savait qu'elle l'abandonnait à sa nourrice une fois encore. Certes, elle avait demandé à cette dernière de s'occuper de lui jusqu'au lendemain, surtout parce qu'elle n'avait pas été certaine d'être en capacité... émotionnelle de prendre soin de son enfant juste après une conversation si lourde. Mais tout de même, elle pourrait être avec lui cette nuit... Et elle était avec Thésée. Est-ce qu'elle faisait son choix ? Un mauvais choix ? Abandonnait-elle son fils ? Non, elle ne voulait surtout pas y penser. C'était bien trop douloureux.

Un baiser plein de tendresse, auquel elle n'oublia pas de répondre, abattait enfin ses barrières, réussissait à l'apaiser. Et à le lui confirmer. Même si elle tenait à son mari, elle était de moins en moins capable de se passer de Thésée. Elle l'aimait. Et elle n'avait pas envie de vivre sans lui.


« Bien sûr, tu restes autant que tu veux. »

Wilhelmina posa un instant son verre pour pouvoir mieux serrer son amant contre elle... Difficile de penser encore au fait que, quelques minutes avant, elle avait eu la ferme intention de le quitter. Elle n'était de toute évidence pas forte de ses décisions. Mais elle était bien incapable de le regretter.


"Si tu me dis ça, je ne vais plus jamais repartir..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMer 27 Fév - 8:56

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée n’avait aucune idée d’où tout cela allait les mener. Peut-être nulle part, peut-être partout. Mais pour le moment, là, tout de suite, il n’avait aucune envie de penser à tout cela. Il voulait juste, profiter de la présence de Wilhelmina, et se dire qu’ils allaient avoir un bébé, qu’ils allaient avoir un semblant de famille, même si les choses étaient compliquées, qu’elle était mariée et qu’elle avait son petit garçon, ça ne faisait rien. Il ne voulait pas penser à tous leurs problèmes, mais juste à eux.

Thésée aimait Wilhelmina. Wilhelmina aimait Thésée, c’était le principal qu’il y avait à retenir pour le moment. Pour la suite, ils avaient encore le temps de voir venir, d’y réfléchir. Là, il y avait eu assez d’émotions fortes pour la soirée, ils avaient bien mérité de pouvoir se retrouver et se reposer l’un sur l’autre, bien que, Thésée se sentait surtout qu’il devait lui soutenir son amante. Il comprenait qu’elle devait être perdue, qu’elle devait avoir peur et qu’elle ne savait pas quoi faire. Il n’avait pas eu la bonne réaction, et il s’en voulait, mais il comptait bien se rattraper de toute manière.

Il serait là pour elle. Aujourd’hui, demain. Dans deux semaines, trois mois. Thésée ne comptait pas l’abandonner, de toute manière, il l’aimait bien trop pour cela. Même si elle était mariée à un autre homme, et déjà mère d’un petit garçon, Thésée estimait à ce stade de sa vie, que Wilhelmina était faite pour lui, qu’elle était la femme de sa vie. S’il ne pouvait pas être officiellement avec elle, il ne pouvait pas non plus renoncer à elle. Ce serait trop douloureux. C’est vrai qu’il s’était toujours dit que le jour où elle déciderait de le quitter, il la laisserait partir, mais au final, il en était juste incapable.

Et alors qu’il la tenait dans ses bras, ce constat était d’autant plus frappant. Il n’aurait pas pu la laisser partir, et il ne pourrait pas le faire. Surtout maintenant qu’il savait qu’elle était enceinte de lui. Il avait trop besoin d’aide, et serait perdu sans elle. Même si leur relation était adultère, elle était sincère. C’était le plus important, et ce qu’il y avait à retenir. En tout cas, Thésée y tenait, et il n’avait plus envie de dire ou faire n’importe quoi. Il prendrait le temps de réfléchir avant de parler maintenant.  

"Si tu me dis ça, je ne vais plus jamais repartir..."

Il sourit et embrassa son front encore une fois. Ce ne serait pas pour lui déplaire, il n’allait pas le nier. Même s’il savait bien que ce ne serait pas possible, ça ne faisait rien. Il ne demandait qu’à l’avoir tous les jours, rien de moins.

« Je ne demande que ça. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeJeu 28 Fév - 8:52


« Je ne demande que ça. »

Wilhelmina sourit doucement. Elle le savait. Et elle trouvait cette pensée douce et rassurante même si, dans le même temps, cela lui conférait un sentiment d'anxiété certain. Elle se demandait si elle avait le droit de faire ça à Thésée... elle profitait de sa douceur, de sa tendresse, de son affection... et en retour, elle ne savait vraiment pas ce qu'elle lui apportait. Bon, l'amour, la douceur, la tendresse, l'affection, elle lui en adressait aussi, parce qu'elle le ressentait également, mais c'était comme nourrir sans cesse des espoirs qu'elle ne serait jamais totalement capable de satisfaire.

