AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One ...
Voir le deal
34.99 €

Partagez | 
 

 Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMer 18 Nov - 12:36


C'était ce qu'il y avait de moins prudent à faire au monde, mais Despina s'en moquait. Elle avait besoin de revoir son père. Ce n'était pas seulement un caprice, c'était quelque chose de vital. Et si elle n'allait pas à lui dans tous les cas, elle savait que c'était lui qui viendrait à elle, et se mettrait sans doute en danger dans l'espoir de la retrouver. Une conversation, c'était tout ce dont elle avait besoin. Juste quelques minutes de discussion avec lui, pour lui apprendre où elle en était, pour qu'ils discutent de ce qui allait se passer, à présent.

Despina avait hésité quant à la manière d'aller à la rencontre de son père. Elle avait d'abord songé de se rendre à la boutique et de l'y retrouver, l'allée des embrumes avait ce mérite de vous permettre de vous confondre avec l'ombre plus facilement. Mais chez Barjow & Beurk, le risque de croiser des Beurk, justement, était bien trop grand, et même en revêtant une autre apparence pour protéger ses arrières, c'était un risque qu'elle ne voulait surtout pas prendre... Alors même si c'était extrêmement risqué, elle avait décidé d'aller le retrouver chez lui.

Bien sûr, elle avait pris toutes les précisions qui s'imposaient et n'en avait omis aucune, enfin, elle l'espérait. Elle se doutait que les Aurors, s'ils étaient sur sa trace, commenceraient d'abord par la chercher ici, ou en tout cas, ce serait un de leurs lieux de prédilection, mais elle comptait un peu sur le fait que les Aurors avaient trop de pain sur la planche pour avoir déployé tous leurs hommes la concernant. Elle n'était pas une si grande prise que ça.

Elle avait malgré tout tout utilisé pour rejoindre sa demeure, elle n'avait pas transplané trop près pour ne pas attirer l'attention, avait utilisé un sortilège de désillusion pour se fondre dans le décor... Elle avait rejoint la demeure familiale sans attirer l'attention.

La jeune femme avait trouvé une maison vide : son père n'était pas encore entré. Elle l'attendit donc dans l'ombre, et quand elle l'entendit finalement refermer la porte derrière lui, elle se redressa, en espérant que son intrusion (elle avait un double des clés, mais quand même) ne lui ferait pas peur.


"Papa..."

Sa voix était presque un souffle quand elle s'adressa à lui.


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeJeu 26 Nov - 11:26





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
J
e suis partagé entre une immense fébrilité, une anxiété totale et un parfait soulagement. Pour un peu, je changerais mon fusil d'épaule et remercierait Jedusor, Aristide, tous ceux à qui j'ai décidé de faire la guerre et que je tiens pour responsables des événements. Grâce à eux, Despina s'est échappée, grâce à eux, ma fille est enfin à l'abri de la cruauté et de l'appétit des détraqueurs. Faut-il que je m'en réjouisse totalement ? Peut-être pas, en effet. Je sais très bien que Despina sortie de prison ne veut pas pour autant dire qu'elle est tirée d'affaires. La situation a de bonnes chances de dégénérer, et de bien des manières.

Je n'ignore pas, par exemple, qu'elle pourrait tout à fait être récupérée par les Aurors ou la police magique et retourner d'où elle venait, avec peut-être plus de restrictions qu'avant... Mais même si cette situation ne doit être qu'un répit pour elle, je suis heureux, heureux qu'elle n'ait pas péri comme d'autres prisonniers, heureux de la savoir à même de goûter à une liberté dont on l'a privée pendant beaucoup trop longtemps. Mais combien de temps cela durera-t-il ? Impossible à dire vraiment...

D'où mon angoisse. Depuis l'évasion massive des prisonniers, je n'ai aucune nouvelle de ma fille. Je comprends qu'elle ne m'ait pas fait signe, j'admets même que c'est plus sûr ainsi. Je suis convaincu d'être surveillé, même si je n'ai pas de certitude sur la question. Mais je voudrais avoir... un signe, la preuve que tout va bien pour elle.

Et c'est plus qu'un signe, que je finis par obtenir, alors que je rentre de la boutique comme à mon habitude. Quand j'entends le ton de sa voix, mon coeur semble vouloir s'échapper de ma poitrine. Elle est bien là.

-Despina...


Je n'attends pas plus longtemps pour la prendre dans mes bras, pour la première fois depuis ce qui me semble être la plus longue des éternités. J'avais beau la visiter régulièrement, nos étreintes, pourtant peu courantes du temps où elle était libre, m'avaient terriblement manqué.

-Tu vas bien ?
Je m'écarte un peu pour l'observer. Toujours aussi maigre, fragile, émaciée... mais je la sens plus vivante qu'elle ne l'a été depuis longtemps. Tu n'aurais pas dû venir ici, c'est trop dangereux...



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeLun 30 Nov - 13:14


-Despina...


En dépit de la stupeur, il semblait surtout heureux et soulagé de la voir alors qu'il la prenait dans ses bras. Despina savoura au maximum cette étreinte.

On ne pouvait pas dire que les démonstrations d'affection du genre avaient été monnaie courante chez les Barjow, et pourtant, elles avaient manqué, terriblement manqué à Despina. Le contact humain, de manière général, avait été un manque terrible pour la jeune femme qui enfin pouvait savourer une véritable étreinte.

Elle se laissa un instant reposer entre les bras de son père, avec l'agréable bien qu'erroné sentiment d'être protégée, et que rien ne pouvait lui arriver. Entre les bras de son père, elle réussissait à gagner une sorte de sentiment rassurant d'invincibilité.

Plus rien n'était susceptible de la toucher encore. Et elle était heureuse d'avoir pris le risque d'aller le trouver. Elle savait bien, sûr, que ce n'était pas franchement avisé, ni pour elle, ni pour lui, mais elle ne savait pas avoir le moindre regret malgré tout. Elle faisait ce qu'il fallait, tout simplement.


-Tu vas bien ? Tu n'aurais pas dû venir ici, c'est trop dangereux...

"Je sais...",
répondit doucement Despina. Elle en avait entièrement conscience, mais elle n'avait aucun regret à ce sujet pour autant. "Mais j'avais besoin de te voir."

Et ça en valait définitivement la peine. Il était possible que la demeure de Kenneth ait été placée sous surveillance, mais la fugitive avait envie de penser qu'elle avait été suffisamment prudente pour que ça ne pose pas de problème pour autant.

