AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la vérité éclate... (James) [-16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeJeu 16 Juil - 12:56

Quand la vérité éclate...




McDowell était enfin parti ! Ethan pouvait souffler. D’ailleurs, à l’instant même où l’Auror avait franchit la porte, Ethan s’était laissé tomber dans le fauteuil avec un long soupir de soulagement qui fut rapidement remplacer par un cri d’énervement étouffé dans un coussin.

Ethan aimait James, il était réellement fou de lui mais bon sang il avait l’art et la manière de le rendre dingue !

Pourquoi est-ce que cette andouille ne lui avait pas dit qu’il restait un suspect aux yeux des Aurors dans la mort de Nemesis ? Probablement pour pas l’inquiéter, parce qu’il ne voulait pas le mêler à ses problèmes mais ils étaient un couple, ils vivaient ensemble. Les problèmes de James étaient les problèmes d’Ethan et vice-versa. Et encore plus quand un Auror débarquait dans leur salon pour lui poser des questions !

Ne tenant pas en place, Ethan se releva d’un bond et commença à faire les cents pas nerveusement dans le salon en se tenant la tête entre les mains comme si cela pouvait l’aider à mieux se concentrer.

Ethan ne doutait pas une seule seconde de l’innocence de James dans cette affaire de meurtre. En fait, la question elle-même ne l’avait tout bonnement jamais effleuré. L’ennui était que James n’avait pas d’alibi et qu’il n’avait pas voulu qu’Ethan lui en invente un. Suite à quoi il lui avait donc expliqué que tout était réglé… La bonne blague !

Pendant la demi-heure qui suivit, Ethan fuma plus de cigarettes qu’en une demi-journée. Il venait de jeter la dernière par la fenêtre quand il entendit la porte d’entrée s’ouvrir. Aussitôt, il s’arma d’un coussin et James n’avait pas refermé la porte derrière lui qu’il se prit le missile rembourré dessus. Puis un second et même un troisième.

Par chance, Ethan fut à cours de munition à portée de main et se fut avec la tête d’un dragon fulminant qu’il se dirigea à grands pas vers son amant.

T’as pas quelque chose à me dire par hasard ?!, l’agressa-t-il en marchant. Salutations bien loin des sourires et baisers habituels.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeJeu 16 Juil - 18:48


Quand la vérité éclate
B

eaucoup d'autres s'exaspéraient de toutes ces formalités administratives qui exigeaient de votre part que vous passiez des heures et des heures à courir de bureaux en bureaux, à remplir papiers sur papiers, à faire la queue des heures et des heures... Mais le fait est que James aimait bien ça, aussi singulier cela pouvait-il semblait. Bien sûr, il arrivait toujours un moment où, comme tout un chacun, il en avait assez de passer des heures à attendre pour une minable signature qui vous prenait un quart de minutes, mais malgré tout, l'exercice ne lui déplaisait pas, ne lui était pas rébarbatif comme pour certains autres. Ce devait être le sentiment d'ordre et de structure qui le rassurait, quelque part... Lui qui n'avait juré que par cela avant que de laisser sa vie être bouleversée... pour le meilleur. Néanmoins, il fallait quand même reconnaître qu'il n'était pas mécontent d'en avoir fini avec tous ces papiers liés à l'officialisation de sa colocation nouvelle, et de rentrer chez lui, surtout, d'autant que tout ça lui avait prit plus de temps que ce qu'il avait prévu à l'origine, et il avait hâte de retrouver Ethan.

Même si l'accueil que lui réservait ce dernier était à mille lieues de ce que James s'était imaginé en rentrant chez lui. À peine avait-il passé le pas de la porte, en effet, qu'il fut accueilli par... un coussin. Puis un autre, et encore un autre, qui lui atterrirent en plein visage sans que James n'y comprenne rien. Quand il avait laissé Ethan tout à l'heure, tout allait pour le mieux. Qu'avait-il bien pu se passer entre le moment où il avait quitté son appartement et son retour ? Il ne le savait pas, et il n'arrivait pas à le deviner. C'est vrai, ce n'était pas très malin que de ne pas avoir appris à l'homme qu'il aimait qu'il était encore suspect dans le meurtre de Nemesis, mais il n'avait pas voulu l'inquiéter pour rien et avait été certain que l'affaire finirait par être résolue sans qu'Ethan ait su quoi que ce soit... C'était sans compter sur l'obstination de McDowell. James était loin de se douter que ce dernier était venu rendre visite à son "colocataire", et incapable de comprendre ce qui venait d'arriver, il tombait véritablement des nues. Et en plus, Ethan donnait l'impression qu'il devrait immédiatement savoir de quoi il retournait. Rien de mieux pour angoisser James, qui était, il faut dire, déjà un anxieux de nature.

-C'est plutôt toi qui a quelque chose à me dire.
dit-il un peu mal à l'aise, honteux sans savoir de quoi il devrait avoir honte, en vérité, mais il lui en fallait peu. À quoi est-ce que je dois cet accueil ? demanda-t-il ensuite tout en ramassant les coussins tombés au sol tout en s'avançant avec prudence vers Ethan, de crainte de se prendre un nouveau projectile en pleine figure. Il ne comprenait vraiment pas ce qui était en train de lui tomber dessus. Outre les oreillers, ça va de soi.










code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeSam 18 Juil - 16:44

Quand la vérité éclate...




Comment ça c’était lui qui avait quelque chose à lui dire ? Et puis quoi encore ? Il ne lui avait rien caché lui et encore moins qu’il était suspect dans une affaire de meurtre. Fulminant de plus belle, Ethan franchit les derniers pas le séparant de James, attrapa l’un des cousins qu’il tenait et se mit à le frapper avec !

D’accord, la violence conjugale n’était en rien une solution mais il valait mieux un coussin que des coups de poings non ? D’autant que malgré son agression en mousse, Ethan n’aurait absolument jamais été capable de lever véritablement la main sur son amant.

A… ton… avis… espèce… d’idiot ?, demanda-t-il de manière hachée entre deux coups de coussin mais la volée s’arrêta avec la fin de sa question et Ethan resta planté devant James, à peine un peu plus calmé maintenant qu’il s’était défoulé. Mais évidemment, ils n’allaient pas aller bien loin à cette vitesse. Il était clair que James, vu sa question, n’avait pas conscience de la visite de l’Auror collant.

Ethan balança alors son coussin sur le canapé avec un soupire. Au moins cela montrait qu’il n’avait pas l’intention de revenir à la charge. Pas tout de suite du moins.

Je viens de passer une plombe à empêcher McDowell d’aller fouiller ta « chambre », dit-il en faisant les guillemets avec ses doigts au mot chambre. Pourquoi tu m’as menti ? Tu comptais me l’avouer quand que les aurors t’avaient toujours dans le collimateur pour la mort de Nemesis ?

Ethan avait tout de l’homme furieux. Le regard noir, le ton énervé, les bras croisés mais en réalité c’était surtout une façade pour masquer l’extrême anxiété qu’il avait commencé à ressentir dès l’arrivée de l’Auror. Il se faisait un véritable sang d’encre pour James et était partagé entre l’envie de le refrapper à coups de coussin et celle de le prendre dans ses bras. Mais il n’y avait pas que cela, au fond de lui, Ethan était également blessé. Blessé que James ne lui ai rien dit, qu’il ait pu lui cacher une chose aussi capitale. Est-ce qu’il n’avait pas voulu le mêler à ses problèmes ? Peut-être ne lui faisait-il pas assez confiance ? Mais Ethan n’avait pas l’intention de baisser les bras lui. Il était là, prêt à l’aider et à le soutenir sans demi-mesure alors pourquoi est-ce que James le maintenait ainsi à l’écart ? Ethan avait l’impression une fois de plus que James avait fait un pas en avant pour mieux pouvoir en refaire deux en arrière, comme lors de leur première nuit passée ensemble. Il ignorait comment les choses s’étaient passé dans le couple que James avait formé avec Lindsay, peut-être avaient-ils toujours gardés un mur invisible entre eux, entre leurs deux vies, mais Ethan lui n’en voulait pas de cette frontière entre eux.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeSam 18 Juil - 19:11


Quand la vérité éclate
À

son avis ? Mais il n'en savait rien, justement ! Et très honnêtement. Il ne comprenait vraiment pas ce qu'il avait pu avoir dit ou fait qui justifie qu'on l'accuse de la sorte, et surtout, qu'on le roue de coups de coussins. Oui, la raison aurait sans doute dû lui paraître évidente, puisque James n'avait jamais menti à Ethan en dehors de ces histoires d'arrestation, mais il s'imaginait si mal qu'il ait pu le découvrir, surtout dans le temps au cours duquel il s'était absenté pour remplir toutes ces formalités administratives, que l'idée ne lui venait effectivement pas à l'esprit, il faut le reconnaître. Ceci dit, il allait être rapidement fixé, et en découvrait ce qui lui était (à juste titre) reproché, il se demandait si, finalement, les coups de coussins n'étaient pas plus bienvenus qu'une confrontation directe avec Ethan. Bien qu'elle était nécessaire, à présent. En entendant le nom de McDowell, James sentit un frisson lui traverser l'échine. Eh quoi ? S'il était venu, est-ce que cela signifiait qu'ils avaient de nouveaux éléments contre lui. James soupira. Il se sentait ignoblement mal à l'aise, comme un gamin prit sur le fait, même si sa faute à lui était beaucoup plus grave.