Wilhelmina avait coincé son amant dans une situation impossible, où les perspectives d'évolution étaient beaucoup trop restreintes. Jamais ils ne vivraient ensemble, jamais ils ne vieilliraient côte à côte, jamais ils ne pourraient fonder leur propre famille... Sauf que, la vie qui grandissait en elle redistribuait les cartes et changeait la donne.

Alors qu'elle avait toujours été sûre d'elle et catégorique sur l'avenir, le fait qu'elle ne quitterait jamais son mari, elle l'était moins aujourd'hui... elle ne savait pas de quoi demain serait fait. C'était terrifiant... et en même temps, c'était agréable.

Quand elle pensait à la vie dont elle rêvait, idéalement, elle ne ressemblait pas à celle qu'elle menait, même avant d'être enceinte. Elle aimait son mari, elle l'aimait vraiment, mais il y avait longtemps que la flamme entre eux s'était éteinte. Objectivement, elle n'était plus heureuse avec lui, et depuis longtemps (si elle l'avait été, en même temps, jamais elle ne se serait engagée dans cette aventure avec Thésée autrement). Non dans son monde idéal, c'était avec Thésée, qu'elle était, et ils élevaient son fils ensemble... et leur enfant, bientôt.

Mais il y avait une différence entre ce qu'on peut et ce qu'on veut faire.

Parfois aussi, il fallait savoir se donner les moyens d'obtenir ce qu'on voulait. Seulement, ce n'était sans doute pas au prix de certains sacrifices... mais il y avait des sacrifices qu'elle n'était pas prête à faire. Elle ne sacrifierait en tout cas pas Ignatius sur l'autel de cette relation.

Pendant plusieurs secondes, elle ne dit rien. Elle réfléchissait. Elle avait le sentiment d'être tout au bord d'une falaise, les pieds au bord du vide, et l'option la plus enviable lui paraissait de plus en plus de faire le grand saut... Une chute vertigineuse qui lui donnait le tournis.

Puis après un petit moment, elle reprit la parole, mesurant bien l'impact d'aller prononcer.


"Si je quitte Elliott... tu peux me promettre que je ne perdrais pas Ignatius ?"


Comment pourrait-il lui promettre une chose pareille ? Elle n'en savait rien. Mais elle avait vraiment besoin de l'entendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMar 19 Mar - 16:13

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée ne voyait pas pourquoi il devrait mentir, ou minimiser ce qu’il ressentait. Il aimait Wilhelmina, il l’aimait vraiment. Il était encore jeune, mais il n’avait jamais aimé une femme comme ceci, et il avait juste envie de faire sa vie avec elle. Pourtant, il savait bien que ce n’était pas possible. Parce qu’elle était mère et mariée à un autre, mais si elle ne l’était pas, il lui aurait déjà fait sa demande, c’était une certitude. Mais bon, il se contentait d’être l’amant. C’était déjà quelque chose, il pouvait passer du temps avec elle, et l’aimer comme il le voulait, alors il prenait ce qu’il pouvait.

Les choses étaient différentes maintenant, étant donné qu’elle était enceinte, de lui. Il avait vraiment cru qu’il allait la perdre, et il était content d’avoir réussi à la retenir, du moins, pour le moment. Rien n’était réglé, mais au moins, il pouvait encore la serrer dans ses bras, et c’était ce qu’il demandait, ce qu’il voulait. Et il était bien décidé à prolonger cela le plus possible.

Il savait qu’il allait falloir trouver une solution, qui ne lui plairait pas forcément, mais il n’était pas du tout décidé à renoncer à Wilhelmina, et encore moins à leur futur enfant. Dans un monde idéal, il pourrait vivre avec leur enfant, avec Wil, et Ignatius aussi, parce qu’il savait qu’elle avait besoin de son fils, et il le comprenait. Il ne pouvait pas séparer une mère et son enfant, et de toute façon, il avait bien compris que son amante ne le laisserait pas faire. Trouver une situation qui contente tout le monde semblait compliquée, voire impossible, mais il ferait tout de même tout son possible pour la trouver. Quoique contenter Eliot n’était pas du tout dans ses plans.

Mais bon, ce n’était pas la peine de penser à tout cela pour le moment, autant profiter de la présence de Wilhelmina. Il ne pouvait déjà pas la voir autant qu’il le voulait, lorsque c’était le cas, il ne devait pas perdre une minute. Même si ce n’était que la prendre dans ses bras, c’était déjà beaucoup pour lui, et il n’avait pas besoin de beaucoup plus pour se sentir heureux et bien.