Et si risques il y avait, le simple fait d'avoir pu serrer son père dans ses bras, et revoir Amos, même si elle n'avait pas pu le prendre avec elle, suffisait très largement. Ce peu de liberté auquel elle goûtait avait une importance immense, inégalable, pour elle.


"Je vais bien. Je vais beaucoup mieux"
, ajouta-t-elle. "Je n'ai pas l'intention de te mettre en difficulté. Je ne vais pas rester trop longtemps. Je voulais juste... te voir. Et aussi te dire que tout allait bien pour moi. Je ne voulais pas que tu t'inquiètes."

Même si, connaissant son père, dès qu'elle aurait mis un pied hors de cet appartement, il s'inquiéterait de nouveau. Mais au moins, il avait la confirmation qu'elle était en vie, et qu'elle était au mieux qu'elle pouvait être dans ces circonstances.



_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeSam 12 Déc - 17:51





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
J
e devrais reprocher son imprudence à Despina. Ce qui importe, pour le moment, ce n'est pas le soulagement que j'ai à la voir ou le plaisir que je ressens à la prendre dans mes bras. Non, ce qui importe, c'est qu'elle s'en sorte indemne... Mais je suis incapable de lui en vouloir. En fait, si elle n'était pas venu me trouver, je crois bien que ça m'aurait rendu fou. Bien sûr, il va nous falloir être prudents, il est hors de question de nous revoir régulièrement, trop risqué. Mais il est aussi hors de question de nous laisser mutuellement sans nouvelles. Il va nous falloir trouver un compromis. Mais pour l'heure, c'est l'occasion. L'occasion de lui poser toutes les questions qui me rongent, de faire le point avec elle sur ce qui va se passer à présent.

De tous les scénarios que nous avions envisagés du temps où elle était encore à Azkaban, celui-ci ne nous avait pas même effleuré. En même temps, comment aurions-nous seulement pu l'envisager ? C'est inespéré, c'est improbable. Mais c'est la réalité, notre réalité. Et il va nous falloir faire tout notre possible pour lui donner tout le sens que cette dernière exige.

-Ca risque d'être difficile, ça,
j'admets avec un fin sourire quand Despina m'apprend que si elle ne reste pas longtemps, elle voulait surtout me rassurer, et éviter que je m'inquiète.

Ce ne sera que partiellement efficace. Bien sûr, je me sens en partie rassuré, car sa présence en face de moi me rassure sur déjà plusieurs de mes questionnements, mais ça ne suffira pas. Je veux savoir qu'elle va s'en sortir. La situation ne sera pas complètement différente d'à l'époque pour moi. Il s'agira toujours d'inculper Orpheus pour l'innocenter elle, de la sorte, elle pourra revenir, blanchie, à la vie normale. Mais Despina, elle, vivra sans doute dans des conditions moins misérables. Bon, elle va certainement subir la précarité. Mais rien ne saurait être comparable à ce qu'elle a dû subir derrière les barreaux.

-Comment tu t'en sors ? Où est-ce que tu vis ?

C'est le plus important pour l'instant, le reste de mes questions peut largement attendre.
[/color]


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMer 16 Déc - 12:24


-Ca risque d'être difficile, ça.

Despina afficha un sourire presque désolé en entendant la réponse de son père. Elle savait bien que ce n’était pas parce qu’elle lui demandait de ne pas s’inquiéter pour elle qu’il cesserait de le faire pour autant. Ce serait aussi absurde que de lui demander, à elle, de cesser de vouloir veiller sur son fils.

Vouloir son bien, s’inquiéter pour lui, était quelque chose qui pour elle était aussi naturel que de respirer.

Elle ne pouvait pas s’en empêcher, et ne le pourrait jamais, c’était plus fort qu’elle, et elle comprenait que c’était plus fort que lui aussi. Il en faisait tant pour elle depuis son enfermement qu’elle ne pouvait pas douter un seul instant de l’amour profond qu’il avait pour elle, un amour paternel qui lui donnait envie de déplacer des montagnes.

Malheureusement, et même si elle pouvait comprendre qu’il vive très mal le fait qu’elle le tienne à l’écart, elle estimait ne pas avoir le choix. Il avait fait de son mieux pour l’aider et la protéger. Il était temps pour elle de lui rendre la pareille.


-Comment tu t'en sors ? Où est-ce que tu vis ?

Elle s’attendait à ces questions, et elle aimerait pouvoir y répondre en toute honnêteté. Elle avait toute confiance en son père, elle savait que même soumis à la torture, il ne cracherait pas le morceau si elle lui donnait sa nouvelle adresse, ou si elle lui parlait de Jester et de Carlotta.

Mais malgré tout, elle ne pouvait pas faire cela. Moins il en savait, plus il serait en sécurité, sans compter qu’il existait des moyens terribles et détournés de faire dire la vérité à des personnes à leur insu, ils se devaient d’être prudents.


« Je ne peux pas te le dire… »
, répondit-elle en baissant les yeux, résignée mais aussi désolée, car elle ne voulait pas le garder dans la plu totale ignorance. « J’ai trouvé un endroit où vivre temporairement, à l’écart, très protégé, il n’y a aucune chance pour qu’on me retrouve là-bas », assura-t-elle.

Elle n’en était pas si certaine, mais elle devait être positive et optimiste. C’est de cette manière qu’elle réussirait à accomplir ses objectifs. Le défaitisme, dans ces circonstances compliquées, ne leur ferait aucun bien.


« Je n’avais pas été aussi bien depuis très longtemps, tu sais… »


Même dans les conditions les plus salubres, elle serait dans tous les cas plus heureuse et épanouie qu’à Azkaban. Elle avait l’impression de revivre, de réapprendre à respirer.


« Je te donnerai des nouvelles, régulièrement, ne t’en fais pas. Mais moins tu en sauras, mieux ce sera pour toi. »



_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMer 20 Jan - 15:20





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
L
a réponse que m'offre Despina n'est évidemment pas celle que je voulais entendre, mais je ne peux prétendre être étonnée de la prudence qu'elle affiche, de son refus de me dire où elle vit. Je serais évidemment plus rassuré si j'avais cette certitude, celle qu'elle a trouvé un lieu sûr om se cacher, mais je ne peux que cautionner sa prudence. Je veux croire qu'elle ne met pas en doute ma loyauté envers elle, elle sait que je ne la trahirai pas, mais elle a tout intérêt à diffuser le moins possible l'information, même auprès de ceux en qui elle a le plus confiance, et dont je veux croire faire partie.