-Non, je ne comptais pas te l'avouer.
admit-il plus qu'embarrassé. Je pensais qu'ils trouveraient vite le vrai coupable, je me disais que ça ne servait à rien de t'inquiéter.

Et oui, au départ, ses intentions étaient bel et bien de préserver Ethan de tout cela. Ce n'était pas juste ni très malin, mais James n'avait pas voulu qu'Ethan ait à subir ses propres problèmes. Puis, à dire vrai, après son dernier passage au bureau des Aurors, il avait vraiment cru que toute cette histoire serait derrière lui. C'est vrai, il avait ce net désavantage de n'avoir aucun alibi valable, mais il n'y avait pour autant aucune preuve pour le disculper, et puisqu'il était bel et bien innocent, il ne pensait pas que l'on puisse trouver quoi que ce soit. Oui, c'était sans doute ça, mais il avait voulu vivre toute l'affaire concernant la mort de Nemesis comme un mauvais rêve, quelque chose qu'il valait mieux nier plus que de l'assumer, quelque chose qu'il pourrait supporter seul, jusqu'à ce que finalement, l'affaire se résolve et que le meurtre de sa meilleure amie soit punie. À force, il aurait bien dû savoir que les choses ne se déroulent que rarement comme on le désirerait dans la vie. Au-delà de l'angoisse qu'il éprouvait à l'idée que McDowell ait trouvé quelque chose de compromettant à son sujet, il avait surtout peur qu'Ethan lui en veuille pour de bon. James était d'ordinaire quelqu'un d'honnête, il détestait mentir, et encore plus à celui qu'il aimait, il avait simplement tout fait foirer en tentant de le protéger, pour qu'il n'ait pas à partager ce fichu fardeau, même si c'était au final quelque chose de naturel dans un couple, et que dans le cas inverse, James n'aurait pas non plus supporté qu'Ethan le maintienne à l'écart.

-Je suis désolé, j'aurais dû te le dire.
s'excusa-t-il finalement, les yeux baissés, et plus mal à l'aise que jamais.









code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMer 22 Juil - 16:29

Quand la vérité éclate...




Non mais tu te fous de moi ?!, éclata Ethan quand James lui avoua qu’il n’avait tout simplement pas eu l’intention de lui dire la vérité tout court quant à sa supposée implication dans la mort de Nemesis.

Le calme de James le rendait presque aussi dingue que son aveu. Plus que jamais, Ethan avait de le secouer comme un prunier, d’hurler pour extérioriser sa colère et son angoisse et James, lui, restait là, impassible et imperturbable. Ce fut la première fois qu’Ethan se prit aussi durement leurs différences de caractère dans la figure. Le feu et la glace, il n’y avait pas de doutes là-dessus. Et Ethan avait envie de faire fondre cette glace, de faire réagir James, de le sortir de sa calme torpeur habituelle qu’il aimait pourtant habituellement chez lui. Ce flegme si typique des britanniques dont le monde entier parlait et que tout hommes anglais s’évertuaient à vouloir posséder. Flegme qu’Ethan était généralement loin de posséder, bien trop volcanique pour cela.

Et il y a d’autres choses que tu me cache et que je dois m’attendre à découvrir par hasard entre deux cafés ?, demanda-t-il d’une voix tendue par la colère. Si James avait été capable de lui mentir sur l’enquête, sur quoi serait-il donc capable de lui mentir également ? Que pouvait-il lui cacher d’autre depuis tout ce temps ? Ethan n’avait pas de secrets pour lui, il lui avait tout révéler jusqu’aux secrets les plus sombres et honteux tapis dans les sous-sols des clubs clandestins qu’il avait eu pour l’habitude de fréquenter. Mais James avait toujours été le plus réservé des deux. Parce que figures-toi que je ne raffole pas vraiment de ce genre de surprises donc s’il y a autre choses, j’apprécierai d’être tenu au courant !

Après ce nouvel éclat de voix, Ethan respira profondément en se prenant la tête dans les mains, faisant une fois ou deux les cents pas pour se calmer avant que son regard ne se repose sur son amant et sa mine de gamin coupable. Poussant un soupire, Ethan se dirigea vers lui et l’attrapa par la nuque, qu’il retint fermement, en pressant son front au sien. Sa colère et son angoisse se ressentait encore dans les tremblements de ses muscles mais au moins, il en avait fini avec les agressions à coups de coussins pour de bon.

Bon sang James, ce n’est pas en me cachant ce genre de chose que tu me protégeras… Que tu NOUS protégeras. S’il y a bien une chose que la guerre m’a apprise c’est que les prisons grouillent autant de coupables que d’innocents. Si tu m’avais dit la vérité dès le départ, on aurait pu prévoir le coup…

Heureusement, pour le moment ils avaient un peu de répit. Mais ils n’étaient pas à l’abri d’une nouvelle visite surprise de McDowell.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeJeu 23 Juil - 23:20


Quand la vérité éclate
C'

est sûr, cela avait été tout sauf malin de la part de James que de penser s'en tirer à bon compte en ne révélant rien à son amant sous le prétexte de ne pas l'inquiéter. L'affaire n'était pas anodine, loin de là, on parlait tout de même d'une suspicion de meurtre. Certes, James était innocent, blanc comme neige, et de toute façon incapable de faire de mal à une mouche, mais c'était un détail que la Justice avait omis à plus d'une reprise de prendre en considération. James se sentait mal, très mal. Et le pire, c'est qu'il ne craignait pas tant pour lui-même, malgré tout ce que pouvait bien impliquer la visite de McDowell à l'appartement que pour Ethan, qu'il n'avait pas un seul instant voulu mettre dans un état pareil... Et s'il ne craignait pas pour lui, il craignait pour eux. Parce que,  même s'il n'avait jamais autrement menti à Ethan, ce mensonge là était grave, tout comme pourraient l'être les conséquences, et James craignait vraiment que l'homme qu'il aimait ne lui fasse plus jamais confiance... Il l'aurait mérité... ce n'était pas pour autant qu'il le supporterait. Quand il pressa son front contre le sien, James se sentit un peu apaisé, mais hésitant tout de même, il aimerait être de ces beaux parleurs qui trouvaient toujours les bons mots à dire au bon moment. Lui, à part répéter sans cesse qu'il était désolé, ne savait pas vraiment quoi dire...

-Je sais, j'ai merdé.
admit-il, la gorge serrée. Il déposa une main sur la joue de son amant, l'invitant à garder son regard fixé dans le sien. Je te jure, Ethan, que je ne te cache rien d'autre. Je ne t'ai jamais rien caché d'autre, et je ne te cacherai plus jamais rien.

Il est vrai que James ne s'était jamais longuement appesanti sur son existence, ni n'avait raconté sa vie en long, en large et en travers à Ethan, l'abreuvant plutôt d'anecdote. Ce n'était pas le moins du monde parce qu'il ne lui faisait pas confiance ou possédait quelques secrets honteux qu'il ne voulait pas dévoiler, pas du tout. Seulement, sa vie n'avait pas grande saveur, ou tout du moins, elle n'avait absolument rien d'exceptionnelle. Ethan en connaissait les lignes les plus importantes. Pour le reste, c'était sans importance, tout comme James lui-même s'était longuement défini comme quelqu'un de sans importance. Le plus grand secret qui existe dans la vie du libraire, et son secret le plus précieux également, il l'avait sous les yeux. Et il l'avait déçu et blessé, pensée insupportable. Il avait peur d'avoir tout gâché bien plus que de finir en prison, pour tout dire. Cette pensée était encore loin de son esprit, elle ne saurait pas s'imposer à son esprit tant qu'il n'aurait pas dénoué la situation.

-Il ne m'arrivera rien. Et dans tous les cas, je veux pas que tu fasses quoi que ce soit pour moi qui puisses te mettre inutilement en danger.