Et il avait le sentiment qu’il en était de même pour elle, en tout cas, il la sentait détendue et apaisée contre lui, et c’était le principal. Il ne pensait pas surinterpréter les choses, surtout qu’il la connaissait bien, depuis tout ce temps.

"Si je quitte Elliott... tu peux me promettre que je ne perdrais pas Ignatius ?"

Thésée était surpris par la question. Mais cela lui donnait presque de l’espoir, comme si elle pouvait envisager de quitter son mari pour lui. Ce serait inespéré, et ce serait vraiment dur pour elle, les divorces étaient vraiment mal vus, les femmes adultères aussi, mais dans tous les cas, il ne laisserait jamais quiconque s’en prendre à Wilhelmina. Mais bon, il ne devait pas s’enflammer, elle n’avait pas dit qu’elle le quittait. Thésée ne savait pas s’il pouvait lui promettre cela, il fallait qu’il étudie les lois, mais il y avait sûrement une manière de faire en sorte qu’elle puisse garder son fils dans ce cas, peut-être en démontrant qu’il serait dangereux qu’il reste avec son père ou quelque chose ainsi.

« Je ne sais pas. Mais… je peux te promettre de tout faire pour que tu ne le perdes pas si jamais cela se produisait. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMer 20 Mar - 12:13


« Je ne sais pas. Mais… je peux te promettre de tout faire pour que tu ne le perdes pas si jamais cela se produisait. »

Wilhelmina savait bien qu'il ne pouvait rien lui répondre d'autre, et à vrai dire, elle préférait l'entendre se montrer honnête comme il le faisait. Il pourrait lui mentir, prétendre qu'il réussirait à coup sûr à lui permettre d'obtenir ce qu'elle voulait dans le seul but de l'avoir rien que pour lui, mais Thésée Dragonneau était un homme intègre, honnête.

Il ne lui ferait pas de promesses dans le vent, et c'était pour cela, aussi, qu'elle l'aimait, parce qu'il était toujours droit, et qu'elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance à cent pour cent.

Alors ses paroles n'étaient pas exactement celles qu'elle voudrait entendre, mais au moins, elles lui prouvaient une fois encore que son amant était entièrement sincère avec elle. Et elle était certaine qu'il ferait tout son possible pour qu'elle ne perde pas son fils, quel que soit le choix qu'elle ferait. L'ennui, c'est que, tout son possible, ce ne serait sans doute pas assez, d'autant plus que la seule option qu'elle entrevoyait à l'heure actuelle était de compromettre son époux.

Et elle n'avait pas non plus envie de détruire Elliott ou sa réputation. Elle avait peut-être cessé de l'aimer comme avant, mais elle le respectait néanmoins. Quand bien même lui ne la respecterait définitivement plus du tout s'il devait apprendre la vérité de son côté.


"Je sais que tu ferais tout ton possible"
, répondit Wilhelmina avec douceur. Elle le savait, elle en était convaincue, et elle ne remettrait jamais en doute ses propos. "Mais si je ne suis pas sûr, vraiment sûre, je ne pourrais jamais partir."

Et elle savait que c'était bien là tout le problème. Elle ne pourrait jamais être sûre. Même parée des meilleures armes du monde, rien ne garantirait que les choses se dérouleraient selon son bon vouloir. Après tout, c'était elle, la fautive, c'était elle qui avait menti, trompé son époux, lui avait fait un enfant dans le dos. Selon toute vraisemblance, personne ne lui devait rien, et elle n'avait absolument rien à exiger de qui que ce soit.

Pourtant, elle en avait vraiment envie. Et elle n'avait jamais à ce point été certaine d'être capable de divorcer, de changer de vie, jamais elle n'avait été à ce point sûre que c'était Thésée, qu'il lui fallait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Thésée Dragonneau
▌ Messages : 391
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,8 cm, bois d'olivier, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: John Barrowman

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMar 9 Avr - 10:57

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Thésée ne savait pas ce qu’il devait penser de tout cela. Il ne savait pas si c’était une possibilité implicite qu’elle quitterait peut-être son mari pour lui. Elle qui était venue pour le quitter… il n’allait certainement pas s’en plaindre de toute manière. C’était tout ce qu’il voulait, même si ce n’était pas simple, et même si ce n’était pas sûr du tout, il avait presque envie de croire que ce serait possible. Qu’il y avait une vie qu’ils pourraient partager ensemble, et fonder leur famille.