Je voudrais qu'il en soit autrement, mais il est ici affaire de circonstances qui dépassent d'assez loin les simples commodités habituelles. Il nous faut faire face à des circonstances inédites, dont je suis heureux en partie, pour ce qu'elles m'autorisent à moins redouter pour l'équilibre mental de ma fille, et qui m'angoissent autrement, car n'ayant jamais envisagé un cas de figure qui suggèrerait que Despina quitte Azkaban sans y avoir été mené par des voies qui garantissent davantage son équilibre et sa sécurité.

Je décide de la croire sur parole quand elle m'assure qu'elle a trouvé un endroit où s'établir. Je n'ignore pas le fait qu'elle me ment peut-être, mais je décide de lui laisser le bénéfice du doute malgré tout. Je le dois, je le lui dois. Je préfère avoir foi dans ses capacités d'adaptation plutôt que de me trahir et la trahir par la même occasion par excès d'inquiétude. L'inquiétude est là, bien présente, je ne peux pas prétendre le contraire, mais je vais réussir à la passer sous silence. Il faut surtout que je m'assure que les conditions demeurent les plus... supportables possibles pour ma fille, faute de mieux pour le moment. Moins j'en sais, mieux c'est. Peut-être, en attendant je ne supporterai pas de rester dans l'ignorance, et ça, je veux qu'elle le comprenne sans l'ombre d'un doute.

-Qu'est-ce que tu comptes faire ?
je demande en balayant de mon silence la possibilité de vraiment être serein dans ces circonstances, surtout si l'ignorance doit m'empêcher de me faire une vision claire de ce qui nous attend. Tu as l'intention d'aller trouver Amos ?



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeVen 22 Jan - 12:11



-Qu'est-ce que tu comptes faire ?

Il y avait des dizaines de manières de répondre à cette question, car cette question pouvait suggérer des dizaines de réponses. La jeune femme avait bien l'intention de noyer le poisson en se montrant la plus vague possible.

Qu'est-ce qu'elle comptait faire exactement ? Elle n'avait que des idée relativement floues. Elle ne pouvait pas encore totalement se projeter, parce qu'elle ne pouvait pas redémarrer de zéro tant que son premier objectif n'était pas rempli. Elle savait que sa solution allait sûrement être de changer d'apparence et d'identité, de partir le plus loin possible, de se faire oublier de la justice magique et de reprendre de zéro. Mais c'était une chose qu'elle ne pouvait faire qu'à une seule et unique condition : retrouver son fils.

Retrouver son fils, oui, et c'était une chose qu'elle ne pouvait pas cacher à son père. D'ailleurs, ce dernier n'était pas du tout dupe. La preuve : la question qu'il lui posa aussitôt après, et à laquelle Despina ne pouvait pas vraiment se dérober. Bien sûr qu'il avait vu clair dans son jeu. Si quelqu'un, plus que n'importe qui d'autre, en était capable, c'était définitivement lui. Et elle ne pouvait pas prétendre ne pas en avoir conscience.


- Tu as l'intention d'aller trouver Amos ?

Despina baissa les yeux. Bien sûr que c'était son intention. Elle était libre de ses mouvements et de ses actes, comment pourrait-elle ne pas en profiter pour retrouver ce fils qui lui manquait tant, celui vers qui la moindre de ses pensées était constamment dirigé, le seul être au monde qu'elle aimait plus que sa propre vie, à qui elle serait capable de tout sacrifier, absolument tout.

Oui, elle avait l'intention d'aller trouver Amos, mais si elle en parlait à son père, est-ce que ce dernier n'allait pas chercher à l'en empêcher ? D'un autre côté, elle ne pouvait pas mentir sans que son père voit clair dans son jeu. Oui, il lui posait la question, mais comment pourrait-il ne pas déjà connaître la réponse à cette dernière ? Il savait forcément. Il ne pouvait que savoir.


"Moins tu en sauras à ce sujet, mieux ce sera pour toi, vraiment. Ne m'oblige pas à te mentir..."

Oui, elle avait l'intention de le revoir, mais elle ne comptait pas lui parler en détails de ses plans.


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeVen 26 Fév - 11:02





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
L
a réponse de Despina est à l'opposé même de tout ce que je souhaitais entendre, mais je m'attendais, bien sûr, à ce qu'elle fasse le choix de ces termes précis afin de se dérober à toute discussion, afin de me tenir à l'écart de ses projets. Je ne peux pas lui retirer le fait que ce sera ainsi plus prudent et que je préfère qu'elle affiche et adopte ce comportement avec quiconque elle rencontrera (même si j'espère aussi qu'elle ne prendra pas le risque d'aller retrouver trop de ces personnes qui pourraient éventuellement mettre à mal ses projets quels qu'ils soient, et surtout pourraient la faire retourner beaucoup trop rapidement derrière les barreaux). C'est la vérité, mais je veux être une exception, je veux être un cas à part. Même, j'estime le mériter, puisque, après tout, je suis son père.

Alors que faudrait-il attendre de plus de ma part ? Que je la laisse mener sa vie en parallèle de la sienne sans l'aider, sans rien savoir de ce qu'elle fait. Alors que je la connais, je sais bien qu'elle ne va pas attendre docilement que le temps passe. Je la connais, je sais pertinemment que tôt ou tard, elle prendra une décision qui risquera fort de la mettre en danger, et c'est une chose que je ne veux pas laisser faire sans être intervenu. Même si j'ignore encore comment, de quelle manière, il faudra que j'intervienne. C'est de ma fille qu'il est question, alors je ne peux tout bonnement pas faire autrement.

-Tu ne peux pas me dire ce genre de choses et attendre de moi que je m'en contente
, je lui affirme d'un ton qu'elle trouvera sans doute un peu trop catégorique, je m'en rends bien compte, mais qui laisse transparaître en filigrane l'inquiétude que je me fais pour elle. Je ne peux pas laisser passer cela, et dire que rien n'est grave, prétendre que ça ne m'affecte pas. Il ne faut pas que tu ailles le retrouver, peu importe le plan que tu as à l'esprit, c'est beaucoup trop dangereux. Laisse-moi t'aider à le récupérer, mais ne te mets pas directement en danger en approchant trop près de lui ou d'Orpheus pour le moment.

Car c'est bien son intention, je suis convaincu de cela. Et ça ne me plaît pas. Vraiment, vraiment pas.


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMer 3 Mar - 12:42


-Tu ne peux pas me dire ce genre de choses et attendre de moi que je m'en contente.