Mais pas besoin d'être alarmiste, pas vrai ? Ok, James ne pouvait pas prouver où il était au moment du crime, mais il ne pouvait pas être arrêté sur la base d'une information aussi mince. Et puisqu'il était innocent, il n'y en aurait pas davantage.







code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeDim 2 Aoû - 15:59

Quand la vérité éclate...




Ethan croyait James. Il le voyait bien qu’il était sincère dans ses excuses maladroites. Il ne lui avait pas caché la vérité par fourberie mais réellement en pensant le protéger en le gardant à l’écart d’une situation qu’il pensait à priori capable de se résoudre d’elle-même. C’était idiot, certes, mais il n’avait pas pensé à mal. En vérité, Ethan s’était surtout montré agressif par nervosité et par peur et non pas à cause du mensonge par omission de James en lui-même.

Poussant un soupire, Ethan déposa un baiser sur le front de James, pensant le plus gros de la crise passée. Toutefois, la suite des propos de James, s’ils ne l’énervaient pas, eurent pour effet de surprendre Ethan. Relâchant son amant, il recula d’un pas avec un air effaré. C’était simple, James aurait pu avoir une paire d’aile de fées qui lui aurait soudainement poussé dans le dos et chevaucher une licorne violette qu’Ethan n’aurait pas eu l’air moins stupéfait.

C’est qu’il avait l’air mignon et sympa comme tout le monde dans lequel vivait James, Ethan avait bien envie d’aller s’y installer lui aussi.

Mais évidemment, James n’était pas habitué à tout cela. Jusqu’à maintenant il avait mené une vie normale et surtout légale d’homme marié bien rangé. Il n’avait jamais eu à se soucier des répercussions légales de son couples hormis quand il remplissait sa déclaration d’impôts.

James… James… Eum… Je crois que tu ne réalises pas vraiment toute l’ampleur du truc là, commença-t-il en observant son amant. Ethan était désormais bien plus calme même s’il restait toujours passablement nerveux, ce qui se voyait à sa manière de ne pas tenir particulièrement en place. Je sais que tout ça, je veux dire toi et moi et tout le reste, c’est tout nouveau pour toi. C’est le début de notre relation, tout est beau on est heureux mais ce n’est pas aussi simple… Je te rappel que l’on peut être condamné et emprisonné à cause de notre amour, que notre couple est illégal.

Et encore, ils pouvaient au moins s’estimer heureux que la peine de mort pour homosexualité masculine ne soit plus de mise.

Ethan se rapprocha à nouveau de James et prit l’une de ses mains entre les siennes qu’il porta tendrement à ses lèvres.

Tu comprends où je veux en venir ? Imagine que McDowell se soit ramené avec un mandat pour fouiller l’appartement. Il aurait alors tout de suite découvert que l’on partage le même lit. Si on y ajoute le fait que tu fais partie des suspects dans la mort de Nemesis, ils ne seraient certainement pas allé chercher plus loin et aurait décrété que tu étais bien suffisamment déviant pour commettre un meurtre si tu l’es pour coucher avec un autre homme. Et à l’heure qu’il est, ce serait en garde-à-vue tous les deux que l’on aurait cette conversation.




_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMar 4 Aoû - 17:01


Quand la vérité éclate
J

ames ne pensait vraiment pas qu'Ethan allait réagir de la sorte à la dernière phrase qu'il avait prononcé. Et donc... il le prenait pour un débile profond, ou bien ? Ça va, James était naïf, mais il n'était pas non plus le plus grand des attardés. Bien sûr, qu'il avait conscience de l'ampleur de ce qui arrivait. Il était potentiellement accusé de meurtre. Évidemment, il tentait de passer outre ces accusations, parce que s'il ne tentait pas de mener une vie normale (dans la mesure où sa vie l'était), il allait devenir dingue. D'accord, c'était peut-être idiot d'avoir voulu protéger Ethan en ne lui disant rien, mais il n'avait pas voulu qu'il subisse les retombées de ce qu'il pourrait lui arriver à lui, s'il tentait de calmer le jeu et d'être optimiste, c'est parce qu'il n'avait pas envie de se ruiner la vie et chaque seconde de son existence à craindre le pire et, en plus du reste, angoisser Ethan dans la foulée. Il n'était pas aussi crétin que ce que celui qui l'aimait (et ça faisait mal) donnait l'impression de penser à cet instant... et ça l'agaçait. Il ne vivait pas dans un monde de licornes roses et de nuages en chamallows, il savait bien ce qu'ils risquaient, si leur relation était découverte, s'il avait passé toutes ces années dans le déni, ce n'était pas sans raison. Il croyait lui apprendre quelque chose, vraiment ? Il avait le sentiment d'être considéré comme... un abruti fini. De la part de la personne qu'il estimait le plus au monde, c'était clairement le sentiment le moins agréable qui puisse être.

Bon, là où il devait reconnaître qu'il n'avait sans doute pas été très avisé, c'est que, en effet, outre le fait que rien n'excusait qu'il se soit tu, s'il avait dit directement toute la vérité, Ethan aurait pu plus facilement parer à la venue de McDowell. Apparemment, les choses s'étaient "bien" passées, mais ça aurait tout à fait pu être l'exact inverse, et il aurait pu les foutre tous les deux dans la merde. Mais il n'avait pas pensé que les choses iraient jusque-là, en fait, on lui avait foutu la paix depuis si longtemps avec Nemesis qu'il avait fini par sincèrement croire que les Aurors s'étaient focalisés sur un autre suspect et qu'il n'était plus du tout inquiété.

-Tu penses vraiment que je suis idiot, hein ?
répondit-il très posément mais d'un ton plus froid que d'ordinaire. D'accord, j'ai pas pensé qu'ils iraient jusqu'à venir ici, et peut-être que c'est stupide, mais si tu crois que je ne comprends pas l'ampleur de la situation, tu te trompes. Il prit une grande inspiration. J'ai tout abandonné, pour toi, tu crois vraiment que je l'ai fait en m'imaginant que la vie allait être un champ de roses et de pâquerettes ? Je pensais que tu avais une meilleure estime de moi.. Il marqua une pause. Désolé de vouloir être optimiste. J'ai perdu ma meilleure amie. Je risque de te perdre toi, si tu crois vraiment que je prends pas ça au sérieux... Bon, il parlait à tort et à travers, il fallait qu'il se calme. On ne peut rien faire à part attendre, c'est ça que je voulais dire, alors ça sert à rien d'envisager le pire tout de suite.







code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMar 18 Aoû - 13:19

Quand la vérité éclate...




Le ton froid de James eu un effet des plus… réfrigérant sur la colère d’Ethan. Il n’avait jamais entendu James lui parler d’une telle manière, même à l’époque où il le rejetait. Cela faisait un peu étrange à Ethan qui aurait peut-être d’ailleurs été moins surprit si James s’était tout simplement mit à hurler lui aussi.

Excuse-moi, répondit Ethan sur un ton bien plus calme et des plus sincères. Tu as raison, je n’aurai pas dû te parler comme ça.

C’était un peu son problème en général. Dès qu’il s’emportait, Ethan avait tendance à parler sans réfléchir juste pour évacuer, sans se soucier vraiment de comment les choses seraient interprétées en face. C’était son côté trop sanguin et volcanique mais maintenant que James le lui faisait remarquer, il regrettait vraiment.

A la suite des propos de James, Ethan ouvrit de grands yeux surprit avant de secouer la tête, sourcils froncés.

Qu’est-ce que tu racontes ? Tu ne vas pas me perdre.

Certes, ils venaient d’avoir leur première vraie dispute en tant que couple – un petit événement qu’ils fêteraient plus tard mais là, ce n’était pas exactement le moment – mais ce n’était pas dramatique. Ethan n’avait pas vraiment d’expérience en la matière mais il lui semblait que c’était ainsi que les choses fonctionnaient non ? Les couples se prenaient la tête pour des raisons plus ou moins valable puis se réconciliaient jusqu’à la prochaine.

James… tu aurais pu avoir réellement tué Nemesis à mains nues que je resterai. Notre dispute aurait sûrement été un peu plus violente certes mais je serai resté. Je t’aime et si je dois dire aux Aurors que c’est moi qui ai tué Nemesis pour t’éviter Azkaban, je le ferai ! Enfin… J’espère juste ne pas avoir à en arriver là quand même…

Après tout James était innocent, ils avaient beau s’acharner à chercher, les Aurors seraient bien incapable de trouver des preuves contre lui, forcément. Ils ne pouvaient pas arrêter quelqu’un juste sur des spéculations n’est-ce pas ? Ethan espérait juste que son ennemie jurée Lindsay je-suis-enceinte-jusqu’aux-yeux Hopkirk n’insisterait pas pour absolument coller ce meurtre sur le dos de son ex par esprit de vengeance.