Il ne pouvait nier que cela lui faisait vraiment envie, mais il n’avait pas envie de raconter des histoires à Wilhelmina. Il pouvait comprendre qu’elle ne veuille pas perdre son fils, et il ne voulait pas l’y forcer. Cela n’enlevait rien au fait qu’il puisse toujours chercher une solution qui contentera tout le monde. Sauf Elliott peut-être, mais Thésée s’en moquait bien de celui-là. Il n’y avait que Wilhelmina qui importait, et leur enfant à naître. Et puis, Ignatius un peu aussi, évidemment.

En tout cas, il comptait bien se pencher là-dessus, et il n’avait pas pour projet de garder les bras croisés et attendre que les choses se passent. Il avait toujours été quelqu’un d’actif, sinon il n’exercerait pas la profession d’auror, et s’il y avait un moyen pour qu’il puisse être avec Wilhelmina, il comptait bien s’en saisir. Il avait vraiment envie de croire que c’était possible, et il devait juste s’en donner les moyens, il devait tout tenter pour que cela fonctionne.

"Je sais que tu ferais tout ton possible. Mais si je ne suis pas sûr, vraiment sûre, je ne pourrais jamais partir."

Il s’en doutait. Il avait compris qu’Ignatius était celui qui comptait le plus dans la balance, et il ne pouvait pas lui en vouloir de vouloir garder son fils près d’elle. Il comprenait. Même si ce n’était pas forcément le plus facile, dans le sens où il n’y avait que peu de chances pour qu’elle quitte son mari pour lui. Mais tout de même, cela laissait une petite chance, et il avait bien l’intention de la saisir, il en était capable après tout, il le savait. Et il allait tout faire pour que cela fonctionne.

« Je sais. Je ferai tout pour que tu puisses l’être, je te le promets. Si cela signifie que tu veux vivre avec moi, je ferai tout pour que cela devienne possible. »

black pumpkin

_________________

- Vous les femmes, vous mon drame -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Wilhelmina Tuft
▌ Messages : 156
Humeur :
Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Hêtre, 23 cm, plume de phénix
Camp: Neutre
Avatar: Lena Headey

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitimeMer 10 Avr - 13:16


« Je sais. Je ferai tout pour que tu puisses l’être, je te le promets. »

Elle savait qu'il était sincère, qu'il avait la ferme intention de tenir cette promesse. Ce n'était malheureusement pas pour autant qu'il y parviendrait, tant la situation était complexe et, en apparence, tout bonnement insoluble.

Elle ne devrait pas laisser reposer toutes ses attentes sur lui. Elle devrait tenter de trouver ses propres solutions de son côté. Seulement, elle avait déjà l'impression d'avoir retourné le problème dans tous les sens... encore que ce n'était pas totalement vrai, en définitive.

Avant de venir retrouver Thésée, elle s'était convaincue qu'elle le quitterait, elle n'avait pas voulu envisager qu'elle était capable de changer de vie, radicalement, en rejoignant son amant... qui ne serait plus son amant, alors.

Elle se découvrait des rêves qu'elle n'avait même pas osé effleurer, jusqu'ici. Et elle comprenait à quel point elle voulait qu'ils se concrétisent, à présent... c'était à double tranchant. Elle gagnait une nouvelle motivation, elle se permettait de nouvelles perspectives... Et d'un autre côté, elle risquait fort de tomber d'autant plus haut au bout du compte.


« Si cela signifie que tu veux vivre avec moi, je ferai tout pour que cela devienne possible. »

"Je veux vivre avec toi"
, répondit-elle sans l'ombre d'une hésitation dans la voix ou dans le regard.

C'est quelque chose qu'elle pensait sans doute depuis longtemps, sans accepter de l'assumer. Elle avait eu une assurance totale à affirmer qu'elle ne quitterait jamais son mari, mais cette conversation avait tout chamboulé. Wilhelmina avait envie de s'autoriser, à être heureuse, tout simplement. Et c'était quand elle était en présence de Thésée qu'elle se sentait réellement bien, qu'elle avait le sentiment d'être elle-même. Il n'avait pas besoin d'être juste une parenthèse dans sa vie, il pouvait être toute sa vie.

Mais cela, une fois encore, seulement si Ignatius ne cessait jamais d'en faire partie de son côté.


"J'aurais dû le reconnaître avant."


Elle ne savait pas si ça aurait été plus simple, mais au moins, elle ne serait pas tombée enceinte dans des conditions beaucoup trop compliquées. Mais il lui avait fallu ça, ce chaos total dans son esprit, pour qu'elle prenne conscience de ce qui comptait vraiment, pour bien vouloir être à l'écoute de ce qu'elle voulait, au-delà de ce qu'elle avait estimé être le mieux pour elle sans en être réellement convaincue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Empty
Message#Sujet: Re: Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)   Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le plus grand échec serait de ne pas avoir le courage d'oser (Thésée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» des idées de grand'mère
» La bataille du Grand-Port...
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» grand couteau
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Et si... ?
-