Elle ne le pouvait pas, non, techniquement, mais elle tenait tout de même à ce que ce soit le cas. Elle parlait en sachant qu'il ne l'écouterait pas, et au fond, elle appréciait cette preuve qui lui montrait qu'il tenait à elle et ferait tout pour elle. Mais il ne servait à rien qu'il se mette en danger pour rien.

Elle voulait le protéger, le préserver, autant que lui-même voulait la protéger et la préserver. Et pour cela, elle préférait le tenir à l'écart de tout ce qui la concernait. Elle estimait important qu'il sache qu'elle était en vie, qu'elle était en bonne santé, qu'elle allait bien... mais ça devait s'arrêter là. Tout le reste pourrait se révéler éventuellement dangereux.

Elle devait lui mentir pour son bien, parce qu'elle savait ce qu'il penserait de sa décision de retrouver Amos. Et pourtant, elle ne comptait pas changer d'avis. Oui, elle récupérerait Amos, et non, elle ne mêlerait pas son père à tout ça. Son père qui serait sans doute la cible des Aurors et de la police magique. Ce n'était vraiment pas le moment de compliquer encore davantage les choses.


-Il ne faut pas que tu ailles le retrouver, peu importe le plan que tu as à l'esprit, c'est beaucoup trop dangereux. Laisse-moi t'aider à le récupérer, mais ne te mets pas directement en danger en approchant trop près de lui ou d'Orpheus pour le moment.

"Je n'ai pas le temps d'attendre, papa. Je sais que tu t'inquiètes pour moi, mais tu sais que dans tous les cas, je suis en danger. Je me fiche de l'être encore plus si cela peut m'aider à récupérer mon fils..."


Elle laissa passer un temps de silence. Elle ne pouvait pas lui mentir, mais elle ne pouvait pas écouter ses recommandations et ses directives, c'était tout bonnement impossible. Elle devait agir selon l'urgence, selon son coeur.

L'anniversaire d'Amos approchait à grands pas. Elle ne pouvait définitivement pas se permettre de patienter, ou de s'en remettre à qui que ce soit, y compris à son père, et même s'il avait toute sa confiance. Il tenait plus à elle qu'à Amos. Le cas échéant, il la privilégierait. Et ce n'était pas ce que Despina voulait. Elle se sacrifierait de bon coeur pour Amos tant que ce dernier survivait.



_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMar 23 Mar - 10:25





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
J
e sais que ce n'est pas juste la pure impatience qui motive la précipitation de ma fille. Elle serait compréhensible, car nous savons tous les deux que tout ceci n'est jamais qu'une course contre la montre, et à la fin de la course, c'est le destin de mon petit-fils qui est en jeu. Entre vous et moi, je préfère savoir ma fille en sécurité et Amos condamné. Une part de moi a envie qu'Orpheus mène l'expérience de trop, que son fils décède, qu'il soit condamné pour ça et que ce satané cracmol qui a gâché la vie de ma fille autant que l'a fait mon gendre disparaisse du paysage.

Ce serait douloureux pour Despina, au début, et je n'aime pas l'idée de la faire souffrir, mais passé un moment, elle serait libérée de toutes ses entraves. Car Amos n'est jamais qu'un poids de plus qu'elle s'efforce de vouloir traîner derrière elle. Mais elle sera incapable de s'en sortir convenable si elle doit s'attacher à ce gosse sans pouvoir qui ne va que compliquer une situation qui l'est déjà définitivement beaucoup trop.

Bien sûr que je m'inquiète pour elle. Et je ne m'illusionne pas. Je sais pertinemment qu'elle est et sera en danger dans tous les cas, mais il est des circonstances où il lui sera plus simple de s'en sortir que d'autres. Je voudrais vraiment qu'elle abandonne ce que je considère pour ma part comme une lubie. Non, ça ne lui fait aucun bien que de se laisser enfermer dans ce que je considère être un cercle vicieux. Il faut à tout prix qu'elle dépasse ce stade, ce seuil.

-J'ai bien compris, Despina. Mais est-ce que tu as réfléchi à la vie que tu seras capable d'offrir à cet enfant ? Si tu décides maintenant de le trouver et de l'emmener avec toi, c'est lui que tu vas mettre en danger.
Je marque une pause, je sais d'avance quels vont être ses arguments, je peux les entendre d'avance avant même qu'elle prononce le moindre mot. Je sais, je sais, il est déjà en danger. Mais est-ce que tu ne crois pas qu'il nous faut envisager une solution alternative ?

Et là encore, elle me dira qu'on n'a pas le temps, qu'il faut qu'on agisse vite, qu'on a pas le temps de jouer cette situation au conditionnel, qu'il faut décider dans l'urgence de ce qui conviendra le mieux à Amos. Mais ce dont je peux attester, c'est que le mieux pour cet enfant, ce n'est pas de suivre sa mère en cavale, poursuivie par les autorités magiques.



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeJeu 25 Mar - 13:09


J'ai bien compris, Despina. Mais est-ce que tu as réfléchi à la vie que tu seras capable d'offrir à cet enfant ? Si tu décides maintenant de le trouver et de l'emmener avec toi, c'est lui que tu vas mettre en danger.

Despina contint un soupir agacé, pas tant envers son père lui-même qu'envers ses propos... parce qu'ils étaient trop vrais, et elle était bien dans l'obligation d'admettre qu'il marquait de très nombreux points, et qui n'étaient pas négligeables du tout.

La jeune femme ne tombait pas des nues malgré tout, ce n'était pas comme si elle ne s'était posé aucune de ses questions, comme si elle ne savait pas pertinemment les risques qu'elle ferait peut-être courir à son fils en l'emmenant avec lui.

Elle voulait croire qu'elle y arriverait, qu'en partant suffisamment loin, elle serait capable de leur offrir un foyer confortable. Ils changeraient de nom, ils changeraient même de visage si c'était nécessaire, et ils laisseraient le passé derrière eux. Tout ça ne compterait plus, elle pourrait se rattraper, remplir son devoir de mère, et Amos la redécouvrirait et apprendrait à l'aimer.

Mais ces plans-là étaient utopiques, et en réalité, elle le savait très bien. Comment pourrait-elle seulement l'ignorer ? Elle n'avait pas envie de mettre la vie de son fils en danger, mais elle l'estimait quand même moins en danger avec elle qu'avec son père. Au moins, en sa compagnie, il avait des chances de rester en vie. Mais son père, qui la connaissait bien, avait d'avance deviné ce que seraient ses arguments. Et il lui retira les mots de la bouche avant même qu'elle ait eu le temps de protester - ce qu'elle avait eu l'intention de faire.