_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMar 25 Aoû - 0:01


Quand la vérité éclate
J

ames n’avait pas eu la moindre intention de s’emporter comme il venait de le faire. En fait, il n’y avait normalement rien de plus contraire à sa nature, mais cette impulsion lui était venue comme de nulle part, et il avait été tout simplement été incapable de la taire, et avait laissé le flot de paroles s’échapper de ses lèvres, sans même avoir conscience qu’il disait tout cela. L’angoisse, la culpabilité… la colère, tout de même oui, autant d’émotions d’un coup ne faisaient pas bon ménage chez le libraire, et il avait craqué. Ceci dit, il s’apaisa très rapidement, à partir du moment où Ethan s’excusa auprès de lui. D’accord, il n’était pas véritablement fautif, il s’était contenté de parler, lui aussi, sous le coup d’émotions qu’il n’était pas parvenu à gérer. Maintenant que la situation était calmée, James osait croire qu’ils pourraient parler plus sereinement, sans subir une envolée massive de coussins et autre édredons. Il avait peut-être été excessif, c’est vrai, en évoquant sa crainte de perdre Ethan, mais cette crainte était tenace, avec ou sans l’intervention de McDowell, il ne savait faire autrement que de l’éprouver, c’était plus fort que lui. Il l’aimait trop pour que cet amour ne s’accompagne pas d’une crainte de le perdre. Les propos que tint Ethan alors avaient les accents de la déclaration la plus belle qu’on lui ait jamais faite. S’il avait été assassin, Ethan l’aurait soutenu tout de même. S’il devait se dénoncer pour le meurtre de Nemesis afin d’éviter la prison à James, il le ferait. Bien sûr, jamais James ne tolèrerait cet éventuel sacrifice qu’il était hors de question de ne serait-ce qu’envisager, de toute façon (et non, il n’y en aurait pas besoin, la Justice ne pouvait tout de même pas être aveugle au point d’inculper quelqu’un d’aussi innocent que James Hopkirk… si, elle le pouvait, mais non, il refusait tout net de croire que ça arriverait, et préfèrerait adopter cette attitude jusqu’à être mis devant le fait accompli, si ça devait arriver – quoi qu’il jurait bien de se montrer plus prudent à l’avenir), mais il lui allait droit au cœur.

-Comme si je te laisserais faire.
Répondit-il simplement, d’un ton beaucoup plus calme.

Il se rapprochant doucement d’Ethan… Il encourait tout de même moins de risques de se prendre un coussin en pleine face, n’est-ce pas ? Il osait le penser, tout du moins. Il ne rajouta pas le moindre mot. Il craignait fort que la moindre phrase ajoutée ne vienne briser le semblant d’apaisement auquel ils étaient parvenus à accéder. De toute façon, pour l’heure, il pensait que les mots n’étaient pas nécessaires à ce qu’il cherchait à exprimer. Certains gestes avaient été inventés rien que pour cela, alors pourquoi les laisser de côté. Dans le plus parfait silence, donc, il déposa ses lèvres sur celles d’Ethan.







code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMar 15 Sep - 14:20

Quand la vérité éclate...




Le stress était évacué. La peur aussi. Il restait bien entendu la crainte mais Ethan, suite à son explosion à coups de paroles et de coussins, avait réussit à évacuer la pression et pouvait à nouveau réfléchir normalement.

En plus de quoi, ils venaient d'avoir leur première dispute James et lui et tout laissait présager qu'ils s'en sortiraient indemnes. Ce petit détail était loin d'en être un aux yeux d'Ethan qui avait toujours vu son couple comme fragile – non pas par un manque d'amour entre eux mais à cause de leur situation – et avait toujours craint les répercutions quand les disputes commenceraient à être de la partie. Mais ils avaient tenus bon et les choses s'étaient calmées d'elles-mêmes. Pour Ethan, c'était la preuve que leur histoire était bien plus forte qu'il ne l'aurait pensé. Après tout, s'ils arrivaient à tenir le coup face au bébé et maintenant à ces soupçons de meurtres, alors ils pourraient faire face à tout non ?

Sagement, Ethan laissa James se rapprocher, un sourire étirant ses lèvres quand il l'entendit lui répondre avant que leurs lèvres ne se frôlent dans un baiser.

Comme si je te laisserai le choix, répondit-il dans un murmure alors que ses lèvres effleuraient encore celles de James avant de se refermer sur elles dans un baiser passionné.

Tout en l'embrassant, Ethan s'empara sournoisement d'un coussin dans le dos de James et, se reculant tout à coup, il lui en remit en coup. Mais cette attaque n'avait définitivement rien à voir avec les précédentes. Ethan riait en attaquant James d'un second coup avant de passer un bras dans son dos pour l'attirer contre lui.

En fait, je suis content que tu ai loupé McDowell. Il est plutôt bien conservé pour un vieux. Je crois que j'aurai été jaloux de l'attention qu'il t'aurait accordé, plaisanta-t-il en collant le corps de James au sien dans un geste gentiment possessif.



_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeSam 19 Sep - 15:59


Quand la vérité éclate
J

ames éprouva un certain soulagement quand Ethan lui rendit son baiser, avec une passion à la hauteur de ce que lui-même éprouvait pour son amant. La tension retombait peu à peu, et le libraire se sentait certes mal d'avoir ainsi menti à Ethan, et supportait le contrecoup de leur dispute. Ce n'était pas la première fois qu'il participait à une scène de ménage (même s'il était bien assez docile pour que cela n'arrive pas très souvent), avec Lindsay, il y avait eu droit à plusieurs reprises. Mais ce n'était pas pareil. Parce que l'enjeu n'était pas forcément le même, et aussi et surtout, parce qu'il aimait Ethan, et c'était une chose qu'il n'avait jamais éprouvé auparavant. Au final, pour une première dispute, et qui ne se cantonnait pas à un sujet aussi trivial qu'un tour de vaisselle qui n'aurait pas été respecté, ils s'en tiraient plutôt bien, et ce baiser le débarrassait de tous ses doutes et de toutes ses craintes, la situation était plus légère, et les coups d'oreiller étaient désormais taquinerie plutôt que manifestation d'une colère réprimée. À propos de taquinerie... James accentua une grimace quand Ethan lui reparla de McDowell, pour à présent parler non pas de sa visite mais de son physique qui, en effet, restait plutôt avantageux, pour l'âge qu'il pouvait bien avoir. Qu'Ethan se montre aussi possessif qu'il le voulait, l'inverse était tout aussi vrai, mais il n'avait guère de soucis à se faire. Aucun, même. Car James ne voyait qu'Ethan, et pour lui, il n'y avait pas plus bel homme au monde.

-Malheureusement, je ne pense pas être son genre.
plaisanta-t-il à son tour, passant ses bras au-dessus des épaules d'Ethan, son regard ne lâchant pas un seul instant le sien, un sourire au coin des lèvres. Et le mien, je l'ai sous les yeux. ajouta-t-il d'un ton égal.

Et non, il ne disait pas cela uniquement pour se rattraper encore un peu quant à la situation un rien désamorcée. Il le pensait vraiment et sincèrement. James n'avait jamais manqué d'être un grand romantique, trop de lectures, sans doute, et s'il pourrait bien remarquer quelques hommes attirants, il n'avait quoi qu'il en soit d'yeux que pour l'homme avec qui il habitait dorénavant très officiellement.

-Et maintenant que je suis ton colocataire officiel, tu ne vas plus pouvoir te débarrasser de moi.

Un petit rien, certes, mais qui, pour James, signifiait beaucoup, et qu'ils n'avaient pas encore pu célébrer comme il se doit, étant donné la situation qui avait précédé son retour à l'appartement (ce qui se comprenait totalement, au passage).







code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeSam 3 Oct - 13:36

Quand la vérité éclate...




Oh bon sang, cela ne risquerait pas un peu – beaucoup – de le tuer, Ethan étranglerait James pour lui avoir imposé, même sans le vouloir, une peur et un stress pareil.

Avant James, Ethan n'avait jamais été du genre à s'inquiéter à ce point d'autrui. Il vivait sa vie au jour le jour sans se soucier des problèmes qu'il pourrait rencontrer parce que jusqu'à maintenant, sa vie ne s'était finalement toujours résumée qu'à lui seul et personne d'autre. Mais ce n'était plus le cas maint enant. Il n'était plus seul, il ne pouvait plus se permettre de simplement vivre au jour le jour sans ce soucier de ce qui pourrait bien se passer dans un avenir plus ou moins proche. Mais il était loin de le vivre comme une contrainte, contrairement à ce qu'il aurait pu croire par le passé avant de se mettre en couple. Au contraire, il avait l'impression que sa relation avec James le rendait plus mature, plus adulte, et ce n'était pas une si mauvaise chose finalement.

Enfin, côté maturité tout était relatif comme le trahissait sa seconde attaque de coussin et sa petite crise de jalousie concernant McDowell.

On ne sait jamais. Il y a encore quelques mois, j'aurai juré ne pas être ton genre moi non plus
, le taquina-t-il en souriant. Pourtant, c'était vrai. Si à son arrivée à la librairie on lui avait dit qu'un jour il filerait le parfait amour avec son collègue si craquant et timide, il n'y aurait pas cru une seule seconde. C'était bien la première fois qu'il était aussi heureux de s'être trompé.

C'est pourquoi, la perspective de ne plus pouvoir se débarrasser de James ne l'effrayait pas plus que cela. Lui qui encore l'année d'avant s'évertuait à ne jamais emmener un seul homme chez lui et à foutre le camp dans la minute une fois leurs affaires terminés de chez ceux chez qui il aurait pu aller. C'était peut-être un peu idiot mais pour Ethan, c'était la preuve formelle qu'il en était réellement amoureux de son James.

Je peux toujours t'enfermer dans la réserve à la librairie. Du temps que quelqu'un y vienne..., plaisanta-t-il en tentant de prendre un air faussement menaçant. Et pour cause, à part eux deux, le reste du personnel de la librairie préféraient éviter d'avoir à aller dans les réserves poussières, mal éclairée et sentant le renfermés où ils devaient toujours porter des kilos de livres pour les ramener dans le magasin. Rien d’étonnant donc à ce que ce soit là-bas que ce soit retrouvé James et Ethan.

Tout en parlant, Ethan se colla un peu plus à James et, sa phrase terminée, s'empara de ses lèvres tout en glissant une main dans ses cheveux.


_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeLun 5 Oct - 19:22


Quand la vérité éclate
J

James se contenta d’adresser à Ethan un sourire qui en somme pouvait vouloir dire « oui, bon, ok, tu n’as pas tort sur ce point particulier » (oui, ses sourires pouvaient en dire sacrément long, parfois), quand ce dernier lui fit remarquer d’un ton taquin qu’il n’y a pas si longtemps, il n’aurait pas imaginé être le genre de James non plus. Et réciproquement. Ça lui était tombé dessus, c’est le moins que l’on puisse dire. Il n’avait jamais éprouvé à ce point de désir pour un homme (ou pour n’importe quel être humain, tous sexes confondus), auparavant, des sentiments forts et étranges qu’il avait dû apprivoiser… et que pour l’heure, aucun autre homme n’avait su lui provoquer. Et tant mieux pour lui, pour tout dire. Ethan n’avait absolument rien à craindre de quiconque, y compris de Lindsay et de cet enfant dont on ne le laisserait peut-être jamais devenir le père. C’était fleur bleu, et le temps détromperait peut-être sa vision ô combien romantique de la situation, mais il n’y avait que lui, et vu tout les chambardements qu’il avait su engendrer, à lui seul, dans sa vie, il saurait très bien ne se contenter que de lui… Aucune envie de jouer les adultérins à nouveau, de ce point de vue là, il avait donné pour une vie entière. Et donc inutile de le laisser prendre la poussière dans la réserve de la librairie. Car en effet, il était fort à parier que si Ethan décidait de l’enfermer là-bas, il ne reverrait jamais la lumière du jour, où ce n’était en tous cas pas un autre de leurs collègues qui viendraient l’en libérer. C’était bien là un endroit où eux deux seulement se risquaient à mettre les pieds… Ce qui, au demeurant, n’était pas plus mal en certaines circonstances… Celles qui les avait menés où ils se trouvaient à présent. James rendit longuement son baiser à Ethan puis, détachant légèrement ses lèvres des siennes, sans trop les éloigner pour autant, déposant son souffle sur ses lèvres, il lui répondit dans un sourire.

-Je peux toujours t’y enfermer avec moi. Je me demande ce qui se passerait si on devait s’y retrouver coincés tous les deux, sans personne pour songer à nous porter secours.


Il laissa à Ethan le soin d’envisager ce scenario que James, pour sa part, visualisait particulièrement bien (et qui ne lui ôtait pas son sourire des lèvres, bien au contraire), avant de retrouver ses lèvres, se rapprochant au plus près de lui, ses mains caressant doucement son dos.







code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMer 4 Nov - 12:22

Quand la vérité éclate...




Ce qui était assez fou depuis qu'il connaissait James, c'était la manière dont ses sentiments semblaient se croire sur un grand huit. Ce n'était pas pour lui déplaire cela dit. Ethan était du genre à facilement s'ennuyer, à avoir besoin de challenge, de changement et avec James, il était servit ! Bien sûr, il aimait aussi leurs moments plus calmes et serein, et c'était bien une première pour lui mais une petite crise de temps à autres faisait quand même du bien, surtout quand cela se terminait sur une note aussi positive.

Alors que James lui répondait, Ethan fardait son corps collé au sien, ondulant légèrement du bassin tout en se mordillant la lèvre sans quitter James de ses yeux noir.

Ce serait vraiment terrible, ajouta-t-il sur le même ton tout en laissant descendre l'une de ses mains sur les fesse de son amant. Toi, moi, enfermés seuls... Avec le risque que quelqu'un rapplique à tout moment.

En ce qui concernait la pièce en question, les risques étaient en réalité très limité mais le secret de la vie de couple était bien d'y mettre un peu de piment non ? Même si c'était pour de faux ou presque. Et de toutes manières, Ethan – même s'il vivait mieux son homosexualité que James – n'était pas idiot au point de mettre en péril leur secret.

Tu finira par causer ma perte James Hopkirk, annonça Ethan avec un sourire avant de s'emparer de ses lèvres avec passion. C'était vrai, James le mènerait à sa perte. Plus exactement la perte de l'Ethan qu'il avait été avant. Mais il n'avait aucun regret à dire vrai. Il découvrait un nouveau mode de vie bien plus stable et surtout bien plus plaisant. Il n'avait donc pas envie de revenir à son ancien lui et son ancienne vie. Et à chaque fois qu'il était seul à seul avec James, il en était toujours plus sûr.

Ethan fit glisser ses lèvres le long du cou de James, savourant son odeur enivrante, jusqu'à arriver à l'encolure de sa chemise dont il déboutonna les premiers boutons, effleurant du doigt le haut de son torse avant de reculer d'un pas avec un sourire joueur.

Je te sers un verre ?

Sans se séparer de son sourire taquin, Ethan s'écarta pour de bon pour se diriger vers la bouteille de whisky. Les choses étaient bien mieux quand ils laissaient la tension s'installer entre eux, non ? En tout cas, c'était comme ça qu'il voyait les choses. Il était joueur de nature et faire durer les choses les rendaient bien souvent plus excitantes.


_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeJeu 5 Nov - 15:27


Quand la vérité éclate
L

es mots prononcés par Ethan d'un air taquin, qui avaient quelques accents d'invitation (du moins James se plaisait-il à les entendre comme tels), le contact de ses lèvres contre les siennes, puis dans son cou, le contact de ses mains sur ses fesses, le mouvement de son bassin... Tous les ingrédients étaient concentrés, c'est certain, pour exciter aussi bien son imagination que son être tout entier. Ce n'était pas une nouveauté, Ethan lui inspirait une envie que nul autre, homme ou femme, n'avait jamais su éveiller en lui, et dans des instants comme celui-ci, il était bien difficile de se retenir de ne pas, tout simplement, se ruer sur elle, s'emparer de ses lèvres dans un baiser qui laisserait à peine à son amant le temps de respirer. Et pourquoi se retenir, après tout ? Après les mots qu'ils venaient d'échanger, ils avaient bien besoin de... décompresser, non ? Ethan déboutonnait sa chemise et lui laissait entendre que leurs envies étaient communes. Sauf que... oui, Ethan était joueur, et si c'était en partie ce que James aimait chez lui, tout comme il reconnaissait que la frustration aiguisait l'envie, il ne put s'empêcher de pousser un grognement de frustration en le voyant s'éloigner et lui proposer, au passage, un verre.

-Grmpf...
fut tout ce qu'il su articuler en premier lieu avant, tout de même d'esquisser un léger sourire.