Je sais, je sais, il est déjà en danger. Mais est-ce que tu ne crois pas qu'il nous faut envisager une solution alternative ?
"Il n'y a pas de solution alternative. On ne peut plus attendre que la justice fasse un travail dont elle s'est révélée incapable. On n'a pas le temps." Elle lui adressa un regard de défi. "Je suis parfaitement capable de prendre soin de mon fils."

Elle devait s'en convaincre en tout cas, car elle n'avait aucune envie d'agir différemment, ça non. Elle préférait s'enfermer dans ses certitudes, même si elles devaient être dangereuses, et pas seulement pour elle. Oui, elle était égoïste, il fallait l'admettre.

_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMer 14 Avr - 8:50





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
L
e temps est le mot-clé, encore et toujours. Le temps est ce qui nous manque, et un problème qu'il nous faut impérativement résoudre, et malheureusement, je n'ai pas les contre-arguments qu'il faut pour persuader ma fille du contraire. Je ne les ai pas parce que je sais qu'elle a raison, et je sais aussi qu'elle ne m'écoutera pas quoi qu'il advienne.

Elle ne m'écoutera pas parce qu'elle sait déjà pertinemment qu'en penser. Elle n'est pas susceptible d'être raisonnée parce qu'on ne raisonne pas un parent qui s'inquiète pour son enfant. Puis-je lui reprocher une chose que je fais moi-même ? Non, bien sûr que non. Je n'ai aucune difficulté à me mettre à sa place. Je n'en ai aucune parce que je sais pertinemment ce qu'il en est.

On ferait tout pour son enfant, et le danger devient quelque chose de particulièrement accessoire. Complètement accessoire, même. C'est vain, c'est rien, c'est sans la moindre importance. Je la sens sur la défensive, chose que je comprends également, mais toute cette situation est bien plus complexe que tout ce que Despina peut affirmer ou préserver.

-Je sais très bien que tu es capable de prendre soin d'Amos, tu sais bien que ce n'est pas du tout de ça qu'il est question.


Oui, elle en est capable, mais les circonstances jouent contre elle. Je ne remets pas en question son statut de mère, mais ce serait remettre en question mon statut de père que de ne pas se soucier de ce qui pourra lui arriver. Evidemment que je m'en soucie, il est logique que je m'en soucie. Je crois qu'il n'y a aucune compatibilité possible entre ce que j'espère de sa part et l'immense devoir moral qu'elle s'impose. Sur ce point, nous entrerons toujours en contradiction, et cela m'inquiète bien sûr immensément.

-Mais je suppose que je dois m'avouer vaincu. Il n'y a rien que je puisse dire ou faire qui te fera changer d'avis, je me trompe ?

Non, je ne me trompe pas et je le sais très bien. Si cette pensée me déplaît, elle n'en est pas moins évidente. Et il va falloir que je l'accepte.




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeVen 16 Avr - 12:58


J'ai bien compris, Despina. Mais est-ce que tu as réfléchi à la vie que tu seras capable d'offrir à cet enfant ? Si tu décides maintenant de le trouver et de l'emmener avec toi, c'est lui que tu vas mettre en danger.


Elle le savait, oui, mais elle ne ressentait en rien le besoin de s'en défendre, parce qu'elle n'en était pas si sûre elle-même en réalité. Il y avait si longtemps qu'elle n'avait pas passé du temps avec son fils, qu'elle n'avait pas eu l'occasion de l'embrasser, de le prendre dans ses bras.

Elle n'oubliait pas que les deux dernières fois qu'elle l'avait vu c'était dans des contextes forcément traumatisants pour son fils. La première fois, elle avait tenté d'assassiner Orpheus sous ses yeux, la seconde fois, il avait dû lui rendre visite en prison, le pire endroit au monde où conduire un enfant de dix ans... Alors évidemment, ils partaient sur les bases les moins sereines et les plus complexes possibles. Cela allait demander du temps et de l'attention, et pour Amis de lui faire confiance, et pour elle d'apprendre à être une bonne mère.

Il n'était pas question de ça, mais ça entrait forcément en considération, et elle était obligée de se poser la question. Elle ne savait pas faire autrement que de le formuler à voix haute. Avec peut-être l'espoir que son père prononcerait les mots qu'elle avait besoin d'entendre. Mais ça ne fonctionnait pas comme ça. Et surtout, son père était bien trop pragmatique pour cela. Lui, l'intérêt d'Amos lui importait peu. Il n'y avait que celui de sa fille qui lui importait. A ce sujet, ils étaient forcément en profond désaccord.


-Mais je suppose que je dois m'avouer vaincu. Il n'y a rien que je puisse dire ou faire qui te fera changer d'avis, je me trompe ?

"Tu ne te trompes pas"
, répondit Despina avec une fine esquisse de sourire.

Il la connaissait bien, et elle n'avait pas envie d'agir à l'encontre de sa volonté, parce qu'au bout du compte, elle tenait à le savoir fier de ses choix. Mais parfois, il n'y avait pas de compatibilité possible entre ces états de fait, et il fallait accepter de faire avec. Là, tout de suite, ce n'était ni à elle, ni à son père qu'il fallait penser. C'était à Amos. Encore et toujours Amos.


"Je serai prudente, c'est la seule chose que je peux te promettre. Au-delà de ça... je n'ai pas envie de te mentir."

_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMer 12 Mai - 8:48





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
S
i la réponse de Despina me déplaît, je ne peux prétendre, en revanche, qu'elle me surprend. Pas le moins du monde, même. Je le savais, je m'y attendais. Je la connais, comme on ne peut que connaître sans détour ceux à qui l'on a donné la vie. Je connais son combat, sa détermination, son instinct maternel plus fort que tout.

Je souhaiterais de tout coeur, en cet instant, qu'elle soit capable de les mettre en veilleuse, mais puis-je m'étonner du fait qu'il n'en soit rien ? Non, définitivement non. Alors je sais que plutôt que d'insister et de donner des directives, encore et encore, en sachant qu'elle ne les respectera pas, le mieux reste encore de la soutenir à ma manière, en essayant d'éviter que ses décisions et ses choix l'entraîne sur d'autres terrains dangereux desquels elle ne reviendrait peut-être pas. Je le sais, je le sens, je l'ai surtout bien compris : rien ne l'arrêtera. Sa situation est déjà délicate, il s'agirait de ne pas la rendre plus inextricable et complexe encore, et cela, j'en ai pertinemment conscience, c'est aussi mon rôle de père.