Il était bien tenté de tout simplement déclarer qu'il n'avait pas soif et pousser Ethan dans ses retranchements pour qu'il cède immédiatement à ses désirs, mais à la place, il fit bonne figure et se laissa servir un verre de whisky. Il observa une fraction de secondes le contenu ambré de son verre. Il n'était pas un grand adepte d'alcool, même s'il lui arrivait d'apprécier un verre ou l'autre à l'occasion. Et un verre en l'honneur de leur réconciliation, ce n'était pas un si mauvais prétexte que cela. Sauf qu'il avait mieux à l'esprit que quelques gouttes d'alcool. Tout en adressant à Ethan un regard où devait briller une lueur de défi, il porta le verre à ses lèvres, et finalement, l'avala cul-sec. Très. Très. Très. Mauvaise idée. Vraiment. Sa gorge lui brûlait atrocement, au point qu'il en aurait presque les larmes aux yeux. James, dans toute sa maladresse naturelle, avait une fois oublié d'avoir de bonnes idées. Ce fut d'une voix légèrement désagrégée par sa tentative minable de trait d'esprit qui, à la place, se changeait en trait d'humour, qu'il reprit la parole, affichant un sourire amusé, conscient d'avoir gâché son effet, mais sortant tout de même la réplique qu'il avait compté adresser à son homme.

-J'ai déjà fini mon verre.






code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeDim 15 Nov - 14:29

Quand la vérité éclate...




Je prends ça pour un oui, annonça Ethan en riant quand il entendit le grognement étouffé de James quand il lui proposa un verre.

Il comprenait sans peine la frustration de son amant mais c'était plus fort que lui, Ethan aimait bien faire durer un peu les choses. Il avait toujours été joueur, ce n'était pas maintenant que l'on allait le changer, même James. Et puis, ce n'était pas comme s'il l'allumait sans raison. Après tout, tout deux savaient pertinemment comment les choses se termineraient. Même si leur relation n'en était qu'à ses débuts, ils vivaient ensembles. C'était une des raisons pour laquelle Ethan s'amusait à ce petit jeu également. Ce serait vraiment dommage que la flamme de la passion s'éteigne trop vite et que leurs rapports deviennent le plus souvent routinier. Même s'il avait du mal à imaginer que les choses puissent un jour devenir ennuyeuse avec James. Surtout avec James à vrai dire. Son adorable maladresse suffisait à éclairer les journées d'Ethan qui ne cessait de rire à son contacte.

Cet instant en fut d'ailleurs une preuve supplémentaire. Ethan savait que James était un bien moins gros buveur que lui et quand il le vit vider son verre ainsi cul-sec, il se décala mine de rien de peur de se prendre une giclée de whisky dessus.

James semblait prendre sur lui pour masquer le plus possible son étouffement mais ses joues devenues rouge, ses yeux brillants et sa voix légèrement éraillée le trahirent et Ethan éclata de rire aux dire de son amant. Non, décidément, il ne voyait pas comment sa vie avec lui pourrait prendre une routine ennuyeuse. Définitivement pas.

Je vois ça, lui répondit-il, taquin, avant de lever son propre verre à ses lèvres pour imiter James et le vider d'un coup. La différence était qu'Ethan en avait bien plus l'habitude. Il sentit à peine la brûlure de l'alcool coulant dans sa gorge et n'en ressenti aucun désagréments.

Il se rapprocha alors de James, prit son verre et déposa les deux verres vides sur la table basse. La vaisselle pourrait bien attendre un moment. Ils avaient quelques chose à fêter aujourd'hui. Malheureusement, ce n'était pas encore l'officialisation du divorce entre James et Lindsay mais c'était déjà un bon début pour eux.

Les verres posés, Ethan s'asseyait dans le canapé et tendit la main en direction de James pour l'inviter à l'y rejoindre.


_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMar 17 Nov - 19:57


Quand la vérité éclate
E

n voyant Ethan vider son verre d'une traite sans manifester la moindre gêne et sans que cela ne semble l'irriter comme cela avait été le cas de James, ce dernier ce surprit à en éprouver une très légère jalousie. Pas grand chose, bien sûr, mais il y avait de nombreuses choses que le libraire enviait à son petit ami. Souvent, il se demandait ce qu'il pouvait bien lui trouver, lui qui était lâche, pataud, maladroit, qui était l'inverse de l'homme sur lequel on est susceptibles de fantasmer. Oh, il n'allait pas s'en plaindre, ça non. Mais par moments, James craignait de ne pas être à la hauteur d'Ethan, il se disait qu'il pourrait bien se lasser, qu'il pourrait bien le trouver... insipide... Heureusement, il avait une façon bien à lui de le rassurer, et qui savait être des plus efficaces. Les regards qu'il lui adressait, par exemple, ou le ton de sa voix, sa façon de le regarder, autant d'indices rassurants qu'il choisissait d'interpréter en tant que tels, pour reléguer à un coin très éloigné de sa tête cette petite voix qui était l'inverse de rassurante et qui lui disait que ces regards, ces paroles et ces gestes n'étaient que démonstration d'une tendresse similaire à celle que l'on adresse aux chiens égarés, aux personnes qui nous font pitié. James esquissa un sourire en coin en voyant Ethan déposer les deux verres, ce qui signifiait donc que l'attente pourrait donc ne plus être très longue. Certes, cela faisait partie du jeu, et le pimenter était toujours une excellente chose, mais tout de même, la frustration était un sentiment hautement plaisant, à la mesure de la satisfaction - hautement plaisante pour sa part - que l'on éprouvait quand ce que l'on désirait obtenir finissait par céder.

Il se laissa entraîner sans se faire prier sur le canapé et vint s'installer auprès d'Ethan. Ou plutôt au dessus d'Ethan, puisqu'il s'installa à califourchon sur lui, les bras de part et d'autre de ses épaules, son regard plongé dans celui de son amant sur les lèvres de qui il déposa un baiser qui en disait long sur l'envie qu'il lui inspirait. Aucune chance ni aucune envie qu'Ethan lui résiste bien plus longtemps. Il n'avait pas la moindre envie d'attendre. Et il avait tout intérêt à lui céder bien rapidement. Après tout, il avait ses propres arguments. On disait que l'acte, après une dispute, était plus agréable encore. C'était une théorie que James n'avait jamais vraiment pu vérifier (avec Lindsay, en tous cas, ça ne s'était jamais franchement confirmé), il était à présent temps de creuser plus profondément la question.





code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeLun 30 Nov - 22:44

Quand la vérité éclate...




Au moment où James vint s'asseoir directement à califourchon sur ses cuisses, Ethan ne put s'empêcher de sourire. C'était ça l'effet James, il avait un effet calmant sur son tempérament bien plus volcanique. Franchement, comment pourrait-il rester bien longtemps en colère contre lui ? Car lui, Ethan avait vraiment été en colère contre lui mais son amant n'avait pas son pareil pour l'apaiser et c'était l'une des choses qu'il aimait tant en lui. Ils étaient comme le feu et la glace, aux opposés mais tellement complémentaire à la fois. James était exactement ce dont Ethan avait eu besoin durant toutes ses années. Un ancrage, un oasis de calme où il pouvait enfin être pleinement lui-même sans plus avoir à se cacher. Avec sa maladresse, il avait réussit à calmer ses démons et avec son amour, il avait comblé ce besoin qu'Ethan avait eut durant toutes ses années d'être enfin aimé. Jamais aucun autre homme avant lui n'avait eu le courage de quitter sa femme – sa famille – pour partir avec lui. Ethan savait que James n'avait pas une très haute opinion de lui-même mais Ethan savait qu'il était bien plus fort et courageux qu'il ne voulait le croire.

Quand les lèvres de James se posèrent sur les siennes, Ethan glissa une main dans ses cheveux, enroulant ses doigts dans ses mèches tout en lui rendant passionnément son baiser. Il n'attendit pas bien longtemps avant de déboutonner la chemise de James pour la lui retirer. Ses gestes étaient rendus fébriles par le désir qui montait en lui et il dû se faire violence pour ne pas en arriver à arracher un bouton ou deux.

Qu'il soit calme ou sauvage, le sexe avec James prenait toujours une dimension bien plus intense que tout ce qu'il avait pu connaître jusque-là. Ce n'était pas juste deux corps se rejoignant, c'était bien plus que cela. Une véritable communion aussi bien physique que psychique qui rendait la jouissance finale presque superflue en fin de compte. L'acte en lui-même, sentir la peau de James contre la sienne, était bien plus intense et enivrant. Il ne faisait pas l'amour à James pour le plaisir de l'acte mais pour ne faire qu'un avec lui.

Ethan décolla ses lèvres de celles de James pour les faire descendre dans son cou. L'une de ses main revînt dans les cheveux de son amant alors que l'autre entreprit de caresser son dos nu.

Toute la tension qu'il avait ressenti durant la journée remonta à la surface mais cette fois-ci, pas de crise de colère. Non ce qu'il voulait en cet instant, c'était James. Il le voulait ardemment comme pour se rassurer sur le fait que tout irait bien, qu'il ne le perdrait pas de quelques manières qu'il soit.


_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMer 2 Déc - 16:43


Quand la vérité éclate
L

eurs gestes, à l'un comme à l'autre, se faisaient plus fébriles, plus empressés, tandis que le baiser qu'ils échangeaient était également plus brûlant et passionné. Les mots n'étaient plus nécessaires, les plus désagréables comme les plus tendres, les plus cinglants comme les plus doux avaient tous été prononcés, tout en maintenant, et il n'était plus nécessaire d'y revenir, à présent, ils ne devaient plus que savourer la chance qu'ils avaient d'être l'un à l'autre, une chance certes contrarié par les obstacles qui se mettaient sur leurs chemins et par un secret qui se devrait de le rester définitivement, mais un chance malgré tout, qu'ils avaient su saisir au vol quand tout semblait pourtant le leur interdire (et James se l'était interdit à lui-même plus longtemps encore), qui valait à peu près toutes les disputes du monde. Un instant comme celui-là valait tout l'or du monde, parce que ce qu'Ethan faisait ressentir à James n'était comparable à rien d'autre, comme s'il l'avait réveillé d'un long sommeil, d'un coma inutile, il lui avait insufflé un nouveau souffle, et chaque baiser, chaque caresse était un nouveau témoignage de l'amour qu'il lui faisait ressentir, et que James avait renoncé à éprouver avant de le connaître. Ça allait au-delà de deux corps qui se cherchent et désirent s'unir, si cela avait été le cas, James aurait bien fini par se raisonner au-delà de leur première fois (peut-être difficilement, certes - très difficilement, même, c'était probable), et aurait compris que ce seul instinct ne valait pas de détruire le relatif "équilibre" familial qu'il avait pensé pouvoir construire avec Lindsay. Mais ce n'était pas de cela qu'il était question, c'était quelque chose qui transcendait toutes les considérations les plus triviales que l'on peut attribuer au sexe, ce n'était plus tant une question gestes et de mouvements que de personne, tout simplement. Et dans des moments comme celui-là, James ne pouvait que se convaincre que, plus que jamais, il aimait Ethan, et qu'il serait bien capable de lui abandonner bien plus que ce qu'il avait déjà abandonné pour lui pour vivre à ses côtés, même si les conditions n'étaient pas idéales, toujours, même si la situation n'était pas facile, parfois.

James pencha légèrement la tête en arrière tandis que son amant glissait ses lèvres le long de son cou, les yeux fermés, appréciant ce simple contact, celui de sa bouche contre sa gorge, de sa peau contre la sienne, cette certitude de ne plus faire qu'un et l'oubli d'absolument tout le reste. Il n'était pas avare en caresses non plus, de son côté, et quand il rouvrit les yeux, ce fut pour débarrasser à son tour Ethan du haut qu'il portait, afin de supprimer toute barrière entre leurs épidermes. Du bout de ses doigts, il caressait son torse, tantôt avec sensualité, tantôt de façon plus brutale, selon les inflexions de son envie, avant que ses mains ne s'aventurent plus bas encore, glissant son son pantalon tandis qu'il invitait les lèvres d'Ethan à se joindre de nouveau aux siennes, tout en lui adressant ces caresses bien moins inexpertes qu'à ses débuts, et qui, il l'espérait, lui procureraient autant de plaisir que ce qu'il souhaitait lui en adresser.




code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeMer 9 Déc - 14:04

Quand la vérité éclate...




Ethan savourait pleinement l'instant et sentait le désir monter en flèche en lui. Chose qui ne devait pas échapper à James d'ailleurs vu la manière dont il était installé sur lui. Mais à la manière dont ce dernier lui retira fébrilement son t-shirt, Ethan en conclut qu'il n'était pas le seul à vouloir laisser libre court à ses envies. Et si James ne l'avait malgré tout pas remarqué, ses mains glissant sur son pantalon devaient  le lui prouver. D'autant que ce contact intensifia son désir.

Imitant le geste de James, Ethan ouvrit le pantalon de ce dernier. Après quoi, il repassa ses mains dans son dos, faisant courir ses doigts le long de sa colonne jusqu'à ses reins où il fit passer ses mains dans le pantalon de James, posées sur ses fesses, jusqu'à commencer à faire descendre le pantalon autant que leur position le lui permettait. Autant dire que cette position, avec James à califourchon sur ses cuisses, frustra bien vite Ethan qui se trouvait bien trop limité dans ses mouvements à son goût. C'est pourquoi, serrant son amant contre lui, lui le fit légèrement basculer de sorte qu'il se retrouve assit sur le canapé à ses côtés.

Toutefois, il ne s'arrêta pas à cela. Ethan glissa ses lèvres dans le cou de James puis les fit descendre sur son torse, le long de son ventre tout en venant se placer à genoux face à lui. Quand il se retrouva coincé par la barrière que formait le pantalon, il tira sur ce dernier pour le faire descendre et fit subir le même sort au sous-vêtement avant de reprendre ses baisers là où il les avaient arrêté, reprenant sa descente jusqu'à parvenir au point culminant – si l'on pouvait s’exprimer ainsi – qu'il avait justement cherché à atteindre.

Sans la moindre hésitation, il entama un mouvement de va-et-vient de sa main avant de venir soutenir son massage de ses lèvres.


_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeSam 12 Déc - 10:07


Quand la vérité éclate
C

haque geste, chaque caresse, prenait une valeur et une intensité différente quand ils lui venaient d'Ethan. Il n'y avait besoin de réfléchir à rien, seulement de se laisser porter par les sensations éprouvées. Tout était naturelle, la réflexion et le doute perdaient complètement la route jusqu'à son cerveau (et pour quelqu'un qui réfléchissait toujours trop, comme James, cela tenait manifestement de l'exploit). Il n'y avait plus qu'eux deux, et toute autre considération s'évaporait dans les airs. James se laissa donc entièrement transporter par la moindre sensation, le moindre plaisir qu'il savait provoquer chez lui. Fermant les yeux, les mains caressant doucement les épaules d'Ethan, James s'abandonna au massage expert que son amant prodiguait au lieu le plus sensible (et de toute évidence réceptif) de son anatomie, laissant s'exprimer tout le plaisir qu'il savait lui faire éprouver, entre râles et soupirs. À mesure que sa jouissance s'intensifiait, ses caresses à lui devenaient incontrôlables. Dans un ultime gémissement de plaisir, il pencha la tête en arrière, savourant cet abandon si agréable, que personnes n'avait su procurer chez lui.

Reprenant doucement ses esprits, il invita Ethan à se relever, pour mieux approcher ses lèvres des siennes et venir s'en emparer, dans un baiser qui signifiait tout à la fois, ou voulait tout du moins le signifier : combien il aimait être avec lui, combien il le désirait, combien il l'aimait. James n'aurait jamais cru pouvoir si sereinement apprécier sa situation avec son amant. Il ne prenait pas la peine de regretter d'avoir attendu si longtemps pour prendre sa décision, l'heure n'était pas aux regrets. Mais tout de même, que de temps gâché ! S'il avait pu plus tôt se débarrasser de ses convictions complètement absurdes. Il aurait été heureux plus tôt, c'est vrai. Mais qu'importe. Il était heureux maintenant. Même si leur dispute de tout à l'heure laissait bien entendre que tout n'était pas toujours rose (en même temps, ça ne l'était jamais, et pour personne), chaque jour, chaque étreinte, chaque baiser lui rappelait qu'il avait fait le bon choix.

Car il n'y avait pas que le torrent de sensations que lui-seul savait lui procurer, il y avait également la foule de sentiments que lui seul savait lui inspirer, et qu'il lui exprimait à présent, caressant sa langue du bout de la sienne, tandis que ses mains impatientes débarrassaient l'homme de ce qu'il restait encore de vêtements sur lui pour à son tour lui adresser les caresses les plus intimes, avec l'envie, bien sûr, de lui procurer autant de plaisir que lui-même lui en avait offert l'instant précédent.




code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeDim 27 Déc - 11:34

Quand la vérité éclate...