Elle sera prudente, c'est la seule chose qu'elle peut m'assurer. Mais qu'est-ce que la prudence dans ces circonstances si singulières ? Moi, je peux vous le dire : la prudence, ce n'est rien, un feu de paille, tout au plus... Dans son cas surtout. Je ne supporte pas de le penser, mais c'est le cas malgré tout, alors il faut que je l'accepte, elle est une criminelle et elle est recherchée, et au lieu de se planquer, elle veut lutter et obtenir réparation. Je ne sais pas si je dois être fier ou affligé. Au final, je crois bien que j'opte pour un mélange pas si subtil que cela de ces deux choses-là.

-Et je n'ai pas envie que tu me mentes,
je confirme en poussant un soupir.

Elle me pousse dans mes retranchements, et finalement, elle obtient gain de cause. Elle doit être fière d'elle, dans le fond : même si elle devait le savoir d'avance. Que voulez-vous, c'est ma fille. Alors, forcément, je suis incapable de lui refuser quoi que ce soit, c'est comme ça.

-Si je te promets de ne pas interférer, de te laisser faire comme bon te semble, tu me tiendras au courant de tout ce que tu planifies ? Sans exception. Je préfère m'inquiéter pour toi en sachant concrètement ce que tu ambitionnes de faire, quitte à devoir m'inquiéter dans tous les cas.




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeVen 14 Mai - 12:57


-Et je n'ai pas envie que tu me mentes.

Ils étaient d'accord sur ce point. Despina était assez à l'aise avec le mensonge, en soi, et elle savait que son père aussi. Elle n'avait pas forcément été éduquée dans le plus strict respect de la vérité, loin de là. On lui avait bien souvent fait comprendre que quelques mensonges semés çà et là, s'ils étaient arrangeants, pouvaient avoir un grand mérite et qu'il était important de savoir doser la vérité, qui n'était pas toujours bonne à dire.

Mais cela ne les concernait pas vraiment, en l'occurrence, car Despina tenait à être aussi transparente qu'elle le pouvait avec son père. Elle ne voulait pas lui mentir, en revanche, elle était prête à le faire s'il devait poser un jugement sur ses actions, et surtout s'il devait s'interposer, d'une manière ou d'une autre.

Mais sur ce point, il fit le choix de la rassurer, surtout parce qu'il devait se douter qu'il n'avait pas le choix. S'il y avait bien un trait galopant dans la famille, c'était celui-là. Ils étaient plus bornés qu'il n'est permis de l'être.

-Si je te promets de ne pas interférer, de te laisser faire comme bon te semble, tu me tiendras au courant de tout ce que tu planifies ? Sans exception. Je préfère m'inquiéter pour toi en sachant concrètement ce que tu ambitionnes de faire, quitte à devoir m'inquiéter dans tous les cas.

Cela faisait sens, mais Despina redoutait tout de même un peu de lui parler de ce qu'elle ambitionnait. Elle craignait qu'il le prenne mal, elle redoutait qu'il le vive de la mauvaise manière. Elle redoutait qu'il revienne sur sa parole dès l'instant où elle lui aurait parlé plus en détails de ce qu'elle avait à l'esprit. Après tout, il pouvait bien être en train de mentir dans l'intention de connaître ses plans.

Ceci dit, ses plans étaient encore très flous. Elle était loin d'avoir une idée totalement arrêtée de ce qu'elle allait faire. Pour ne pas dire qu'elle n'avait pas d'idée du tout, à la vérité. Juste des plans relativement vagues. Elle savait juste qu'elle devait revoir Amos, et que c'était sa priorité la plus absolue.


"D'accord." Elle baissa les yeux. "Je n'ai pas encore d'idée précise de ce que je vais faire. Mais je compte aller voir Amos - j'utiliserai du polynectar, je serai prudente. Je veux juste voir comment il va, me faire une idée de comment il vit, avant de prendre d'autres décisions."


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeLun 31 Mai - 15:13





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
D
espina baisse les yeux et daigne me parler de franchement de ce qu'elle a à l'esprit. Je sens qu'il lui en coute, parce qu'elle sait d'office ce que je vais en penser, mais j'apprécie qu'elle ne se dérobe pas à mes questions pour autant. Même si ce n'est pas simple pour elle, elle se prête au jeu et accepte de me dire quels sont ses plans. Saurais-je écouter sans discuter, saurais-je m'empêcher d'intervenir ?

J'en doute fort, mais j'ai besoin de savoir à quoi m'en tenir avec elle, et c'est plus simple si elle daigne se confier directement à moi sans omettre des "détails" qui pourraient éventuellement changer la donne, et ce radicalement. La situation dans laquelle nous nous trouvons n'a rien de simple, elle n'invite pas forcément à garder son sang froid, mais nous devons faire de notre mieux, je suppose, car c'est la chose à faire, ni plus ni moins, et il nous est impossible de le nier, que ce soit elle ou moi.

Elle m'apprend qu'elle compte aller voir Amos. Je l'avais deviné sans qu'elle m'en parle. Très logiquement, c'est son fils qui accapare toute son attention, bien au-delà de tout le reste. En comparaison, le reste est bien dérisoire. Alors c'est normal qu'elle veuille le retrouver, mais évidemment, cela m'inquiète beaucoup. Si quelqu'un peut bien la faire tomber et la renvoyer d'où elle vient, c'est définitivement Orpheus. Il a déjà gâché la vie de ma fille une fois, il n'est pas question de le laisser recommencer.

-Ne prétends pas que ce que tu as l'intention de faire relève de la prudence. Polynectar ou non, tu réalises à quel point c'est risqué ? Combien ça a de chances de mal tourner ?


D'autant que le polynectar n'a qu'un effet de courte durée, autrement dit, elle pourra se retrouver en difficulté beaucoup trop vite, et moi saurais-je le supporter ? Non, bien sûr que non, c'est une idée qui me déplaît au-delà des mots. Je marque une pause. Je sais que sa décision est prise. Elle n'attend pas mon aval, elle se contente de me partager ses plans parce qu'elle m'a promis de le faire, comme je lui ai promis de ne pas interférer. Ce qui va être particulièrement difficile vu les circonstances.

-Et tu es certaine que quand tu te retrouveras seule en sa présence, tu seras capable de juste observer sans être tentée de l'emmener avec toi ?


         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeVen 4 Juin - 12:49


-Ne prétends pas que ce que tu as l'intention de faire relève de la prudence. Polynectar ou non, tu réalises à quel point c'est risqué ? Combien ça a de chances de mal tourner ?