Par le passé, les relations sexuelles – et uniquement purement sexuelles – d'Ethan avaient toujours été teintées d'un certain égoïsme. Ses amants n'avaient été que des visages et des corps sans noms dont, au final, il se souciait peu. Ainsi, il n'avait jamais cherché à leur apporter un maximum de plaisir. Le sien était toujours passé avant tout. Mais à présent, tout était différent. Ethan ne se souciait plus de prendre son pied à tout prix, le plaisir de James passait avant le sien et cela rendait les choses bien plus intenses même pour lui. De sentir ainsi James se laisser aller à l'orgasme le fit sourire avec tendresse.

Quand James l'invita à se relever, Ethan ne se fit pas prier et vînt s'asseoir à ses côtés sur le canapé. Sans se départir de son sourire, il tendit la main pour décoller quelques mèches venues se coller sur le front de son amant avant de se laisser faire par ce dernier qui entreprit de terminer de le déshabiller.

Dans ces moments-là, ils n'avaient pas besoin de se parler pour se comprendre, ils étaient comme en parfaite communion. Une autre grande première pour Ethan d'ailleurs. Si on lui avait dit un jour que la vie de couple, même homosexuelle, aurait pu être aussi intense et particulière, il aurait sauté le pas depuis longtemps. Mais ce n'était pas une si mauvaise chose après tout d'avoir attendu. Car dans le cas contraire, il n'aurait peut-être jamais dépassé le stade de simples collègues avec James et Ethan était persuadé que les choses n'auraient jamais pu être aussi magique avec un autre que lui. Et dire que la vie les avaient fait se côtoyer durant toute leur scolarité sans pour autant les rapprocher bien plus tôt que cela.

Ce fut avec passion qu'Ethan répondit au baiser de James, se collant à lui pour le simple plaisir de sentir ce corps masculin contre le sien. Pour sentir monter en lui toutes ses sensations intenses qu'il n'avait jamais ressenti avec aucun autre et encore moins avec une des rares femmes avec qui il avait tenté l'expérience.

Tout à son bonheur, maintenant que la tempête était passée, Ethan fit glisser ses lèvres dans le cou de James avant de rire doucement, prenant conscience d'une pensée pour le moins inattendue qui lui traversait l'esprit.

Tu sais que j'en viens à me demander pourquoi on garde une chambre à coucher ?


Bon certes, ils y dormaient. Mais pour le reste, il fallait avouer que quand l'envie l'un de l'autre commençait à se réveiller, ils n'avaient que rarement le temps de se déplacement jusqu’à la chambre.


_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
James Hopkirk
▌ Messages : 1379
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue50 / 10050 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeLun 28 Déc - 10:18


Quand la vérité éclate
D

ans des moments d’intimité comme celui-ci, qui savaient avoir cette intensité et cette saveur que rien d’autre ne savait jamais remplacer, James ne songeait à rien, et certainement pas à sa vie passée, ou tout du moins à cet ersatz de vie dont il avait cru pouvoir se contenter, près de Lindsay et loin d’Ethan, mais s’il devait prendre la peine d’y songer, il fallait bien qu’il reconnaisse combien sa vie avait changé au simple contact de son collègue. Pas seulement parce qu’il lui avait offert l’opportunité de s’assumer et d’assumer sa sexualité alors même qu’il l’avait longtemps considérée comme déviante, mais parce qu’il avait appris auprès de son amant ce qu’était la valeur d’un amour véritable, celui qu’on ne voit d’ordinaire que dans les livres, qui dépasse tout, transcende tout, vous donne le sentiment de tout à coup connaître votre place dans l’univers, une place qui était jusqu’alors la grande inconnue de votre existence. James ne se sentait bien et parfaitement comblé qu’entre les bras d’Ethan, c’était ainsi, et surtout, c’était parfaitement immuable. Tout était si simple, avec lui, mais quand la situation devrait être considérée comme terrible et catastrophique, et James n’aimait rien plus que la simplicité, cette simplicité douce et rassurante qui vous porte au-delà des mots et du temps. Vers un ailleurs léger et agréable, où tout se savait pouvoir être occulté au profit du simple plaisir de se retrouver en compagnie de la personne que l’on aime, tout simplement. James ne put qu’afficher un sourire amusé quand son interlocuteur lui fit remarquer que l’utilité de leur chambre, à force, restait à déterminer. Ce n’était pas faux. Bon, si, d’accord, il leur arrivait de dormir, comme tout un chacun, mais il est certain que lorsque l’envie les saisissait l’un l’autre, ils n’attendaient pas particulièrement d’avoir rejoint leur chambre pour se laisser aller à cette envie précise. C’était également ce qui faisait le sel de leur relation : pas de routine, pas de faux-semblant. Ils se voulaient, ils se prenaient, un point c’est tout. Et il était bien rare qu’ils ne soient pas sur la même longueur d’onde de ce point de vue là, et tant mieux.

-Une quoi ?
demanda-t-il avec un léger sourire avant de déposer un baiser sur les lèvres de son amant, avant de glisser ces mêmes lèvres au creux de son cou. On devrait s’en débarrasser. Plaisanta-t-il en laissant ses mains vaquer sur le corps d’Ethan, au gré de ses caresses et de ses envies. Dormir, c’est une perte de temps, de toute façon, on a mieux à faire.

Et le sous-entendu ne saurait être plus clair, quoique James ne puisse clairement pas prétendre pouvoir se passer de sommeil de manière générale. Même s’il n’avait rien d’un tire-au-flanc, le libraire pouvait sans mal être considéré comme un pantouflard de premier ordre, lorsqu’il s’y mettait.



code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Ethan Malwing
▌ Messages : 267
Humeur :
Quand la vérité éclate... (James) [-16] Left_bar_bleue100 / 100100 / 100Quand la vérité éclate... (James) [-16] Right_bar_bleue

En couple avec : James

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, aile de fée, 33,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Aidan Turner

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitimeLun 11 Jan - 18:20

Quand la vérité éclate...



Alors qu'à l'arrivée de James, Ethan avait été particulièrement énervé à présent, il n'était plus que sourire. Certes, ils avaient frôlé la catastrophe et il allait falloir qu'ils règlent ce problème de chambre clairement inoccupée car l'Auror pouvait réapparaître à n'importe quel moment avec un mandat pour fouiller l'appartement. Leur mascarade ne se terminerait malheureusement jamais. Ils devraient passer leur vie à se cacher, à inventer des mensonges pour leur entourage, y comprit le plus proche. Ethan entre autre ne cessait de subir la pression de ses parents – surtout de sa mère – pour qu'il se marie enfin. Il faudrait encore plusieurs années pour que l'on puisse enfin vraiment le considérer comme un « vieux garçon ». Mais alors qu'il embrassait tendrement James, il était convaincu que le jeu en valait la chandelle, sans mauvais jeu de mots.

Le problème se poserait aussi pour James bien que, avec son statut de divorcé, il aurait sûrement moins la pression pour se remarier. Non le soucis se poserait certainement plus du côté de son enfant. Bien qu'à bien y réfléchir, Ethan ignorait totalement quel rôle tiendrait dans la vie de cet enfant vu sa situation et sa mésentente avec Lindsay. Un sujet épineux qu'Ethan n'était pas vraiment pressé d'évoquer mais il allait bien falloir qu'il le fasse un jour d'autant que le bébé n'allait plus tarder à pointer le bout de son nez.

Les propos de James firent éclater Ethan de rire. Il n'y avait bien que lui pour décréter que l'on pouvait se passer de sommeil.

Tu as raison, on pourrait passer plus de temps à lire ou à peaufiner nos stratégies aux échecs, répondit-il tout en étant incapable de se montrer sérieux. Après tout, leur position et caresses laissaient supposer tout autre chose comme occupation.

Ethan glissa alors sa main dans la nuque de James et tout en l'embrassant avec fougue, il s'allongea sur le dos dans le canapé tout en tirant James sur lui. Son autre main glissa le long de son dos jusqu'à aller caresser ses fesses alors qu'il ondulait doucement des hanches contre les siennes, sentant le désir remonter en flèche en lui. Désir que trahissait sa respiration se faisant plus forte et plus rauque.


_________________


I found a home in your eyes
We'll never be apart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Quand la vérité éclate... (James) [-16] Empty
Message#Sujet: Re: Quand la vérité éclate... (James) [-16]   Quand la vérité éclate... (James) [-16] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la vérité éclate... (James) [-16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand la vérité éclate... (James) [-16]
» La vérité éclate [PV Jean-Baptiste et Virginie]
» jusqu'à ce que la vérité éclate ? bunny & jay
» [Flashback] « Quand on a la foi, on peut se passer de la vérité. » (Pv Alauw)
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement d'Ethan Malwing
-