Sans surprise, Despina entendit poindre dans le propos de son interlocuteur tous les reproches qu’il avait promis de ne pas lui faire. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. Il ne faisait que lui prouver une fois encore qu’il se faisait du souci pour elle, et c’était quelque chose qui avait le don de la toucher très sincèrement, vraiment.

Bien sûr, elle savait pertinemment à quel point c’était risqué. La potion qu’elle avait l’intention d’utiliser n’avait un effet que temporaire et il se pourrait tout à fait qu’elle subisse le revers de la médaille à un moment ou à un autre. En voulait revoir son fils même quelques secondes, elle prenait le risque évident de lui faire du mal, elle prenait le risque manifeste de se laisser prendre à son propre piège.

Mais c’était un risque calculé, un risque qu’elle était totalement prête à prendre, et même qu’elle aurait tendance à considérer comme impérieux et nécessaire au vu des circonstances. Il fallait qu’elle revoie Amos, un point c’est tout. Et ce constat impérieux valait bien des considérations du genre.

Elle ne se défendit pas pour autant. Tout ce qu’elle pourrait éventuellement lui répondre pour sa défense, il le savait déjà. Elle n’avait rien à ajouter de plus que cela. Tout propos complémentaire serait évidemment superflu. Oui, son choix était fait, sa décision était prise, et elle ne changerait pas d’avis quoi qu’il puisse advenir.

-Et tu es certaine que quand tu te retrouveras seule en sa présence, tu seras capable de juste observer sans être tentée de l'emmener avec toi ?

Là, il posait une question plus épineuse, en effet. Non, le but de la manœuvre, dans son esprit, n’était pas d’enlever Amos, ce ne serait pas la meilleure manière de le récupérer. Mais ne gardait-elle pas cette pensée à l’esprit ? Si, évidemment que oui, même. Et elle estimait que c’était absolument normal, au demeurant. Elle aurait forcément cette tentation à l’esprit le moment venu. Mais elle était convaincue de savoir parfaitement contrôler cette première impulsion.

"Oui, bien sûr que je vais être tentée, j’y ai pensé. Mais je sais ce que j’ai à lui offrir pour le moment, je sais que ce ne serait que compliquer les choses par ensuite. Après, je ne vais pas te mentir, je n’ai aucune idée de la manière dont je vais réagir quand je me retrouverai face à lui. La dernière fois, c’était si…."

Elle ne finit pas sa phrase, la dernière fois avait tenu du cauchemar.


"J’y ai beaucoup pensé, je ne commettrai pas d’erreur qui puisse nuire à Amos. Pas de nouveau."


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMar 22 Juin - 16:03





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
D
espina m'a promis de l'honnêteté, et c'est effectivement ce qu'elle m'accorde. Par instants, ce n'est pas spécialement agréable pour moi, car cela m'oblige à revoir une inquiétude déjà prononcée à la hausse, mais je persiste à penser que je préfère largement sa pleine et entière honnêteté plutôt qu'un tissu de mensonges qu'elle pourrait autrement me servir dans le seul et unique but de me rassurer.

Un mensonge peut être plus rassurant que la vérité, mais c'est de la vie de ma fille qu'il est question, je dois par conséquent passer outre ce genre de considérations. J'estime que c'est normal, et plus encore, je considère que c'est nécessaire. Je ne pense pas que c'est un fait que Despina démentira de son côté. Nous savons tous les deux que le mieux que nous puissions faire est de nous montrer mutuellement honnêtes, même si ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple.

Elle a au moins conscience de ne pouvoir présumer de ses actes, de ses pensées et de ses décisions le moment venu. Sur ce point, j'apprécie qu'elle sache se montrer honnête, car je n'aurais pas été capable de la croire à cent pour cent si elle avait prétendu être capable de rester de marbre au moment de retrouver son fils. Forcément qu'elle aura la tentation de le prendre avec elle, de se trahir. Mais je la crois aussi quand elle expose les raisons qui font qu'elle est décidée à se montrer raisonnable. Elle sait que la moindre erreur peut la renvoyer tout droit derrière les barreaux, mais aussi et surtout pourrait faire le plus grand mal à Amos, et je ne peux pas remettre sa parole en question une seule seconde quand elle affirme qu'elle ne fera jamais rien qui puisse nuire à son fils. C'est évident. Tout ce qu'elle fait pour Amos, elle le fait avec le coeur, et sans hésitation. Je dois lui faire confiance à mon tour.

-Très bien, je veux bien te croire. Mais si tu as le moindre doute, la moindre hésitation... ou même, si tu devais décider de faire machine arrière... ou commettre une erreur - je sais, je sais, tu n'en feras sans doute pas, mais on ne sait jamais, n'est-ce pas ? - Viens directement m'en parler, c'est bien compris ?



         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeVen 25 Juin - 12:53


-Très bien, je veux bien te croire.

Il pouvait la croire, oui. Elle était devenue, par la force des choses, une très bonne menteuse - c'était le meilleur moyen de préservation pour elle -, mais en l'occurrence, elle avait parlé en toute honnêteté, avec son coeur, et sans rien vouloir cacher à son interlocuteur. Elle était honnête dans sa démarche et dans ses intentions, et elle appréciait que son père ne remette pas cela en question.

Elle devait bien l'admettre, elle ne pouvait présumer de rien en ce qui concernait ce qui se passerait ensuite, mais elle savait du moins où son coeur la dirigeait. La jeune femme était décidée, déterminée, à faire ce qu'il fallait pour son fils. Le bien-être de son fils était ce qui passait avant tout le reste, absolument tout le reste.


-Mais si tu as le moindre doute, la moindre hésitation... ou même, si tu devais décider de faire machine arrière... ou commettre une erreur - je sais, je sais, tu n'en feras sans doute pas, mais on ne sait jamais, n'est-ce pas ? - Viens directement m'en parler, c'est bien compris ?
Despina afficha un fin sourire, elle comprenait bien qu'elle n'y couperait pas. Elle se devait de rassurer un tant soit peu son père. Elle pouvait le comprendre, ils souffraient de la même inquiétude, ce quelque chose qui ne peut être compréhensible qu'à ceux qui savent ce que c'est que d'être parent. C'est une chance, mais quelque part, c'est une torture, aussi, c'est quelque chose contre quoi il faut apprendre à lutter.

Aurait-elle des doutes et des hésitations ? C'était bien probable, et plus d'une fois. Elle n'était pas convaincue de se tourner vers son père pour autant. En revanche, il était possible qu'elle fasse des erreurs, et elle se sentirait rassurée, à ce moment-là, d'avoir son père à ses côtés. Pourrait-il y faire quoi que ce soit à ce moment-là ? Sans doute pas, mais elle aimait l'idée, juste l'idée qu'il soit là, bien présent, à ses côtés, décidé à la rassurer et à la soutenir quoi qu'il puisse lui en coûter.

Elle hocha la tête, c'était une promesse qu'elle avait envie de faire, pas pour l'oublier ensuite mais dans l'intention, bel et bien, de la tenir. Cela exigerait de sa part de mettre son égo de côté, mais son père ne méritait-il pas cela ? Si, bien sûr qu'il le méritait, et bien davantage encore. Elle se devait d'agir ainsi, pour lui, et pour elle-même aussi.


"De préférence, j'éviterai de commettre des erreurs mais... Je te le promets..."
Elle marqua une pause. "Il faut qu'on trouve un moyen de communiquer en toute discrétion, sans être repérés."

_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
Kenneth Barjow
▌ Messages : 223
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'ébène, crin de licorne, 27,8 cm
Camp: Neutre
Avatar: Charles Dance

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeMer 14 Juil - 16:36





 

Despina & Kenneth

“ Qui dirige et qui croit diriger ”
J
e ne peux évidemment pas croire un seul mot de ce que Despina affirme quand elle dit qu'elle évitera de commettre des erreurs. Pas parce que j'imagine qu'elle ne veut pas en commettre, mais parce que je la connais.

Je sais qu'elle est à présent enfermée dans un cercle vicieux : elle a commis une première erreur, impardonnable, elle a cherché à tuer son époux sous les yeux de son fils - à partir de là, le reste ne pouvait ressembler qu'à une succession d'erreurs là pour compenser l'erreur première. Elle avait eu raison d'agir comme elle l'avait fait, je continue de le croire, mais cela signifie que dorénavant, quoi qu'il advienne et quoi qu'elle fasse, l'on considérera toujours qu'elle est dans l'erreur, c'est ainsi.

L'essentiel est donc qu'elle m'en parle, qu'elle ne fasse rien d'inconséquent sans m'en informer au préalable. Sans m'en informer tout court. La promesse qu'elle me fait, j'ai envie d'y croire. J'ai peut-être tort. Je sais que Despina peut être un rien manipulatrice quand elle le décide, y compris avec son vieux père. Vu les circonstances, je le lui pardonne, mais ça reste tout de même quelque chose de vrai. Je ne peux malheureusement rien faire sinon attendre de voir comment les événements vont se dérouler à présent. Vraiment, ça ne me rassure pas le moins du monde, et ça c'est rien de le dire.

-Je dois avoir quelque chose qui fera l'affaire.
Je disparais un instant et je reviens avec deux cahiers à la couverture noire, en apparence parfaitement inoffensifs, mais comme bien souvent, il ne faut pas se fier aux apparences. Ce sont des cahiers communicants. Si on écrit à l'encre invisible et de façon cryptée, on pourra rester en contact sans éveiller les soupçons.

Cela a un avantage que de travailler pour une boutique telle que Barjow & Beurk, j'ai accès à des artefacts et objets magiques à disposition qui nous serviront clairement dans les temps à venir. Reste à espérer seulement qu'Herbert ne choisira pas d'y mettre son grain de sel, et cela, c'est malheureusement très possible. Il ne me laissera plus jamais rien passer. Et réciproquement.




         
(c) Fiche by WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs: Tumblr

       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Despina Beurk
▌ Messages : 150
Humeur :
Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Right_bar_bleue


QUI SUIS-JE?
Baguette: Confisquée
Camp: Neutre
Avatar: Michelle Williams

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitimeJeu 15 Juil - 12:25


-Je dois avoir quelque chose qui fera l'affaire.

Une chose que Despina ne pourrait jamais retirer à son père (entre autre nombreuses autres), c'est que ce dernier ne manquait définitivement jamais ni de ressource ni d'imagination, il savait toujours très exactement quoi faire et comment le faire au moment opportun. Enfin, la plupart du temps : il restait humain, il ne pouvait certainement pas prévoir le plus imprévisible.

Combien de fois s'était-elle tournée vers lui, en quête d'une solution qui n'advenait pas, et avait-elle trouvé un semblant de réconfort en la présence de ce père toujours prêt à lui tendre la main ?

Elle savait pertinemment qu'elle avait une chance inouïe de l'avoir. Et encore plus en cet instant. Cette situation loin d'idéale pourrait tout à fait lui coûter cher à lui aussi, il aurait tous les droits de décider de ne pas lui tendre la main une fois encore, lui qui l'avait si souvent tendue déjà, et pourtant il était là, présent, fidèle au poste, et il semblait ne pas vouloir ni devoir faillir. Aux yeux de la jeune femme, cela valait bien évidemment tout l'or du monde.

Elle le regarda donc s'éclipser quelques instants, curieuse de ce qu'il allait dégotter pour leur permettre de communiquer l'un avec l'autre en toute discrétion et sans éveiller les soupçons des Aurors. Il revint avec deux carnets. En apparence, ils étaient des objets parmi les plus banals qu'elle avait jamais vus, mais elle savait, et de longue date, que se fier aux apparences était une très dangereuse initiative.


-Ce sont des cahiers communicants. Si on écrit à l'encre invisible et de façon cryptée, on pourra rester en contact sans éveiller les soupçons.

De l'intérêt d'avoir un père qui travaillait dans une boutique d'artefacts magiques : il avait toujours plus d'un tour dans son sac et d'un atout dans sa manche. En l'occurrence, le coup des carnets, l'idée était génial. Bien sûr, il faudrait éviter que les dits carnets tombent entre les mauvaises mains, mais puisque, dans tous les cas, ils s'exposaient au danger, autant le faire selon leurs règles.


"C'est parfait"
, répondit Despina avec un sourire.

Avec douceur, elle se rapprocha et prit son père dans ses bras.

"Je dois m'en aller", dit-elle, même si ce n'était pas nécessaire, ils le savaient tous les deux : elle ne pouvait évidemment pas se permettre de s'éterniser : ce serait beaucoup trop dangereux. "Je te donne de mes nouvelles très vite, je te le promets."

Nouveau doux sourire, là pour le rassurer, elle déposa une bise sur la joue de son père et transplana presqu'aussitôt après.


_________________
Stole my heart, trapped my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Empty
Message#Sujet: Re: Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)   Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le soi d'un enfant, c'est l'être du père. (papa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-